Comment traiter l'urticaire allergique

Il existe un grand groupe de maladies présentant des symptômes cliniques similaires - l'urticaire allergique.

Au moins une fois, un tiers de la population mondiale a eu des manifestations de cette maladie.

C'est quoi

Lorsque l’urticaire allergique apparaît sur la peau, des vésicules ressemblant à une piqûre provoquent des démangeaisons et des brûlures.

Une caractéristique du mécanisme de développement de la maladie est l'hypersensibilité de type immédiat.

Une fois que l'allergène est entré dans le corps, la réaction se développe très rapidement. La maladie n'est pas contagieuse.

Raisons

Le corps humain peut réagir différemment à certaines substances.

Les causes les plus courantes de la maladie sont:

  • poussière de maison;
  • pollen végétal;
  • le soleil
  • froid
  • piqûres d'insectes;
  • agrumes;
  • des bonbons;
  • le stress;
  • infections virales;
  • invasions parasitaires;
  • rayonnement ultraviolet;
  • usage de drogues.

Caractéristiques et différences de formes

Environ 75% des patients souffrant de ce type d'allergie manifestent une forme aiguë de la maladie.

Selon ce qui stimule exactement la production de mastocytes, faites la distinction entre les formes immunisées et non immunisées de la fièvre de l'ortie.

Dans la forme aiguë, les mécanismes immunologiques de l'éruption sont dominants, tandis que dans la forme chronique, le mécanisme d'activation peut être différent.

Les facteurs étiologiques qui provoquent l'urticaire sont divisés en:

  • sur des facteurs exogènes (physiques). Ceux-ci incluent des provocateurs mécaniques, de température, de nourriture, de drogue;
  • sur les facteurs endogènes. Ce sont des maladies somatiques et des processus pathologiques des organes internes. La cause d'une réaction allergique dans ce cas peut être une cholécystite, une pancréatite, un lupus érythémateux, la goutte, le diabète, des tumeurs de localisation différente, des fluctuations des niveaux hormonaux.

Pointu

Avec la fièvre aiguë d'ortie, l'éruption apparaît rapidement après le contact avec l'allergène. Il ressemble à de petites ou grandes cloques, de couleur rouge avec une bordure brillante.

Une éruption cutanée peut se produire dans de petites zones sous la forme de taches.

Le plus souvent, ils sont localisés sur la peau, mais peuvent parfois être observés sur les muqueuses.

L'éruption disparaît dans les douze heures.

Périodiquement, cela peut se produire dans de nouvelles zones de peau. En général, la maladie dure jusqu'à six semaines.

Chronique

Urticaire chronique ou récurrente. La maladie dure plus de six semaines et peut durer de trois à cinq ans.

Dans la moitié des cas, l'éruption réapparaît après une longue rémission.

Plus souvent, cette maladie affecte les femmes.

Distinguer l'urticaire chronique persistante, dans laquelle l'éruption est constamment mise à jour et récurrente chronique, se manifeste sous la forme d'exacerbations, après certaines périodes de temps.

Pseudo forme

L'urticaire pseudo-allergique est une maladie dépendante et un symptôme indiquant un dysfonctionnement des organes digestifs.

Cela se produit lorsque:

  • gastrite chronique;
  • l'hépatite;
  • maladies infectieuses;
  • les helminthes;
  • ou est une conséquence d'empoisonnement.

Elle se distingue de la forme allergique de la maladie en ce que le système immunitaire ne participe pas à la formation de médiateurs de son apparition.

Types d'allergies urticaire

Il y a les types d'urticaire suivants:

  • aigu;
  • chronique;
  • subaiguë
  • récurrent chronique.

Pointu

L'urticaire aiguë se développe sous forme de réaction allergique à des médicaments, à des aliments, à des virus ou à des piqûres d'insectes.

Se produit le plus souvent sur la peau des extrémités et du torse et s'accompagne de démangeaisons importantes, aggravées par la chaleur et l'hyperémie, qui surviennent 15 à 20 minutes après le contact avec l'allergène.

L'urticaire aiguë commence soudainement, les éruptions cutanées peuvent également disparaître rapidement, ne laissant pratiquement aucune trace.

Forme géante ou angioedema aigu

La fièvre de l'ortie ou œdème de Quincke est une réaction allergique du corps à tout irritant.

Il se manifeste sous la forme d'ampoules pouvant atteindre de grandes tailles.

Le plus souvent observé sur le visage dans les lèvres, les yeux ou les muqueuses. Avec un gonflement important de la peau, de gros nodules se forment.

Parfois, il peut provoquer un gonflement des bras, des jambes ou des organes génitaux.

La fièvre de l'ortie peut bloquer les voies respiratoires, provoquant une asphyxie, auquel cas elle constitue une menace pour la vie humaine. L'œdème disparaît au bout d'une journée ou de plusieurs heures.

Photo: Spots étendus

Papuleuse persistante

L'urticaire papulaire se développe à la suite d'un traitement à long terme de tout type d'urticaire.

Elle s'accompagne de la formation de cloques papuleuses, du fait que l'infiltration cellulaire s'ajoute à l'œdème existant.

Les vésicules s’élèvent au-dessus de la surface de la peau et le tissu qui les recouvre se gonfle.

La maladie peut durer pendant des mois et progresser, accompagnée de démangeaisons et d'hyperpigmentation sévères, à la suite desquelles certaines parties de la peau deviennent sombres.

Récurrent chronique

Pour ce type de maladie, un parcours caractéristique de type vague.

La maladie peut durer jusqu'à vingt ans, avec des périodes de rémission prolongée.

Les éléments de l'urtica sont rarement transformés en papuleux.

Souvent, il est accompagné d'un angioedema.

Cette forme de réaction allergique est remarquable pour ses démangeaisons particulièrement graves. Souvent, les patients atteints de la maladie peignent la peau jusqu'au sang.

Infection possible avec grattage et apparition d'une infection secondaire.

Ensoleillé

La cause de la maladie devient le rayonnement ultraviolet, mais son apparition est en même temps associée à une porphyrie d’origines diverses et à des maladies chroniques du foie.

Il se manifeste dans les zones ouvertes du corps, sous la forme d'éruptions cutanées et de cloques qui apparaissent moins de dix minutes après l'exposition au soleil.

Vidéo: plus sur la maladie

Les symptômes

Il y a des signes caractéristiques qui indiquent la fièvre de l'ortie. Les symptômes de l'allergie à l'urticaire peuvent être plus ou moins graves.

Ceux-ci incluent:

  • éruption cutanée. Dans différentes formes de la maladie, une éruption cutanée peut être différente. Il peut être petit ou grand et se composer de vésicules écarlates, avec des liserés rouge vif ou blanc, caractéristiques de l’urticaire aiguë. Parfois, fusionner en formant de grandes taches. Avec la fièvre de l'ortie géante, les vésicules peuvent atteindre des tailles énormes, et avec la fièvre papuleuse, des papules peuvent être ajoutées;
  • démangeaisons Détermine la gravité de la maladie. Le plus grave est une démangeaison douloureuse, à la suite de laquelle une insomnie et des troubles névrotiques se développent;
  • gonflement et rougeur des tissus;
  • augmentation de la température. Se produit si l'éruption couvre une grande surface;
  • douleurs articulaires;
  • convulsions, asphyxie, vertiges.

Diagnostics

Le diagnostic de la fièvre de l'ortie se produit en plusieurs étapes. Une inspection visuelle et une anamnèse sont en cours.

Si la cause de la maladie est difficile à identifier, des tests de diagnostic sont attribués:

  1. sur les allergènes alimentaires. Dans le même temps, prescrit le régime pomme de terre-riz, pour exclure les allergies aux produits les plus courants.
  2. tests physiques de provocation pour la chaleur, le froid, la tension, la pression.
  3. Études sur l'atopie: poussière de maison, pollen, squames animales.

Le patient devrait tenir un journal alimentaire dans lequel il notera quels produits et quelles quantités il a utilisées.

Dans le même temps, un régime alimentaire discriminatoire est prescrit et les produits pouvant provoquer une affection sont exclus du menu du patient et une évaluation générale de l'état est réalisée.

Traitement

Dans certains cas, le traitement d'une allergie à l'urticaire peut durer longtemps. Pour ce faire, utilisez des médicaments et des méthodes traditionnelles.

Pour se débarrasser de ce type d'allergie, on entend des moyens d'utilisation internes et externes.

Drogues

Dans le traitement de l'urticaire endogène, la principale maladie provoquant le symptôme doit être éliminée.

Pour ce faire, prescrire des médicaments de différents groupes:

  • pour les maladies du foie, des sorbants et des protecteurs hepa sont prescrits;
  • si le symptôme est une conséquence de la goutte, de l'urée et des anti-inflammatoires non stéroïdiens;
  • diabète sucré - médicaments antidiabétiques;
  • si la maladie est provoquée par des vers ou des protozoaires, des médicaments antiprotozoaires et anthelminthiques sont prescrits.

Avec la fièvre de l'ortie, il est montré que l'administration intraveineuse de chlorure de calcium ou de thiosulfate de sodium favorise l'élimination de l'allergène du corps.

Dans les formes sévères de la maladie, une corticothérapie est indiquée. Ces médicaments comprennent la prednisolone ou la dexaméthasone.

En outre, la thérapie pathogénique est effectuée en parallèle, les antihistaminiques sont prescrits, de la première deuxième et troisième génération:

  1. Diazolin, Suprastin, Tavegil, Fenkrol, Dimedrol. Agissez pendant un court moment, causez de la somnolence.
  2. Loratadine, Cetirizine, Fenistil. L'action est plus longue, prise une fois par jour, et ne provoque pas de somnolence.
  3. Astemizol, Erius, Telfast, Tigofast. Agir pendant longtemps et se différencier par un minimum d'effets secondaires.

En cas d'œdème de Quincke, un œdème laryngé est prescrit:

  1. adrénaline sous-cutanée;
  2. prednisolone par voie intraveineuse;
  3. par voie intramusculaire Tavegil ou Suprastin.

À l'avenir, le corps est nettoyé avec des sorbants, des préparations de calcium et un traitement antihistaminique.

Si nécessaire, des solutions pour perfusion intraveineuse au goutte à goutte sont présentées: Reamberin, chlorure de sodium, Neo-foode. Dans les cas d'urticaire chronique récurrente, le médicament hormonal Prednisolone est prescrit sous forme de comprimés pour une durée allant jusqu'à un mois et demi, selon le schéma thérapeutique, en association avec des antihistaminiques.

Quand puis-je utiliser des pilules contre les allergies qui ne provoquent pas de somnolence? La réponse est ici.

Méthodes folkloriques

Pour le traitement de la fièvre de l'ortie, utilisez des décoctions et des infusions à base de plantes pour aider à soulager les démangeaisons et à éliminer l'éruption cutanée.

Efficace sont le bain avec une ficelle et de camomille:

  • les matières premières doivent être mélangées dans la même proportion;
  • dans une serviette en gaze, un verre de tisane;
  • attaché et versé trois litres d'eau bouillante;
  • après six heures de perfusion, la perfusion est versée dans un bain pendant un tiers rempli d'eau.

Si l'éruption est localisée foyers, les matières premières pressées peuvent être utilisées pour les compresses, qui sont appliquées pendant vingt minutes.

Vous pouvez prendre une décoction de l'intérieur, pour cela, une cuillère à soupe d'herbes, verser un demi-litre d'eau chaude et faire bouillir pendant cinq minutes. Une heure plus tard, la perfusion doit être filtrée et bue pendant la journée.

Comment enlever les démangeaisons sévères

Afin de soulager les démangeaisons graves, des pommades à base d'hormones sont utilisées pour le traitement de la fièvre de l'ortie:

Ils sont utilisés dans le cas où la zone de la lésion de la peau est petite.

Onguents non hormonaux qui soulagent les démangeaisons comprennent:

  1. Psilo-baume;
  2. Phenystyle;
  3. Vous pouvez utiliser des bains aux herbes ou des compresses froides.
  4. efficaces sont les locuteurs avec l’ajout de menthol.
  5. les antihistaminiques sont appliqués à l'intérieur.

Dans les cas graves, prescrit des hormones par voie intraveineuse et par perfusion.

Prévention

Pour prévenir la fièvre de l'ortie, vous devez éviter tout contact direct avec l'allergène.

Les personnes allergiques devraient suivre un régime alimentaire, en évitant l'utilisation de colorants synthétiques et d'un conservateur.

Il est nécessaire d’utiliser des produits chimiques ménagers et des cosmétiques hypoallergéniques.

Les allergènes peuvent s'accumuler dans le corps, un certain nombre d'entre eux se dilatent, de sorte que les symptômes de la maladie apparaissent plus souvent chez l'adulte.

Les personnes allergiques au soleil doivent utiliser un équipement de protection et éviter la lumière directe du soleil sur la peau exposée.

Directives diététiques

Dans le traitement complexe d'une maladie, un régime hypoallergénique est prescrit.

Du menu devrait être exclu:

  • produits provoquant des vibrations de l'histamine: fromage, chocolat, agrumes, noix, fraises;
  • produits qui contribuent à la formation de substances analogues à l'histamine: choucroute;
  • produits qui irritent le tractus gastro-intestinal: frits, gras, épicés, fumés, salés;
  • alcool, boissons gazeuses;
  • si possible, annuler le traitement.

Une alimentation saine vous aidera à éviter la récurrence de la maladie.

Pourboires

  1. périodiquement, vous devez organiser des jours de jeûne et utiliser une quantité suffisante de liquide. L'eau alcaline est un antihistaminique naturel;
  2. Pour prévenir la récurrence de la maladie, vous devez surveiller l'état du foie et éviter la stagnation de la bile dans les canaux et la vésicule biliaire. Pour ce faire, vous devez prendre des médicaments contre le cholagogue (s’il n’ya pas de calculs dans la vésicule biliaire);
  3. Dans l'enfance, la dysbactériose peut être la cause de l'urticaire. Par conséquent, si votre enfant présente une éruption cutanée, un coprogramme est nécessaire.

Comment évaluer la gravité?

La gravité d'une réaction allergique est déterminée par le degré de lésions cutanées. Si plus de 50% de la peau est recouverte d'une éruption cutanée et que la maladie progresse, elle se manifeste alors sous une forme sévère.

L'apparition d'un œdème de Quincke est déjà une forme grave de la maladie et nécessite un traitement immédiat.

Indique un degré sévère:

  • démangeaisons sévères;
  • abaisser la pression artérielle.

Avec un degré de gravité modéré, l'éruption recouvre la peau de 30 à 50%.

Dois-je appeler une ambulance?

L'œdème de Quincke peut se développer en un quart d'heure et s'accompagne d'une baisse de la pression artérielle, de difficultés respiratoires et aboutit à la mort.

Au premier signe de maladie, vous devez immédiatement appeler une ambulance. En outre, cela devrait être fait si une éruption généralisée occupe une grande surface, accompagnée de fièvre, de crampes.

Pour toute manifestation d'allergie devrait consulter votre médecin.

Comment prendre polysorb pour les allergies? Lire plus loin.

Quand puis-je inhaler pour des allergies avec un nébuliseur? Détails ici.

Premiers secours

La première étape consiste à arrêter l'allergène. Dans les cas aigus, vous pouvez faire un lavement nettoyant ou prendre un laxatif.

Il est impératif de prendre un médicament antihistaminique, si possible, il devrait être injecté par voie intramusculaire ou intraveineuse sur un solvant.

La maladie est traitée par un allergologue ou un dermatologue. Sous le couvert de l'urticaire peut manifester diverses maladies infectieuses. L'automédication peut être nocive pour la santé.

Pourquoi l'urticaire allergique survient-elle et comment la traiter?

L'urticaire allergique est l'une des manifestations de la réponse du corps à la pénétration d'irritants. Elle se traduit par une éruption cutanée à la surface de la peau. Dans ce cas, l'éruption ressemble à une brûlure d'ortie, comme en témoignent de nombreuses photos de la maladie.

La cause de ce type d’urticaire est constituée d’allergènes - certaines substances que le corps perçoit comme dangereuses pour lui et réagit contre elles de manière spéciale, voire dans une certaine mesure, extrêmement forte. Cela se manifeste par une réaction cutanée caractéristique sous forme de rougeur à court terme, de démangeaisons et d'éruptions cutanées typiques.

Les allergènes peuvent être externes, par exemple, contenus dans les aliments, les vêtements, l'air, les drogues, dans le venin d'insectes ou de plantes, et internes, par exemple, peuvent être les produits de décomposition finale des protéines, des graisses et des glucides, des toxines résultant d'une maladie infectieuse ou parasitaire.

Les causes

L'urticaire allergique peut survenir chez les adultes et les enfants. Cependant, on pense que les enfants sont les plus sensibles aux éruptions cutanées à la surface de la peau sous l’influence de divers stimuli. Les causes de l'éruption peuvent être différentes.

Le contact avec l’allergène constitue le principal facteur de survenue de l’urticaire. Allouer des substances qui ont le plus souvent un effet négatif sur le corps des adultes et des enfants. La liste comprend:

  • médicaments (agents antibactériens, vitamines, contraceptifs oraux);
  • allergènes de l'air (pollen, phanères d'animaux, poussière domestique);
  • nourriture (poisson, noix, fruits de mer, œufs, miel, chocolat, baies et fruits);
  • additifs utilisés dans la préparation des aliments (arômes, colorants, émulsifiants);
  • virus (hépatite B, Epstein-Barr).

Les causes de l'urticaire allergique sont enracinées dans l'influence de facteurs physiques. Parmi eux, notez:

Pour déterminer la cause des éruptions cutanées, les effets négatifs de diverses maladies chroniques ne doivent pas être exclus. Chez l’adulte et l’enfant, une urticaire de nature allergique peut apparaître si vous avez:

  • la toxicose;
  • perturbation du fonctionnement du tube digestif;
  • lésions respiratoires et urogénitales par les champignons et les virus;
  • maladies auto-immunes et systémiques;
  • pathologies du foie et des reins;
  • troubles endocriniens (diabète, gipoterioz);
  • tumeurs d'une nature différente.

En cas de signes d'urticaire, que vous pouvez voir sur la photo, vous devez contacter votre médecin pour connaître la cause de la maladie allergique.

Stades de l'urticaire

Le développement de la maladie comporte trois étapes principales:

Urticaire allergique - symptômes et traitement

L'urticaire allergique est une réaction cutanée à un allergène. Le symptôme principal est l'apparition de grosses cloques qui ressemblent à des piqûres d'insectes ou à des brûlures d'ortie. Accompagné de cette maladie de fortes démangeaisons, le traitement doit commencer dans un court laps de temps.

Étant donné que l'éruption cutanée peut avoir diverses causes, cette maladie est l'une des plus difficiles à diagnostiquer. À cet égard, le patient subit un examen approfondi, prescrit par l’allergologue-immunologiste. L'urticaire chronique qui dure plus de 2 mois est particulièrement difficile.

Les jeunes enfants constituent le groupe le plus vulnérable face à cette maladie. Au fil des ans, les réactions de ce type ont été considérablement étouffées, mais ce qui est remarquable: l'âge de 30 ans est un moment fatal pour les personnes sujettes aux allergies. Ces "surprises" d'âge sont particulièrement pertinentes pour la population féminine.

Raisons

L'urticaire est le plus susceptible aux personnes présentant d'autres symptômes d'allergie (asthme bronchique, rhume des foins, allergies alimentaires, etc.).

Les principales causes de l'urticaire:

  • chaleur, froid, pression, sueur;
  • certains médicaments, tels que l'aspirine, la codéine, l'ibuprofène ou d'autres médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens;
  • certains additifs alimentaires, tels que les colorants et les conservateurs.

Dans 20% des cas, l'urticaire allergique est associée à la réaction du système immunitaire à l'alimentation et au contact avec des plantes et des animaux. Chez les 80% restants, il est assez difficile de déterminer les causes de l'urticaire, des tests sanguins et des tests cutanés donnent généralement des résultats négatifs.

Classification des maladies

L'allergie sous la forme d'urticaire peut se manifester à différents degrés de gravité et dans différentes circonstances, sur la base desquelles les médecins ont identifié plusieurs de ses types.

  1. Aiguë - caractérisée par une apparition soudaine, l'apparition de démangeaisons et de brûlures de la peau, puis l'apparition de vésicules et d'hyperhémie. Le nom est associé à la coïncidence des symptômes de brûlures d’ortie. Les ampoules peuvent être grandes et petites. Les éléments peuvent fusionner et acquérir des tailles gigantesques. Dans de tels cas, il y a violation de l'état général avec l'apparition de fièvre, de frissons.
  2. Chronique - les manifestations dérangent le patient pendant longtemps. Cependant, ils ne sont pas aussi prononcés et parfois les patients ne les remarquent pas immédiatement, ce qui retarde le moment de chercher de l'aide.
  3. Œdème de Quincke - se présente sous forme aiguë, on l’appelle aussi urticaire géante. Cela se fait sentir soudainement. Un gonflement limité apparaît sur le corps, qui saisit les organes génitaux ou le visage. Dans la zone de l'œdème, la peau acquiert une élasticité dense, devient blanche ou rose. La plaie est constamment démangeaisons, il y a une sensation de brûlure. Après quelques heures ou quelques jours, l'enflure disparaît d'elle-même. Si le cas est grave, alors la mort est possible.
  4. Récurrent - caractérisé par l'apparition de cloques sur différentes zones avec des intervalles de temps différents. Cliniquement, en plus des manifestations cutanées, une faiblesse, un malaise, des maux de tête, de la fièvre, des myalgies et des arthralgies peuvent survenir.

Symptômes de l'urticaire allergique

Dans le cas de l'urticaire, le symptôme principal qui le distingue des autres types de réactions allergiques est l'apparition de cloques (voir photo).

Dans son apparence, le blister ressemble à une peau saillante, à la trace d’une morsure d’insecte ou à une brûlure laissée par l’ortie. L'endroit touché est accompagné de démangeaisons. Il peut y avoir des rougeurs. Le plus souvent, l'éruption a un caractère symétrique.

Le nombre de blasons est également individuel, il varie de quelques points à plusieurs centaines. Dans les cas graves, il y a tellement de taches qu'elles se confondent et recouvrent toute la peau. Les symptômes tels que vomissements et nausées sont extrêmement rares. Ils indiquent une irritation de la muqueuse gastro-intestinale, ce qui est très dangereux.

Comment traiter l'urticaire allergique

Le succès du traitement de l'urticaire allergique dépend à 90% de la possibilité d'identifier la cause - un allergène spécifique et de l'éliminer. Avec la présence constante d'un facteur irritant dans le sang, il y aura une quantité suffisante d'immunoglobulines qui les neutralisera. Cela signifie que l'éruption ne disparaîtra pas.

Comment traiter l'urticaire allergique à ses premières manifestations:

  1. Éliminer l’allergène responsable de la réponse immunitaire inadéquate de l’organisme. Dans le cas des médicaments, le patient reçoit une interdiction à vie du groupe de médicaments approprié.
  2. Gluconate de calcium par voie intraveineuse pour soulager l’enflure.
  3. Commencez à prendre des médicaments qui bloquent la production d'histamines.
  4. En cas d'urticaire chronique, une autolymphocytothérapie est prescrite - six fois l'administration sous-cutanée des propres lymphocytes du patient.

Le respect de toutes les mesures de traitement élimine les symptômes de l'urticaire aiguë. Il n'y a pas de traces sur la peau, le gonflement des muqueuses et les démangeaisons disparaissent.

Si l'urticaire est à l'origine de nombreux facteurs ou si le contact avec un facteur important ne peut être exclu, il est alors nécessaire de prendre des antihistaminiques (claritine, diazoline, telfast). Les glucocorticoïdes sont brièvement utilisés pour les formes d’urticaire particulièrement sévères.

Les pommades à base d'oxyde de zinc (pâte de zinc, cyndol) sont utilisées localement pour réduire les démangeaisons et les éruptions cutanées;

Le régime alimentaire est extrêmement important pour la récupération

Il est possible de traiter l'urticaire allergique en éliminant certains aliments de votre alimentation. En d'autres termes, le patient a besoin d'un régime strict.

Les produits à supprimer sont déterminés de manière empirique: il est nécessaire d’exclure l’un ou l’autre des produits tout en surveillant la réponse de l’organisme.

Vous trouverez ci-dessous une liste des aliments qui provoquent le plus souvent une réaction allergique:

  • viande, abats, œufs, graisses animales;
  • poisson, œufs de poisson, crevettes, moules, calmars;
  • tomates, céleri, pommes de terre, radis, citrouille, chou marin, champignons;
  • fromages pointus, fromage mariné;
  • noix, baies, agrumes;
  • fruits exotiques, tous les fruits sont rouges;
  • conserves, craquelins, chips, hamburgers, soupes instantanées;
  • chocolat, café aux saveurs (crème sèche, amaretto, caramel);
  • aliments épicés et épices (oignon, ail, coriandre, menthe, moutarde, poivre).

Le régime hypoallergénique est toujours choisi individuellement et dure trois semaines pour les adultes et pas plus d'une semaine pour les enfants.

Urticaire allergique

L'urticaire allergique est une pathologie cutanée de nature allergique, qui peut être aiguë ou (moins couramment) chronique. Ses symptômes sont un prurit, l'apparition d'éléments érythémateux s'élevant au-dessus de la peau, semblable à l'éruption cutanée qui subsiste après une brûlure d'ortie, d'où le nom de la pathologie. Le diagnostic repose sur l'examen du patient, une prise de sang, la détermination du taux d'immunoglobuline E; Il est possible de mener des études immunologiques - des tests d'allergie pour identifier l'allergène. Le traitement de l'urticaire allergique consiste à utiliser des antihistaminiques, un régime hypoallergénique et des médicaments immunomodulateurs.

Urticaire allergique

L'urticaire allergique (urticaire) est une maladie de la peau qui se manifeste par le développement d'un prurit, d'une éruption érythémateuse et généralement provoquée par des allergies alimentaires ou autres. Selon les statistiques médicales, une telle affection est extrêmement courante: au moins une fois dans leur vie, 10 à 20% de la population de la Terre ont présenté les symptômes de cette pathologie. Dans la très grande majorité des cas, l'urticaire allergique est aiguë et disparaît après le traitement (parfois spontanément) sans laisser de marques sur la peau ou les muqueuses. Selon certains dermatologues, la forme chronique de la maladie doit être classée dans un groupe nosologique distinct, car elle est due à des facteurs auto-immuns et héréditaires. Outre la véritable forme allergique, il existe le concept d '"urticaire pseudo-allergique", qui est provoqué par divers facteurs physiques.

L'urticaire allergique peut toucher une personne à tout âge, cependant, la prévalence chez l'enfant est observée dans la répartition par âge des patients. Cela est dû à l'immaturité de nombreux processus immunologiques, à cause desquels des allergies à divers facteurs se produisent facilement. Le type chronique d'urticaire allergique se développe plus souvent chez les femmes adultes. Dans ce cas, il est souvent impossible d'identifier la cause de la maladie. C'est pourquoi on l'appelle souvent urticaire idiopathique. En soi, cette pathologie ne constitue pas une menace pour la vie humaine, mais elle peut être compliquée par un œdème de Quincke ou un choc anaphylactique. Ces conditions nécessitent des soins médicaux d'urgence pour sauver la vie du patient.

Causes de développement

La principale cause de troubles cutanés dans l'urticaire allergique est la dégranulation en masse des basophiles des tissus (mastocytes). La composition des granules de ces cellules comprend l'histamine, l'héparine, les leucotriènes et un certain nombre d'autres composés biologiquement actifs pouvant modifier de manière significative les processus métaboliques dans les tissus. Ils conduisent principalement à la dilatation des vaisseaux sanguins, augmentent la perméabilité de leurs parois, provoquent une accumulation de liquide tissulaire, stimulent les récepteurs de la douleur de la peau, ce qui provoque des démangeaisons. Dans la plupart des cas, de telles réactions en cas d’urticaire allergique sont de nature locale et n’affectent que certaines zones de la peau ou, plus rarement, toute la surface du corps. Cependant, une telle libération massive de principes actifs peut parfois entraîner des réactions générales telles qu'un choc anaphylactique et un œdème de Quincke.

Les causes de la dégranulation des mastocytes sont différentes dans diverses formes d’urticaire allergique. Il s'agit généralement d'hypersensibilité de type 1 (allergie de type 1) induite par les immunoglobulines de type E. Les allergènes de ce type d'urticaire allergique sont les composants alimentaires, le pollen de plante, la poussière domestique, certains médicaments et d'autres facteurs. Dans ce cas, les manifestations cutanées ne sont que l'un des symptômes d'allergies alimentaires ou autres. Dans certains cas, de tels troubles cutanés peuvent également provoquer des allergies de type 2, notamment les transfusions sanguines. L'administration intraveineuse de certains médicaments avec le développement d'une réaction d'intolérance immunocomplexe peut également provoquer une urticaire allergique.

Il a été remarqué que certaines maladies infectieuses, troubles endocriniens, troubles de la sphère psycho-émotionnelle augmentent les risques de développer une urticaire allergique. Cela est particulièrement vrai pour les formes de pathologie idiopathiques ou chroniques. La pathogenèse du développement de désordres cutanés est mal comprise dans ce cas: on suppose que les mécanismes immunitaires et non immuns de l'activation des basophiles des tissus tissulaires sont supposés. Par conséquent, en présence d’urticaire allergique d’étiologie non précisée, un examen complet du corps du patient est effectué afin de détecter les maladies et les troubles latents et chroniques.

Dans le cas de l'urticaire pseudo-allergique, la pathogenèse est semblable à bien des égards - l'activation en masse des basophiles tissulaires de la peau se produit avec la libération de composés biologiquement actifs. Cependant, les causes et les mécanismes de ce processus sont quelque peu différents - il peut s’agir d’une instabilité congénitale ou acquise des membranes des mastocytes, de leur réaction anormale à divers facteurs physiques ou humoraux. En outre, dans certains cas d’urticaire pseudo-allergique, il a été constaté que le patient présentait une sensibilité accrue des tissus cutanés à l’histamine et aux autres composants des granules de basophile. Par conséquent, même une faible excrétion de ces substances peut conduire à un tableau clinique de l'urticaire.

Classification

Comme mentionné ci-dessus, toutes les formes d'urticaire allergique sont divisées en deux types - aiguë et chronique. La frontière entre eux est plutôt arbitraire - on pense qu’avec une forme aiguë d’éruption cutanée et de démangeaisons, elle ne dure pas plus de 6 semaines, alors que s’ils dérangent le patient plus longtemps, un diagnostic d’urticaire allergique chronique est posé.

En outre, il est important de différencier la véritable urticaire allergique de la pseudoallergie, dans laquelle l'activation des mastocytes se produit sans la participation de mécanismes immunitaires. Il existe de nombreuses variétés d'un tel état - par exemple, les types suivants de pseudoallergie mécaniques incluent:

  • Urticaire dermographique (dermographisme urtikarnien) - déclenchée par une simple pression physique sur la peau (points de suture, par exemple). Dans la pathogenèse de cette maladie, les mécanismes d'activation des mastocytes non immuns jouent le rôle le plus souvent.
  • Urticaire au froid - ce type d’urticaire due à la température est devenu plus courant ces dernières années. On a constaté que chez les patients atteints de cette pathologie au cours du refroidissement, le niveau de certains facteurs plaquettaires augmente et la stabilité de la membrane mastocytaire diminue. Compte tenu de la sensibilité accrue des tissus cutanés à l'histamine, des éruptions érythémateuses et des démangeaisons peuvent apparaître, à la fois lors d'une exposition locale au froid et lors de la consommation d'aliments et de boissons froids.
  • Urticaire thermique - est une variante assez rare de l'urticaire. Comme dans le cas du dermographisme urticarien, les mécanismes non immuns de l'activation des mastocytes jouent un rôle majeur dans le développement de ce type de maladie - leur dégranulation se produit lorsque la température augmente.
  • Urticaire solaire (photoallergie) - la lumière du soleil est un facteur qui provoque. Chez les patients atteints de ce type d'urticaire, la peau présente une sensibilité accrue à l'histamine, de sorte que la dégranulation d'un petit nombre de mastocytes conduit à des troubles évidents.
  • La vibration urticaire est une forme plutôt rare, montrant souvent des signes de maladie professionnelle (chez les ouvriers du bâtiment, dans la production). Dans ce cas, la dégranulation des basophiles est due à une agitation mécanique des tissus.
  • Aqua urticaria - n’avait pas été précédemment attribuée à des variétés mécaniques d’urticaire, mais il a été indiqué ces dernières années que l’effet physique des jets d’eau était un facteur provocant dans ce cas. L'activation des mastocytes de la peau se fait par un mécanisme non immunitaire et est plutôt faible, mais avec une sensibilité accrue des tissus à l'histamine, cela entraîne le développement d'un érythème et de démangeaisons.

En plus des facteurs mécaniques, un déséquilibre du système nerveux autonome cholinérique peut provoquer le développement de l'urticaire. Cela provoque le développement de ce qu'on appelle l'urticaire cholinergique. Outre les éruptions érythémateuses et le prurit typiques de cette pathologie, il existe également dans ce cas des troubles de la transpiration, de la régulation de la température de la peau. Ce type d’urticaire est souvent provoqué par les expériences émotionnelles d’une personne. De plus, l'urticaire pigmentaire, ayant le caractère d'une pathologie auto-immune, est proche de cette maladie de peau. Quand il accumule dans les tissus cutanés un nombre accru de basophiles, qui peuvent facilement être activés par divers facteurs.

Symptômes de l'urticaire allergique

En dépit de la grande variété de types d'urticaire et de facteurs susceptibles de le provoquer, les symptômes de la maladie sont assez monotones et ne diffèrent que par leur gravité. L'une des premières manifestations est le développement d'un prurit et d'une rougeur de la peau. De tels phénomènes peuvent être à la fois locaux et étendus, localisés symétriquement (avec une urticaire pseudo-allergique de type cholinergique) ou plus souvent asymétriquement. Très rapidement (de quelques minutes à plusieurs heures), des vésicules de différentes tailles (0,2–5 cm) apparaissent sur le site des rougeurs, qui peuvent se confondre. Un signe de diagnostic important de l'urticaire allergique est la formation de cloques indolores.

Dans la plupart des cas, ces manifestations cutanées sont résolues dans les 24 heures, sans laisser de traces - à condition qu’il n’y ait pas d’exposition répétée au facteur provoquant. Parfois, dans les formes sévères d’urticaire allergique, l’augmentation des symptômes se produit si rapidement que l’éruption cutanée sur la peau se transforme en œdème de Quincke. La préservation des manifestations cutanées et le développement de nouvelles lésions indiquent la poursuite de l'action du facteur provoquant qui, dans ce cas, peut avoir un caractère endogène (comme dans le cas de l'urticaire idiopathique).

Diagnostics

En dermatologie, la définition de cette maladie repose sur un nombre important de techniques de diagnostic en raison du grand nombre de formes de pathologie. À l'examen, une éruption érythémateuse indolore apparaît, faisant saillie au-dessus de la surface de la peau, de taille et de localisation différentes. Le diagnostic de la forme aiguë de l'urticaire allergique, en particulier s'il est accompagné d'une allergie, est établi sur la base des antécédents allergiques du patient et de la détermination du taux d'immunoglobuline dans le sang E. Le nombre d'éosinophiles dans le sang n'est pas un critère de diagnostic strict pour cette affection, en particulier sa forme aiguë ou sporadique. éruption cutanée durable, il y a une légère éosinophilie. Grâce à des tests d'allergie, vous pouvez identifier la source des allergies et adapter le régime alimentaire du patient pour prévenir de nouvelles attaques de la maladie.

Dans ces cas, si l'éruption ne disparaît pas dans les 24 heures en raison d'un régime hypoallergénique et de l'absence de facteurs physiques provoquants, il est nécessaire d'examiner les ganglions lymphatiques, de prescrire un test sanguin général et biochimique et de procéder à un test d'urine. Tout cela permettra d'identifier la pathologie, qui peut être devenue un facteur déclenchant du développement de l'urticaire allergique, ou de reconnaître rapidement la forme pseudo-allergique de cette affection. De même, il faut le faire si le patient a de la fièvre - en soi, l'urticaire ne provoque pas d'hyperthermie, mais certaines maladies infectieuses peuvent provoquer les deux symptômes.

Chaque type d'urticaire pseudo-allergique (dermographique, froid, solaire, etc.) est diagnostiqué par une exposition mesurée à un facteur provoquant. Pour ce faire, utilisez un dermographe, un glaçon, un rayonnement ultraviolet de différentes longueurs d’onde et d’autres outils. L'évaluation des résultats dépend du type d'urticaire, de la gravité des symptômes et d'autres facteurs en quelques minutes ou quelques heures, la période maximale étant de 48 heures. Le résultat positif du test sera le développement d'éruptions érythémateuses et de prurit dans la zone d'étude.

Traitement de l'urticaire allergique

Le principal lien thérapeutique consiste à réduire l’effet de l’histamine sur les tissus cutanés, ce qui peut considérablement réduire l’enflure et les démangeaisons. Pour ce faire, il est nécessaire de bloquer les récepteurs de l'histamine H1, ce qui est obtenu à l'aide d'antihistaminiques. Actuellement, la préférence est donnée aux antihistaminiques de la deuxième génération (loratadine, cétirizine) et de la troisième génération (lévocétirizine). Ces médicaments sont très efficaces dans les formes aiguës d’urticaire allergique, ainsi que dans les pseudo-allergies dermographiques et solaires. Cependant, dans les formes chroniques d'urticaire et les types à manifestation tardive de symptômes (certains types de lésions dues à la pression), l'efficacité des antihistaminiques est fortement réduite.

Pour le traitement des pathologies chroniques, ainsi que pour la prévention des exacerbations du caractère récurrent de l'urticaire allergique, des préparations stabilisantes des membranes basophiles (fumarate de kétotifène) et des antagonistes du calcium (nifédipine) sont utilisées. Ils augmentent de manière significative le seuil d'activation des mastocytes, entravant ainsi le développement des manifestations cutanées. Si l'on soupçonne que le développement de la maladie est dû à une diminution de l'activité de l'immunité, des médicaments immunomodulateurs sont également prescrits. En identifiant la pathologie systémique, qui est accompagnée d'une urticaire allergique, un schéma pour son traitement est développé.

En plus de prescrire des médicaments, un régime hypoallergénique joue un rôle important dans le traitement de cette affection afin de réduire la charge du système immunitaire humain. En outre, après avoir déterminé le facteur provoquant (nourriture ou nature physique avec pseudo-allergie), il est nécessaire de prendre des mesures pour l’exclure de la vie du patient ou pour minimiser ses effets sur le corps. Dans les cas où l'urticaire allergique est de nature rapide et conduit à un œdème de Quincke ou à un choc anaphylactique, des mesures de sauvetage urgentes sont nécessaires (injections d'épinéphrine et de stéroïdes, hospitalisation).

Pronostic et prévention

Dans la plupart des cas, le pronostic de l'urticaire aiguë est favorable: l'éruption disparaît en 24 heures sans laisser de traces sur la peau. En l'absence d'exposition répétée à un facteur provoquant, souvent, la maladie ne dérange plus jamais une personne. Cependant, dans le cas de formes chroniques d’urticaire allergique, le pronostic dépend en grande partie de son type, de sa gravité, de la conformité du patient à toutes les exigences du dermatologue ou de l’allergologue et de l’exactitude du traitement prescrit. Ces personnes doivent toujours suivre un régime hypoallergénique (à l'exclusion des œufs, du chocolat, des fruits de mer et de nombreux autres produits). Il est extrêmement important d'identifier la cause des troubles cutanés afin de minimiser son impact. Si l'urticaire a été déclenchée par une autre maladie, le pronostic dépend en grande partie du succès de son traitement.

Urticaire allergique

L'urticaire allergique est une maladie dermatologique de nature allergique qui se manifeste par des démangeaisons, des rougeurs et des éruptions cutanées ressemblant à des brûlures après un contact avec de l'ortie. En règle générale, les symptômes ne restent pas plus d'un jour, puis disparaissent complètement ou apparaissent à un autre endroit. L'éruption, dont la localisation ne change pas longtemps, indique une autre étiologie de la maladie. Il existe des formes aiguës et chroniques d'urticaire allergique, dont la cause est un allergène ou un irritant externe. Déterminer la gravité et prescrire le traitement approprié ne peut être fait que par un médecin. Ce qui ressemble à une urticaire allergique peut être sur la photo ci-dessous.

Caractéristiques de l'urticaire allergique

Dans la forme aiguë, la réaction du corps à un stimulus est presque instantanée - une éruption cutanée apparaît au bout de quelques heures. Si le contact avec le stimulus est arrêté, l'éruption disparaît au bout d'une journée. Si elle n'est pas traitée ou sous une forme chronique, elle apparaît ailleurs, les ampoules s'agrandissent. Si les symptômes de l'urticaire allergique persistent pendant plus de 1,5 mois, on considère qu'il s'agit d'un stade chronique.

Il est important de distinguer les formes allergiques des formes pseudo-allergiques, dans lesquelles il n'y a pas d'allergie, et l'éruption cutanée apparaît pour d'autres raisons. L'urticaire appartient aux types mécaniques de pseudo-allergies:

  • Dermographic (urtikarny dermographism) - se développe en raison d'effets mécaniques sur la peau.
  • Le froid - survient lorsque la peau est exposée à l'air froid, tout en buvant de l'eau froide et de la nourriture. Une fois refroidi, le niveau des plaquettes augmente, la stabilité des membranes des mastocytes est perturbée, entraînant une éruption cutanée.
  • Thermique - une forme rare de la maladie, la cause en est une dégranulation des cellules cutanées avec l'augmentation de la température corporelle et de l'environnement.
  • Solaire (photoallergie) - se développe lorsque la peau est exposée à la lumière directe du soleil, principalement en raison de la sensibilité accrue au rayonnement ultraviolet.
  • La vibration - une forme rare qui présente tous les signes d'une maladie professionnelle, est diagnostiquée chez ceux qui travaillent avec des outils vibrants. La dégranulation des basophiles provoque dans ce cas des tremblements du tissu cutané.
  • Aquaic - se développe lorsqu'il est exposé à des jets d'eau sur la peau en cas de sensibilité accrue de l'épiderme à l'histamine.

En plus du stress mécanique, un trouble du système nerveux autonome peut provoquer une maladie. Dans ce cas, l'urticaire cholinérique est diagnostiquée. En plus des symptômes typiques, il s'accompagne d'une transpiration accrue et d'une fièvre. La maladie peut être déclenchée par des sentiments forts et le stress. L’urticaire pigmentée est considérée comme très proche de la nature: un grand nombre de basophiles s’accumulent dans les tissus cutanés, prêts à être activés lorsqu’ils sont exposés à des stimuli.
Vous pouvez regarder de plus près à quoi ressemble l'urticaire allergique sous forme aiguë et chronique sur les photos ci-dessous.

Symptômes de l'urticaire allergique

La maladie est accompagnée de symptômes caractéristiques, vous permettant ainsi de diagnostiquer rapidement et avec précision, de prescrire un traitement et de recommander des mesures préventives. Les symptômes de l'urticaire allergique apparaissent très rapidement, parfois quelques minutes après l'entrée d'un allergène dans l'organisme ou le contact avec un irritant externe.

En raison d'un œdème intercellulaire, des éruptions cutanées apparaissent sur la peau - des cloques très similaires aux cloques après des brûlures d'ortie. On les confond souvent avec des pustules - de petites formations sur la peau remplie de pus.
Les cloques de l'urticaire ont des tailles et des formes différentes, localisées uniquement à certains endroits ou disséminées dans tout le corps. Ils s'élèvent au-dessus de la surface de la peau, entourés d'un bord rose.
En l'absence de traitement, les cloques augmentent de taille et se confondent. L'état général empire, la température augmente, des frissons apparaissent, la fièvre de l'ortie commence.
Eruption cutanée accompagnée de démangeaisons et de brûlures, à cause de laquelle les patients (surtout les enfants) peignent la peau au sang.

Si les mesures sont prises à temps, les symptômes de la maladie disparaîtront en quelques heures et au maximum en une journée. Le liquide qui cloque est absorbé dans le tissu et l'éruption disparaît, accompagnée de démangeaisons.

Causes de l'urticaire allergique

La cause du développement de l'urticaire allergique est l'ingestion d'allergènes ou l'exposition de la peau à des irritants externes. Les allergènes les plus courants sont présents dans:

  • Certains aliments sont les fruits, les légumes, le poisson, les œufs, les noix et les sucreries.
  • Additifs alimentaires - colorants, arômes, conservateurs.
  • Préparations médicinales - antibiotiques, vitamines, contraceptifs.
  • Air saturé de pollen de plantes, émissions de produits chimiques nocifs, poussières.
  • Infections virales - hépatite B, virus d'Epstein-Barr, etc.

L'urticaire allergique peut causer divers facteurs physiques - chaleur, froid, rayons ultraviolets, vibrations, frottements et pression.

Urticaire allergique chez les enfants

L'urticaire allergique chez les enfants est le plus souvent diagnostiquée au cours de la première année de vie. Cela est dû au fait que les systèmes de protection immunitaire et de digestion ne sont pas complètement formés. Le menu des nouveau-nés et des mères allaitantes doit comprendre leurs produits hypoallergéniques. Le médecin doit surveiller la ration des enfants allergiques. Une telle tendance peut être de nature génétique - transmise par l’un des parents. Le traitement de l'urticaire allergique chez les enfants est réduit à l'exclusion du contact avec les irritants, ce qui nettoie le corps des allergènes.

Diagnostic de l'urticaire allergique

En raison du grand nombre de types et de formes permettant de diagnostiquer la maladie, les médecins utilisent de nombreuses méthodes. À l'examen, on observe des éruptions cutanées indolores sous forme de vésicules de différentes tailles et formes, remplies d'un liquide transparent et dépassant au-dessus de la surface de la peau. Selon le type de maladie, l'éruption cutanée est localisée sur différentes parties du corps, disparaît après quelques heures ou persiste plusieurs mois, voire plusieurs années. Dans la forme aiguë, l'urticaire allergique est confirmée par une augmentation de la quantité d'immunoglobuline E; à cette fin, une numération sanguine est prescrite. Pour déterminer la source des allergies, le médecin prescrit des tests d'allergie. Ils vous permettent de prescrire le traitement approprié et d’ajuster le régime alimentaire.

Au cas où l'éruption disparaîtrait en un jour ou moins, le patient respecte un régime hypoallergénique et les recommandations du médecin, le dermatologue envoie un endocrinologue à un endocrinologue pour lui demander un test d'urine, un test sanguin clinique et biochimique. Un diagnostic similaire est requis si le patient se plaint de fièvre. Un examen complet vous permet de choisir un schéma thérapeutique efficace, de déterminer les causes de la maladie, d’identifier la forme pseudoallergique. Certaines maladies infectieuses peuvent être à l’origine de ces symptômes.

Pour diagnostiquer un type particulier d'urticaire pseudo-allergique, une méthode de traitement de facteurs cutanés est utilisée. Les médecins utilisent des lampes à ultraviolets, de la glace, un dermographe, d'autres outils et instruments. Les résultats de ces études sont évalués en fonction de la gravité des symptômes après quelques minutes ou quelques heures et au maximum après deux jours. Résultat positif des tests - éruptions cutanées et démangeaisons dans le champ d’influence sur la peau.

Traitement de l'urticaire allergique

Le traitement le plus efficace de l'urticaire allergique sera uniquement dans le cas d'une approche intégrée. Le traitement typique de l'urticaire allergique comprend:

  • L'élimination du contact avec l'allergène (irritant) - cela nécessite de changer le régime alimentaire, certaines habitudes, dans certains cas - de changer de profession ou d'environnement de séjour.
  • Les antihistaminiques sont le meilleur moyen d’arrêter la réaction allergique à l’origine de l’urticaire. Ces médicaments ne provoquent pas d'effets secondaires et ne bloquent pas les récepteurs à l'histamine.
  • Enterosorbants - nommés au cas où la cause de l'urticaire deviendrait un aliment consommé la veille. De tels médicaments n’affectent pas le travail du système immunitaire et absorbent une grande quantité de substances provenant de l’intestin. De ce fait, les allergènes ne pénètrent pas dans le sang, la réaction passe.
  • Vitamines - améliorent le métabolisme, renforcent le corps, augmentent l'immunité.
    Les médicaments hormonaux - arrêtent l'inflammation, ne sont prescrits que dans les cas graves, car ils ont de nombreux effets secondaires.

Dans le traitement de l'urticaire allergique, une méthode de désensibilisation est largement utilisée. Une petite quantité d'allergène est injectée dans le corps, une petite dose de médiateurs inflammatoires est libérée, les symptômes n'apparaissent pas. Progressivement, le stock de médiateurs s’épuise, le corps s’adapte au stimulus.

Si vous faites tout bien et suivez les instructions du médecin, il n’y aura pas de rechute. Comme moyen supplémentaire, vous pouvez utiliser les recettes de la médecine traditionnelle, mais vous pouvez prendre des teintures et des décoctions uniquement après avoir consulté un médecin. Ne pas se soigner soi-même - identifier les causes de la maladie n’est possible qu’avec des tests de laboratoire. Dans le cas contraire, la maladie va sans cesse gêner - peut-être jusqu'à la fin de la vie. De plus, le risque de développer une urticaire allergique aiguë est accru.

Complications urticaires allergiques

Un traitement approprié donne un résultat positif, mais des complications sont possibles. Les plus dangereux sont l'œdème de Quincke et l'œdème des voies respiratoires supérieures. L'absence d'assistance rapide dans ce cas est fatale. Lorsque Quincke est gonflé, les paupières et les lèvres gonflent, la peau des zones de la lésion devient pâle et froide au toucher et la respiration est difficile. Parfois, l’urticaire est le signe de diverses pathologies internes, notamment l’oncologie. La maladie chronique est diagnostiquée dans 30% des cas.

Prévention de l'urticaire allergique

À titre préventif, les médecins recommandent d'éviter le stress, d'éviter les surmenages nerveux, de prendre des sédatifs si nécessaire et d'utiliser des décoctions apaisantes. Si vous êtes sujet aux allergies, vous devez protéger votre peau des blessures et suivre un régime avec une dermatite allergique. La viande grasse et les aliments épicés, les fruits exotiques, le chocolat et les aliments contenant des colorants, des arômes et des agents de conservation doivent être exclus du régime alimentaire. En savoir plus sur le régime hypoallergénique ici.

Pour éliminer l'urticaire allergique ou se débarrasser rapidement de la maladie:

  • Soyez aussi petit que possible au soleil.
  • Utilisez des produits cosmétiques naturels avec un minimum d'additifs chimiques.
  • Pour les traitements à l'eau, utilisez de l'eau tiède, mais pas de l'eau chaude.
  • Portez des vêtements amples et confortables fabriqués à partir de tissus naturels.
  • Ne surchauffez pas, ne surchargez pas.
  • Lorsque vous travaillez avec des outils vibratoires, utilisez des vêtements et un équipement de protection spéciaux.

La prévention de l'urticaire allergique vise à prévenir les cas de maladies récurrentes, à éliminer le contact avec les allergènes, à nettoyer, à renforcer et à protéger le corps.