Allergie à fleurir au printemps

Peut déclencher la rechute des maladies allergiques, car pendant cette période, le nombre maximum d'allergènes dans l'air est enregistré. Cela est dû à la floraison abondante, qui s'accompagne de la formation de pollen, duvet.

Le mois de mai n'est pas seulement un beau mois de printemps, dégageant une couleur chaude et ensoleillée, mais aussi une période difficile pour les personnes souffrant d'hypersensibilité du corps.

Accompagné non seulement avec le plaisir d'une période merveilleuse de l'année, mais aussi avec une lutte acharnée contre les allergies. Il semblerait que ce n’est pas le moment idéal pour la manifestation des symptômes.

Tous les bourgeons ne sont pas encore ouverts, les fruits ne sont pas encore mûrs, les verts n'ont pas complètement recouvert le sol et n'ont pas eu le temps d'absorber la poussière de la ville et ont pu le faire. Par conséquent, l’allergie à la floraison est un type particulier d’hypersensibilité, que l’on appelle communément un terme différent: «pollinose».

Raisons

La cause principale du développement de la maladie est une sensibilisation accrue du corps dans le contexte d’une diminution de la résistance globale, de la carence en vitamines, de l’adaptation et du syndrome de stress. Dans la plupart des cas, le pollen est un facteur déclencheur du développement des symptômes.

Pratiquement tout ce qui fleurit à la fin du mois de mai provoque des allergies.

Afin de déterminer avec précision quel type d'installation a un impact négatif, il est nécessaire d'examiner l'environnement. Tout d'abord, il est nécessaire de regarder dans les forêts et les jardins. Les allergènes les plus puissants sont les plantes de jardin, cultivées et modifiées artificiellement.

L'allergie survenue début mai est due au fait qu'il y a une floraison et une pollinisation actives du chêne, du bouleau, de l'aulne, du frêne et du peuplier. Le pollen est une particule lâche microscopique facilement transportée par le moindre souffle du vent sur des centaines et des milliers de kilomètres. Obtenir sur les muqueuses et la peau, sont irritants.

De plus, le danger de ces plantes est qu'elles poussent souvent près des maisons et peuvent facilement pénétrer dans la pièce par les portes et fenêtres ouvertes. Les fleurs de lilas, les tulipes et les pissenlits commencent à fleurir. En mai, le développement d'allergies chez les enfants est une condition préalable.

Les couleurs vives attirent souvent les enfants, elles peuvent être difficiles à garder du contact direct: les petites personnes agitées déchirent des fleurs, sentent, font des bouquets, créent des compositions, tissent des guirlandes.

L'allergie de fin mai est particulièrement dangereuse, vous devez être encore plus attentif, car le corps est déjà pré-sensibilisé. La peur devrait être la floraison des céréales: fléole, blé, orge, herbe à poux, avoine, hérisson. Ce sont de très fortes pollinoses provocatrices.

Intimide la tendance à déclencher une réaction anaphylactique. Ils sont rejoints par du duvet de pissenlits, formant des graines et du duvet de peuplier rempli d'air. Une telle combinaison est un mécanisme déclencheur (déclencheur) idéal d'une réaction allergique.

Bien que de nombreux résineux aient un effet désensibilisant, tonique et sédatif, de nombreux résineux, en particulier l’épicéa et le pin, sont les principaux facteurs étiologiques de la pollinose.

Regardons de plus près ce qui fleurit en mai et provoque des allergies:

  • menthe
  • châtaigne
  • plantain
  • tutsan
  • cerisier des oiseaux
  • Rowan
  • prune
  • noisette
  • muguet
  • saule
  • aubépine
  • chien rose

La cerise des oiseaux a un arôme prononcé et peut causer des maux de tête et de légers vertiges, même chez les personnes en bonne santé. L'inhalation de son arôme peut provoquer des picotements et des brûlures aux yeux.
Lisez aussi sur l'allergie à la menthe.

Les symptômes

Une propriété importante est caractéristique de la pollinose - la réaction se manifeste rapidement, plusieurs minutes après le contact, car Les allergènes peuvent être très actifs. Les principaux signes comprennent:

  • éternuements, toux sèche
  • maux de gorge
  • la gorge et le nez bouchés
  • gonflement des yeux, du visage, des muqueuses
  • douleur et douleur dans les yeux, larmoiement
  • photophobie
  • nez qui coule

Dans les cas plus graves, avec l'apparition d'effets systémiques sur le corps, on peut observer une augmentation de la température, une toux suffocante, des douleurs à l'oreille, une congestion des oreilles, une perte auditive, des maux de tête. Il y a souvent un gonflement du visage, ce qui est facile à diagnostiquer par vous-même. Si vous placez votre doigt sur la zone enflée et appuyez légèrement, un creux, une couleur blanche ou bleuâtre apparaîtra.

Disparaît progressivement. En outre, le visage peut changer de couleur, le plus souvent, il prend une teinte rose vif.

Il est également possible des éruptions cutanées, des manifestations de l'urticaire, la sécheresse, la desquamation de la peau. Si un œdème se développe, vous devez immédiatement consulter un médecin, car il est dangereux car il peut provoquer un étouffement causé par un gonflement de la trachée muqueuse et du larynx.

Le risque de gonflement du cerveau ou des poumons augmente, ce qui peut être fatal.

L’alarme est une faiblesse générale, une fatigue, un manque d’appétit, une faiblesse musculaire, une douleur aux articulations, car elle résulte d’une intoxication du corps.

Pathogenèse

La pathogenèse dépend principalement du type de réaction. Le développement d'une réponse immunitaire à l'introduction d'un allergène est commun à tous les types. Lorsque cela se produit, la structure et l’état fonctionnel des cellules et des tissus sont endommagés. Le mécanisme consiste en l'acquisition d'une hypersensibilité et la production d'anticorps, l'activation de lymphocytes, le lancement d'une libération en cascade de médiateurs.

La phagocytose est violée, il existe un dysfonctionnement des cellules immunitaires, une violation du ratio d'immunoglobulines de différentes classes. Une augmentation des indicateurs quantitatifs de médiateurs proinflammatoires peut entraîner une inflammation. La ligne du bas est de fournir une fonction protectrice: un complexe antigène-anticorps est formé, qui est ensuite inactivé et éliminé. Les allergies peuvent nécessiter un traitement.

Prévention et traitement

La prévention consiste principalement à limiter le contact avec l'allergène. Pour ce faire, il est recommandé de fermer les fenêtres et les portes et d'effectuer souvent un nettoyage humide de la pièce. Dans la rue, il est préférable de marcher par temps pluvieux et humide. Le temps sec et ensoleillé est critique. Moins de sortir dans la forêt, champ, jardin. Le patient a besoin de savoir ce qui est allergique en mai.

Thérapie de base

Avec une tendance à l'anaphylaxie pour soulager les symptômes de l'asthme, la méthode éthérique qui protège contre le choc est efficace. Elle consiste en l'utilisation d'inhalateurs et de sprays nasaux. Développé sur la théorie neurogène basée sur l'hypothèse que les phénomènes sériques sont de nature neurogène.

Le principe d'action - inhibition de l'excitation du système nerveux central. Les médicaments de choix sont les suivants: bromure, bromural, luminal.

La seconde méthode est l'immunothérapie spécifique. Il avait été proposé dès 1907. L'auteur était basé sur ses propres expériences et des expériences convaincantes sur des cobayes. Introduit des doses fractionnelles de sérum, augmentant progressivement la dose. Avec de telles injections, l’allergène prévient le VHC de NT, réduisant ainsi le risque de réaction secondaire.

En fonction du lieu et du mode d'administration, l'intervalle entre la première petite dose et le déroulement complet des procédures varie de 10 minutes à 4 heures. Ainsi, lorsqu’il est administré par voie intraveineuse, si le patient ne répond pas à l’introduction de 1 ml. sérum, la dose thérapeutique complète peut être entrée au bout de 10 minutes.

Avec l'administration sous-cutanée, l'intervalle est de 4 heures, avec intramusculaire - 2 heures, avec l'introduction dans le canal rachidien - 1 à 2 heures.

Dans les cas graves, le traitement est réalisé avec l'utilisation d'injections de gamma-globuline hétérogène, ce qui permet de mobiliser les réserves protectrices du corps.

Compte tenu du fait que l'histamine est l'un des intermédiaires les plus importants dans le mécanisme des réactions anaphylactiques et allergiques, les antihistaminiques sont prescrits: diphénhydramine, diazoline, diprazine, suprastine.

Ces médicaments sont utilisés avec succès dans les processus d'intoxication associés à l'exposition à la poussière, au rayonnement solaire, à la fumée, à la laine et aux plumes d'animaux, aux piqûres d'insectes.

En conditions stationnaires, on utilise un complexe de désensibilisateurs, composé d'insuline, d'adrénaline et du sang du patient, utilisé dans l'ordre strict suivant la posologie prescrite par le médecin. La méthode est approuvée pour les patients présentant une éruption cutanée, un prurit - en tant qu’aide auxiliaire - un signe diagnostique, car ce complexe ne fonctionne pas en cas d’éruptions cutanées d’étiologie infectieuse.

Mesures non spécifiques

La possibilité d'appliquer des mesures de contrôle non spécifiques revêt un intérêt particulier. Ceux-ci comprennent: des substances qui scellent les membranes tissulaires (chlorure de calcium, chlorure de sodium, tanin).

En l'absence d'effet, l'utilisation de médicaments hormonaux (ACTH, prednisone), qui ont une action anti-inflammatoire, de détoxication, antiallergique, est justifiée.

Vous pouvez utiliser ces médicaments pendant 5 à 7 jours maximum, en gardant à l'esprit les éventuels effets indésirables (euphorie, insomnie, œdème, somnolence, pastoznost, phénomènes dyspeptiques). Leur utilisation n'est pas recommandée pour les processus purulents, car ils réduisent la résistance globale du corps, activent les processus infectieux. Il est conseillé de prescrire avec des antibiotiques.

Cependant, la décision doit être prise par un pur médecin, car les médicaments peuvent être hépatotoxiques.

Que faire si les allergies ne passent pas?

Vous êtes tourmenté par les éternuements, la toux, les démangeaisons, les éruptions cutanées et les rougeurs de la peau, et vous pouvez avoir des allergies encore plus graves. Et l'isolement de l'allergène est désagréable ou impossible.

En outre, les allergies entraînent des maladies telles que l'asthme, l'urticaire, la dermatite. Et les médicaments recommandés pour une raison quelconque ne sont pas efficaces dans votre cas et ne traitent en rien avec la cause...

Nous recommandons de lire dans nos blogs l'histoire d'Anna Kuznetsova, comment elle s'est débarrassée de ses allergies lorsque les médecins lui ont mis une grosse croix. Lire l'article >>

L'auteur: Olga Petrova

Pourquoi cela peut-il se produire au printemps et comment faire face à la maladie aussi efficacement que possible.

Pourquoi la réaction à cet allergène est-elle si courante? Méthodes de traitement et de prévention.

Pourquoi apparaît-il et comment s'en débarrasser?

Commentaires, critiques et discussions

Finogenova Angelina: "En deux semaines, j'ai complètement guéri les allergies et j'ai commencé un chat duveteux sans médicaments ni procédures onéreuses. C'en était assez." Plus >>

Nos lecteurs recommandent

Pour la prévention et le traitement des maladies allergiques, nos lecteurs recommandent l'utilisation de "Alergyx". Contrairement à d'autres moyens, Alergyx affiche un résultat stable et stable. Dès le 5ème jour d'utilisation, les symptômes d'allergie sont réduits et au bout d'un traitement, les symptômes disparaissent complètement. Cet outil peut être utilisé à la fois pour prévenir et éliminer les manifestations aiguës.

Allergies de mai

Le mois de mai est un mois merveilleux rempli de verdure, d’air pur et de soleil. Néanmoins, à une si belle période de l’année, certaines personnes ne peuvent pas se permettre de recevoir la joie de la vie, mais sont obligées de s’occuper principalement des symptômes des allergies.

Beaucoup d'entre eux ne soupçonnent même pas ce qui pourrait être allergique en mai. En effet, les fruits, les baies et les légumes n’ont pas encore eu le temps de mûrir, la saison des vacances et les plats exotiques à l’avant-garde, les rhumes et les allergies aux drogues ne sont pas aussi importants qu’en hiver. En fait, la plupart des allergies de mai peuvent s’expliquer par un mot simple: pollinose.

Le contenu

Rhume des foins, allergie au pollen, pollinose sont des synonymes qui désignent la même maladie saisonnière. Le fait est qu’au cours de la seconde moitié du printemps et de l’été, les plantes fleurissent constamment en grand nombre. Leur pollen a une taille microscopique, peut être transporté par le vent sur une distance considérable et pénétrer facilement dans les voies respiratoires d'une personne, provoquant une réaction allergique.

Il y a trois périodes de floraison: le printemps, le début de l'été et la fin de l'automne. La période de printemps se termine dans la première quinzaine de mai et se transforme progressivement en début d’été (deuxième quinzaine de mai-juin). Cela suggère que le cercle de plantes suspectes sera presque doublé en même temps en raison de l'imposition de règles.

Provocateurs possibles

Il suffit de voir ce qui fleurit en mai dans le lieu de résidence de la personne et il deviendra immédiatement évident de savoir quelle peut être la cause du développement d’une réaction allergique. Les allergènes les plus probables sont:

Il faut dire quelques mots sur le peuplier en tant qu’allergène. Beaucoup de gens pensent que les peluches de peuplier sont un parfait provocateur de pollinose. En fait, ces peluches ne sont même pas du pollen et sont trop volumineuses pour pénétrer discrètement dans les voies respiratoires du patient.

Mettre à jour! Si vous présentez des symptômes de pollinose en mai 2015, il est très probablement allergique au pollen de bouleau, qui a atteint cette année de très fortes concentrations et contenait une grande quantité de protéines allergènes. À la fin du mois de mai, le bouleau était déjà florissant dans les régions méridionales. La floraison se poursuit dans le nord du pays.

Manifestations cliniques

L'allergie au pollen se manifeste très rapidement, quelques minutes seulement après le contact avec l'allergène. Quels sont ses signes?

  • Éternuements incontrôlés, répétés plusieurs fois.
  • Sensation de brûlure dans les oreilles et le nez, ainsi que dans la gorge et la trachée.
  • Rougeur et gonflement des paupières, larmoiement.
  • L'apparition d'une décharge liquide claire qui coule du nez.
  • Sensation de photophobie, douleur et sensation de brûlure aux yeux.

Dans les cas les plus graves, une personne peut augmenter la température corporelle, développer un œdème de Quincke ou une crise d'urticaire. Parfois, les patients se plaignent d'une diminution des performances et d'un manque d'appétit, de maux de tête et de faiblesses - cette affection est appelée intoxication par le pollen.

Il est important de demander rapidement l'aide de médecins. Souvent, les gens pensent qu’ils seront capables de faire face à la maladie et d’effectuer un traitement à leur discrétion, ce qui accroît le risque de complications.

Diagnostic d'allergie

Si le médecin pense que le patient a développé une allergie à la floraison, il faut tout d'abord déterminer quelle plante en est la cause. Aujourd'hui, des solutions de diagnostic spéciales contenant un allergène spécifique sont disponibles. Cela vous permet de diagnostiquer rapidement, efficacement et en toute sécurité.

  • De petites égratignures sont appliquées sur l'avant-bras du patient avec des scarificateurs spéciaux, perturbant ainsi la fonction de barrière de la peau.
  • Ensuite, une petite quantité de solution s’égoutte sur ces rayures. Plus d'une douzaine de tests d'allergie peuvent être effectués sur un avant-bras. Le résultat est prêt en 15 minutes.
  • S'il n'y a pas d'allergie à la plante, la goutte se dessèche simplement et ne laisse aucun changement sur la peau.
  • En cas d'allergie au site d'application de la solution, la peau devient rouge et un léger gonflement apparaît.

Au cours du test, un professionnel de la santé devrait toujours être présent à côté du patient, car le corps humain peut réagir très rapidement à un allergène et aura besoin de fournir une aide qualifiée. Avant de consulter votre médecin, vous ne devez pas prendre de médicaments contre les allergies car ils peuvent provoquer une réaction faussement négative.

Prévention et traitement

Si les allergies ont débuté en mai, il ne faut pas désespérer immédiatement, car les médicaments modernes vous permettent de contrôler la maladie et de prévenir la progression des symptômes.

  • Les antihistaminiques sont les médicaments contre les allergies les plus courants et les plus sûrs. Il suffit de les prendre avant de sortir et l'allergie ne se manifestera pas car l'histamine (médiateur inflammatoire) ne peut pas interagir avec son récepteur.
  • Les glucocorticoïdes d'action locale - se caractérisent par un effet anti-inflammatoire bien prononcé. Dans le même temps, la probabilité d'effets secondaires est très faible.

Allergie: peut fleurir

Le mois de mai est un beau mois de printemps où la chaleur modérée se combine parfaitement avec le beau temps et les beaux paysages créés par les plantes qui fleurissent en mai. Malheureusement, les personnes allergiques au mois de mai ne peuvent pas toujours apprécier les plaisirs de ce mois. Après tout, si une personne souffre d'allergies à la floraison, ce mois-ci risque d'être très difficile pour elle.

Allergie à fleurir en mai - un phénomène très commun. À l’heure actuelle, de nombreuses plantes sont en fleurs, chacune pouvant être un allergène, à condition que la sensibilité de l’immunité soit correspondante. En mai, de nombreux arbres fruitiers s'épanouissent, suivis de céréales et d'arbustes. Le temps est déjà très sec à l’époque, ce qui contribue à la propagation intensive d’allergènes dans l’air, contre lesquels il est presque impossible de se défendre complètement.

Le pollen des plantes qui fleurissent en mai est très léger et de petite taille. Il est donc facilement transporté par le vent et pénètre littéralement partout. Le patient peut remarquer qu'il a découvert des attaques allergiques, par exemple lors de la floraison du bouleau, situé à plusieurs kilomètres des bouleaux. Pour se protéger au maximum de la floraison, il ne suffit pas d’être loin de la plante où l’allergène se développe. Afin de vous protéger autant que possible de la floraison des plantes en mai, vous devez prendre toute la gamme des mesures spéciales qui figureront dans cet article ci-dessous.

Ainsi, les plantes suivantes deviennent les principales causes d'allergies en mai:

  • Arbres: bouleau, érable, aulne, frêne, tilleul, peuplier;
  • Céréales: orge, seigle, avoine, blé;
  • Herbes: hérisson, fléole des prés

Cette liste ne comprend que les plantes les plus fréquentes, dont la floraison provoque des allergies en mai. Une réaction allergique peut être causée par le pollen de presque toutes les plantes. Il convient également de rappeler que le moment de la floraison de certaines plantes peut varier en quelques semaines, en fonction de la région immédiate dans laquelle la plante se développe.

Les personnes allergiques au mois de mai commettent souvent une erreur commune. Ils observent des symptômes d'allergie après avoir eu des duvet de peuplier et commencent à penser qu'ils sont allergiques à cette plante, prenant toutes les mesures possibles pour éviter tout contact avec cette plante. Hélas, les peluches de peuplier sont totalement inoffensives, en tant qu'allergènes. Il est si grand qu'il ne peut pas pénétrer dans notre système respiratoire ni entrer dans nos yeux pour provoquer des symptômes d'allergie à la floraison. Alors pourquoi une réaction allergique se développe-t-elle? Le fait est que, tout en possédant une certaine charge lors du frottement, il attire facilement les particules de pollen vers lui-même, parmi lesquelles il peut s’agir de la floraison d’une plante allergène. Par conséquent, les peluches de peuplier ne sont pas un allergène, mais servent uniquement de vecteur d'allergènes.

Symptômes d'allergie à la floraison en mai

La principale caractéristique qui permet de distinguer une allergie à la floraison de d’autres types de réactions allergiques est la saisonnalité de ce phénomène, associée à la période de floraison des plantes de mai, qui, moyennant de légères modifications, se produit dans chaque région spécifique à la même période de l’année. L'allergie aux fleurs est une allergie respiratoire, elle est donc caractérisée par des symptômes de rhinite allergique, de conjonctivite allergique, ainsi que de manifestations asthmatiques.

Rhinite allergique

La rhinite allergique est en réalité synonyme d’allergies au pollen. Avec cette plainte, les patients se tournent le plus souvent vers un allergologue au printemps. La rhinite allergique est un processus inflammatoire qui survient après une exposition à un allergène. Les mécanismes de la réponse immunitaire interviennent dans leur développement. Par conséquent, la durée maximale pendant laquelle ces symptômes se développent est de 15 minutes.

La rhinite allergique se manifeste par l'apparition d'un nez qui coule, l'écoulement transparent fréquent, le gonflement des sinus nasaux, l'expansion des vaisseaux locaux. Cela conduit à une congestion nasale et à une insuffisance respiratoire. Immédiatement après le contact avec l’allergène, des éternuements et une enflure du nez se développent, le reste des symptômes se développent un peu plus tard.

Conjonctivite allergique

La conjonctivite allergique est également un processus inflammatoire d'origine allergique. Seulement cette fois, sa localisation est située dans la région du globe oculaire et de la peau adjacente. La conjonctivite allergique se développe instantanément. Dans la plupart des cas, il ne faut que quelques minutes à partir du moment où l’allergène est ingéré.

La conjonctivite allergique se caractérise par: des démangeaisons dans la région des yeux, une sensation de brûlure, des larmoiements ainsi que diverses sécrétions, une rougeur de la membrane muqueuse, une photosensibilité, une inflammation et une rougeur des paupières. Ce symptôme est souvent associé à une rhinite allergique en cas d'allergie à la floraison.

Asthme allergique

Les manifestations asthmatiques ferment les trois symptômes les plus fréquents observés dans les allergies au pollen. L'asthme bronchique est un rétrécissement de la lumière bronchique, causé par l'exposition à un allergène. Chez un patient allergique, cela se traduit par de violentes attaques de suffocation accompagnées d'une toux sèche et d'une pression à la poitrine.

En cas d'allergie, l'asthme bronchique est causé par l'activité d'anticorps spéciaux, la classe des IgE, qui participent à une réponse immunitaire instantanée. La nature allergique à l'asthme bronchique apparaît instantanément. Deux choses sont nécessaires à son développement: la présence d'une prédisposition allergique et la présence d'un contact primaire avec un allergène, ce qui permet à l'immunité du patient de reconnaître l'allergène et de s'en souvenir comme d'une substance pour laquelle il est nécessaire de produire des anticorps. Malheureusement, lorsque les allergies à la floraison entrent en contact, l'immunité du patient vis-à-vis des allergènes est beaucoup plus fréquente qu'avec de nombreux autres types d'allergies.

Des facteurs tels que: lésions infectieuses des voies respiratoires, maladies infectieuses souvent tolérées, forte pollution de l'air ambiant, tabagisme, contact avec des substances nocives sur le lieu de travail jouent un rôle important dans le développement de l'asthme bronchique allergique.

Traitement des allergies Bloom

Le traitement médicamenteux de l'allergie à la floraison comprend:

  • Utilisation d'antihistaminiques, sous forme de comprimés (claritine, Erius, diazoline, tavegil, clémensine), de gouttes pour les yeux (kétotifène, azélastine, allergodil), de gouttes et de vaporisateurs nasaux (allergodil-spray, phenystil, zyrtec).
  • L'utilisation de corticostéroïdes systémiques (injections, comprimés), ainsi que l'utilisation d'agents corticostéroïdes locaux.
  • Utilisation de gouttes vasoconstricteurs spéciales.

Lors du traitement de l’allergie aux fleurs en mai, l’immunothérapie revêt une grande importance. Cette méthode s'est avérée être une solution thérapeutique fiable pour le traitement des maladies allergiques résultant de la pénétration de plantes à fleurs. Cela consiste dans le fait que, longtemps avant le début de la floraison de la plante allergène, la solution d'allergène est injectée au patient dans un hôpital médical. En conséquence, le corps s'habitue à la présence constante de l'allergène et cesse de réagir pendant un moment.

Qu'est-ce qui est allergique en mai?

Le mois de mai chaud et ensoleillé inspire de longues promenades. Respirer profondément dans la rue parmi les couleurs naturelles éclatantes et les plantes à fleurs peut entraîner des réactions allergiques. Une fois le diagnostic établi et l'identification de la cause de l'allergie, vous pouvez y faire face à l'aide d'un traitement bien choisi et de l'utilisation d'agents prophylactiques.

Raisons

Les principales causes des allergies saisonnières comprennent les plantes à fleurs. Dans le même temps, une grande quantité de pollen pénètre dans l’air et atteint une concentration élevée. Ce facteur provoque une réaction négative du corps humain. La période de floraison des plantes ne peut pas être ajustée, mais il existe également des facteurs qui augmentent ou atténuent l'effet allergénique du pollen.

Indicateurs météorologiques

Par temps sec et venteux avec des températures élevées, l'état des personnes allergiques est aggravé. La concentration de pollen augmente, elle se diffuse davantage avec des rafales de vent. Pendant les pluies, le pollen allergénique est «cloué» au sol par la pluie, sa concentration dans l'air inhalé est considérablement réduite.

Indicateurs microclimatiques

L'état du microclimat dans les locaux où se trouve la personne est tout aussi important. Il ne s'agit pas uniquement de logement, mais également d'immeubles de bureaux, de magasins et même de la voiture. À l'intérieur, la concentration des irritants de la rue est toujours inférieure à celle de l'extérieur. Les personnes allergiques devraient en tenir compte, en laissant l’air propre les jours de pluie.

Ce qui peut être allergique en mai

En mai, la floraison des plantes qui fleurissent au printemps se poursuit et celles qui fleurissent au début de l’été se rejoignent. Lorsque cela se produit, l'imposition des règles est pratiquement.

  • peuplier
  • bouleau
  • frêne
  • érable
  • lilas
  • cerisier des oiseaux
  • aulne
  • châtaigne
  • Rowan
  • chêne
  • saule
  • noisette
  • aubépine
  • chien rose
  • mûrier
  • pommier
  • prune
  • l'avoine
  • orge
  • le blé
  • seigle
  • muguet
  • bleuet
  • acacia
  • plantain
  • menthe
  • ortie
  • trèfle
  • tutsan
  • oseille

Les allergènes forts sont le pollen de ces plantes cultivées et modifiées artificiellement. De nombreuses plantes sont dangereuses car elles poussent à proximité d'immeubles résidentiels. Cela s'applique, par exemple, au bouleau, au lilas, au pissenlit et aux autres plantes qui fleurissent en mai.

Les symptômes

L'allergie au pollen se manifeste très rapidement. Il ne reste que quelques minutes avant les premiers signes. Les symptômes incluent:

  • rougeur oculaire;
  • larmoiement;
  • congestion nasale;
  • nez qui coule;
  • démangeaisons des paupières et leur gonflement;
  • essoufflement;
  • toux
  • démangeaisons de la peau;
  • éternuements répétés;
  • rougeur de la peau;
  • yeux brûlants;
  • la photophobie;
  • éruption cutanée.

Il peut y avoir des crises d'asthme bronchique et, dans les cas graves, même d'œdème de Quincke.

L'asthme bronchique est causé par l'influence d'anticorps spéciaux, responsables de la susceptibilité et de la réaction du système immunitaire. De nature allergique, l'asthme apparaît littéralement instantanément. Lorsque les plantes fleurissent, le contact avec l'allergène est plus intense que d'autres types d'allergies, ce qui complique l'état du patient.

Lorsque l'intoxication au pollen peut aggraver la santé globale, réduire les performances, maux de tête. De nombreux symptômes peuvent ressembler à un rhume.

Un rhume au rhume, une sensation générale de bien-être, un état fébrile, une augmentation de la température et une faiblesse des muscles sont ajoutés. Au contraire des allergies, les symptômes ne se manifestent qu’au contact avec un allergène et persistent pendant la période de floraison de certaines plantes.

Diagnostics

Pour un diagnostic précis, le patient est examiné par un allergologue. Dans le même temps nommé des tests de laboratoire, des tests cutanés.

Pour ce faire, utilisez des pansements adhésifs spéciaux, faites de petites rayures lors de l'application de la solution. En l'absence de réaction à un allergène, la peau reste dans un état normal, dans l'autre cas, rougeur et léger gonflement.

Les tests d'allergie sont prescrits pour les indications, c'est l'un des tests les plus informatifs. En période d'exacerbations, ils ne sont pas effectués. Pour que les résultats des tests sur les allergènes soient fiables, les antihistaminiques ne doivent pas être pris environ une semaine avant eux et les médicaments hormonaux pendant deux semaines.

En mai, une réaction allergique peut être causée par le pollen de n’importe quelle plante à fleurs. Comme pendant cette période les peupliers sont en pleine floraison, beaucoup de personnes allergiques se posent le mauvais diagnostic - des allergies à leurs peluches. En pratique, les peluches de peuplier sont si grosses qu'elles ne présentent aucun danger en tant qu'allergènes. En raison de sa structure, les poils de peuplier peuvent être porteurs de pollen d'autres plantes.

Traitement

Pour un traitement réussi, il est souhaitable de minimiser le contact possible avec l'allergène. Il faut se rappeler que les allergies sont des complications dangereuses, telles que l'asthme. Par conséquent, le traitement doit être effectué dans les quantités requises.

Il existe actuellement un grand nombre de médicaments efficaces pour soulager les symptômes. Ceux-ci incluent des produits qui incluent ou excluent des hormones.

Selon l'état, ceux-ci peuvent être:

  • des moyens pour l'administration orale sous une forme commode;
  • gels et onguents;
  • pulvérisations.

Lorsqu'un patient souffre d'un rhume, des gouttes vasoconstrictives peuvent être prescrites. Par exemple, vaporisez Nasonex ou Vibrocil.

Les antihistaminiques soulagent rapidement la maladie et améliorent la santé en général. Cela peut être un moyen très populaire: Suprastin, Loratadin, Eden, Cetrin et d’autres.

Les médicaments hormonaux, les glucocorticoïdes, sont des agents très efficaces qui, outre une excellente action, ont de nombreuses contre-indications. Ils ne peuvent être prescrits que par un médecin qui voit la situation dans son ensemble et qui dispose de données sur d’autres maladies du patient.

L'allergie, qui s'est manifestée en mai, nécessite un traitement et des conseils d'experts. Un traitement opportun aidera à éviter les complications et à améliorer la qualité de vie.

Prévention

L'allergie saisonnière, qui se manifeste d'année en année, vous permet de prendre des mesures préventives. Nous parlons de médicaments antiallergiques, dont la réception devrait commencer avant même la floraison. La sélection d'un outil approprié est effectuée par un allergologue individuellement pour chaque patient.

Parmi les mesures préventives - l'interdiction de fumer. En fumant des cigarettes, il y a une irritation supplémentaire des membranes muqueuses. Dans cette condition, les membranes muqueuses deviennent plus susceptibles aux effets des allergènes. Et, avec l'imposition de plusieurs facteurs défavorables, les complications possibles.

Ne pas être superflu et le nettoyage humide régulier, ainsi que le lavage fréquent des mains et du lavage, surtout après la rue, le lavage des sinus nasaux. En cas d'allergies saisonnières, il est conseillé d'arrêter les promenades dans le parc et à l'extérieur de la ville par temps sec et venteux. Les fenêtres de la pièce doivent rester fermées pendant cette période et la ventilation doit être effectuée après la pluie ou grâce au climatiseur.

Quelques semaines avant la floraison, il est recommandé de prendre des préparations de magnésium, ce qui augmente la capacité du corps à résister aux allergies. Le magnésium se trouve en grande quantité dans les produits suivants:

La vitamine C convient à l’immunité générale. Les aliments doivent être équilibrés, y compris les légumes.

Ce qui peut être allergique en mai

Le mois de mai est un moment merveilleux associé au début du printemps et à l’arrivée de la chaleur tant attendue. Malheureusement, en plus des beaux moments, c'est une période difficile pour les personnes allergiques. C'est au printemps que se produit une prolifération abondante et abondante, accompagnée d'une augmentation des allergènes dans l'air tels que le pollen et le duvet. De taille et de poids réduits, ils sont facilement transportés par le vent et pénètrent dans tous les recoins. L'allergie de mai appartient à un type d'hypersensibilité spécial de la maladie et s'appelle pollinose. C'est un phénomène saisonnier caractéristique de cette période.

Le danger des allergènes de mai

Le niveau de concentration de pollen, qui provoque l'aggravation des allergies, dépasse la norme avec l'arrivée du printemps. Il y a trois périodes:

  1. Floraison printanière d'avril à mi-mai (début du mois).
  2. Libération d’allergènes au début de l’été (de mi-mai à la fin du mois de mai, passionnante début novembre)
  3. Floraison tardive d'automne jusqu'en octobre.

Les principales causes d'allergies sont les plantes suivantes:

  • espèces feuillues: bouleau, tremble, peuplier, chêne, noisetier, aulne, frêne, châtaignier;
  • conifères: épinette ou pin;
  • pissenlits, les enfants sont plus sensibles à l’attaque de cet allergène;
  • la cerise des oiseaux provoque des vertiges et des douleurs dans les yeux de personnes même en parfaite santé;
  • les céréales, notamment le blé, la fléole des prés, l’orge, l’avoine et l’herbe à poux;
  • cendres de montagne, aubépine et rosier;
  • Muguet, millepertuis, plantain et menthe.

Il est presque impossible de se cacher des petites particules de pollen des plantes à fleurs, du bas. Ils pénètrent activement dans la maison par les fenêtres et les portes légèrement ouvertes, pénètrent dans les vêtements de la personne alors qu’il est à l’extérieur, sont transportés par le vent sur de longues distances (il n’est pas nécessaire de vivre près des porteurs de particules allergènes). Vous ne pouvez vous protéger que par un ensemble de mesures visant à lutter efficacement contre les manifestations d'allergènes saisonniers.

Signes importants d'une maladie désagréable

Il est difficile de déterminer quelle peut être une allergie en mai, mais les symptômes après un contact avec un irritant se manifestent rapidement. Par conséquent, vous devriez faire attention quand il est apparu éternuements sans arrêt, des brûlures dans le nasopharynx, des oreilles, une rougeur et un gonflement des paupières.

Trouver un allergène clair, il est nécessaire d’exclure tout contact avec lui.

Tous les symptômes d’une réaction allergique peuvent être divisés en groupes:

  1. Les signes de rhinite allergique sont dus à une congestion nasale, à un écoulement nasal et à des écoulements clairs.
  2. La conjonctivite se caractérise par une rougeur de la membrane muqueuse des yeux, accompagnée de brûlures et de démangeaisons continues. Il y a une sensibilité accrue à la lumière et aux déchirures.
  3. L'asthme allergique s'accompagne d'attaques d'essoufflement, d'une toux sèche obsessionnelle et de sensations douloureuses au niveau de la poitrine.

Dans les cas les plus graves, la réaction du patient s'accompagne de symptômes extrêmement dangereux, tels que fièvre, apparition d'urticaire dans de grandes zones du corps et d'œdème de Quincke. Les symptômes non moins troublants sont considérés comme une faiblesse, des vertiges, un manque d'appétit. Ce sont des signes d'intoxication au pollen.

C'est important! Dans de tels cas, l'automédication est contre-indiquée, un examen urgent par un spécialiste dans un établissement médical et la mise en place d'un traitement d'urgence sont nécessaires pour prévenir le développement de complications.

Les principaux symptômes des allergies incluent:

  • rougeur et larmoiement accru des yeux, gonflement des paupières;
  • libération de liquide clair par le nez;
  • œdème trachéal, asphyxie, toux;
  • rougeur de la peau, éruption cutanée et démangeaisons;
  • douleur dans les yeux, photophobie;
  • angioedème rare, l'asthme.

Diagnostic d'allergènes

Tout d'abord, pour commencer le traitement de la maladie, il est nécessaire d'établir un allergène qui provoque une réaction inflammatoire. Pour le diagnostic de la médecine moderne utilise des solutions spéciales qui sont appliquées avec des rayures sur l'avant-bras du patient. En conséquence, après 15 minutes, il est possible de savoir si une personne est allergique à cette plante. La méthode de détection est très rapide, efficace et sûre. Plus de 10 échantillons peuvent être prélevés sur une épaule afin d'identifier l'allergène.

Le spécialiste accompagne toujours le patient pendant le test afin de fournir une assistance rapide en cas de réaction violente du corps à l’allergène appliqué.

C'est important! Vous ne pouvez pas prendre de médicaments pour les allergies avant l'analyse, cela conduira à de faux résultats d'analyse.

Traitement des allergies saisonnières

Pendant le traitement, il convient d'éviter autant que possible le contact avec l'agent pathogène du processus inflammatoire, car une forme d'allergie prolongée peut évoluer en asthme bronchique. Pour lutter contre la pollinose de mai dans les pharmacies, plusieurs agents thérapeutiques efficaces ont été présentés. Ceux-ci comprennent deux groupes:

  1. Antihistaminiques. En demande parmi les acheteurs. Gagné en popularité en raison de sa commodité (disponible sous la forme de pommades, de crèmes, de pilules, etc.), de sa sécurité (presque aucun effet secondaire) et de son efficacité (à appliquer avant de quitter). Ceux-ci incluent Suprastin, Cetirizine, Cetrin, Dimedrol, etc.
  2. Les glucocorticoïdes ont une action locale visant à soulager le processus allergique inflammatoire. Peuvent provoquer des effets indésirables, par conséquent, sont nommés individuellement que par un spécialiste. Prednisolone, méthylprednisolone, triamcinolone, dexaméthasone, bétaméthasone.

La méthode d'immunothérapie donne un effet thérapeutique fiable pour résoudre le problème de la pollinose de mai. Basé sur le principe de la vaccination, c'est-à-dire qu'avant le début de la période de floraison, une petite quantité de l'allergène est administrée au patient sur une certaine période.

Les procédures sont effectuées strictement en mode stationnaire. À la suite de simples manipulations, le corps s'habitue à la présence d'un irritant et ne réagit pas par la suite.

Pour les femmes enceintes et allaitantes, le traitement n'est possible que sous la surveillance d'un spécialiste.

Mesures préventives

L'allergie est un phénomène désagréable, notamment causé par la floraison en mai. Le pollen omniprésent des plantes ne laisse pas beaucoup de repos. Pour éviter une maladie désagréable, il est recommandé de respecter les règles préventives:

  1. Peu avant la saison de floraison, commencez à prendre des médicaments anti-allergiques. Boire efficacement un traitement au magnésium, ce qui réduit la sensibilité du corps aux allergies. Un autre oligo-élément trouvé dans les produits naturels tels que le sarrasin, le cassis, le son de blé.
  2. Entrez dans le régime alimentaire de la vitamine C, il renforce le système immunitaire et constitue une base importante pour le traitement des allergies saisonnières.
  3. Avant de commencer la floraison, installez des écrans protecteurs sur les fenêtres et nettoyez l'air régulièrement à l'aide d'un climatiseur.
  4. Nettoyage humide quotidien de la chambre. Portez une attention particulière aux endroits difficiles d'accès (tulles, corniches), où le pollen allergénique s'accumule souvent.
  5. Aérez les pièces après la pluie, il y a actuellement moins de pollen dans l'air. C'est aussi un bon moment pour marcher.
  6. Essayez de vous débarrasser de l'habitude de fumer. La fumée de tabac a un effet négatif sur les muqueuses, ce qui peut entraîner des complications pendant la période d'inflammation allergique.
  7. Laver aussi souvent que possible avec de l'eau froide. Rincez les sinus nasaux avec une solution saline spéciale chaque fois que vous venez de la rue.
  8. Évitez de vous promener dans les jardins, les forêts ou les champs, surtout par temps sec et ensoleillé.

L'allergie saisonnière est un problème pour un corps affaibli après l'hiver. La pollinose printanière est dangereuse pour les enfants qui deviennent facilement asthmatiques. Essayez de vous protéger autant que possible en commençant le combat avant la période de floraison.

Quelles surprises attendre des allergies en mai?

Le mois de mai est fascinant par sa magie, le soleil donne des journées chaudes, je veux respirer profondément et passer plus de temps à l'extérieur, parmi la nature fabuleuse et les fleurs parfumées. Mais qu'en est-il des personnes qui ont des allergies en mai? Comment faire face à la maladie et vivre pleinement sa vie?

Causes des allergies en mai

La principale cause d'allergies en mai est la pollinose.

La pollinose est une allergie saisonnière à la floraison, au duvet et au pollen de certaines espèces d’arbres qui fleurissent en mai.

Les principales causes des processus inflammatoires sont exacerbées par le fait que les niveaux de pollen sont dépassés dans l'air que nous respirons. La pollinose est donc une maladie saisonnière. Il est presque impossible de se cacher des allergies en mai, car le vent est le vecteur de l'allergène sur de longues distances. Y compris l'allergène pénètre dans le logement par les fenêtres et les portes ouvertes. De plus, après avoir marché dans la rue, de petites particules de pollen et de terre s’accumulent sur les affaires de la personne, ce qui ne sauve pas les allergies des attaques, même à l’intérieur.

Les fleurs peuvent être des allergènes: peuplier, aulne, bouleau, chêne, frêne, pissenlit, tremble, orme, épinette, pin et autres.

Symptômes d'allergie en mai

La muqueuse humaine est très sensible aux allergènes qui provoquent des réactions allergiques. La peau ne fait pas exception. Lorsqu'un allergène entre en contact avec la peau, il se produit un processus inflammatoire - une allergie.

Les principaux symptômes des allergies:

  • Déchirure et rougeur des yeux, gonflement des paupières, démangeaisons;
  • Écoulement aqueux du nez, démangeaisons et congestion nasale, éternuements;
  • Essoufflement, respiration difficile, toux, étouffement, asthme bronchique;
  • Éruption cutanée, rougeur, démangeaisons;
  • Dans les cas graves, l'œdème de Quincke et les crises d'asthme graves.

Pollinose ou rhume, comment distinguer?

Distinguer un nez qui coule de la pollinose est parfois très difficile, car les symptômes des deux maladies sont similaires.

Si, après chaque visite dans la rue, vous commencez à avoir des éternuements, une congestion nasale, des sécrétions nasales, un gonflement des muqueuses ou des réactions allergiques sur la peau, vous pouvez affirmer qu'il s'agit d'une manifestation d'allergie. Un nez qui coule diffère d'une allergie en ce qu'il s'accompagne de malaise général, de fièvre et même de fièvre, d'un écoulement jaune du nez, ainsi que de douleurs musculaires et de fatigue. L'allergie ne se manifeste que par le contact avec l'allergène à certaines saisons de l'année et le rhume dure environ 10 jours.

Mai Prévention des allergies

  • Les allergies saisonnières peuvent être prévenues, peu de temps avant la floraison, il convient de commencer à prendre des médicaments anti-allergiques. Pour choisir les bons médicaments, consultez un allergologue qui vous aidera à choisir un médicament efficace.
  • Fumer est interdit! Fumer nuit non seulement à la santé générale d’une personne, mais a également un effet néfaste sur ses muqueuses. Les muqueuses irritées sont très sensibles aux allergènes. Ensemble, ces facteurs peuvent entraîner des complications plus graves.
  • Laver à l'eau froide plus souvent;
  • N'oubliez pas de faire un nettoyage humide dans la chambre;
  • Au moment de l'exacerbation des allergies, abandonnez les voyages au repos, des pique-niques à la forêt, au parc ou au jardin;
  • Moins de fenêtres ouvertes dans l'appartement (maison) et dans la voiture;
  • Pour prévenir les allergies en mai, buvez un traitement au magnésium quelques semaines avant que les plantes allergènes ne commencent à fleurir. Magnésium - réduit la sensibilité du corps aux allergies. Le magnésium se trouve dans ces aliments: groseilles, épinards, sarrasin, noix de cajou et son de blé;
  • En outre, reconstituez le régime alimentaire et tout le corps avec de la vitamine C. La vitamine C améliore non seulement l’état général de la personne, mais renforce également le système immunitaire, qui est un fondement important dans le traitement de toute maladie, y compris les allergies, au début du mois de mai.

Mai traitement des allergies

Pour un traitement complet, le contact avec l'agent pathogène de l'allergie (allergène) doit être évité.

Une maladie aussi désagréable, telle que les allergies, peut provoquer des complications et conduire à une maladie grave de l'asthme bronchique. Par conséquent, il n'est pas nécessaire de retarder le traitement et la détermination de l'allergène qui provoque la maladie.

Traitement médicamenteux de l'allergie à la floraison

Le traitement des allergies avec des préparations médicales est le plus efficace. Dans les pharmacies modernes ont présenté un certain nombre d'agents traitants. Ceux-ci incluent: gels, comprimés, injections, onguents et sprays (vasoconstricteurs).

Spray antiallergique

Nasonex - spray supprime l'inflammation des muqueuses, il est recommandé de l'utiliser pour la prévention et le traitement de la pollinose.

Antihistaminiques

  • Tsetrin - agent antiallergique;
  • Cétirizine - avec congestion nasale, démangeaisons, yeux larmoyants, symptômes de pollinose;
  • Dimedrol - pour les injections, en tant qu'agent anti-inflammatoire;
  • Suprastin - pour tous les types de réactions allergiques, y compris les allergies aiguës.

* Certains types de médicaments peuvent contenir des hormones, ainsi que des effets secondaires, ne pas se soigner soi-même. En particulier, vous devez faire attention aux hommes qui prennent des antihistaminiques sans consulter un médecin, car ces médicaments peuvent entraîner des effets secondaires tels que l’impuissance. Et pour les femmes enceintes et allaitantes, le traitement ne peut être effectué que par un médecin afin d'éviter les complications et de ne pas nuire à l'enfant.

Tests (échantillons)

À la clinique, vous pouvez passer des tests cutanés pour identifier les allergies. Pour ce faire, utilisez des tests cutanés (patchs spéciaux). Après quelques jours, le médecin sera en mesure de diagnostiquer les allergènes qui provoquent une réaction allergique.

Traitement de mai allergies remèdes populaires

Les remèdes populaires ne contribueront pas à éliminer complètement les attaques d’allergie, plutôt que les médicaments prescrits par un médecin, mais vous aideront dans une certaine mesure à faciliter le traitement et la vie.

Un skiptric de molène a un bon effet.

Recette: versez 250 ml d'eau avec une cuillère à soupe d'herbe et faites-la bouillir, laissez-la reposer pendant au moins cinq minutes, puis prenez au moins deux ou trois verres une fois par jour.

Convient également pour votre infusion d'herbes violettes tricolores, feuilles de cassis et succession.

Recette: Prendre 1 seconde l violettes tricolores, 2 s. l tourne et 1 s. l Molène des herbes skiptrovidny - brasser ces herbes, comme du thé ordinaire.

L'infusion d'ortie peut être utilisée pour les compresses sur la peau, ainsi que pour l'administration par voie orale.

En outre, de la peau pour éliminer les allergies vous aidera les huiles essentielles: huile de rose, huile de camomille, mélisse et lavande. Utilisez-les, comme pour l'aromathérapie (inhaler), ainsi que d'une pommade sur le site d'une éruption cutanée allergique et des démangeaisons.

C'est important! Si vous êtes allergique à l'une de ces huiles, il est préférable de refuser un tel traitement ou de remplacer l'huile essentielle par une autre.

Allergies de mai

Mai est le plus beau mois de l'année. Le temps chaud, le soleil radieux et les plantes à fleurs ravissent de nombreux habitants de la planète Terre. Mais pas tous, certaines personnes à cette époque souffrent beaucoup, ces personnes sont allergiques. Au début du mois commence la floraison des plantes. Le pollen est transporté par le vent dans l'air et pénètre dans la membrane muqueuse de la personne et de la peau, entraînant des dommages pour ses propres cellules, tissus et organes. Les allergies printanières se manifestent principalement par des éternuements, l'écoulement nasal, des larmoiements, des rougeurs de la peau et des démangeaisons.

Allergène et réponse inflammatoire du corps

L'allergène est une substance qui provoque le développement d'une réaction allergique. Lorsqu'un allergène pénètre dans le corps humain et provoque une réaction inflammatoire, il s'accompagne de la libération de substances telles que l'histamine, l'héparine, la sérotonine. Toutes participent à l'expansion des vaisseaux sanguins et à la manifestation des allergies.

Les premiers signes d'allergies de mai

L'allergie en mai, comme toute autre allergie, présente des symptômes qui se divisent en 2 groupes: primaire et secondaire. Les principales sont la rougeur de la peau, les larmoiements, l'écoulement nasal. À secondaire - angioedema, exacerbation de l'asthme bronchique.

Prévention des réactions allergiques en mai

S'il ne s'agit pas de la première allergie saisonnière, vous devriez prendre soin de votre corps à l'avance. Après avoir consulté votre médecin, bien avant mai, vous devez commencer à prendre des médicaments antiallergiques. Lorsque la manifestation des signes primaires assez chaque jour faire le nettoyage humide à la maison et 2-3 fois pour se laver à l'eau froide. Avec la manifestation de symptômes secondaires devrait consulter immédiatement un médecin.

Traitement de la toxicomanie

Les types d'allergies survenant au printemps ne diffèrent pas des allergies aux phanères, poussières, etc. et pour le traitement de telles allergies devraient prendre des médicaments. Tous les médicaments contre les allergies contiennent des hormones, vous devriez donc consulter un médecin avant de les utiliser. Les médicaments antiallergiques aident à éliminer les symptômes, mais non à guérir la maladie elle-même. Les médicaments antiallergiques incluent:

Ce sont des médicaments modernes et efficaces contre les allergies. Ils ne causent pas de somnolence, n'affectent pas le système cardiovasculaire et n'ont pas d'effet sédatif. Autorisé à prendre les enfants de l'année.

Traitement des remèdes populaires

Lorsque l'exacerbation des allergies, utilisez "thé Averin." Il se compose d'herbes violettes tricolores, d'une série de feuilles tripartites et de cassis, prélevées dans un rapport 1: 1: 2. Peut être utilisé à l'intérieur, pour essuyer la peau ou en inhalation.

Peut allergie à fleurir

Allergies mai, qu'est-ce que ça pourrait être? Ce mois-ci, il y a une concentration maximale d'allergènes dans l'air. Cela est dû à la période de floraison des plantes, à la propagation du pollen et des peluches. Une telle réaction allergique s'appelle pollinose. Il fait référence à un type particulier d'hypersensibilité.

Qu'est-ce qui provoque des allergies

En mai, des arbres, des céréales, des fleurs et des herbes s'épanouissent. Parmi eux, dans l'air pénètre une grande quantité de pollen. Qu'il contribue à une réaction négative du corps. Sous l’effet de certains facteurs, l’effet allergène du pollen augmente et diminue:

  1. Lorsque le temps est sec et venteux, la température est élevée, les personnes allergiques sont particulièrement dures. Lorsque cela se produit, une augmentation de la concentration de l'allergène dans l'air. La pluie polit un peu de pollen et en réduit la quantité dans l'air.
  2. Il vaut mieux arriver plus à l'intérieur. Le niveau d'irritants y est moins élevé, il est donc souhaitable d'aérer les fenêtres en mai uniquement les jours de pluie.

Les plantes sont les plus touchées par l'organisme et sont sujettes à la culture et à la modification artificielles. De nombreuses plantes allergènes poussent à côté des maisons. Ce sont des bouleaux, des lilas, des pissenlits et d’autres plantes qui fleurissent en mai.

Les allergènes croisés sont particulièrement dangereux. Dans le même temps, la sensibilité accrue est associée non seulement au pollen des plantes, mais également aux aliments contenant des protéines de composition similaire.

Symptômes possibles

La floraison en mai des soucis et d'autres plantes entraîne le développement rapide de réactions d'hypersensibilité. Les premiers symptômes peuvent apparaître quelques minutes après l'inhalation du stimulus:

  • les yeux rouges et les larmes coulent fortement;
  • pattes nez, nez qui coule apparaît;
  • paupières démangeaisons et enflées;
  • préoccupé par la toux et les éternuements;
  • les yeux durs supportent une lumière vive;
  • la peau se couvre d'éruptions cutanées.

Parfois, il y a des crises d'asthme bronchique et il y a une forte probabilité d'œdème de Quincke, qui est une complication dangereuse de l'allergie.

Le développement d'attaques d'asthme est associé à des anticorps spéciaux qui déclenchent une réaction négative du système immunitaire. En cas d'intoxication au pollen, le bien-être général du corps se dégrade, céphalées. La plupart des symptômes ressemblent au rhume.

Comment distinguer du rhume

S'il fait froid, sauf pour le rhume:

  • l'état de santé général se dégrade;
  • la fièvre apparaît;
  • la température corporelle augmente;
  • il y a une faiblesse musculaire.

Dans une réaction allergique, les symptômes apparaissent uniquement lors du contact avec l'allergène, et l'état ne s'améliore pas tant que certaines plantes continuent d'affecter l'organisme.

Méthodes de diagnostic

Ce qui peut être allergique en mai à Moscou et dans d'autres villes, vous pouvez le savoir auprès d'un allergologue. Lors des premières manifestations de la maladie, vous devez consulter un médecin qui effectuera une série d’études de diagnostic et de tests cutanés.

Les tests d'allergènes sont réalisés avec des pansements adhésifs spéciaux, de petites rayures lors de l'application de la solution. S'il n'y a pas de réaction à l'allergène, il n'y a pas d'hypersensibilité. S'il y a une rougeur et un léger gonflement, le diagnostic est confirmé et le traitement prescrit. Les tests d’allergie sont les plus informatifs, mais ils ne doivent pas être effectués pendant la période d’exacerbation. Pour obtenir des informations fiables au cours de la semaine, vous devez utiliser des antihistaminiques.

La sensibilité accrue du corps aux plantes en mai est associée à la floraison des peupliers. Beaucoup de gens pensent donc que les symptômes désagréables sont causés par le duvet de cet arbre. Mais ce n'est pas vrai. Le duvet de peuplier a une structure telle qu'il peut transporter le pollen d'autres plantes.

Méthodes de traitement

Le plus allergène qui fleurit en mai est le bouleau, l’acacia, le lilas et le cerisier des oiseaux.

Pour obtenir de bons résultats dans le traitement de la maladie, vous devez limiter le contact avec le stimulus. Ce problème contribue au développement de complications telles que l'asthme. Par conséquent, on ne peut pas se passer de la thérapie appropriée. Pour soulager les symptômes des allergies, utilisez des médicaments avec et sans hormones. Utilisez habituellement des agents oraux, des gels et des pommades, des sprays.

Si le patient souffre d'un rhume, vous ne pouvez pas vous passer de gouttes vasoconstricteurs telles que Vibrocil.

Des antihistaminiques sont prescrits pour un soulagement rapide et une réduction des symptômes. Le traitement le plus courant avec Suprastin, Loratadine, Citrine et autres.

Si les procédures de diagnostic ont permis de déterminer ce qui fleurissait en mai et de provoquer des allergies, alors vous devriez absolument suivre un traitement. Des soins médicaux opportuns aideront à éviter les complications et à améliorer la qualité de la vie.

Prévention

Les personnes souffrant d'allergies saisonnières chaque année sont invitées à se conformer aux recommandations prophylactiques.

Vous pouvez réduire le risque de vous sentir mal si vous utilisez des médicaments antiallergiques avant le début de la saison.

L'allergologue peut choisir le remède le plus efficace pour chaque cas spécifique.

Aux mesures préventives comprennent une cessation complète de fumer. Lors de l'inhalation de fumée de cigarette, les muqueuses sont davantage irritées. Sous cette forme, ils deviennent sans défense contre les allergènes et, associés à des facteurs indésirables, des complications peuvent survenir.

L'état de santé sera meilleur si vous nettoyez et époussetez chaque jour la poussière avec un chiffon humide.

Après avoir visité la rue, vous devez vous laver soigneusement les mains, rincer les sinus nasaux. Pendant la floraison, les plantes doivent éviter de visiter les parcs et les forêts, en particulier pendant les journées chaudes et venteuses de mai.

Il est préférable de ne pas ouvrir les fenêtres de l'appartement et de les aérer avec de l'air conditionné ou des fenêtres ouvertes après la pluie.

Plusieurs semaines avant l’exacerbation, prenez des préparations de magnésium. Une grande quantité de magnésium est obtenue à partir de son de blé, de noix de cajou, de sarrasin et de cassis.

Pour améliorer le fonctionnement du système immunitaire et éviter les allergies, il est nécessaire de garantir un apport suffisant en vitamine C dans le corps. Il est important de faire le bon régime avec suffisamment de fruits et de légumes.