Astuce 1: Comment une allergie aux médicaments

Ces dernières années, la sécurité de la pharmacothérapie est devenue particulièrement pertinente pour les médecins. La raison en est l’augmentation du nombre de complications liées à la pharmacothérapie, qui finissent par affecter le résultat du traitement. L'allergie médicamenteuse est une réaction extrêmement indésirable qui se développe lors de l'activation pathologique de mécanismes immunitaires spécifiques.

Selon l'Organisation mondiale de la santé, la mortalité résultant de telles complications est près de cinq fois supérieure à celle des interventions chirurgicales. Des allergies aux médicaments surviennent chez environ 17 à 20% des patients, en particulier en cas d'ingestion indépendante et non contrôlée de médicaments.

De manière générale, les allergies aux médicaments peuvent se développer avec l'utilisation de n'importe quel médicament, quel que soit son prix.

En outre, selon le mécanisme d'occurrence de telles maladies sont divisés en quatre types. C'est:

  1. Réaction anaphylactique de type immédiat. Les immunoglobulines de classe E jouent le rôle principal dans leur développement.
  2. Réaction cytotoxique. Dans ce cas, des anticorps de la classe IgM ou IgG sont formés, lesquels interagissent avec l’allergène (un composant du médicament) à la surface de la cellule.
  3. Réaction immunocomplexe. Une telle allergie est caractérisée par une lésion de la paroi interne des vaisseaux sanguins, car les complexes antigènes formés - des anticorps se déposent sur l'endothélium de la circulation sanguine périphérique.
  4. Réponse retardée à médiation cellulaire. Les lymphocytes T jouent le rôle principal dans leur développement. Ils sécrètent des cytokines, sous l'influence desquelles l'inflammation allergique progresse. Il est possible d'augmenter l'activité des lymphocytes T en utilisant Ipilimumab.

Mais une telle allergie ne survient pas toujours uniquement dans l'un des mécanismes énumérés. Il arrive souvent que plusieurs maillons de la chaîne pathogénique soient combinés en même temps, ce qui provoque une variété de symptômes cliniques et leur gravité.

L'allergie aux médicaments doit être distinguée des effets secondaires liés aux caractéristiques du corps, au surdosage, à la mauvaise combinaison de médicaments. Le principe de l'apparition d'effets indésirables est différent, respectivement, et les schémas thérapeutiques sont différents.

En outre, il existe des réactions dites pseudo-allergiques dues à la libération de médiateurs à partir de mastocytes et de basophiles sans la participation d'immunoglobuline E spécifique.

Les allergies aux médicaments les plus courantes sont causées par les médicaments suivants:

  • des antibiotiques;
  • médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens;
  • médicament radio-opaque;
  • vaccins et sérums;
  • médicaments antifongiques;
  • des hormones;
  • substituts de plasma;
  • médicaments utilisés dans le processus de plasmaphérèse;
  • anesthésiques locaux;
  • avec des vitamines.

En outre, cela peut être dû à un ingrédient auxiliaire, par exemple l'amidon présentant une hypersensibilité aux céréales, etc. Cela devrait également être considéré lors de l'utilisation de tout médicament.

Les principales raisons de l'apparition des symptômes d'une réaction allergique chez toutes les catégories de patients sont les suivantes:

  • consommation croissante de médicaments;
  • l'automédication généralisée, en raison de la disponibilité des médicaments et de leurs ventes en vente libre;
  • manque de sensibilisation de la population sur les dangers d'une thérapie non contrôlée;
  • pollution de l'environnement;
  • les maladies de nature infectieuse, parasitaire, virale ou fongique, elles ne sont pas elles-mêmes des allergènes, mais créent les conditions préalables au développement d’une réaction d’hypersensibilité;
  • la consommation de viande et de lait provenant d'animaux d'élevage nourris avec divers aliments contenant des antibiotiques, des hormones, etc.

Mais dans une plus grande mesure prédisposé à de telles allergies:

  • patients présentant une prédisposition héréditaire à des réactions d'hypersensibilité;
  • les patients avec des manifestations précédentes d'allergie de n'importe quelle étiologie;
  • les enfants et les adultes diagnostiqués avec des invasions helminthiques;
  • patients dépassant la dose recommandée du médicament, le nombre de comprimés ou le volume de suspension.

Chez le nourrisson, diverses manifestations de la réaction immunologique se produisent si la mère qui allaite ne suit pas le régime alimentaire approprié.

L'allergie au médicament (à l'exception d'une réaction pseudo-allergique) ne se développe qu'après une période de sensibilisation, en d'autres termes, l'activation du système immunitaire par le composant principal du médicament ou des ingrédients auxiliaires. Le taux de développement de la sensibilisation dépend en grande partie de la méthode d'administration du médicament. Ainsi, l’application du médicament sur la peau ou une utilisation par inhalation provoque rapidement une réaction, mais dans la plupart des cas ne conduit pas au développement de manifestations dangereuses pour la vie du patient.

Mais avec l'introduction d'une solution médicamenteuse sous la forme d'injections intraveineuses ou intramusculaires, il existe un risque élevé de réaction allergique de type immédiat, par exemple un choc anaphylactique, ce qui est extrêmement rare lors de la prise du médicament en comprimé.

Le plus souvent, les allergies aux médicaments sont caractérisées par des manifestations typiques d'autres variétés d'une réponse immunitaire similaire. C'est:

  • urticaire, éruption cutanée avec démangeaisons ressemblant à une brûlure d’ortie;
  • dermatite de contact;
  • érythème fixé, contrairement à d'autres signes d'une réaction allergique, il se manifeste sous la forme d'un point clairement limité sur le visage, les organes génitaux, la muqueuse buccale;
  • éruption d'acnéforme;
  • l'eczéma;
  • l'érythème polymorphe, caractérisé par la présence d'une faiblesse générale, d'une douleur aux muscles et aux articulations, peut augmenter de température, puis, après quelques jours, une éruption papuleuse de la forme correcte de couleur rose;
  • Syndrome de Stevens-Johnson, un type compliqué d'érythème exsudatif, accompagné d'une éruption cutanée sévère sur les muqueuses, les organes génitaux;
  • l'épidermolyse bulleuse, dont la photo se trouve dans des ouvrages de référence spécialisés en dermatologie, se manifeste par des éruptions cutanées érosives sur les muqueuses et la peau et par une susceptibilité accrue aux blessures mécaniques;
  • Syndrome de Lyell, ses symptômes sont la défaite rapide d'une grande surface de la peau, accompagnée d'une intoxication générale et d'une violation des organes internes.

En outre, les allergies aux médicaments sont parfois accompagnées d'une inhibition de la formation de sang (généralement constatée dans le contexte de l'utilisation prolongée d'AINS, de sulfamides et d'aminazine). En outre, une telle maladie peut se manifester par une myocardite, une néphropathie, une vascularite systémique, une périartérite nodeuse. Certains médicaments provoquent des réactions auto-immunes.

Les dommages vasculaires sont l’un des signes les plus courants d’allergie. Ils se manifestent de différentes manières: si la réaction affecte le système circulatoire sanguin, une éruption cutanée se produit, le rein provoque une néphrite et la pneumonie pulmonaire. L'aspirine, la quinine, l'isoniazide, l'iode, la tétracycline, la pénicilline, les sulfonamides peuvent causer un purpura thrombocytopénique.

Les allergies aux médicaments (généralement le sérum et la streptomycine) affectent parfois les vaisseaux coronaires. Dans ce cas, le tableau clinique caractéristique de l'infarctus du myocarde se développe. Dans une telle situation, des méthodes d'examen instrumentales aideront à poser un diagnostic précis.

De plus, il existe une réaction croisée résultant de la combinaison de certains médicaments. Ceci est principalement observé lors de la prise simultanée d'antibiotiques du même groupe associant plusieurs antifongiques (par exemple le clotrimazole et le fluconazole) et des anti-inflammatoires non stéroïdiens (aspirine + paracétamol).

Allergie aux médicaments: que faire lorsque les symptômes apparaissent

Le diagnostic d'une telle réaction aux médicaments est assez compliqué. Bien sûr, avec des antécédents allergiques caractéristiques et un tableau clinique typique, il n’est pas difficile d’identifier un tel problème. Mais dans la pratique quotidienne du médecin, le diagnostic est compliqué par le fait que les réactions allergiques, toxiques et pseudo-allergiques et certaines maladies infectieuses présentent des symptômes similaires. Ceci est particulièrement aggravé dans le contexte de problèmes immunologiques déjà existants.

Le retard de l'allergie aux médicaments ne pose pas moins de problèmes lorsqu'il est assez difficile de suivre la relation entre l'évolution du traitement et les symptômes apparus. En outre, le même médicament peut provoquer des signes cliniques différents. En outre, la réaction spécifique du corps se produit non seulement sur l'outil lui-même, mais aussi sur ses métabolites, formés à la suite d'une transformation dans le foie.

Les médecins nous disent quoi faire si vous êtes allergique aux médicaments:

  1. Recueillir une anamnèse sur la présence de maladies similaires dans une manifestation relative, autre que antérieure, d’une réaction allergique. Ils découvriront également comment le patient a toléré la vaccination et les traitements à long terme avec d'autres médicaments. Les médecins se demandent généralement si une personne réagit à la floraison de certaines plantes, de la poussière, de la nourriture, des produits cosmétiques.
  2. Formulation échelonnée des tests cutanés (goutte à goutte, application, scarification, intradermique).
  3. Des tests sanguins pour la détermination des immunoglobulines spécifiques, l'histamine. Mais le résultat négatif de ces tests n'exclut pas la possibilité d'une réaction allergique.

Mais les tests de scarification les plus courants présentent plusieurs inconvénients. Ainsi, avec une réaction négative sur la peau ne peut pas garantir l'absence d'allergies par administration orale ou parentérale. En outre, de telles analyses sont contre-indiquées pendant la grossesse et, lorsqu’on examine des enfants de moins de 3 ans, de faux résultats peuvent être obtenus. Leur contenu en informations est très faible en cas de traitement concomitant par antihistaminiques et corticostéroïdes.

Que faire si vous êtes allergique aux médicaments:

  • Tout d'abord, vous devez immédiatement arrêter de prendre le médicament.
  • prendre un antihistaminique à la maison;
  • si possible, fixez le nom du médicament et les symptômes apparus;
  • Demander de l'aide qualifiée.

En cas de réaction grave menaçant le pronostic vital, le traitement est uniquement administré à l'hôpital.

Réaction allergique aux médicaments: traitement et prévention

Les méthodes d’élimination des symptômes d’une réaction indésirable à un médicament dépendent de la gravité de la réponse immunitaire. Ainsi, dans la plupart des cas, on peut se passer des inhibiteurs des récepteurs de l’histamine sous forme de comprimés, de gouttes ou de sirop. Le moyen le plus efficace est considéré comme Tsetrin, Erius, Zyrtec. La posologie est déterminée en fonction de l'âge de la personne, mais elle est généralement comprise entre 5 et 10 mg (1 comprimé) pour un adulte et entre 2,5 et 5 mg pour un enfant.

Si une réaction allergique aux médicaments est grave, les antihistaminiques sont administrés par voie parentérale, c’est-à-dire sous forme d’injections. De l'adrénaline et de puissants anti-inflammatoires et antispasmodiques sont injectés à l'hôpital pour prévenir le développement de complications et la mort.

Éliminer la réaction allergique du type immédiat à la maison en utilisant la solution Prednisolone ou Dexaméthasone. Avec la propension à de telles maladies, ces fonds doivent nécessairement être présents dans la trousse de premiers soins à domicile.

Afin de ne pas développer une réaction allergique primaire ou répétée aux médicaments, il est nécessaire de prendre les mesures préventives suivantes:

  • éviter la combinaison de médicaments incompatibles;
  • la posologie des médicaments doit correspondre strictement à l'âge et au poids du patient. De plus, les atteintes possibles aux reins et au foie sont prises en compte;
  • le mode d'utilisation du médicament doit être strictement conforme aux instructions, autrement dit, il est impossible, par exemple, de creuser un antibiotique dilué dans le nez, les yeux ou de le pénétrer à l'intérieur;
  • pour la perfusion intraveineuse de solutions, le taux d'administration doit être observé.

Si vous êtes sujet à des allergies avant la vaccination, une chirurgie, des tests de diagnostic utilisant des agents radio-opaques (par exemple, Lipiodol Ultra-Fluid), une prémédication prophylactique avec des antihistaminiques est nécessaire.

L'allergie aux médicaments survient assez souvent, surtout pendant l'enfance. Par conséquent, il est très important d’adopter une approche responsable en ce qui concerne l’utilisation des médicaments et non de l’automédication.

Pas d'allergies!

livre de référence médical

Allergie à la médecine quoi faire de toute urgence

Le temps alloué aux premiers soins pour les allergies peut sauver la vie d’une personne. Après tout, il s’agit d’une maladie assez grave, souvent accompagnée de symptômes dangereux.

Par conséquent, si vous présentez des signes de danger de mort, appelez une ambulance et prenez les mesures nécessaires avant son arrivée.

Les allergies peuvent évoluer différemment, ce qui a un effet direct sur les symptômes de la maladie.

Les formes bénignes d'allergie se manifestent généralement dans les types suivants:

  • urticaire limitée - est dans la défaite des muqueuses et de la peau;
  • conjonctivite allergique - dommages à la conjonctive de l'œil;
  • rhinite allergique - une lésion de la muqueuse nasale.

Lourd

Les formes sévères de réactions allergiques constituent un réel danger pour la santé et la vie des personnes et nécessitent des soins médicaux d'urgence.

Ceux-ci incluent:

  1. choc anaphylactique - est une forte diminution de la pression artérielle et des problèmes de microcirculation dans les organes;
  2. Œdème de Quincke - se manifeste par un spasme des muscles respiratoires et l’apparition de la suffocation, qui constitue un réel danger de mort;
  3. urticaire généralisée - accompagnée du développement du syndrome d'intoxication.

Photo: Quincke Edema

Comment se forme la lumière et que faire

Avec le développement de légères réactions allergiques apparaissent généralement ces symptômes:

  • légère démangeaison de la peau au contact de l'allergène;
  • larmoiement et légères démangeaisons autour des yeux;
  • rougeur inexprimée d'une zone limitée de la peau;
  • léger gonflement ou gonflement;
  • nez qui coule et congestion nasale;
  • éternuements persistants;
  • cloques dans la zone des piqûres d'insectes.

Si vous rencontrez ces symptômes, vous devez procéder comme suit:

  1. rincer soigneusement la zone avec l’allergène - nez, bouche, peau à l’eau chaude;
  2. éliminer le contact avec l'allergène;
  3. si une allergie est associée à une piqûre d’insecte et qu’une piqûre subsiste dans la zone touchée, elle doit être soigneusement retirée;
  4. appliquez une compresse fraîche sur une zone irritante du corps;
  5. Prenez le médicament contre les allergies - loratadine, zyrtek, telfast.

Si l'état d'une personne empire, vous devriez contacter une ambulance ou vous rendre par vous-même à un centre médical.

Certains symptômes d'allergie nécessitent l'intervention médicale immédiate d'un spécialiste:

  • insuffisance respiratoire, dyspnée;
  • crampes dans la gorge, sensation de fermeture des voies respiratoires;
  • des nausées et des vomissements;
  • douleur dans l'abdomen;
  • enrouement, problèmes d'élocution;
  • gonflement, rougeur, démangeaisons de grandes parties du corps;
  • faiblesse, vertiges, anxiété;
  • augmentation du rythme cardiaque et des palpitations;
  • perte de conscience

Dans les formes aiguës d'allergie, il existe des symptômes assez spécifiques qui nécessitent un traitement urgent par un médecin.

Il s'agit d'une forme d'allergie assez courante chez les personnes, alors qu'elle est le plus souvent observée chez les jeunes femmes.

Le patient gonfle du tissu sous-cutané et des muqueuses. Avec l'enflure de la gorge, il y a des problèmes de respiration et de déglutition.

Si le temps ne fournit pas de soins médicaux, une personne peut mourir d'asphyxie.

Les principaux symptômes de l’œdème de Quincke sont les suivants:

  • insuffisance respiratoire;
  • enrouement et toux;
  • crise d'épilepsie;
  • l'asphyxie;
  • gonflement de la peau.

Avec le développement de l'urticaire sur la peau apparaissent des vésicules de couleur rose vif, qui s'accompagnent de brûlures et de démangeaisons.

Après quelques heures, ils pâlissent, puis disparaissent complètement.

Avec l'apparition de ces symptômes, apparaissent des maux de tête et de la fièvre.

Un tel processus peut se poursuivre sans interruption ou avoir une trajectoire onduleuse sur plusieurs jours. Dans certains cas, cela dure plusieurs mois.

Les symptômes de cette maladie peuvent se manifester de différentes manières - tout dépend de la gravité de la réaction allergique.

En règle générale, ces manifestations sont caractéristiques de l'anaphylaxie:

  • éruption rouge accompagnée de fortes démangeaisons;
  • gonflement des yeux, des lèvres et des membres;
  • constriction, poches, spasmes des voies respiratoires;
  • des nausées et des vomissements;
  • sensation d'une boule dans la gorge;
  • goût de métal dans la bouche;
  • sentiment de peur;
  • une forte diminution de la pression artérielle pouvant provoquer des vertiges, une faiblesse, une perte de conscience.

Une éruption cutanée grave peut se manifester par un eczéma.

Cette condition est caractérisée par une inflammation des couches supérieures de la peau. L'eczéma s'accompagne généralement de démangeaisons importantes et évolue longtemps, avec des périodes d'exacerbation.

Une éruption cutanée grave peut également se manifester par une dermatite atopique.

Cette maladie est caractérisée par le développement d'un érythème avec une rougeur vive de certaines zones de la peau et un fort gonflement des tissus.

Par la suite, une telle dermatite peut provoquer des cloques qui, après ouverture, provoquent une érosion suintante.

Premiers soins pour les allergies à la maison avec:

Oedème Quincke

Le traitement de cette maladie ne doit jamais être retardé, car il peut précéder le choc anaphylactique.

Ambulance pour les réactions allergiques qui sont accompagnées par angioedema devrait consister à mettre en application les mesures suivantes:

  1. la fin de la réception de l'allergène dans le corps.
  2. refus de manger.
  3. l'introduction d'antihistaminiques. Par voie orale, vous pouvez utiliser la loratadine ou la cétirizine, habituellement administrée par voie intramusculaire, de la suprastine ou de la diphenhydramine.
  4. utilisation d'absorbants. Dans ce cas, enterosgel, charbon actif, smecta fera l'affaire. Vous pouvez également faire un lavement de purification de l'homme.

Lorsque les symptômes de l'urticaire apparaissent, vous devez agir selon le scénario suivant:

  1. arrêter de prendre des médicaments;
  2. Si vous êtes allergique aux aliments, prenez un sorbant - charbon blanc ou enterosgel. Vous pouvez également boire un laxatif et laver l’estomac;
  3. quand les piqûres d'insectes devraient se débarrasser de la source du poison;
  4. en cas d'allergie de contact, il faut éliminer l'irritant de la surface de la peau.

Par voie intraveineuse, vous pouvez entrer tavegil, suprastin ou dimedrol.

L'administration intraveineuse de prednisone est indiquée si de vastes zones cutanées sont touchées.

Si les médicaments nécessaires ne sont pas disponibles, vous devez rincer l'estomac, faire un lavement nettoyant, donner au patient du charbon activé.

Toujours dans la zone de contact avec l'allergène, vous pouvez lubrifier la peau avec une pommade contenant de l'hydrocortisone ou de la prednisone.

Vous devez également effectuer la séquence d'actions suivante:

  1. arrêter l'accès aux allergènes;
  2. mettre une personne de manière à exclure la chute de la langue et l'ingestion de vomissements;
  3. mettez un garrot au-dessus du site d'une piqûre d'insecte ou utilisez un médicament;
  4. injection intraveineuse ou intramusculaire d'adrénaline, de mezaton ou de noradrénaline;
  5. prednisolone intraveineuse avec une solution de glucose;
  6. Injection intraveineuse ou intramusculaire d’antihistaminiques après normalisation de la pression artérielle.

Avant de déterminer l’allergène, vous pouvez recourir aux remèdes locaux pour traiter les éruptions cutanées allergiques.

Le traitement doit viser à éliminer les poches et à réduire la sensation de démangeaisons de la peau.

Pour ce faire, vous pouvez humidifier les zones touchées avec de l'eau froide ou utiliser une compresse fraîche.

Pour éviter la propagation des éruptions allergiques, vous devez protéger la peau affectée des facteurs externes.

Vous devez également limiter le contact des zones touchées avec de l'eau. Il est très important que la peau ne soit en contact qu'avec du coton naturel.

Le soleil

Si une allergie au soleil a entraîné une perte de conscience, vous devez immédiatement appeler une ambulance.

Avant l'arrivée des médecins, il est nécessaire de fournir une assistance à la victime:

  1. essayez de ramener une personne à la conscience.
  2. Il est important de s'assurer que les vêtements sont amples et n'irritent pas la peau.
  3. fournir suffisamment d'eau pour compenser le manque de liquide dans le corps.
  4. si la température dépasse 38 degrés, vous devez mettre une compresse fraîche sur le front, les jambes, l'aine. Si possible, il est nécessaire d’utiliser des médicaments antipyrétiques - paracétamol ou ibuprofène.
  5. avec l'apparence de vomissement personne doit être tourné sur le côté.

Découvrez ce que sont

Devrais-je utiliser polysorb pour les allergies? La réponse est ici.

Piqûre d'insecte

Une allergie à la piqûre d'abeille est observée chez environ 2% des personnes. Et à la première bouchée, la réaction peut ne pas apparaître.

En présence d'allergies, un choc anaphylactique peut survenir chez l'homme avec des piqûres d'insectes.

Dans ce cas, il est nécessaire de faire appel de toute urgence à l'ambulance et, avant son arrivée, il est nécessaire de prendre les mesures suivantes:

  1. mettre et couvrir une personne;
  2. donner à la victime plusieurs comprimés d'antihistaminique;
  3. en l'absence d'œdème du pharynx et de la langue, vous pouvez lui donner du thé ou du café fort et sucré;
  4. si la respiration ou le rythme cardiaque cesse, la respiration artificielle et un massage cardiaque fermé doivent être pratiqués.

Les règles régissant les allergies alimentaires dépendent de la gravité de la réaction. Si des symptômes menaçant le pronostic vital apparaissent, vous devez immédiatement appeler une ambulance.

Dans d'autres cas, vous pouvez:

  1. utiliser des absorbants - charbon blanc, enterosgel.
  2. prenez le médicament antihistaminique cetirizine, desloratadine, loratadine.
  3. avec des lésions cutanées importantes et des démangeaisons sévères, on utilise les antihistaminiques de la première génération, la suprastine.
  4. en cas d'allergies sévères, des préparations hormonales sont indiquées - dexaméthasone, prednisone.
  5. Pour éliminer les manifestations cutanées, on utilise un onguent - fenistil, bepanten, bonnet de peau. Dans les cas difficiles, vous pouvez utiliser des préparations hormonales à action locale - hydrocortisone ou pommade à la prednisone.

Premiers soins pour les allergies chez un enfant consiste à mettre en œuvre de telles activités:

  1. mettez le bébé bien droit - cette position aide généralement à faciliter la respiration. En cas de vertige, placez-le sur le lit. Si des nausées sont présentes, tournez la tête.
  2. Donnez à l'enfant un antihistaminique sous n'importe quelle forme: sirop, comprimés, gélules. Si le bébé ne peut ni avaler ni s'évanouir, il faut écraser la pilule, la mélanger à de l'eau et la verser dans sa bouche.
  3. si l'enfant a perdu connaissance, vous devez constamment vérifier son pouls, sa respiration et ses pupilles. Si l'enfant ne respire pas ou ne sent pas le pouls, il devrait immédiatement commencer la réanimation - respiration artificielle et massage cardiaque.

L'aide d'urgence en cas d'éruptions cutanées au visage est:

  1. nettoyer la zone touchée;
  2. ensuite, une compresse fraîche à base de décoction de sauge, de calendula ou de camomille devrait être appliquée sur une peau nettoyée;
  3. la gaze doit être changée toutes les deux minutes;
  4. la durée totale de la procédure devrait être de dix minutes;
  5. après cela, le visage peut être séché et saupoudré d'amidon de pomme de terre ou de riz - ces outils aideront à éliminer les rougeurs et les gonflements;
  6. la procédure doit être répétée plusieurs fois en une heure.

Ne négligez pas les antihistaminiques. Si vous présentez une allergie au visage, vous pouvez prendre du tavegil, du suprastin, de la loratadine. Si la réaction ne passe pas, vous devriez immédiatement consulter un médecin.

Les médicaments suivants doivent toujours être présents dans la trousse de premiers soins d'une personne sujette à des réactions allergiques:

  1. antihistaminique général - cétirizine, loratadine, etc.;
  2. agent antiallergique à usage local - pommade à l’hydrocortisone, elokom;
  3. anti-inflammatoire hormonal pour le soulagement des attaques d’allergies aiguës - prednisone.

Pour les personnes qui ont subi un choc anaphylactique au moins une fois, les médecins recommandent de toujours avoir une seringue contenant de l'adrénaline.

Cela permettra à d’autres d’aider la personne à développer des allergies graves.

En cas de légère réaction allergique, il suffit d'empêcher le contact avec l'allergène.

Pour éliminer l'éruption cutanée et réduire l'enflure, vous pouvez utiliser des remèdes populaires:

S'il y a une allergie grave, en aucun cas, ne peut s'engager dans l'auto-traitement.

Dans une telle situation, vous devez contacter immédiatement une ambulance ou emmener la victime à l'hôpital - tout retard peut être fatal.

Avec le développement de choc anaphylactique et d'autres réactions allergiques graves ne peut pas:

  1. Laisse l'homme seul.
  2. Donnez-le à boire ou à manger.
  3. Placez tous les objets sous la tête, car cela pourrait entraîner une aggravation de l'insuffisance respiratoire.
  4. Donner antipyrétique en cas de fièvre.

Si l'allergie est associée à l'administration intraveineuse du médicament, il n'est pas nécessaire de retirer l'aiguille de la veine. Dans ce cas, il suffit d’arrêter l’administration du médicament et d’utiliser la seringue dans une veine pour introduire un médicament contre les allergies.

Une assistance fournie correctement et rapidement en cas de réaction allergique peut sauver la vie d’une personne.

Par conséquent, lorsque l'apparition de:

  1. éruption cutanée grave;
  2. insuffisance respiratoire;
  3. chute de pression artérielle

Il est nécessaire d'appeler immédiatement une ambulance et de prendre toutes les mesures nécessaires avant son arrivée.

Ces dernières années, la sécurité de la pharmacothérapie est devenue particulièrement pertinente pour les médecins. La raison en est l’augmentation du nombre de complications liées à la pharmacothérapie, qui finissent par affecter le résultat du traitement. L'allergie médicamenteuse est une réaction extrêmement indésirable qui se développe lors de l'activation pathologique de mécanismes immunitaires spécifiques.

Selon l'Organisation mondiale de la santé, la mortalité résultant de telles complications est près de cinq fois supérieure à celle des interventions chirurgicales. Des allergies aux médicaments surviennent chez environ 17 à 20% des patients, en particulier en cas d'ingestion indépendante et non contrôlée de médicaments.

De manière générale, les allergies aux médicaments peuvent se développer avec l'utilisation de n'importe quel médicament, quel que soit son prix.

En outre, selon le mécanisme d'occurrence de telles maladies sont divisés en quatre types. C'est:

  1. Réaction anaphylactique de type immédiat. Les immunoglobulines de classe E jouent le rôle principal dans leur développement.
  2. Réaction cytotoxique. Dans ce cas, des anticorps de la classe IgM ou IgG sont formés, lesquels interagissent avec l’allergène (un composant du médicament) à la surface de la cellule.
  3. Réaction immunocomplexe. Une telle allergie est caractérisée par une lésion de la paroi interne des vaisseaux sanguins, car les complexes antigènes formés - des anticorps se déposent sur l'endothélium de la circulation sanguine périphérique.
  4. Réponse retardée à médiation cellulaire. Les lymphocytes T jouent le rôle principal dans leur développement. Ils sécrètent des cytokines, sous l'influence desquelles l'inflammation allergique progresse.

Mais une telle allergie ne survient pas toujours uniquement dans l'un des mécanismes énumérés. Il arrive souvent que plusieurs maillons de la chaîne pathogénique soient combinés en même temps, ce qui provoque une variété de symptômes cliniques et leur gravité.

L'allergie aux médicaments doit être distinguée des effets secondaires liés aux caractéristiques du corps, au surdosage, à la mauvaise combinaison de médicaments. Le principe de l'apparition d'effets indésirables est différent, respectivement, et les schémas thérapeutiques sont différents.

En outre, il existe des réactions dites pseudo-allergiques dues à la libération de médiateurs à partir de mastocytes et de basophiles sans la participation d'immunoglobuline E spécifique.

Les allergies aux médicaments les plus courantes sont causées par les médicaments suivants:

  • des antibiotiques;
  • médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens;
  • médicament radio-opaque;
  • vaccins et sérums;
  • médicaments antifongiques;
  • des hormones;
  • substituts de plasma;
  • médicaments utilisés dans le processus de plasmaphérèse;
  • anesthésiques locaux;
  • avec des vitamines.

En outre, cela peut être dû à un ingrédient auxiliaire, par exemple l'amidon présentant une hypersensibilité aux céréales, etc. Cela devrait également être considéré lors de l'utilisation de tout médicament.

Les principales raisons de l'apparition des symptômes d'une réaction allergique chez toutes les catégories de patients sont les suivantes:

  • consommation croissante de médicaments;
  • l'automédication généralisée, en raison de la disponibilité des médicaments et de leurs ventes en vente libre;
  • manque de sensibilisation de la population sur les dangers d'une thérapie non contrôlée;
  • pollution de l'environnement;
  • les maladies de nature infectieuse, parasitaire, virale ou fongique, elles ne sont pas elles-mêmes des allergènes, mais créent les conditions préalables au développement d’une réaction d’hypersensibilité;
  • la consommation de viande et de lait provenant d'animaux d'élevage nourris avec divers aliments contenant des antibiotiques, des hormones, etc.

Mais dans une plus grande mesure prédisposé à de telles allergies:

  • patients présentant une prédisposition héréditaire à des réactions d'hypersensibilité;
  • les patients avec des manifestations précédentes d'allergie de n'importe quelle étiologie;
  • les enfants et les adultes diagnostiqués avec des invasions helminthiques;
  • patients dépassant la dose recommandée du médicament, le nombre de comprimés ou le volume de suspension.

Chez le nourrisson, diverses manifestations de la réaction immunologique se produisent si la mère qui allaite ne suit pas le régime alimentaire approprié.

L'allergie au médicament (à l'exception d'une réaction pseudo-allergique) ne se développe qu'après une période de sensibilisation, en d'autres termes, l'activation du système immunitaire par le composant principal du médicament ou des ingrédients auxiliaires. Le taux de développement de la sensibilisation dépend en grande partie de la méthode d'administration du médicament. Ainsi, l’application du médicament sur la peau ou une utilisation par inhalation provoque rapidement une réaction, mais dans la plupart des cas ne conduit pas au développement de manifestations dangereuses pour la vie du patient.

Mais avec l'introduction d'une solution médicamenteuse sous la forme d'injections intraveineuses ou intramusculaires, il existe un risque élevé de réaction allergique de type immédiat, par exemple un choc anaphylactique, ce qui est extrêmement rare lors de la prise du médicament en comprimé.

Le plus souvent, les allergies aux médicaments sont caractérisées par des manifestations typiques d'autres variétés d'une réponse immunitaire similaire. C'est:

  • urticaire, éruption cutanée avec démangeaisons ressemblant à une brûlure d’ortie;
  • dermatite de contact;
  • érythème fixé, contrairement à d'autres signes d'une réaction allergique, il se manifeste sous la forme d'un point clairement limité sur le visage, les organes génitaux, la muqueuse buccale;
  • éruption d'acnéforme;
  • l'eczéma;
  • l'érythème polymorphe, caractérisé par la présence d'une faiblesse générale, d'une douleur aux muscles et aux articulations, peut augmenter de température, puis, après quelques jours, une éruption papuleuse de la forme correcte de couleur rose;
  • Syndrome de Stevens-Johnson, un type compliqué d'érythème exsudatif, accompagné d'une éruption cutanée sévère sur les muqueuses, les organes génitaux;
  • l'épidermolyse bulleuse, dont la photo se trouve dans des ouvrages de référence spécialisés en dermatologie, se manifeste par des éruptions cutanées érosives sur les muqueuses et la peau et par une susceptibilité accrue aux blessures mécaniques;
  • Syndrome de Lyell, ses symptômes sont la défaite rapide d'une grande surface de la peau, accompagnée d'une intoxication générale et d'une violation des organes internes.

En outre, les allergies aux médicaments sont parfois accompagnées d'une inhibition de la formation de sang (généralement constatée dans le contexte de l'utilisation prolongée d'AINS, de sulfamides et d'aminazine). En outre, une telle maladie peut se manifester par une myocardite, une néphropathie, une vascularite systémique, une périartérite nodeuse. Certains médicaments provoquent des réactions auto-immunes.

Les dommages vasculaires sont l’un des signes les plus courants d’allergie. Ils se manifestent de différentes manières: si la réaction affecte le système circulatoire sanguin, une éruption cutanée se produit, le rein provoque une néphrite et la pneumonie pulmonaire. L'aspirine, la quinine, l'isoniazide, l'iode, la tétracycline, la pénicilline, les sulfonamides peuvent causer un purpura thrombocytopénique.

Les allergies aux médicaments (généralement le sérum et la streptomycine) affectent parfois les vaisseaux coronaires. Dans ce cas, le tableau clinique caractéristique de l'infarctus du myocarde se développe. Dans une telle situation, des méthodes d'examen instrumentales aideront à poser un diagnostic précis.

De plus, il existe une réaction croisée résultant de la combinaison de certains médicaments. Ceci est principalement observé lors de la prise simultanée d'antibiotiques du même groupe associant plusieurs antifongiques (par exemple le clotrimazole et le fluconazole) et des anti-inflammatoires non stéroïdiens (aspirine + paracétamol).

Le diagnostic d'une telle réaction aux médicaments est assez compliqué. Bien sûr, avec des antécédents allergiques caractéristiques et un tableau clinique typique, il n’est pas difficile d’identifier un tel problème. Mais dans la pratique quotidienne du médecin, le diagnostic est compliqué par le fait que les réactions allergiques, toxiques et pseudo-allergiques et certaines maladies infectieuses présentent des symptômes similaires. Ceci est particulièrement aggravé dans le contexte de problèmes immunologiques déjà existants.

Le retard de l'allergie aux médicaments ne pose pas moins de problèmes lorsqu'il est assez difficile de suivre la relation entre l'évolution du traitement et les symptômes apparus. En outre, le même médicament peut provoquer des signes cliniques différents. En outre, la réaction spécifique du corps se produit non seulement sur l'outil lui-même, mais aussi sur ses métabolites, formés à la suite d'une transformation dans le foie.

Les médecins nous disent quoi faire si vous êtes allergique aux médicaments:

  1. Recueillir une anamnèse sur la présence de maladies similaires dans une manifestation relative, autre que antérieure, d’une réaction allergique. Ils découvriront également comment le patient a toléré la vaccination et les traitements à long terme avec d'autres médicaments. Les médecins se demandent généralement si une personne réagit à la floraison de certaines plantes, de la poussière, de la nourriture, des produits cosmétiques.
  2. Formulation échelonnée des tests cutanés (goutte à goutte, application, scarification, intradermique).
  3. Des tests sanguins pour la détermination des immunoglobulines spécifiques, l'histamine. Mais le résultat négatif de ces tests n'exclut pas la possibilité d'une réaction allergique.

Mais les tests de scarification les plus courants présentent plusieurs inconvénients. Ainsi, avec une réaction négative sur la peau ne peut pas garantir l'absence d'allergies par administration orale ou parentérale. En outre, de telles analyses sont contre-indiquées pendant la grossesse et, lorsqu’on examine des enfants de moins de 3 ans, de faux résultats peuvent être obtenus. Leur contenu en informations est très faible en cas de traitement concomitant par antihistaminiques et corticostéroïdes.

Que faire si vous êtes allergique aux médicaments:

  • Tout d'abord, vous devez immédiatement arrêter de prendre le médicament.
  • prendre un antihistaminique à la maison;
  • si possible, fixez le nom du médicament et les symptômes apparus;
  • Demander de l'aide qualifiée.

En cas de réaction grave menaçant le pronostic vital, le traitement est uniquement administré à l'hôpital.

Les méthodes d’élimination des symptômes d’une réaction indésirable à un médicament dépendent de la gravité de la réponse immunitaire. Ainsi, dans la plupart des cas, on peut se passer des inhibiteurs des récepteurs de l’histamine sous forme de comprimés, de gouttes ou de sirop. Le moyen le plus efficace est considéré comme Tsetrin, Erius, Zyrtec. La posologie est déterminée en fonction de l'âge de la personne, mais elle est généralement comprise entre 5 et 10 mg (1 comprimé) pour un adulte et entre 2,5 et 5 mg pour un enfant.

Si une réaction allergique aux médicaments est grave, les antihistaminiques sont administrés par voie parentérale, c’est-à-dire sous forme d’injections. De l'adrénaline et de puissants anti-inflammatoires et antispasmodiques sont injectés à l'hôpital pour prévenir le développement de complications et la mort.

Éliminer la réaction allergique du type immédiat à la maison en utilisant la solution Prednisolone ou Dexaméthasone. Avec la propension à de telles maladies, ces fonds doivent nécessairement être présents dans la trousse de premiers soins à domicile.

Afin de ne pas développer une réaction allergique primaire ou répétée aux médicaments, il est nécessaire de prendre les mesures préventives suivantes:

  • éviter la combinaison de médicaments incompatibles;
  • la posologie des médicaments doit correspondre strictement à l'âge et au poids du patient. De plus, les atteintes possibles aux reins et au foie sont prises en compte;
  • le mode d'utilisation du médicament doit être strictement conforme aux instructions, autrement dit, il est impossible, par exemple, de creuser un antibiotique dilué dans le nez, les yeux ou de le pénétrer à l'intérieur;
  • pour la perfusion intraveineuse de solutions, le taux d'administration doit être observé.

Avec une tendance aux allergies avant la vaccination, la chirurgie, des tests de diagnostic utilisant des agents de contraste pour rayons X, une sédation prophylactique avec des antihistaminiques est nécessaire.

L'allergie aux médicaments survient assez souvent, surtout pendant l'enfance. Par conséquent, il est très important d’adopter une approche responsable en ce qui concerne l’utilisation des médicaments et non de l’automédication.

Parfois, une allergie survient de manière inattendue et menaçante. Que faire dans de tels cas? Comment se manifeste une allergie aux médicaments, comment ne pas être confondu si votre vie ou celle des personnes proches est en danger? Afin de répondre à ces questions, il est nécessaire d'étudier votre ennemi. Allergie - Réponse immunitaire spécifique à un allergène, exprimée dans la production d'anticorps et de lymphocytes T immunisés. Il existe de nombreux types de réactions spécifiques à différents stimuli. L'allergie aux drogues est la plus insidieuse et la plus dangereuse.

Le danger est que la maladie n'apparaisse pas immédiatement, mais que l'allergène s'accumule dans l'organisme. Une autre difficulté repose sur les symptômes des allergies aux médicaments. Ils peuvent être très différents, et parfois ils ne sont pas associés à l'utilisation d'un médicament particulier. Afin de comprendre quelles étapes doivent être suivies pour le diagnostic et le traitement rapides des allergies aux médicaments, il est nécessaire de classer les complications des allergies aux médicaments.

Les complications résultant de l'action des médicaments peuvent être divisées en deux groupes:

1. Complications de la manifestation immédiate.

2. Complications de la manifestation retardée: a) associées à des modifications de la sensibilité;

b) non associé à des changements de sensibilité.

Au premier contact avec l'allergène, il ne peut y avoir aucune manifestation visible et invisible. Étant donné que les médicaments sont rarement pris une seule fois, la réponse de l'organisme augmente avec l'accumulation d'irritant. Si nous parlons du danger de la vie, signalons les complications de la manifestation immédiate. L'allergie après le traitement provoque:

  • choc anaphylactique;
  • angioedema;
  • l'urticaire;
  • pancréatite aiguë.

La réaction peut se produire dans un intervalle de temps très court, allant de quelques secondes à 1 à 2 heures. Il se développe rapidement, parfois avec la foudre. Nécessite des soins médicaux d'urgence.

Le deuxième groupe se traduit souvent par diverses manifestations dermatologiques:

  • érythrodermie;
  • érythème exsudatif;
  • éruption cutanée.

Cela se manifeste en un jour et plus. Il est important de distinguer dans le temps les manifestations cutanées de l'allergie des autres éruptions cutanées, y compris celles causées par des infections infantiles. Cela est particulièrement vrai en cas d'allergie au médicament chez un enfant.

Le corps accumule l'élément "ennemi" et présente les symptômes des allergies aux médicaments. Le risque d'occurrence augmente si:

- il existe une prédisposition génétique (présence d'allergies médicamenteuses chez l'une des générations);

- utilisation à long terme d'un médicament (en particulier d'antibiotiques à base de pénicilline ou de céphalosporine, de médicaments contenant de l'aspirine) ou de plusieurs médicaments;

- l'utilisation de médicaments sans surveillance médicale.

Maintenant la question se pose, s'il y a une allergie aux médicaments, que dois-je faire?

Il est nécessaire d'évaluer correctement la situation et d'agir immédiatement. L'urticaire et l'œdème de Quincke sont, par essence, une seule et même réaction. De nombreuses vésicules de couleur blanche ou rose pâle (urticaire) en porcelaine commencent à apparaître sur la peau. Ensuite, un œdème étendu de la peau et des muqueuses (œdème de Quincke) se développe.

À la suite d'un œdème, la respiration devient difficile et l'asphyxie se produit. Afin de prévenir la mort, vous devez:

- appelez immédiatement les soins médicaux d'urgence;

- rincer l'estomac si le médicament a été reçu récemment;

- si la trousse de premiers soins contient l'un des médicaments suivants: Prednisolone, Dimedrol, Pipolfen, Suprastin, Diazolin - prenez-le immédiatement;

- ne laissez pas la victime une minute avant l'arrivée de l'ambulance;

- Pour réduire les démangeaisons de la peau, appliquez une solution à 0,5–1% de menthol ou d’acide salicylique sur la surface des poils.

La réaction la plus dangereuse du corps aux allergies aux médicaments est le choc anaphylactique. Les symptômes des allergies aux médicaments sous cette forme font peur. Il y a une forte diminution de la pression, le patient pâlit, il y a une perte de conscience, des convulsions. Il est important de ne pas paniquer. Premiers secours:

- tourne la tête sur le côté, détache les dents et tire la langue;

- placer le patient de manière à ce que les membres inférieurs soient juste au-dessus de la tête;

- de médicaments utilisent le médicament "Adrénaline".

L'œdème de Quincke et le choc anaphylactique nécessitent une hospitalisation immédiate.

C'est une allergie médicamenteuse moins dangereuse. Le traitement peut être effectué à la maison, mais sous la surveillance d'un médecin.

Comment l'allergie cutanée aux médicaments:

- limité à une éruption cutanée (dans certaines zones du corps);

- éruption cutanée commune (uniforme d'éruption cutanée sur tout le corps);

- l'éruption peut provoquer des démangeaisons, sous forme de nodules, de bulles, de mouchetures;

- manifestation d'un érythème allergique (lésion de la peau et des muqueuses de la bouche avec des taches aux contours nets). Les taches couvrent davantage la surface interne (extenseur) du corps.

- arrêtez de prendre le médicament qui cause des allergies. S'il y avait plusieurs médicaments, tout d'abord, les antibiotiques et les médicaments contenant de l'aspirine sont exclus;

- à prendre à l'intérieur des médicaments anti-allergiques: "Diazolin", "Dimedrol", "Suprastin".

Après l'arrêt du médicament, qui provoque des allergies, l'éruption disparaît d'elle-même et aucune autre intervention n'est requise.

Les diagnostics doivent être utilisés si les symptômes de l’allergie aux médicaments sont épisodiquement. Si une allergie se manifeste par un état aigu et que l'hôpital est inévitable, un diagnostic y sera posé, des tests seront effectués et un traitement sera prescrit. Dans le cas de formes paresseuses, les patients ne se précipitent pas toujours pour obtenir une assistance médicale, oubliant que chaque nouvelle rencontre avec un allergène se traduira par une réaction plus prononcée et plus forte.

Connaissant le problème posé, assurez-vous de contacter un allergologue dans un établissement médical. Les diagnostics modernes fournissent plusieurs méthodes pour identifier les responsables des réactions allergiques. Le plus informatif d'entre eux:

- Dosage immunologique. Le patient prend du sang. Si le sérum réagit avec l'allergène, l'analyse montre la présence d'anticorps anti-LgE.

- tests de provocation. Le sang du patient est mélangé au médicament, ce qui peut provoquer des allergies.

Le diagnostic est important pour les patients qui ont d'abord recours à l'anesthésie, ainsi que dans le cas de la première utilisation du médicament chez des personnes sujettes à des réactions allergiques.

La question se pose, s'il y a une allergie au médicament, comment traiter? Après le diagnostic et l'identification des médicaments allergiques, suivez le même traitement médicamenteux. Les médicaments suivants sont prescrits:

- antihistaminiques ("Dimedrol", "Diazolin", "Tavegil");

- glucocorticoïdes ("Dexaméthasone", "Hydrocortisone", "Prednisolone").

Pour les méthodes non traditionnelles de traitement des allergies aux médicaments, on peut citer:

Il est nécessaire de prendre des mesures pour éliminer rapidement le médicament qui a provoqué la réaction allergique:

- boire abondamment (eau minérale alcaline de préférence);

- lavements de nettoyage quotidiens;

- intra-injection de médicaments nettoyants (hemodez).

L'utilisation intramusculaire et intraveineuse de vitamines n'est conseillée que s'il existe une garantie à 100% de l'absence d'allergies et à celles-ci.

Si une allergie sur la peau des médicaments provoque des démangeaisons, utilisez des bains de tisane aux herbes, des compresses de soda pour son élimination.

Le monde moderne ne peut pas être qualifié de sans danger pour l’humanité. Toutes les secondes, des substances nocives d'origine chimique, biologique et toxique sont émises dans l'atmosphère. Tout cela affecte négativement l'état du système immunitaire. L'échec de l'immunité entraîne de terribles conséquences: maladies auto-immunes, symptômes d'allergie aux médicaments et autres irritants.

1. Pour manger de la viande de volaille et des animaux élevés avec des aliments modernes, vaccinés avec des médicaments, les gens ne soupçonnent même pas qu’ils entrent en contact avec de nombreux médicaments tous les jours.

2. Usage excessif et abusif de drogues.

3. Étude inattentive des instructions pour l'utilisation du médicament.

5. La présence d'une infection parasitaire chronique.

6. La présence de stabilisants, arômes et autres additifs dans les préparations médicinales.

Vous ne pouvez pas non plus oublier la capacité de réagir au mélange de drogues.

Si vous êtes allergique aux médicaments, que devriez-vous faire pour que cela ne se reproduise plus? On pense à tort que la seule méthode de prévention de l’allergie au médicament consiste à abandonner le médicament qui le provoque. Le renforcement de l'immunité a été et reste un outil important dans la lutte contre les allergies. Plus le système immunitaire est fort, moins cette maladie dangereuse est susceptible de se produire.

Parmi les mesures préventives figurent:

- Education physique et sportive.

- l'absence de mauvaises habitudes.

- S'il y a eu des manifestations allergiques d'un médicament, cela devrait être indiqué dans le dossier médical.

- Utilisation d'antihistaminiques avant les vaccinations.

- Sachant que vous avez une allergie aux médicaments ou toute autre forme d'allergie, il est préférable de toujours avoir des antihistaminiques avec vous. Si vous êtes sujet aux chocs, l'œdème de Quincke, même dans votre poche, contient toujours un flacon d'adrénaline et une seringue. Cela peut sauver une vie.

- Avant d'utiliser des anesthésiques à la réception chez le dentiste, demandez un échantillon.

Si vous suivez ces conseils, les symptômes de l'allergie aux médicaments ne se reproduiront plus.

Si un automobiliste commence à remplir son cheval de fer d'essence de qualité médiocre, la voiture ne durera pas longtemps. Pour une raison quelconque, beaucoup d'entre nous ne pensent pas à ce qu'ils mettent dans leur assiette. Une alimentation équilibrée, de l'eau propre - gage d'une forte immunité et de la capacité de dire au revoir non seulement aux aliments, mais aussi aux allergies aux médicaments. Toute maladie entraîne un état de choc chez une personne qui l’a appris. Au fil du temps, il devient évident que la plupart de nos maladies ne nécessitent pas autant de traitement que les habitudes de vie. L'allergie médicamenteuse ne fait pas exception. Dans le monde moderne, et particulièrement dans l'espace post-soviétique, l'attention portée à leur santé fait défaut. Cela conduit à des conséquences indésirables et parfois fatales. Il est moins coûteux et plus facile de prévenir une maladie que de dépenser de l'argent et de l'énergie pour le traiter. Maintenant, quand on sait comment l'allergie aux drogues se manifeste, connaissant l'ennemi en face, il est plus facile de le combattre. Être en bonne santé.

L'allergie aux médicaments est un problème courant, le nombre de formes enregistrées de cette maladie ne faisant qu'augmenter chaque année.

La médecine a appris à faire face à de nombreuses maladies grâce au développement de produits pharmaceutiques.

Avec leur admission au cours, le bien-être général est amélioré, le fonctionnement des organes internes est amélioré, grâce aux médicaments, l'espérance de vie a considérablement augmenté et le nombre de complications possibles a diminué.

Mais le traitement des maladies peut être compliqué par une réaction allergique au médicament utilisé pour le traitement, qui se traduit par différents symptômes et nécessite le choix d'un autre remède.

Une réaction spécifique aux produits pharmaceutiques peut survenir chez deux catégories de personnes.

Chez les patients recevant un traitement médicamenteux de toutes les maladies. L'allergie ne se développe pas immédiatement, mais avec l'administration ou l'utilisation répétée du médicament. Dans les intervalles entre deux doses du médicament, le corps est sensibilisé et des anticorps sont produits, par exemple, une allergie à Amoxiclav peut être administrée.

Les travailleurs professionnels qui sont obligés de toujours être en contact avec des médicaments. Cette catégorie comprend les infirmières, les médecins et les pharmaciens. Grave, peu susceptible aux allergies aux médicaments dans de nombreux cas, provoque un changement de travail.

Il existe plusieurs groupes de médicaments pour lesquels il existe un risque élevé de développer des allergies:

  1. Les antibiotiques sont à l'origine des symptômes les plus fréquents et les plus graves des allergies aux médicaments: tous les détails ici sont des médicaments anti-inflammatoires;
  2. Vaccins, sérums, immunoglobulines. Ces groupes de médicaments ont une base protéique, ce qui en soi affecte déjà la production d’anticorps dans le corps.

Bien sûr, des allergies peuvent apparaître lors de la prise d'autres médicaments, à usage externe ou interne. Il est impossible de reconnaître sa manifestation à l'avance.

De nombreuses personnes sont prédisposées à des réactions allergo-spécifiques à divers médicaments, car elles souffrent d’autres formes d’allergies, de prédispositions héréditaires ainsi que de celles présentant des infections fongiques.

Une intolérance aux médicaments est souvent constatée lors de la prise d'antihistaminiques prescrits pour éliminer d'autres formes d'allergies.

Il est nécessaire de séparer les allergies médicamenteuses des effets secondaires et des symptômes apparaissant lorsque la dose est dépassée.

Les effets secondaires sont caractéristiques de nombreux produits pharmaceutiques. Chez certaines personnes, ils ne se manifestent pas, d’autres peuvent ressentir les effets de tout le complexe de symptômes concomitants.

Les effets secondaires prononcés nécessitent la nomination d'un analogue du médicament. Un excès de dose intentionnel ou involontaire conduit à un empoisonnement du corps, les symptômes de cette affection sont déterminés par les composants du médicament.

Avec les allergies aux médicaments, les symptômes chez les patients sont exprimés différemment. Après le retrait du médicament, ils peuvent passer eux-mêmes ou inversement, le patient nécessite des soins d'urgence.

Il arrive également que le corps humain lui-même puisse faire face à une réaction non spécifique. Après quelques années d'utilisation du même médicament, les symptômes ne sont pas déterminés.

La capacité des composants des médicaments à former un complexe antigène-anticorps dépend de la forme de leur introduction.

Lorsqu'elle est administrée par voie orale, c'est-à-dire par la bouche, une réaction allergique se développe dans le nombre minimum de cas. Avec une injection intramusculaire, le risque d'allergie augmente et l'injection de médicaments par voie intraveineuse atteint son maximum.

Cependant, lorsqu'un médicament est injecté dans une veine, les symptômes de l'allergie peuvent se développer instantanément et nécessitent des soins médicaux rapides et efficaces.

Les réactions allergiques en fonction de la vitesse de développement peuvent être divisées en trois groupes.

Le premier groupe de réactions comprend les modifications du bien-être général d'une personne, qui se développent immédiatement après l'entrée du médicament dans l'organisme ou dans l'heure qui suit.

  1. Choc anaphylactique;
  2. Œdème de Quincke;
  3. Urticaire aiguë;
  4. Anémie hémolytique.

Le deuxième groupe de réactions se développe pendant la journée, après l’entrée des composants du médicament dans le corps.

  • Thrombocytopénie - diminution du nombre de plaquettes dans le sang. Une faible numération plaquettaire augmente le risque de saignement.
  • L’agranulocytose est une diminution critique du nombre de neutrophiles, entraînant une diminution de la résistance du corps à divers types de bactéries.
  • La fièvre

Le troisième groupe de réactions non spécifiques à un médicament se développe sur plusieurs jours ou plusieurs semaines.

Ce groupe est généralement caractérisé par l’apparition des états suivants:

  • Maladie sérique.
  • Vascularite allergique.
  • Polyarthrite et arthralgie.
  • La défaite des organes internes.

L'allergie aux médicaments se manifeste par une grande variété de symptômes. Il ne dépend pas des composants du médicament et peut se manifester chez différentes personnes présentant des signes complètement différents.

Avec le développement des allergies, des manifestations cutanées apparaissent, de l'urticaire, de l'érythrodermie, de l'érythème, une dermatite médicale ou un eczéma sont souvent observés.

LISEZ-LES: Eruption cutanée avec allergies.

L'apparition de troubles respiratoires est caractéristique - éternuements, congestion nasale, larmoiement et rougeur de la sclérotique.

Elle se caractérise par l'apparition de cloques sur une grande partie de la surface du corps et par des démangeaisons intenses. Les bulles se développent assez rapidement et, après le retrait, les préparatifs passent également rapidement.

Dans certains cas, l’urticaire est l’un des symptômes de l’apparition de la maladie sérique. Cette maladie provoque également de la fièvre, des maux de tête, des reins et des maladies cardiaques.

Angioedema et angioedema.

Se développe sur les parties du corps où il y a une fibre très lâche - les lèvres, les paupières, le scrotum, ainsi que sur les muqueuses de la bouche.

Dans environ un quart des cas, un œdème apparaît dans le larynx, ce qui nécessite une assistance immédiate. L'œdème laryngé est accompagné d'un enrouement, d'une respiration bruyante, d'une toux et, dans les cas graves, d'un bronchospasme.

Lire la suite ici dermatite.

Il se développe avec le traitement local des maladies de la peau ou avec le travail constant du personnel médical avec des médicaments.

Se manifeste par une hyperhémie, des vésicules, des démangeaisons, des taches pleureuses. Un traitement tardif et un contact continu avec l'allergène entraînent le développement d'un eczéma.

Des photos de dermatites allergiques se développent sur les zones du corps exposées au soleil pendant le traitement par les sulfamides, la griséofulvine et la phénothiazine.

Continuez à lire: Traitement des allergies au soleil.

L'apparition d'un érythème et d'une éruption papuleuse. Souvent associé à des lésions des articulations, des maux de tête, un essoufflement. Dans les cas graves, des dommages enregistrés aux reins, aux intestins.

Fièvre allergique.

Il peut s'agir d'un symptôme de la maladie sérique ou du seul signe d'une réaction non spécifique.

Se produit après environ une semaine de traitement et passe deux jours après l’arrêt du médicament.

La fièvre médicamenteuse suspectée peut être en l'absence d'autres signes de maladies respiratoires ou inflammatoires, avec une anamnèse allergique aggravée, par la présence d'une éruption cutanée.

Allergies aux médicaments hématologiques.

Les allergies aux médicaments hématologiques sont détectées dans 4% des cas et ne peuvent être exprimées que par une image sanguine modifiée, une agranulocytose, une anémie, une thrombocytopénie.

Le risque de réaction allergique aux médicaments est accru chez les patients asthmatiques, ayant des antécédents de choc anaphylactique et d’allergies à d’autres facteurs précipitants.

Avant de procéder au traitement des allergies médicamenteuses, il est nécessaire de poser un diagnostic différentiel avec d’autres affections présentant des symptômes similaires.

Au cours du traitement avec la prise de plusieurs groupes différents de médicaments, il est nécessaire de déterminer l'allergène pour le corps. Pour ce faire, le médecin collecte soigneusement l’anamnèse, vérifie les symptômes, le moment de leur apparition, la présence de signes similaires dans le passé.

Le traitement de l’allergie médicamenteuse comporte deux étapes:

  1. L'abolition des médicaments qui causaient des signes d'allergies.
  2. Les médicaments sur ordonnance visant à éliminer les symptômes.

Dans les cas bénins, il suffit d’arrêter le médicament pour éliminer les allergies qui ne sont pas accompagnées par un essoufflement, un gonflement, une éruption cutanée sévère, une modification de la formule sanguine,

Après cela, le bien-être général est généralement rétabli en un à deux jours. Avec une manifestation modérée d'une réaction allergique, les antihistaminiques sont prescrits - Claritin, Kestin, Zyrtec.

Lorsqu'ils sont prescrits, les manifestations cutanées, les démangeaisons, l'enflure, la toux, les larmoiements et les problèmes respiratoires sont soulagés.

Pour éliminer les symptômes cutanés peut nécessiter la nomination supplémentaire de pommades et de lotions anti-inflammatoires.

Dans les symptômes graves, les médicaments prescrits avec des corticostéroïdes, visant à éliminer l'œdème, les démangeaisons et les réactions inflammatoires.

LIRE CE SUJET: Onguent pour allergies cutanées.

La fourniture immédiate de soins d’urgence nécessite un essoufflement, un gonflement du visage et de la gorge, un développement rapide de l’urticaire. Avec le développement de telles conditions, l'adrénaline, des hormones, des antihistaminiques sont injectés.

En cas de choc anaphylactique et d’œdème de Quincke grave, une assistance médicale doit être fournie dans les minutes qui suivent, sinon la mort est possible.

La prévention des allergies aux médicaments consiste à effectuer des tests, clarifier les antécédents. Les injections intraveineuses et intramusculaires ne doivent être pratiquées que dans des établissements médicaux.