Asthme allergique: symptômes, diagnostic et méthodes de traitement

Le travail du système immunitaire vise principalement à protéger le corps humain contre divers agents pathogènes. Mais parfois, il échoue, il commence à percevoir des facteurs environnementaux même inoffensifs comme des allergènes. Ensuite, il y a une condition pathologique - une allergie.

L'asthme allergique est l'une des maladies les plus graves associées aux réactions immunitaires de l'organisme. Selon les statistiques, 6% de la population de la planète souffrent d'asthme et 80% de tous les cas ont une genèse allergique.

La manifestation de la maladie, la sévérité

L'asthme bronchique allergique (ou atopique) est une maladie chronique des voies respiratoires supérieures, causée par l'action d'allergènes, qui, à son tour, provoque un processus inflammatoire. Le mécanisme de développement de cette pathologie est associé à une hyperréactivité de l'organisme vis-à-vis de tout agent de l'environnement. En réalité, ces agents sont appelés "allergènes": ils provoquent la production d'immunoglobulines (anticorps), ce qui entraîne la libération d'histamine et d'autres médiateurs de l'inflammation à partir de mastocytes.

La détermination du degré de la maladie est basée sur les symptômes, ainsi que sur les résultats de l’étude de la fonction respiratoire, à savoir le débit expiratoire de pointe (PSV). Pour ce faire, effectuez une étude appelée débitmètre de pointe. Selon les données ci-dessus, il existe 4 degrés de gravité principaux:

  1. Forme bénigne (asthme atopique intermittent). Les manifestations de la maladie ne sont pas enregistrées plus d'une fois en 7 jours, les convulsions nocturnes - pas plus de 2 fois par mois. Le PSV est supérieur à 80-85% du taux normal (le taux de PSV dépend de l'âge). Les fluctuations du PSV du matin et du soir ne dépassent pas 20-25%. L'état général du patient n'est généralement pas perturbé.
  2. Forme atopique persistante légère. Les symptômes de la maladie apparaissent 1 fois sur 2 à 6 jours, les attaques nocturnes - plus de 2 fois par mois. Le PSV est supérieur à 80%, les fluctuations du PSV au cours de la journée ne dépassent pas 25-30%. Si les attaques sont prolongées, elles peuvent perturber l'activité physique, le sommeil.
  3. Forme modérée. Des manifestations de l'état pathologique sont observées chaque jour et chaque nuit, des attaques - une fois par semaine et plus souvent. PSV dans les 65-80% de la norme, les fluctuations de l'indicateur dépassent 30%. Souvent, il y a des violations significatives de l'activité quotidienne d'une personne, la qualité du sommeil devient plusieurs fois pire.
  4. Forme sévère de la maladie. A ce stade, la maladie est exacerbée 3 à 5 fois par jour, les crises nocturnes sont notées 3 fois ou plus par semaine. PSV inférieur à 60-65%, fluctuations journalières supérieures à 30-35%. Une personne ne peut pas participer aux activités quotidiennes, en particulier liées à l'activité physique, il existe également des troubles névrotiques et des troubles d'autres organes et systèmes.

En l'absence de traitement, les formes sévères peuvent avoir pour conséquence un état asthmatique, une maladie mortelle nécessitant des soins médicaux immédiats. Le statut asthmatique est caractérisé par une attaque de suffocation persistante, grave et prolongée, qui n'est pas arrêtée avec l'aide d'inhalateurs de poche. Pour éviter cette condition, vous devez contacter l'hôpital avec les premiers symptômes.

Comorbidités

Assez souvent, la rhinite allergique est enregistrée en tant que pathologie d'accompagnement. Cela est principalement dû aux particularités du système immunitaire, qui sont transmises héréditairement. Il a été prouvé que si l'un des parents souffrait d'allergies, le risque d'hypersensibilité chez un enfant était d'environ 50%.

Si les antécédents d'allergie concernent à la fois la mère et le père, la probabilité de survenue de réactions hyper-hyper augmente jusqu'à 80%.

Mais vous devez comprendre qu’une maladie spécifique n’est pas génétiquement programmée, mais seulement une réactivité excessive du système immunitaire. C'est pourquoi non seulement les cas d'asthme bronchique, mais aussi d'autres maladies allergiques de membres de la famille (par exemple, rhume des foins, dermatite atopique) sont pris en compte.

À ce jour, il a été prouvé qu'il existe un lien entre 3 maladies: la dermatite atopique (souvent enregistrée à l'âge de 1 an), la rhinite allergique et l'asthme bronchique. C’est dans cette séquence que ces maladies apparaissent souvent - les médecins appellent cette maladie «marche atopique». Par conséquent, si une dermatite atopique ou une rhinite allergique est détectée, toutes les mesures nécessaires doivent être prises pour éviter la manifestation de la maladie.

Symptômes de la maladie

Souvent, cet état pathologique ne se manifeste en aucune manière en dehors de l'attaque et c'est le premier paroxysme de la maladie qui fait que la personne se tourne vers un spécialiste. Les patients atteints de cette maladie présentent le plus souvent les plaintes suivantes:

  • toux sèche, aboyante et improductive (les expectorations ne sont libérées qu'à la fin de l'attaque, elles sont transparentes et très visqueuses, mais cela ne suffit pas);
  • dyspnée expiratoire grave (une personne ne peut pas expirer);
  • respiration sifflante et sifflement pendant l'acte de respiration;
  • sensation de pression dans la poitrine, parfois - douleur;
  • augmentation de la fréquence respiratoire.

Aussi pour l'attaque de cette maladie est caractérisée par la position forcée du patient - orthopnée (une personne est assise, en appuyant ses mains sur le bord du lit ou une chaise). C'est dans une position telle qu'il est plus facile pour une personne d'inhaler - la ceinture scapulaire se lève, la cage thoracique se dilate.

Quels allergènes provoquent le plus souvent une attaque chez l'adulte et l'enfant?

Comme mentionné ci-dessus, une prédisposition à cette pathologie peut être due à une hérédité lourde, mais l'attaque provoque un allergène spécifique. Les scientifiques ont identifié plusieurs milliers d'agents responsables de l'exacerbation de cette maladie. Les allergènes sont la cause la plus fréquente d’attaque chez l’adulte:

  1. Agents biologiques (pollen de plantes, duvet et plumes d’oiseaux, laine et fluides biologiques d’animaux, acariens, spores de champignons).
  2. Agents physiques (air froid ou chaud).
  3. Agents chimiques (composants de produits cosmétiques, parfums et produits chimiques ménagers, gaz d'échappement d'automobile, fumée de tabac, médicaments, allergènes alimentaires).

Dans l'enfance, les allergies peuvent être provoquées non seulement par ces allergènes, mais aussi par les aliments. Les manifestations d'allergie se produisent souvent lorsque l'introduction inappropriée d'aliments complémentaires est nécessaire. Mais, selon les statistiques, le type d'allergie d'asthme est enregistré à l'adolescence, au début de l'âge adulte, et les allergènes décrits ci-dessus le provoquent.

En général, ces agents pénètrent dans le corps de trois façons: par la peau, par les voies respiratoires supérieures et par la membrane muqueuse du tractus gastro-intestinal. Les deux premières voies d'entrée sont considérées comme les plus dangereuses, car dans ces cas, l'allergène pénètre rapidement dans le sang et provoque des symptômes de la maladie.

Diagnostic de la maladie

Au cours du traitement initial dans une institution médicale, le médecin effectue une enquête sur le patient, qui inclut la collecte des plaintes, l'anamnèse de la maladie et de la vie, ainsi que l'anamnèse familiale et allergologique. Après cela, le spécialiste inspecte les systèmes en accordant une attention particulière au système respiratoire. À ce stade, nous pouvons parler de diagnostic préliminaire, mais cela ne suffit pas pour prescrire un traitement - il est également nécessaire de mener d'autres études qui confirment les hypothèses du médecin et aident à déterminer le stade du processus pathologique.

Les tests instrumentaux et de laboratoire incluent:

  1. Numération sanguine complète (teneur élevée en éosinophiles indiquant une réaction allergique).
  2. Analyse biochimique du sang (augmentation de la concentration de séromucoïdes, d'acide sialique et de gamma-globulines).
  3. Analyse des expectorations (teneur élevée en éosinophiles, détection de cristaux de Charcot-Leiden, présence de spires de Courshman).
  4. ELISA (dosage immuno-enzymatique) pour la teneur en immunoglobulines de classe E (multiplié par plusieurs).
  5. Tests de scarification, prik-test. Au cours de ces études, des allergènes éventuels provoquant une attaque (avec un test positif - rougeur, gonflement) sont appliqués sur la peau.
  6. Radiographie du thorax (généralement inchangée, mais il faut le faire pour exclure d'autres maladies pulmonaires).
  7. Spirométrie (diminution de la capacité vitale des poumons, augmentation de la capacité résiduelle fonctionnelle, du volume de réserve expiratoire et de la vitesse volumétrique moyenne également).
  8. Fluorométrie (diminution du PSV, augmentation de la différence entre le PSV du matin et du soir).
  9. ECG (augmentation de la fréquence cardiaque, réalisée pour exclure une maladie cardiaque, provoquant un essoufflement).

Un certain nombre de ces études peuvent déterminer avec précision non seulement la présence de la maladie, mais également sa gravité.

N'oubliez pas que le traitement ne devrait être prescrit qu'après un examen approfondi.

Le processus de traitement: médicaments pharmacologiques utilisés pour la maladie

À ce jour, de nombreux médicaments ont été développés qui peuvent arrêter une attaque de cette maladie. Un certain nombre de médicaments sont également utilisés en tant que traitement supplémentaire (en l'absence de crise):

  1. M-holinoblokatory. Pour le soulagement des attaques, des inhalateurs de poche contenant M-holinoblokatorami (Atrovent, Spiriva) sont utilisés - ils sont sûrs et peuvent être utilisés par le patient lui-même. Dans les cas graves de maladies paroxystiques, les injectables de ce groupe sont utilisés: sulfate d'atropine et ammonium. Cependant, ils ont un grand nombre d'effets secondaires, ils ne sont donc utilisés qu'en cas d'urgence.
  2. Cromons Les préparations de ce groupe réduisent la production de mastocytes, ce qui contribue à réduire la fréquence et l'intensité des attaques. L'avantage des cromones est qu'ils peuvent être utilisés pour traiter les maladies allergiques chez les enfants. Les médicaments les plus fréquemment utilisés sont le nédocromil, l'intal, le kromglikat et le cromolin.
  3. Agents anti-leucotriènes. Réduit la production de leucotriènes, qui se forment lors d'une réaction allergique. Les médicaments de ce groupe, principalement les comprimés, sont prescrits sans exacerbation de la maladie. Appliquer du formotérol, du montélukast et du salmétérol.
  4. Utilisation systémique glucocorticoïde. Nommé uniquement en cas de maladie grave, ainsi que pour le soulagement du statut asthmatique. Effet anti-inflammatoire et antihistaminique de ces médicaments est très prononcé, ils sont extrêmement efficaces, car réduire de manière significative la réactivité du corps à divers allergènes. En pratique clinique, on utilise le plus souvent Metipred, Prednisolone, Hydrocortisone, Dexamethasone, ainsi que des inhalants: Aldecin, Pulmicort.
  5. β2-adrenomimetics. Le mécanisme d'action des médicaments de ce groupe pharmacologique repose sur une augmentation de la sensibilité des récepteurs à l'adrénaline. Cela conduit à un rétrécissement des vaisseaux sanguins, ce qui réduit l'enflure et la sécrétion de mucus, ainsi que l'expansion de la lumière des bronches. Produit principalement sous forme d'inhalation, médicaments les plus couramment utilisés tels que Ventolin, Salbutamol, Seretid.
  6. Méthylxanthines. Ces médicaments, par des réactions chimiques successives, inhibent l’interaction entre l’actine et la myosine - protéines du tissu musculaire, ce qui conduit à la relaxation des muscles lisses des bronches, réduisent également de façon spectaculaire la destruction des mastocytes, ce qui entraîne une libération moins importante de médiateurs inflammatoires. Appliquer avec des attaques graves et le statut asthmatique. Préparations du groupe des méthylxanthines: eufilline, théophylline, teotard.
  7. Expectorants. Au cours d'une attaque, une grande quantité de mucus visqueux s'accumule dans les bronches, obstruant la lumière des voies respiratoires, aggravant l'état général du patient. Afin de mieux expectorer, prescrire de tels médicaments: Lasolvan, ACC, Bromhexin, Solvil.
  8. Antihistaminiques. Ils rejoignent les récepteurs des cellules, ce qui les rend moins sensibles à l'histamine, principal médiateur d'une réaction allergique. En conséquence, les manifestations cliniques de la maladie sont réduites. Utilisez ces médicaments systématiquement, surtout si vous ne pouvez pas éviter le contact avec l’allergène. Aujourd'hui, Zodak, Tsetrin, Eden, Loratadine sont le plus souvent utilisés.

Dois-je suivre un régime?

Comme un allergène peut être un facteur quelconque, un produit alimentaire peut provoquer une exacerbation de la maladie. Les médecins recommandent donc aux patients atteints de cette pathologie de limiter les aliments très allergènes. Ceux-ci incluent:

Allergènes fréquents chez l'homme

Vous devez également renoncer à l'alcool, aux épices, au café, aux aliments gras et frits. En plus de tout ce qui précède, il est préférable de limiter la consommation de sel - les nutritionnistes recommandent de ne pas ajouter plus de 6 g de sel par jour aux aliments.

Mode de vie de la maladie

Il est également nécessaire de veiller à limiter autant que possible le contact avec l'allergène, il est recommandé d'être plus souvent à l'air frais, de passer des examens médicaux réguliers et d'abandonner les mauvaises habitudes. Les prestations seront un traitement sanitaire et de villégiature, un durcissement.

De plus, il est nécessaire d'éliminer ou de minimiser les situations stressantes dans la vie quotidienne, car ce facteur provoque le plus souvent des exacerbations. Si vous suivez ces recommandations en conjonction avec le traitement prescrit, vous pourrez obtenir un excellent résultat et mettre la maladie en rémission.

Complications possibles de la maladie

Un cours d'asthme prolongé avec une composante allergique peut entraîner des complications telles que le statut asthmatique, l'emphysème pulmonaire, l'insuffisance cardiaque et respiratoire, le pneumothorax fermé, l'atélectasie, le pneumomédiastin.

La plupart de ces conditions peuvent constituer une menace pour la vie et la santé humaines, entraînant parfois l'invalidité du patient. C'est pourquoi les experts insistent pour que la population soit traitée rapidement dans les établissements médicaux.

Méthodes traditionnelles de traitement

Il existe plusieurs remèdes populaires efficaces pour le traitement de:

  1. Vous devez prendre 800 g d'ail émincé, le mettre dans un bocal et y verser de l'eau, puis laisser reposer pendant 1 mois dans un endroit sombre. Prendre 1 c. 20-30 minutes avant les repas, dans les 6-8 mois.
  2. Le gingembre sec (400-500g) doit être broyé avec un moulin à café, versez 1 l d’alcool, insistez 7 à 10 jours. Ensuite, la teinture obtenue est recommandée pour filtrer et boire 1 c. 2-3 fois par jour. La durée du traitement est de 90 jours.
  3. Propolis et alcool dans une proportion de 1: 5, insister pendant 5 à 7 jours. Buvez cet outil avec du lait, 25 gouttes 2 à 3 fois par jour (avant les repas).

En dépit du fait qu'il existe de nombreux traitements à base de plantes, les médecins disent que la phytothérapie est contre-indiquée chez les patients, car elle peut aggraver l'état de la personne.

Conclusion

La maladie est considérée comme une pathologie chronique grave non seulement du système respiratoire, mais également de tout l'organisme. Cependant, ce diagnostic n'est pas une phrase! Toutes les forces du médecin et du patient doivent être dirigées de manière à obtenir le maximum d’effet dans le traitement de la maladie. Si vous consultez un spécialiste à temps, il effectuera les examens nécessaires et vous prescrira un traitement efficace qui rendra les attaques de la maladie moins fréquentes et moins intenses.

Qu'est-ce que l'asthme allergique? Symptômes de la maladie et de son traitement

Le groupe des maladies respiratoires comprend l'asthme infectieux-allergique. Cette pathologie se développe à la suite d'un contact avec des substances irritantes. Enfants et adultes malades. Sinon, cette pathologie est appelée asthme atopique. Les attaques d'obstruction bronchique représentent un danger pour l'homme.

Le développement de l'asthme atopique

L'asthme allergique est une maladie chronique non infectieuse caractérisée par des crises d'asthme. Cela est dû à la diminution de la lumière des voies respiratoires. Cette pathologie se développe principalement chez les personnes ayant une prédisposition héréditaire. Ces dernières années, le taux d’incidence a considérablement augmenté.

Il y a plus de 300 000 patients asthmatiques dans le monde. La forme allergique est diagnostiquée le plus souvent. C'est un gros problème médical et social. Beaucoup de patients perdent leur capacité à travailler. L'asthme allergique est présent chez 20 adultes et 10 à 15% des enfants. Les premiers symptômes apparaissent souvent avant l'âge de 10 ans. Parmi les enfants, les garçons sont plus souvent malades.

Les principaux facteurs étiologiques

L'asthme allergique affecte les personnes présentant des facteurs de risque. Si la forme infectieuse de la maladie est en partie due à une exposition au corps des microbes et à leurs toxines, la cause en est alors le contact avec diverses substances (polluants). Sinon, ils sont appelés allergènes. Des facteurs externes et internes sont impliqués dans le développement de l'asthme allergique.

Les symptômes de la maladie apparaissent souvent au contact de polluants domestiques. Les allergènes suivants sont les plus dangereux pour l'homme:

  • les poils d'animaux;
  • pollen végétal;
  • vers le bas;
  • déchets de insectes et d'acariens;
  • produits alimentaires;
  • nourriture pour le poisson;
  • plumes d'oiseaux;
  • poussière de maison et de rue.

Les allergies peuvent causer des fraises, du chocolat, des noix. Contribue à cette sensibilité accrue du corps. Chez ces personnes, une immunoglobuline de classe E. est produite de manière intensive.Le début de la suffocation et de l'essoufflement est basé sur la sensibilité accrue de la paroi bronchique aux effets des allergènes.

La maladie a une prédisposition familiale. Le plus souvent, les gènes sont transmis à travers la lignée maternelle. Chez les adultes et les enfants, cette pathologie est plus souvent diagnostiquée en présence du groupe sanguin I. Les facteurs prédisposants sont:

  • fumer;
  • travailler dans des endroits poussiéreux;
  • nettoyage irrégulier de la chambre;
  • conditions de vie insatisfaisantes;
  • la vaccination;
  • infections respiratoires fréquentes (ARVI);
  • inhalation de vapeurs chimiques;
  • forte baisse de température;
  • la présence de grandes entreprises polluantes situées à proximité;
  • toxicose pendant l'accouchement.

Les personnes travaillant dans les industries de la parfumerie, de la métallurgie et de la chimie sont souvent confrontées à ce problème. Dans l’asthme bronchique atopique, des réactions allergiques de type 1 se développent.

Pathogenèse de la maladie

Il est nécessaire de connaître non seulement les causes de l'allergie, mais aussi la pathogenèse de la maladie. Il y a les changements suivants:

  • infiltration tissulaire avec diverses cellules (macrophages, basophiles, leucocytes, éosinophiles);
  • développement d'une réaction anaphylactique;
  • augmentation de la production d'immunoglobulines;
  • la libération de médiateurs inflammatoires (histamine, leucotriènes, cytokines);
  • gonflement de la couche muqueuse des bronches;
  • contraction musculaire;
  • augmentation de la production de mucus.

Dans l’asthme bronchique, une réaction allergique entraîne une diminution de la lumière des bronches et une ventilation difficile. Plus tard, l'inflammation se développe. Les cellules caliciformes subissent une hyperplasie. Desquamation de l'épithélium se produit. L'évolution chronique de l'asthme allergique conduit progressivement à la sclérose bronchique. Des changements irréversibles se produisent, c'est pourquoi il est important de commencer le traitement dès les premières plaintes.

Comment l'asthme chez l'homme

Cette pathologie a un tableau clinique spécifique. La manifestation principale est une atteinte d'obstruction bronchique. Avant lui, les symptômes suivants sont souvent observés:

  • toux improductive;
  • nez qui coule;
  • éternuer;
  • se gratter la gorge.

Chez les enfants et les adultes, l'attaque se développe rapidement. Les signes suivants sont observés:

  • sensation d'essoufflement;
  • respiration sifflante;
  • respiration sifflante;
  • essoufflement.

Après l'attaque, expectoration légère flegme. De même, l'asthme bronchique dépendant de l'infection se manifestait. Dans les cas graves, essoufflement grave. C'est surtout prononcé pendant l'exercice. Dans la phase de rémission entre les attaques, il peut ne pas y avoir de plainte. Dans l'asthme bronchique allergique, la suffocation survient principalement la nuit.

Souvent, ces personnes ont une sensibilité accrue aux odeurs fortes et aux changements de température. Dans les cas d’asthme bronchique allergique, les convulsions ont lieu au printemps et en été. À ce stade, les contacts avec la poussière, le pollen et les animaux deviennent plus fréquents. Il y a 4 sévérité de cette pathologie. L'asthme léger est caractérisé par de rares crises.

Les épisodes d'étouffement nocturne ne sont pas plus souvent perturbés 2 fois par mois. Le taux expiratoire est supérieur à 80% de la normale. En cas d’asthme allergique bronchique, les symptômes de grade 2 sont gênants avec une fréquence de 1 fois par jour à 1 fois par semaine. Les fluctuations du PSV sont plus importantes. Les attaques nocturnes apparaissent plus souvent 2 fois par mois.

L'asthme d'intensité modérée est caractérisé par un débit expiratoire maximal de 60-80% de la norme, des fluctuations de cet indicateur de 30% pendant le jour, des attaques nocturnes fréquentes. Les symptômes de la maladie sont persistants. Ces personnes ont un sommeil perturbé. L'asthme sévère est le plus dangereux pour les adultes. Avec elle, les médicaments doivent être pris régulièrement. Les attaques se produisent 3 à 4 fois par jour. Les symptômes nocturnes sont observés 1 fois sur 2 jours et plus souvent.

Complications possibles de la maladie

La présence d'asthme allergique chez les enfants et les adultes en l'absence de traitement approprié peut entraîner des complications. Ceux-ci incluent:

  • état asthmatique;
  • l'asphyxie;
  • insuffisance pulmonaire;
  • altération de la fonction cardiaque;
  • l'emphysème;
  • atélectasie du poumon;
  • pneumothorax;
  • cœur pulmonaire;
  • le coma;
  • arrêt respiratoire;
  • acidose respiratoire;
  • collapsus (hypotension);
  • hypercapnie.

Une complication dangereuse est le statut asthmatique. La mortalité avec elle atteint 17%. Cette affection est caractérisée par une attaque peu susceptible à un traitement médicamenteux. La base est une forte diminution de la lumière des voies respiratoires. Ceci est accompagné par une difficulté à respirer. Au stade de la décompensation, la concentration de dioxyde de carbone dans le sang augmente.

Cela provoque une acidose. Les réactions de telles personnes sont inhibées. Le pouls devient faible et accéléré. Si le traitement de l'asthme allergique n'est pas effectué, alors le coma se développe. Au stade 3, les symptômes suivants sont observés:

  • confusion
  • respiration rare et superficielle;
  • effondrement.

Les personnes asthmatiques ont besoin de soins d'urgence.

Plan d'examen et de traitement

Avant de traiter l'asthme allergique, il est nécessaire d'exclure une autre pathologie et d'examiner soigneusement la personne. Le diagnostic différentiel est réalisé avec une pneumonie, une pleurésie, une coqueluche, une pathologie respiratoire virale et une bronchite. Les études suivantes sont nécessaires:

  • écoute et percussion des poumons;
  • électrocardiographie;
  • tests généraux de sang et d'urine;
  • spirométrie;
  • analyse des expectorations et de l'eau de lavage;
  • tests d'allergie;
  • recherche immunologique (détection d'anticorps);
  • tests de provocation;
  • radiographie des poumons.

Antécédents d'allergie est nécessaire. Il est nécessaire de déterminer le lien entre les attaques et les facteurs environnementaux externes. Il est nécessaire d'identifier le caractère saisonnier des exacerbations et d'un allergène potentiel. En cours de lavage broncho-alvéolaire, un secret est recherché. On trouve souvent des spirales de Kurshman, des cristaux de Charcot-Leiden et des éosinophiles.

Les symptômes et le traitement sont déterminés par le médecin. En cas d'attaque, des bronchodilatateurs sont appliqués (Salbutamol). En cas de maladie grave, des anti-inflammatoires, des glucocorticoïdes et des bronchodilatateurs à action prolongée sont nécessaires. Souvent, lors de crises d'essoufflement, on utilise un médicament tel que Berotec. Dans l’asthme bronchique d’allergie infectieuse, les médicaments du groupe M-cholinolytique sont efficaces. Ceux-ci incluent Berodual et Atrovent.

Les xanthines (eufilline) sont utilisées pour prolonger la rémission. Ces médicaments doivent être pris constamment sous forme de comprimés. Lors du traitement de l'asthme bronchique allergique, il est préférable d'utiliser des inhalateurs. Les médicaments hormonaux à base de prednisolone sont utilisés dans les cas graves. Ainsi, l'asthme atopique est une maladie dangereuse. Le traitement doit viser non seulement à faire cesser les attaques, mais également à réduire la sensibilité du corps aux allergènes.

Comment traiter l'asthme allergique

Asthme allergique: symptômes et traitement

L'asthme bronchique est une maladie très courante qui est détectée chez environ 6% des personnes. Elle se caractérise par une évolution chronique avec des exacerbations périodiques, au cours desquelles un rétrécissement prononcé de la lumière bronchique et le tableau clinique correspondant se développent.

Le contenu

L'asthme allergique est la forme la plus courante de cette maladie, qui représente la grande majorité des cas cliniques. De nombreux enfants et adultes sont allergiques à toutes les substances pouvant provoquer le développement de la maladie. Ce qui est particulièrement dangereux, c’est que les formes légères d’asthme ne se manifestent souvent pas à temps et restent longtemps hors de vue des spécialistes.

Gravité de la maladie

En fonction de la gravité des symptômes, les médecins identifient 4 degrés de sévérité de la maladie, sur la base desquels le traitement prévu.

Sois prudent

Environ 92% des décès humains sont causés par différents types de réactions allergiques. Et dans la plupart des cas, il ne s’agit pas de cas individuels, mais bien d’allergies classiques, qui entraînent des complications.

Le type d'allergie le plus courant et le plus dangereux est Algnimus pesentrum, qui peut provoquer le cancer.

De plus, ce n'est pas l'homme lui-même qui est officiellement infecté, mais le gène de l'allergie, mais ses cellules malignes se propagent dans tout le corps, infectant la personne, et tout commence par les éternuements habituels.

Actuellement, le programme fédéral "Healthy Nation" est en cours. Chaque résident de la Fédération de Russie et de la CEI reçoit un médicament pour le traitement des allergies à un prix réduit de 1 rouble.

Elena Malysheva a parlé en détail de ce médicament dans le programme de santé, vous pouvez lire la version texte sur son site web.

  • Asthme intermittent (stade 1) - les crises diurnes sont extrêmement rares (pas plus d'une fois par semaine) et la nuit, le patient ne s'inquiète pas de la maladie plus de deux fois par mois. Les exacerbations sont très rapides et n'ont pratiquement aucun effet sur l'activité physique du patient.
  • Asthme persistant léger (grade 2) - la maladie se rappelle plus d'une fois par semaine, mais moins d'une fois par jour et les crises nocturnes se produisent au moins deux fois par mois. Pendant l'exacerbation du sommeil du patient peut être perturbé, l'activité est limitée.
  • Asthme persistant de gravité modérée (grade 3) - la maladie est exacerbée presque quotidiennement et les crises nocturnes se produisent plus souvent qu'une fois par semaine. Dans ce cas, le patient est gravement perturbé dans son sommeil et son activité physique.
  • Asthme persistant sévère (grade 4) - la maladie survient très souvent de jour comme de nuit. L'activité physique d'une personne est fortement réduite.

Que se passe-t-il dans le corps pour l'asthme allergique?

La pathogénie de l'asthme n'est toujours pas complètement comprise. Il a été établi que de nombreuses cellules, structures et substances sont impliquées dans le développement de la réponse pathologique des bronches.

  • Lorsqu'un allergène pénètre dans le corps, des cellules sanguines individuelles sont activées et émettent des substances biologiquement actives responsables des réactions inflammatoires de l'organisme.
  • Les cellules musculaires situées dans les parois bronchiques des patients asthmatiques sont initialement sujettes à la contraction et les récepteurs qui les composent sont plus sensibles à toute influence des substances actives.
  • Il en résulte un spasme des muscles lisses des bronches et une diminution significative de la lumière des voies respiratoires. Le patient ne peut pas respirer complètement et développer un essoufflement qui, dans les cas les plus graves, peut entraîner la mort.

Toutes les réactions se déroulent assez rapidement, ce qui entraîne une nette détérioration de la santé humaine. Le patient peut ressentir une attaque imminente quelques minutes après le contact avec l'allergène.

Causes de la maladie

L'asthme allergique peut se développer pour diverses raisons.

  • Hérédité accablée - souvent des proches parents de patients ont également des allergies ou souffrent d'asthme. Il est prouvé que si l'un des parents souffre d'asthme, la probabilité de son développement chez l'enfant est d'environ 20-30%. Si la maladie est diagnostiquée à la fois chez le père et chez la mère, l'enfant aura l'asthme avec une probabilité de 70%. Il est important de comprendre que la maladie elle-même n’est pas héritée et que l’enfant a seulement une tendance à se développer.
  • Les maladies infectieuses fréquentes des voies respiratoires peuvent provoquer une hypersensibilité de la paroi bronchique.
  • Conditions environnementales défavorables et risques professionnels.
  • Fumer, y compris passif. Cela suggère que les parents fumeurs augmentent considérablement le risque de développer un asthme bronchique allergique chez leur enfant.
  • Consommer de grandes quantités de conservateurs, de colorants et d’autres additifs.

Directement une attaque d'étouffement se développe lorsque les bronches sensibles entrent en contact avec l'allergène, ce qui peut être différent pour chaque patient. Les crises d'asthme les plus courantes provoquent:

Je fais des recherches sur les allergies depuis de nombreuses années. Les réactions allergiques dans le corps humain conduisent à l'apparition des maladies les plus dangereuses. Et tout commence avec le fait qu'une personne a le nez qui pique, des éternuements, un nez qui coule, des taches rouges sur la peau, dans certains cas, une suffocation. Environ 92% des décès humains sont causés par différents types de réactions allergiques et il ne s’agit pas uniquement de décès dus à des maladies allergiques graves. La très grande majorité des prétendues «morts naturelles» résultent de la présence de l'allergie inoffensive habituelle.

Le fait suivant est que vous pouvez boire des médicaments contre les allergies, mais cela ne guérit pas la cause même de la maladie. Alergyx est le seul médicament officiellement recommandé par le ministère de la Santé pour le traitement des allergies et utilisé par les allergologues dans leur travail. Le médicament agit sur la cause de la maladie, permettant ainsi de se débarrasser complètement et définitivement des allergies. En outre, dans le cadre du programme fédéral, chaque résident de la Fédération de Russie peut l'acheter pour seulement 1 rouble.

  • pollen végétal;
  • poils d'animaux;
  • moisissures de spores de champignons;
  • poussière de maison;
  • la nourriture - une raison rare qui ne peut toujours pas être négligée;
  • substances à forte odeur (parfums, produits chimiques ménagers, etc.);
  • la fumée et l'air froid agissent également comme irritants.

Manifestations cliniques de la maladie

Les symptômes de l'asthme allergique n'ont pas de spécificité particulière et sont pratiquement identiques à ceux de l'asthme d'origine non allergique.

  • Respiration difficile - le patient a le sentiment qu'il est difficile pour lui d'inspirer et d'expirer (et l'expiration est très difficile). Le plus souvent, l'essoufflement survient littéralement quelques minutes après que le patient ait contacté l'allergène et pendant l'exercice.
  • Sifflements sifflants, qui apparaissent à la suite du passage de l'air à travers les voies respiratoires fortement rétrécies. Ils peuvent être si forts qu'ils peuvent être entendus à une distance considérable du patient.
  • La posture caractéristique d'un malade lors d'une crise d'asphyxie. Étant donné que, en raison des muscles respiratoires, il n'est pas possible de satisfaire tous les besoins en air du corps, le patient est obligé d'impliquer d'autres groupes musculaires dans l'acte de respiration. Pour cela, il pose ses mains sur le rebord de la fenêtre, la table, le mur et toute autre surface confortable.
  • Toux chaude qui ne soulage pas. Il existe une variante de l'évolution de la maladie dans laquelle le patient ne présente qu'une toux. Souvent, les gens ne font pas attention à ce symptôme et pensent que la toux survient pour une autre raison. Il est important de savoir que la toux réflexe habituelle passe après quelques minutes, car pendant ce temps, tous les stimuli mécaniques ont le temps de quitter la lumière des voies respiratoires.
  • Une petite quantité de crachats clairs et visqueux (vitré).
  • État asthmatique - exacerbation grave de la maladie, caractérisée par une crise d'asphyxie prolongée au cours de laquelle le patient ne répond pas au traitement traditionnel. Si l’aide n’est pas fournie en temps voulu, une personne peut progressivement perdre conscience et tomber dans le coma en raison du manque d’oxygène. Dans les cas les plus difficiles, une issue fatale se développe.

Puisqu'on parle d'asthme allergique, tous les symptômes ci-dessus apparaissent après que le patient a été confronté à un allergène. Selon la réponse allergique du patient, une crise d'asthme se développe, la fréquence et la durée de l'exacerbation sont différentes. Un exemple serait une allergie au pollen: le patient ne peut presque pas éviter le contact avec l'allergène, qui est présentement partout. Le résultat est une saisonnalité caractéristique des exacerbations.

Diagnostic de l'asthme bronchique allergique

Pour commencer, le médecin interroge le patient en détail, enregistre toutes ses plaintes et collecte un historique. Si le patient a un rendez-vous lors d'une attaque, le médecin peut entendre une respiration sifflante et remarquer un essoufflement. Plus tard, des méthodes spécialisées sont utilisées pour obtenir des informations sur les organes respiratoires.

  • Spirométrie - Méthode d’examen au cours de laquelle un appareil spécial numéroté décrit les principaux paramètres des poumons. Pour les médecins, le volume expiratoire maximal est très important car il est extrêmement difficile d’expirer chez un patient asthmatique.
  • Examen des expectorations libérées lors de la toux. Chez les patients asthmatiques, on peut trouver des éosinophiles, des spirales de Kushman et des spirales de Charcot-Leiden, des particules spécifiques de cette maladie.
  • Puisqu'on parle d'asthme bronchique allergique, il est toujours nécessaire de savoir quelle substance est un provocateur d'exacerbation. À cette fin, un test allergique spécial est réalisé - de petites égratignures sont appliquées sur la peau, puis une petite quantité de la solution contenant l’allergène recherché s’égoutte dessus. Le corps réagit à l'allergène en provoquant une rougeur de la peau et en développant une petite inflammation.

Traitement de la maladie

Le traitement de l'asthme allergique peut être effectué avec les mêmes substances que celles utilisées pour la prévention et l'élimination des autres formes de pathologie. Bien entendu, le caractère allergique de la maladie laisse des traces dans le processus de traitement.

  • Si le patient sait qu'il est allergique, il est donc très utile de prendre les antihistaminiques rapidement, qui sont maintenant disponibles dans les pharmacies dans un large assortiment. La substance bloque les récepteurs généralement affectés par l’histamine et l’effet de sa libération dans le sang n’est pas observé ou est moins prononcé. S'il est clair que le contact avec l'allergène ne peut pas être évité, il est conseillé de prendre des médicaments à l'avance et de réduire le risque d'exacerbation.
  • Il existe également une technique selon laquelle l'allergène sous la surveillance d'un médecin est introduit dans le corps en quantités progressivement croissantes. En conséquence, la sensibilité à cet allergène est réduite et il est moins susceptible de provoquer des attaques de la maladie.
  • Les glucocorticoïdes inhalés et les bloqueurs des récepteurs β2-adrénergiques à longue durée d'action sont les médicaments de traitement de base les plus courants qui permettent de contrôler la maladie pendant longtemps.
  • Les anticorps, antagonistes de l'immunoglobuline E, permettent longtemps d'éliminer la sensibilité accrue des bronches et de prévenir les exacerbations.
  • Les cromones sont un groupe de médicaments activement utilisés dans le traitement des enfants, car ils ne donnent pas le résultat souhaité chez les adultes.
  • Méthylxanthines.
  • Pendant l’exacerbation de la maladie, on utilise des inhibiteurs à haute vitesse des récepteurs adrénergiques, de l’adrénaline, des glucocorticoïdes oraux.

La préférence est toujours accordée aux médicaments à inhaler qui, avec l'aide d'un appareil spécial, pénètrent directement dans les voies respiratoires du patient et y exercent leurs effets thérapeutiques presque instantanément. Cela vous permet de vous débarrasser des effets secondaires pouvant survenir lors de la prise de médicaments à l'intérieur.

Histoires de nos lecteurs

Je me suis débarrassé des allergies pour toujours! Deux années se sont écoulées depuis que j'ai oublié les allergies. Oh, vous ne savez pas comment j'ai souffert, combien j'ai essayé - rien n'a aidé. Combien de fois je suis allé à la clinique, mais on m'a prescrit des médicaments inutiles encore et encore, et à mon retour, les médecins ont simplement haussé les épaules. Enfin, je me suis débrouillé avec des allergies, et tout cela grâce à cet article. Quiconque a une allergie - assurez-vous de lire!

Lire l'article complet >>>

Les patients asthmatiques allergiques doivent comprendre que leur priorité est de prévenir l’exacerbation, c’est-à-dire d’éviter tout contact avec l’allergène. Il suffit de se conformer aux recommandations suivantes:

  • effectuer régulièrement un nettoyage humide dans le salon;
  • si vous êtes allergique à la laine - refusez de garder des animaux domestiques;
  • éviter l'utilisation de parfums à forte odeur;
  • changer le travail à celui où il n'est pas nécessaire d'inhaler beaucoup de poussière et d'autres substances nocives.

Asthme allergique (atopique)

Le système immunitaire protège le corps humain contre la pénétration de bactéries et de virus nocifs. L'allergie conduit au fait que le corps commence à se battre même avec des substances totalement inoffensives. Cela est dû à un échec de la production d'immunoglobuline. Son niveau dans le sang augmente et, par conséquent, augmente la sensibilité aux allergènes due à la production d'histamine.

L'asthme allergique est la forme d'asthme la plus répandue, qui se traduit par une hypersensibilité du système respiratoire à certains allergènes. En inhalant l'allergène, le corps reçoit un signal concernant l'irritant; la réaction du système immunitaire est déclenchée, ce qui se traduit par une forte contraction des muscles situés autour des voies respiratoires. Ce processus s'appelle bronchospasme. En conséquence, les muscles deviennent enflammés et le corps commence à sécréter du mucus, épais et plutôt visqueux.

L'allergie est une maladie des temps modernes. Plus de 90% des enfants et 50% de la population adulte des grandes villes souffrent de réactions allergiques.

Chaque personne souffrant d'asthme allergique présente à peu près les mêmes conditions que d'autres: détérioration de l'état de santé due à l'exercice physique dans l'air froid, à l'inhalation de fumée de tabac, de poussière ou à de fortes odeurs.

Les allergènes sont assez courants dans l'environnement, il est donc important d'identifier à temps une gamme de stimuli majeurs, empêchant ainsi l'aggravation des symptômes et le développement de la maladie sous une forme plus sévère.

Symptômes de l'asthme allergique

Les symptômes de l'asthme allergique sont principalement associés au travail des voies respiratoires et présentent les caractéristiques suivantes:

la respiration est accompagnée de sifflements;

il y a un essoufflement grave;

les respirations et les exhalations deviennent plus fréquentes;

douleur à la poitrine;

la poitrine a une sensation de constriction.

Voici les principaux symptômes que l'un des allergènes courants peut provoquer:

pollen de fleurs (ou pollen d'arbres et de plantes, par exemple duvet de peuplier commun);

les particules de spores de moisissures;

poils d'animaux ou salive (les particules de peau et les plumes d'oiseaux appartiennent à cette catégorie);

la présence d'acariens dans l'environnement des excréta.

Une réaction allergique peut provoquer tout contact avec l'irritant. Par exemple, une égratignure entraîne immédiatement des démangeaisons locales et une rougeur de la peau. Dans des cas extrêmes, si une telle substance pénètre dans le corps humain, il peut exister un réel danger, car peut-être l'émergence rapide d'un choc anaphylactique, qui est une crise d'asthme grave.

Le mécanisme de développement de l'asthme atopique peut déclencher non seulement des allergènes. Ils peuvent provoquer une attaque et non la réaction allergique elle-même.

La cause de l'attaque n'est alors que les particules irritantes dans l'air inhalé:

fumée d'une bougie (y compris aromatique), d'une cheminée ou d'un feu d'artifice;

air froid (y compris lors d'exercices physiques en plein air);

odeurs d'agents chimiques et leurs émanations;

La gravité des symptômes de l'asthme atopique dépend de la gravité des symptômes: légère, modérée ou grave.

Asthme allergique chez les enfants

La manifestation de l'asthme allergique chez un enfant peut se manifester à différentes périodes, mais le plus souvent, la maladie affecte le corps de l'enfant après un an de vie. Les réactions allergiques de différentes étiologies sont un facteur de risque majeur.

L'asthme atopique dans l'enfance a une caractéristique désagréable - il peut être caché sous les symptômes de la bronchite obstructive. Il est possible d'identifier l'asthme par le nombre de manifestations de la maladie au cours de l'année. Si une obstruction bronchique survient plus de quatre fois par an, il s'agit d'une raison sérieuse de contacter un allergologue ou un immunologiste.

La spécificité du traitement de l'asthme atopique chez l'enfant réside dans l'importance primordiale de l'inhalation comme principal moyen. De telles procédures aident non seulement à éliminer l'allergène qui déclenche la maladie, mais augmentent également les défenses de l'organisme.

Crise d'asthme allergique

Un épisode d'asthme allergique doit être compris comme une réaction du système immunitaire humain dans laquelle un bronchospasme se produit en réponse à une exposition à un allergène. C'est cela qui est une attaque elle-même, accompagnée d'une contraction du tissu musculaire entourant les voies respiratoires. En raison de cet état pathologique, les muscles deviennent enflammés et se remplissent de mucus épais et visqueux. En même temps, l'apport d'oxygène aux poumons est sévèrement limité.

Éliminer l'attaque de l'allergie atopique nécessite toute une gamme d'activités. Tout d'abord, ils sont envoyés pour soulager les symptômes de la maladie. Un état de calme et de détente pendant une attaque est un élément nécessaire: si une personne commence à devenir anxieuse, sa position est aggravée. Des respirations lentes et des exhalations, un courant d'air frais (pas froid), une position horizontale du corps aideront à faire face à une crise d'asthme atopique en quelques minutes.

Idéalement, vous devez avoir un inhalateur de drogue. Son utilisation soulagera rapidement les attaques suffocantes et restaurera le travail des muscles lisses des organes respiratoires.

État asthmatique. Extrêmement dangereux pour la vie humaine, cette forme de manifestation de l’asthme atopique est caractérisée par le développement d’un état asthmatique appelé statut asthmatique. C'est un traitement de longue durée, qui ne se prête pas au traitement de la toxicomanie traditionnel, dans lequel une personne n'est tout simplement pas capable d'expirer de l'air. Un tel état passe d'une certaine stupéfaction à sa perte totale. Dans le même temps, le bien-être général d'une personne est extrêmement difficile. L'absence de traitement nécessaire peut entraîner une invalidité et même la mort.

Vous avez trouvé une erreur dans le texte? Sélectionnez-le et quelques mots supplémentaires, appuyez sur Ctrl + Entrée

Traitement de l'asthme allergique

Le traitement de l'asthme atopique doit être effectué sous la surveillance d'un médecin. L'automédication peut aggraver la maladie. Ce type d'asthme est traité avec les mêmes moyens que les autres formes d'asthme, mais il est important de prendre en compte le caractère allergique de la maladie.

Prendre des antihistaminiques en temps opportun peut réduire les symptômes et la gravité de l'asthme atopique. Le marché pharmaceutique moderne propose une large gamme de produits de ce type. Choisir le bon produit n'est donc pas si difficile. L'effet antihistaminique est obtenu en bloquant les récepteurs, de sorte que la libération d'histamine dans le sang est soit totalement absente, soit que sa dose est si faible qu'elle ne provoque aucune réponse.

Si une situation survient lorsqu'il est impossible d'éviter les irritations, il est nécessaire de prendre un antihistaminique à l'avance, la probabilité d'une réponse aiguë est alors considérablement réduite.

En médecine, il existe une technique dans laquelle la substance allergène est introduite dans le corps humain. Progressivement, le dosage augmente. C'est ainsi que se forme la susceptibilité à un certain irritant, réduisant ainsi le risque d'attaques allergiques.

La méthode la plus courante de traitement de l'asthme atopique est l'utilisation de glucocorticoïdes inhalés et d'inhibiteurs de récepteurs α 2 adrénergiques à longue durée d'action. Il s'agit d'une thérapie de base qui permet de contrôler l'évolution de la maladie pendant longtemps.

Les antagonistes des anticorps de l'immunoglobuline E servent à éliminer l'hypersensibilité des bronches et à prévenir une exacerbation possible pendant une période suffisamment longue.

Un groupe de médicaments appelé Croons est activement utilisé dans le traitement de l'asthme allergique chez l'enfant. Cependant, chez l'adulte, le traitement avec ces agents n'apporte pas le résultat souhaité.

Les méthylxanthines sont utilisées dans l’exacerbation de l’asthme atopique. Ils agissent très rapidement en bloquant les récepteurs adrénergiques. Les principales substances de ce groupe de médicaments: l'adrénaline et les glucocorticoïdes oraux.

Dans le contexte de tous les médicaments, la priorité est donnée aux inhalateurs qui, à l'aide d'un dispositif spécial, pénètrent directement dans les voies respiratoires d'une personne souffrant d'asthme atopique. Lorsque cela se produit effet thérapeutique instantané. En outre, les inhalations sont dépourvues des effets secondaires des médicaments.

L'asthme allergique peut et doit être traité, mais le traitement doit être structuré de manière à prendre en compte les caractéristiques individuelles de l'évolution de la maladie. Cela peut être fait par un médecin qualifié en fonction du tableau clinique de la maladie et des outils de diagnostic. Un traitement tardif ou une thérapie mal construite entraîne un risque énorme de développer des conditions pathologiques dans le corps, à la suite de laquelle l'asthme atopique peut se transformer en une forme plus grave, voire conduire à la mort ou à une invalidité.

En général, le pronostic à vie avec un traitement adéquat est plutôt favorable. Les principales complications de l’asthme atopique sont l’emphysème pulmonaire en développement, l’insuffisance pulmonaire et cardiaque.

À ce jour, il n’existe pas de mesures préventives efficaces permettant d’éliminer complètement les risques d’asthme allergique. Le problème n'est résolu que lorsque la maladie survient et se résume à l'élimination des allergènes et à un traitement adéquat, dont la tâche principale est de stabiliser l'évolution de la maladie et de réduire les éventuelles exacerbations.

L'auteur de l'article: Nadelson Evgeny Nikolaevich, un allergologue, spécifiquement pour le site ayzdorov.ru

Asthme allergique

Les allergies et l'asthme vont souvent de pair. L'asthme est une maladie des branches trachéales (bronchioles) qui transportent l'oxygène aux poumons et à leur retour. Il existe plusieurs formes d'asthme.

L'asthme allergique est une forme d'asthme provoquée par des allergies (telles que le pollen ou la moisissure). Selon l'Académie des allergies, de l'asthme et de l'immunologie, 10 millions de personnes souffrant d'allergies représentent 20 millions de personnes souffrant d'asthme.

L'air pénètre habituellement dans le corps par le nez et les bronchioles. Aux extrémités des bronchioles se trouvent de petits sacs alvéolaires (air), appelés alvéoles. Les sacs alvéolaires alimentent le sang en oxygène et collectent également de l'air vicié (dioxyde de carbone), qui est ensuite expiré. Lors de la respiration normale des groupes musculaires, les voies respiratoires environnantes sont détendues et l'air se déplace librement. Mais lors d’épisodes d’asthme ou de «convulsions», trois changements majeurs se produisent qui empêchent l’air de circuler librement dans les voies respiratoires:

  1. Les groupes musculaires entourant les voies respiratoires se resserrent et les obligent à se rétrécir, un processus appelé bronchospasme.
  2. La muqueuse des voies respiratoires gonfle et s’enflamme.
  3. Les cellules qui tapissent les voies respiratoires produisent plus de mucus, alors qu'il est plus épais que dans des conditions normales.

Avec les voies respiratoires rétrécies, la circulation de l'air dans les poumons ralentit. En conséquence, les patients asthmatiques ont le sentiment qu’ils manquent d’air. Tous ces changements rendent la respiration difficile.

Les principaux symptômes de l'asthme

Les symptômes de l'asthme s'effondrent lorsque les voies respiratoires sont susceptibles de changer par rapport aux trois points précédents décrits ci-dessus. Certaines personnes ressentent des symptômes chaque jour, alors que d'autres peuvent avoir quelques jours entre les attaques. Les principaux symptômes de l'asthme incluent:

  • Toux fréquente, surtout la nuit.
  • Essoufflement.
  • Respiration sifflante.
  • Congestion, douleur ou pression.

Toutes les personnes ne présentent pas les symptômes de la même manière. Vous pouvez présenter des symptômes d'asthme allergique ou à différents moments. Les symptômes peuvent varier d'un épisode d'asthme à un autre. Dans un épisode, ils peuvent être forts et dans un autre, ils peuvent être faibles.

Le symptôme le plus courant est une sévérité légère. Habituellement, les voies respiratoires s’ouvrent dans quelques minutes ou quelques heures. Les épisodes graves sont moins fréquents, mais ils sont longs et nécessitent des soins médicaux d'urgence. Il est important de reconnaître les symptômes d'asthme, même mineurs, et de les traiter pour prévenir les épisodes graves et maîtriser l'asthme.

Si vous souffrez d'asthme allergique, la réaction à une substance qui cause des allergies peut aggraver les symptômes.

Les signes précédant une crise d'asthme

Certains signes précoces précèdent les symptômes de l'asthme et les signes d'une aggravation de l'asthme. Les premiers signes et symptômes d’une crise d’asthme incluent:

  • Toux fréquente, surtout la nuit.
  • Perte de la facilité de respiration ou de son augmentation.
  • Se sentir très fatigué ou faible en faisant du sport, en plus d'une respiration sifflante, de la toux ou de l'essoufflement.
  • Réduire ou modifier le débit expiratoire maximal est une mesure de la rapidité avec laquelle l'air sort des poumons lorsque vous expirez brusquement avec force.
  • Symptômes d'un rhume ou d'autres infections des voies respiratoires supérieures ou d'allergies.
  • Incapacité de s'endormir.

Si vous présentez l'un des symptômes d'asthme mentionnés ci-dessous, demandez de l'aide dès que possible pour éviter la possibilité d'une crise d'asthme grave.

Qui a l'asthme?

N'importe qui peut attraper de l'asthme, bien que ce soit principalement héréditaire. L'asthme touche environ 14 millions d'adultes et d'enfants de la Fédération de Russie (données de 2012). La maladie devient plus courante.

Facteurs provoquant l'asthme bronchique

L'asthme bronchique est un complexe de problèmes respiratoires résultant d'une variété de facteurs. Les voies respiratoires d'un patient asthmatique sont très sensibles et réagissent à beaucoup de choses, appelées communément agents pathogènes. Le contact avec ces agents pathogènes provoque souvent de l'asthme et conduit à la manifestation de ses symptômes.

Il existe de nombreux types d'agents pathogènes de l'asthme allergique. La réaction est différente d'une personne à l'autre et le temps de manifestation varie. Certains réagissent à de nombreux agents pathogènes, alors que d'autres n'en ont aucun qu'ils puissent identifier. L'un des aspects les plus importants du contrôle de l'asthme est d'éviter si possible le contact avec de tels agents pathogènes.

Les agents pathogènes répandus sont:

  • Infections: rhumes, grippe, infections des sinus nasaux.
  • Exercices sportifs, surtout chez les enfants (note ci-dessous).
  • Météo: air froid, changements de température.
  • Fumée de tabac et pollution de l'air.
  • Allergènes - substances qui provoquent des réactions allergiques dans les poumons, notamment acariens, pollen, animaux, moisissures, aliments et cafards.
  • La poussière et les objets qui le créent.
  • Odeurs persistantes de produits chimiques.
  • Sentiments forts: anxiété, frustration, pleurs et fort rire.
  • Médicaments: aspirine, ibuprofène, bêta-bloquants utilisés pour traiter l'hypertension, les migraines ou le glaucome.

Bien que l'exercice puisse déclencher de l'asthme, il ne faut pas l'ignorer. Avec un bon plan de traitement, enfants et adultes peuvent faire de l'exercice aussi longtemps qu'ils le souhaitent, mais pas pendant l'apparition des symptômes d'asthme.

Diagnostic de l'asthme allergique

Les médecins peuvent utiliser diverses méthodes pour diagnostiquer l'asthme. Tout d'abord, le médecin examine vos antécédents médicaux, vos symptômes et votre examen physique. Ensuite, des tests généraux et des procédures peuvent être effectués pour vérifier l'état général de vos poumons, y compris:

  • Une radiographie pulmonaire au cours de laquelle un instantané des poumons est pris.
  • Test de fonction pulmonaire (spirométrie): une analyse qui évalue leur taille et leur fonction, y compris la qualité de l'air sortant des poumons (fonction pulmonaire).
  • Débit expiratoire maximal: analyse qui mesure le débit maximal auquel l'air peut être expiré.
  • Réaction à la méthacholine - un test de sensibilité à la méthacholine, un irritant qui rétrécit les voies respiratoires.

D'autres tests, tels que les tests d'allergie, l'analyse du sang et du pH de l'environnement du larynx, les rayons X des sinus nasaux et d'autres images. Ils aident le médecin à identifier les causes secondaires et les affections pouvant affecter les symptômes d'asthme.

Traitement de l'asthme allergique

Afin de réduire les symptômes ou de les éviter complètement, il est nécessaire de limiter ou d'éliminer le contact avec l'agent pathogène, de prendre des médicaments afin de pouvoir contrôler soigneusement les symptômes quotidiens de l'asthme.

Les crises d'asthme peuvent être évitées ou minimisées en limitant le contact avec des agents pathogènes, ainsi qu'en prenant des médicaments, vous permettant ainsi de surveiller attentivement vos symptômes quotidiens. L'approche correcte du traitement consiste en un contrôle approfondi et en un traitement médicamenteux. Les médicaments utilisés pour traiter l'asthme comprennent les bronchodilatateurs, les anti-inflammatoires et les modificateurs de la leucotriène.

Bronchodilatateurs (bronchodilatateurs) dans le traitement de l'asthme

Ces médicaments traitent l'asthme en relâchant les groupes musculaires qui se resserrent autour des voies respiratoires. Ils ouvrent rapidement les poumons, laissant plus d'air et améliorant la respiration.

Les bronchodilatateurs aident également à nettoyer les poumons de l'excès de mucus. Lorsque les voies respiratoires s'ouvrent, le mucus se déplace plus facilement et tousse facilement. Disponibles sous la forme d’une action rapide, les bronchodilatateurs soulagent ou arrêtent les symptômes de l’asthme, sont donc indispensables en cas de crise. Il existe trois principaux types de bronchodilatateurs: les bêta-2 agonistes, les anticholinergiques et la théophylline.

Les bronchodilatateurs à action rapide ne doivent pas être utilisés pour contrôler l'asthme, car une utilisation à long terme peut entraîner une diminution de leur efficacité.

Anti-inflammatoires

Ils réduisent le gonflement des tissus et la séparation du musc dans les poumons, sont disponibles sous forme de corticostéroïdes sous forme d'inhalateurs, les principaux médicaments efficaces:

Lors du traitement de ce groupe de médicaments, les voies respiratoires deviennent moins sensibles et moins susceptibles de réagir à d'éventuels agents pathogènes. Les anti-inflammatoires doivent être appliqués quotidiennement pendant plusieurs semaines avant l'apparition d'un effet thérapeutique durable vous permettant de contrôler l'asthme. Ces médicaments pour l'asthme réduisent également les symptômes des dommages, augmentent le débit d'air, rendent les voies respiratoires plus résistantes aux irritants et réduisent le nombre d'épisodes d'asthme. S'ils sont utilisés quotidiennement, ils peuvent réduire, voire prévenir, les symptômes d'asthme.

Le cromoglycate de sodium est un autre type de médicament anti-asthmatique. Ce type de médicament est un stabilisateur de mastocytes, ce qui suggère qu'il aide à prévenir la production de composés chimiques produits par les mastocytes dans le corps. L'acide cromoglycique (Intal) est l'un de ces médicaments couramment utilisé pour traiter les enfants ou l'asthme causé par un effort physique.

Modificateurs De Leucotriènes

Les modificateurs de leucotriène sont utilisés pour traiter l'asthme bronchique allergique, notamment les médicaments suivants:

Les leucotriènes sont des composés chimiques que notre corps produit, ils provoquent un rétrécissement des voies respiratoires et une production excessive de mucus pendant une crise d'asthme. Le travail des modificateurs de leucotriènes consiste à limiter ces réactions, à améliorer l'apport en oxygène et à réduire les autres symptômes de l'asthme bronchique. Ils sont pris sous forme de comprimés ou de granulés oraux mélangés à de la nourriture une ou deux fois par jour, ce qui réduit le besoin d'autres médicaments pour l'asthme. Les effets indésirables les plus fréquents sont les maux de tête et les nausées. Les modificateurs de leucotriène peuvent interagir avec d'autres agents thérapeutiques, tels que la coumadine et la théophylline.

Informez le médecin des médicaments que vous prenez.

Anticorps monoclonaux et asthme

Drug xolar est un anticorps qui bloque l'immunoglobuline E (IgE), tandis que les allergènes sont incapables de provoquer une crise d'asthme. Xolar est utilisé en injection. Afin de recevoir un traitement avec des anticorps, la personne doit avoir une immunoglobuline E accrue et doit être allergique. Les allergies doivent être confirmées par des tests sanguins et des tests cutanés.

Comment prend-on les médicaments contre l'asthme?

La plupart des médicaments pour l'asthme sont appliqués à l'aide d'un dispositif spécial - un inhalateur pour aérosol - un distributeur automatique sous la forme d'un petit flacon contenant un aérosol dans un récipient en plastique qui, lorsque le bouton est enfoncé, distribue le médicament.

Certains médicaments se présentent sous forme de poudre, qui est inhalée par la bouche à partir d'un dispositif appelé inhalateur de poudre. Il existe également des médicaments sous forme de comprimés, de liquides et d'injections.

Comment utiliser l'inhalateur d'aérosol?

  1. Retirez le capuchon et secouez l'inhalateur.
  2. Prenez une profonde respiration et expirez complètement.
  3. Placez l'inhalateur dans votre bouche et fermez vos lèvres autour de lui.
  4. Lorsque vous commencez à inhaler, cliquez sur l'inhalateur, placez donc le médicament dans les poumons. Retenez votre souffle à 10. Maintenant, expirez lentement.

Comment utiliser un inhalateur de poudre?

  1. Ajoutez la quantité requise du médicament à l'inhalateur en suivant les instructions fournies avec l'appareil.
  2. Expirez, en tenant l’inhalateur à l’écart de votre bouche, levez le menton plus haut.
  3. Placez vos lèvres autour du trou de l'appareil à travers lequel le médicament coule. Prenez une profonde respiration à travers l'inhalateur sans utiliser votre nez. Vous ne sentirez peut-être pas le goût du médicament ou de son médicament.
  4. Retirez l'appareil de la bouche. Retenez votre souffle et comptez jusqu'à 10.
  5. Expirez lentement, mais n'expirez pas par l'inhalateur. En raison de l'humidité de la bouche, la poudre à l'intérieur de l'appareil peut durcir.
  6. Assurez-vous de fermer l'appareil après utilisation. Rangez-le dans un endroit sec.
  7. Ne lavez pas l’inhalateur à l’eau savonneuse. Essuyez avec un chiffon sec au besoin.

Que puis-je faire pour garder l'asthme sous contrôle?

Afin de contrôler l'asthme, vous devez surveiller le fonctionnement de vos poumons. Les symptômes de l'asthme peuvent être contrôlés à l'aide d'un appareil spécial: débitmètre de pointe, il mesure la vitesse de l'air qui sort des poumons lors d'une forte expiration. La valeur résultante est appelée débit expiratoire maximal (MRV) et est calculée en litres par minute.

Un MRV peut signaler des modifications de vos voies respiratoires pouvant indiquer une aggravation de votre asthme avant l'apparition des symptômes. Lors des mesures, en tenant compte des pics quotidiens, vous pouvez calculer plus précisément les dosages des médicaments afin de maîtriser l’asthme. En outre, ces données peuvent être utilisées par votre médecin lorsque vous établissez un plan de traitement.

Peut-on guérir l'asthme?

Il n'existe pas de traitement curatif contre l'asthme, mais vous pouvez le traiter et le garder sous contrôle. Dans la plupart des cas, les asthmatiques peuvent vivre sans présenter de symptômes en suivant leur plan de traitement.

Sources: http://allergolife.ru/allergicheskaya-bronxialnaya-astim-simptomy-i-lechenie/, http://www.ayzdorov.ru/lechenie_astma_allergicheskaya.php, http://www.ddhealth.ru/bolezni-i -lechenie / allergologiya / allergii-obzor-i-fakty / 1699-allergicheskaya-bronkhialnaya-astma

Tirer des conclusions

Si vous lisez ces lignes, on peut en conclure que vous ou vos proches êtes en quelque sorte allergiques.

Selon les dernières statistiques, ce sont les réactions allergiques dans le corps humain qui conduisent à l'apparition des maladies les plus dangereuses. Et tout commence avec le fait qu'une personne a le nez qui pique, des éternuements, un nez qui coule, des taches rouges sur la peau, dans certains cas, une suffocation.

L'ampleur des dégâts est telle que presque chaque personne a une enzyme allergique.

Comment traiter l'allergie, quand il y a beaucoup de médicaments qui coûtent beaucoup d'argent? La plupart des médicaments ne serviront à rien, et certains peuvent même faire mal!

Le seul médicament qui a donné des résultats significatifs
le résultat est Alergyx

Avant le Centre de beauté et de la santé, ils menaient un programme non allergique avec le ministère de la Santé. Dans le cadre duquel le médicament Alergyx est disponible pour 1 rouble, à tous les résidents de la Fédération de Russie et de la CEI