Œdème de Quincke: symptômes et traitement

Catégorie: Allergie Vues: 522693

Œdème de Quincke - les principaux symptômes:

Douleurs articulaires Gonflement du visagePelléitéSinus blueness InhibitionFlocage lisse Gonflement des lèvres Excès

L'œdème de Quinck est généralement défini comme une affection allergique, exprimée dans ses manifestations plutôt aiguës. Il se caractérise par l'apparition du plus fort œdème de la peau et des muqueuses. Plus rarement, cet état se manifeste dans les articulations, les organes internes et les méninges. En règle générale, l'œdème de Quincke, dont les symptômes peuvent se manifester chez presque toutes les personnes, survient chez les patients allergiques.

Les principales caractéristiques de la maladie

Comme nous l’avons déjà noté, les allergies sont un facteur déterminant de la susceptibilité à l’œdème de Quincke, il ne serait pas superflu d’examiner le mécanisme de son action, qui donnera un tableau général de la maladie. L'allergie est en particulier une réaction hypersensible de la part du corps contre certains irritants (allergènes). Ceux-ci incluent:

Pollen végétal; La poussière; Certains aliments (oranges, fraises, lait, chocolat, fruits de mer); Les médicaments; Duvet, plumes et poils d'animaux.

Il existe deux types de réactions directement allergiques: les réactions de type immédiat et les réactions de type retardé. L'angioedème, quant à lui, agit comme une forme immédiate d'une telle réaction et est extrêmement dangereux. Ainsi, lorsqu’un allergène est introduit dans son environnement, l’organisme commence à produire une quantité importante d’histamine. En règle générale, l'histamine est dans un état d'inactivité et sa libération se produit exclusivement dans des conditions de nature pathologique. C'est la libération d'histamine et provoque un gonflement tout en épaississant le sang.

En considérant les facteurs indirects qui contribuent à l’émergence d’une prédisposition à un état tel que l’œdème de Quincke, nous pouvons en distinguer les types suivants:

Maladies associées au travail du système endocrinien; Maladies liées aux organes internes; Formes parasitaires et virales d'infections (giardiase, hépatite et infestation de vers).

Types d'œdème de Quincke

L'œdème de Quincke, en fonction de la nature de l'événement, est de deux types: allergique et pseudo-allergique.

Œdème de Quincke allergique. Ce type d'œdème se manifeste sous la forme d'une réponse spécifique de la part de l'organisme qui se produit lorsqu'il interagit avec un allergène. Le plus souvent, l'œdème allergique se manifeste dans les allergies alimentaires. Angioedème non allergique. Dans ce cas, la formation d'œdèmes est importante chez les personnes présentant une pathologie congénitale, formée dans le système du complément (complexe protéique, qui contient du sérum sanguin frais), transmise aux enfants par leurs parents. Le système du complément, en raison de ses propres caractéristiques, est responsable de la défense immunitaire de l'organisme. Lorsqu'un allergène pénètre dans le corps, les protéines sont activées, après quoi une régulation humorale est effectuée pour éliminer l'irritant par des mécanismes de protection.

La violation du système du complément détermine la spontanéité dans l'activation des protéines, qui devient la réponse de l'organisme à certains stimuli (chimiques, thermiques ou physiques). En conséquence - le développement d'une réaction allergique massive.

En cas d'exacerbation de l'œdème de Quincke et de ses symptômes de type non allergique, des modifications œdémateuses de la peau ainsi que des muqueuses des voies respiratoires, des intestins et de l'estomac se forment. La spontanéité de l'exacerbation de l'œdème pseudoallergique peut être déclenchée par des facteurs tels que les changements de température, les traumatismes ou la détresse émotionnelle. Pendant ce temps, un tiers des cas, qui entraînent un œdème de Quincke, ont une cause inexplicable. Dans d'autres cas, la cause de son apparition peut être attribuée à des allergies aux médicaments ou aux aliments, à des maladies de la circulation sanguine et à des piqûres d'insectes, ainsi qu'à des maladies auto-immunes.

Œdème de Quincke: symptômes

Comme son nom l’indique, l’œdème de Quincke se caractérise par l’apparition d’un œdème aigu de la peau (muqueuses ou tissu sous-cutané). Sa manifestation la plus fréquente est un œdème des tissus du visage de la peau, ainsi que des pieds et du dos des mains. Quant à la douleur, elle est généralement absente.

Dans la zone de l'œdème, la peau devient pâle, tandis que lui-même peut modifier sa propre localisation en une zone particulière du corps. Caractérisé par la densité de l’oedème de l’éducation, qui, lorsqu'elle est pressée avec le doigt, ne forme pas une fosse caractéristique. Dans la plupart des cas, l'œdème de Quincke est associé à une maladie telle que l'urticaire. Dans cette situation, le corps présente des démangeaisons violettes aux formes clairement définies, alors qu'elles peuvent se fondre les unes dans les autres pour former un point continu. En ce qui concerne les ruches, il convient de noter que la maladie est désagréable en soi, mais ne présente pas de danger pour la vie en soi. En fait, elle agit comme un œdème, caractéristique des couches supérieures de la peau.

Une forme de maladie comme l'œdème du pharynx, du larynx ou de la trachée est extrêmement dangereuse et survient dans 25% des cas de morbidité. L'œdème laryngé se caractérise par les symptômes suivants:

Difficulté à respirer; Anxiété; L'émergence de la "toux aboyante"; Voix rauque; Le bleu caractéristique du visage, suivi de la pâleur; Perte de conscience (dans certaines situations).

Lors de l'inspection de la gorge muqueuse avec ces variétés d'œdème de Quincke, les symptômes sont caractérisés par un œdème, qui se forme dans le palais et les arcs palatins, ainsi qu'un rétrécissement dans la lumière de la bouche. Avec la poursuite de la propagation de l'œdème (à la trachée et au larynx), la condition suivante est l'asphyxie, c'est-à-dire une crise d'essoufflement qui, en l'absence de soins médicaux, peut être fatale.

Quant à l'œdème des organes internes, il se manifeste dans les conditions suivantes:

Douleur intense dans l'abdomen; Vomissements; La diarrhée; Picotement du palais et de la langue (avec localisation de l'œdème dans les intestins ou dans l'estomac).

Dans ces cas, des modifications de la peau ainsi que des muqueuses visibles peuvent être exclues, ce qui peut compliquer considérablement le diagnostic rapide de la maladie.

Il est également impossible d'exclure de la considération un tel type d'angioedème, tel que l'œdème au niveau des membranes du cerveau, bien que ce soit assez rare. Parmi ses principaux symptômes sont les suivants:

Léthargie, léthargie; La rigidité, caractéristique des muscles du cou (dans ce cas, lorsque la tête est inclinée, il est impossible de toucher la poitrine avec le menton du patient); Des nausées; Crampes (dans certains cas).

Les oedèmes de diverses localisations présentent les symptômes communs suivants:

Inhibition ou agitation; Douleurs articulaires; La fièvre

Sur la base de facteurs concomitants et de conditions générales, l’œdème de Quincke a la classification suivante:

Œdème aigu (la maladie peut durer jusqu'à 6 semaines); Œdème chronique (la maladie dure plus de 6 semaines); Œdème acquis; Causée par le caractère héréditaire de l'œdème; Œdème avec urticaire; Isolé de tout type de condition gonflement.

Diagnostic de l'œdème de Quincke

Un élément extrêmement important dans le diagnostic de la maladie consiste à déterminer les facteurs qui la provoquent. Par exemple, il peut s’agir du lien possible entre cet état et l’utilisation de certains aliments, médicaments, etc. Une telle connexion peut également être confirmée en effectuant des tests d'allergie appropriés ou en détectant un type spécifique d'immunoglobulines dans le sang.

Parallèlement à la réalisation de tests d'allergie, une évaluation de l'analyse générale de l'urine, du sang et des composants sanguins biochimiques est également réalisée. En outre, un échantillon est prélevé pour l'analyse de divers éléments du système du complément, l'analyse fécale des helminthes et des protozoaires. Considéré à l'exclusion possible des maladies de nature auto-immune, ainsi que des maladies du sang et des intestins.

Œdème de Quincke: élimination des symptômes et traitement

Dans ce cas, le traitement est axé sur la suppression des réactions allergiques réelles. Les cas graves dans lesquels le soulagement de l'urticaire n'est pas possible incluent l'introduction d'injections de dexaméthasone, de prednisone et d'hydrocortisone. En outre, le médecin a prescrit:

Médicaments antihistaminiques; Préparations enzymatiques, axées sur la suppression de la sensibilité à l'action de l'allergène; Action hypoallergénique des aliments diététiques, à l’exception des agrumes, du chocolat, du café, de l’alcool, ainsi que des aliments épicés de l’alimentation.

En outre, il existe également une thérapie qui prévoit la réhabilitation de chacun des sites infectés par une infection chronique. Les bactéries facilitent la libération d'histamine en présence d'un allergène dans le corps.

Dans le cas du traitement de l'œdème avec sa genèse héréditaire, le médecin détermine le traitement complémentaire pour le patient. Avec son aide, le manque d'inhibiteurs de C1 dans le corps est corrigé par la suite.

Traitement de la forme idiopathique dans laquelle l'allergène n'a pas été déterminé, des antihistaminiques à action prolongée sont prescrits. Certes, ils permettent uniquement d'éliminer les manifestations externes, sans affecter la cause même de la maladie, ce qui détermine l'infériorité de ce type de traitement.

Pour diagnostiquer un œdème de Quincke et déterminer le traitement de suivi, contactez un médecin ou un allergologue. Si nécessaire, l’un de ces spécialistes peut également référer le patient à un dermatologue.

Allergie Quinqui œdème

Œdème de Quincke - pathologie aiguë sévère, exprimée en œdème massif de graisse sous-cutanée, de tissus internes lâches, d'organes, de muqueuses, pouvant entraîner la mort du patient par suffocation, si les voies respiratoires sont touchées. Il a été décrit pour la première fois en 1882 par le docteur Heinrich Quincke.

Et aujourd'hui, examinons les causes, les symptômes et le traitement de l'œdème de Quincke chez l'adulte et l'enfant, comparons les photos de patients et déterminons le pronostic de ces allergies.

Caractéristiques de la maladie

L'œdème de Quincke se manifeste dans différentes catégories d'âge. Les adultes et les jeunes patients y sont susceptibles, mais la maladie touche plus souvent les jeunes et principalement les femmes.

Chez les adultes et les enfants

La pathologie est extrêmement dangereuse dans le développement de l'œdème de la muqueuse laryngée, car les tissus sont tellement «gonflés» qu'ils peuvent sérieusement entraver la respiration. Cette condition est une menace réelle pour la vie des enfants, chez qui la petite lumière du larynx se ferme en quelques minutes et que l’étouffement qui s’ensuit détruit l’enfant.

Chez les plus jeunes enfants (jusqu'à 2 ans), la pathologie est rare - seulement 2% des cas. Mais l'œdème de Quincke peut se développer chez les nourrissons. Les pédiatres ont souvent commencé à rencontrer une combinaison d'œdème et d'urticaire (une réaction allergique avec l'apparition de rougeurs et de démangeaisons). Pour les femmes enceintes, l'œdème de Quincke peut également entraîner de graves complications dues à l'enflure et au dysfonctionnement d'un organe, ainsi qu'une possible déficience en oxygène causée par un gonflement des voies respiratoires, ce qui a un effet néfaste sur la santé du fœtus et rend dangereuse l'utilisation de nombreux médicaments. traitement d'urgence et traitement de la maladie. Entre 13 et 17 ans, la maladie est souvent plus grave et les pédiatres sont associés à des modifications hormonales dues à la puberté. Chez les personnes âgées, ce type de maladie est rarement observé.

Le code ICD-10 pour l'angioedème est T78.3.

A propos des caractéristiques et des types d'angioedema, vous expliquerez la vidéo ci-dessous:

Avoir enceinte

La physiologie pendant le port du bébé change et la sensibilité de la femme aux allergènes augmente de nombreuses fois, et le gonflement des tissus et des organes n’est pas rare. La probabilité d'œdème de Quincke augmente particulièrement au cours de la seconde moitié de la grossesse. De plus, des allergies surviennent de manière inattendue, même pour ces produits, médicaments et substances qui, avant la grossesse, n’ont pas provoqué de réaction pathologique.

Chez la femme enceinte, l'œdème de Quincke s'accompagne souvent de symptômes d'urticaire géante, qui se manifestent par un gonflement du visage, l'apparition de cloques rouges qui démangent, des crampes d'estomac, une augmentation marquée de la pression, un essoufflement, des palpitations et la détection de protéines dans l'urine.

De tels phénomènes pathologiques peuvent affecter de manière significative le développement d'un fœtus souffrant d'insuffisance en oxygène, de grossesse, de santé et même de la vie de la mère. En outre, de nombreux agents pharmacologiques utilisés actuellement dans le traitement standard de l’œdème de Quincke sont contre-indiqués. Par conséquent, même le moindre signe d'œdème débutant devrait être la raison de l'appel immédiat du service d'ambulance.

Classements

Par condition générale

Compte tenu de l'état général en cas d'angioedème et des facteurs l'accompagnant, la classification suivante a été développée:

œdème aigu (jusqu'à 45 jours); chronique (dure plus de 6 semaines, avec des rechutes); acquis (observé environ 50 fois pendant toute la période de dépistage de la maladie chez les personnes âgées de 50 à 55 ans); en raison de causes héréditaires (survient chez environ 1 personne sur 150 000; gonflement accompagné de symptômes d'urticaire; isolé (sans autres conditions associées).

Par types d'œdème

Un fait important, principalement axé sur l’attention des médecins, est la sélection de deux types de gonflement dangereux des tissus présentant des manifestations externes similaires:

œdème de Quincke; œdème de Quincke œdème de Quincke héréditaire (non allergique) (que de nombreux experts n'attribuent pas à l'œdème de Quincke en soi).

Les mêmes symptômes, avec des causes complètement différentes du développement de ces maladies, conduisent souvent à la formulation d'un diagnostic incorrect, à des complications graves et à l'utilisation de tactiques incorrectes de soins d'urgence et de traitements ultérieurs.

Avec la nature allergique de l'œdème de Quincke, le corps réagit instantanément à l'allergène, ce qui entraîne la libération simultanée dans le sang d'une quantité énorme d'histamine, une substance qui contrôle les réactions allergiques. Ceci conduit à une inflammation et à une augmentation de la perméabilité des parois capillaires et à une fuite active de fluide à travers celles-ci dans l'espace intercellulaire des tissus qui commencent à gonfler. L'œdème héréditaire (pseudo-allergique) est une pathologie congénitale associée à un excès ou à un déficit en inhibiteur de C1 (une protéine sérique spéciale formée dans le foie) qui provoque des réactions non régulées dans le sang, ce qui se traduit par un œdème étendu de n'importe quelle partie du corps. La soudaineté de l'exacerbation de la pathologie peut être déclenchée par un traumatisme, des changements de température, un stress important.

Signes distinctifs d’enflure héréditaire et d’œdème de Quincke allergique:

Cet article est principalement consacré à l'œdème de Quincke allergique. Les problèmes d'œdème héréditaire nécessitent une analyse séparée.

Lisez à propos des signes d'angioedema ci-dessous.

Les symptômes

L’œdème de Quincke peut maintenir sa gravité pendant plusieurs minutes, voire plusieurs jours, puis tous les symptômes disparaissent, mais une forme chronique de la maladie provoque périodiquement des rechutes.

Principaux symptômes et caractéristiques de la pathologie:

Le développement de l'œdème commence soudainement et se produit très rapidement - en 5 à 25 minutes (moins souvent en 1 à 2 heures), ce qui est l'une des principales caractéristiques de cette pathologie. Il existe un fort gonflement des muqueuses, un tissu sous-cutané se présentant sous la forme d'un gonflement dense et indolore qui se produit: sur les paupières, quand elles se ferment presque (dans un ou deux yeux); nez et lèvres, joues, langue; sur la mâchoire inférieure, le cou, les pieds et les mains; muqueuses de la bouche, de l'oreille interne, du larynx, du tractus trachéobronchique; organes génitaux, estomac, intestins; et affecte également les méninges. La particularité des poches est son absence de douleur (douleur ressentie uniquement au toucher), densité, sensation de tension et déchirure des tissus. L'œdème, localisé dans la langue et le larynx, est extrêmement dangereux. Cette maladie potentiellement mortelle nécessite des soins d'urgence. Un œdème grave du pharynx, de la trachée, du larynx (surtout chez les enfants) est accompagné d'un stridor (respiration sifflante), d'une toux sourde, puis d'un spasme bronchique, d'un chevauchement de la muqueuse oedémateuse des voies respiratoires et d'une probabilité élevée de décès du patient. Un œdème de Quincke isolé (20% des cas) se développe sans démangeaisons de la peau. Mais le plus souvent (dans la moitié des cas) le gonflement est accompagné d'urticaire et des ampoules et des brûlures sont caractéristiques. Une allergie commune se manifeste par la rougeur et les démangeaisons de la conjonctive, les larmoiements, la congestion nasale et l'écoulement nasal, les éternuements, la fièvre, les maux de tête et la faiblesse.

La forme d'œdème, accompagnée de manifestations allergiques de l'urticaire, est appelée «urticaire géante». Il s'agit en fait d'un degré extrême de réaction allergique, en particulier d'un œdème laryngé, qui équivaut à la gravité de la fuite et au niveau de danger de la vie associé au choc anaphylactique.

Pour savoir pourquoi il y a une réaction allergique d'angioedema, découvrez plus loin.

Causes de l'œdème de Quincke

Divers facteurs ont conduit au développement:

produits: noix, crustacés, chocolat, poisson, lait, œufs, miel et autres produits de l'apiculture, aliments fumés, tomates, agrumes, fruits à noyaux, fraises, cerises, framboises, fromage, haricots; additifs alimentaires - tartrazine, salicylates, sulfites, nitrates, conservateurs, colorants; les abeilles empoisonnées, les moustiques, les guêpes, les frelons, les moustiques; pollen et graines de fleurs, arbres (bouleau, aulne, noisette, fétuque, sétaire, pâturin, feu de camp, absinthe, litière, quinoa, chanvre); médicaments, y compris: antibiotiques, aspirine, inhibiteurs de l'ECA, médicaments iodés, sulfamides, vitamines B, plasma, immunoglobulines, sérums thérapeutiques et vaccins. Les agents pharmacologiques sont avant tout dangereux pour les personnes sujettes aux allergies, pour les enfants dont les parents ont des réactions allergiques. Toutes les affections allergiques, y compris l'asthme bronchique et la dermatite atopique, augmentent le risque d'œdème de Quincke avec l'introduction de ces groupes de médicaments. des toxines pour des infections bactériennes, parasitaires, fongiques, virales telles que l'hépatite, l'helminthiase, la gale, la giardiase; maladies endocriniennes, tumeurs, maladies du sang; réaction aux vaccins, sérum; latex et articles fabriqués à partir de celui-ci - gants, préservatifs, cathéters urinaires et intraveineux en caoutchouc, tubes d’intubation et de drainage); plumes, salive, duvet, laine, squames d'animaux à sang chaud et d'oiseaux; produits cosmétiques (vernis, mascara), domestiques (poudres), produits chimiques industriels, poussière de maison; impact physique: pression, froid, soleil, vibrations; Défaut congénital héréditaire - déficit de certaines enzymes.

Diagnostics

Dans la période aiguë, les tests de laboratoire suivants sont désignés:

Détermination de la quantité d'immunoglobuline E totale (IgE) en interaction avec l'allergène et responsable du développement de manifestations allergiques de type immédiat dans le sérum sanguin. Dans une étude immuno-chimiluminescente (ILA), la plage des valeurs d'IgE normales va de 1,31 à 165,3 UI / ml. Détection d'IgE spécifiques, qui aident à détecter les allergènes "causaux" dans les réactions de type immédiat. La qualité de cette méthode de détermination quantitative des immunoglobulines dépend de l'efficacité du traitement et de la prévention des allergies. Détection des violations dans le système du complément (cascade de 20 protéines sanguines régulant la réponse du système immunitaire à l'interaction d'une substance étrangère avec un anticorps) et analyse de sa fonction pour diagnostiquer et contrôler les maladies auto-immunes.

Quelques mois (2-3) après la récupération, quand une certaine quantité d'anticorps réagissant à l'allergène apparaît, ils sont réalisés:

Tests d'allergie cutanée. La méthode consiste à appliquer (injecter) un allergène probable à la peau de l'avant-bras (surface interne). L'injection intradermique (prick-test), l'application d'une substance dans une éraflure (scarification), l'application sur la peau (application) est utilisée. Avec une susceptibilité particulière à un allergène, en règle générale, une légère inflammation et une rougeur se développent autour du site d'application de l'antigène "suspecté" en 20 à 30 minutes. Analyse immunographique (étude du système immunitaire). Détection de maladies systémiques, provoquant souvent le développement d'un angioedème. En cas d'œdème non allergique, il est nécessaire d'examiner en détail tout le corps, y compris un large éventail d'analyses générales, d'analyses bactériologiques et biochimiques, d'ultrasons et de rayons X des organes, afin d'identifier la pathologie à l'origine de l'œdème.

Envisagez ensuite les premiers soins pour l'œdème de Quincke et son traitement ultérieur à domicile et à l'hôpital.

Le diagnostic et le traitement de l'œdème de Quincke sont abordés dans cette vidéo:

Traitement

Aide immédiate

À la maison et au travail

Les soins d'urgence pour angioedema dans la région du larynx doivent être fournis immédiatement, quelles que soient les conditions, avant l'arrivée de l'ambulance. Être en retard peut être fatal au patient, surtout dans son enfance.

L'utilisation des corticostéroïdes (prednisolone, dexaméthasone), s'ils ne provoquent pas eux-mêmes d'allergies chez le patient et, comme moyen extrême de sauver des vies, l'adrénaline (épinéphrine), constitue le principal effet du soulagement de l'œdème des voies respiratoires. Cependant, son utilisation indépendante dans les injections est dangereuse en cas d’arrêt cardiaque. Il est donc préférable de verser le médicament hors de l’ampoule sous la langue du patient (à l’aide d’une seringue sans aiguille) dans le strict dosage de l’âge.

Pourquoi est-il préférable d'utiliser des produits pharmaceutiques en ampoules:

premièrement, l'absorption du médicament se produit beaucoup plus rapidement, ce qui est d'une importance vitale dans le développement aigu de l'œdème; deuxièmement, pour un gonflement caché de l'œsophage, de l'estomac, les médicaments en comprimés sont tout simplement inutiles.

Dans un hôpital

Un patient présentant un œdème symptomatique du larynx, du pharynx et de la trachée est immédiatement envoyé à l'hôpital. Les mesures thérapeutiques sont réalisées en deux étapes: la première consiste à éliminer l'œdème aigu, la seconde à éliminer les symptômes, à identifier les causes et à traiter. Le traitement d'urgence en période aiguë d'œdème dans des conditions stationnaires vise à éliminer l'œdème, à restaurer les fonctions vitales en état de choc et à réduire la réponse du corps à l'histamine.

pour prévenir une chute dangereuse de la tension artérielle et le développement de l'asphyxie, par voie sous-cutanée, intramusculaire ou intraveineuse (cas critique), l'adrénaline (épinéphrine) est administrée immédiatement à des doses correspondant à l'âge (0,1-0,8 ml). En répétant la procédure, l'intervalle entre les injections est d'au moins 20 minutes; pour l'élimination de l'œdème en utilisant des injections d'hormones - Prednisolone, Dexaméthasone en doses à partir de l'âge de 2 mois; administration intraveineuse de solutions contre le choc et pour l'élimination des toxines du corps - Reopoliglukin, Hemodez, solution de glucose à 5%; utilisation intraveineuse et intramusculaire d'antihistaminiques - Suprastin, Dimedrol; pour rétablir le volume sanguin circulant et la pression artérielle dangereusement basse, des solutions salines et colloïdales sont versées par le goutte à goutte; les médicaments diurétiques (furosémide, lasix, solution de mannitol), qui déduisent les allergènes et l'excès de liquide du corps, contribuant à la diminution des poches, sont utilisés à une pression normale et élevée; avec bronchospasme - perfusion intraveineuse d'Euphyllinum avec de la dexaméthasone; l'inhalation d'oxygène pur est montrée avec des signes évidents de déficit sanguin - difficulté à respirer et respiration superficielle, peau bleue et muqueuses, respiration sifflante; L'hémosorption est une méthode d'élimination active des toxines et des allergènes du sang passé dans les absorbeurs de sorbants.

Le traitement d'urgence dans le développement de l'angioedème héréditaire non allergique comprend:

administration intraveineuse d'acide Z-aminocaproïque à une dose de 2 à 5 g (avec 20 ml de solution de glucose à 40%); Perfusion goutte à goutte de Kontrikala (30 000 UI dans 300 ml de solution de NaCl); transfusion de plasma sanguin.

En période non aiguë

La thérapie au-delà du stade aigu implique:

L’exclusion complète du contact du patient avec l’allergène établi, si la cause de l’œdème se développe en fonction du type de réaction allergique accompagnant les symptômes de l’urticaire. Courtes séries d'hormones, "bloquant" temporairement la réaction du système immunitaire, prednisolone, dexazone, dexaméthasone. Prednisolone. Adultes - jusqu'à 300 mg, le nouveau-né est calculé à l'aide de la formule 2 - 3 mg par kg de poids corporel du bébé, des enfants de plus d'un an et des écoliers à partir de 7 ans à la même posologie. Dexaméthasone chez l’adulte - 60 à 80 mg, pour les petits patients - à la posologie strictement calculée en fonction du poids: 0,02776 - 0,1666 mg par kilogramme. Préparations pour renforcer le système nerveux (calcium, acide ascorbique). Complexes vitaminiques, Ascorutine pour réduire la perméabilité vasculaire, gamma globulines. Utilisation de bloqueurs des récepteurs de l'histamine H1 (antiallergiques) afin de réduire la sensibilité à l'allergène et de bloquer la production ultérieure d'histamine. Dans la période initiale, Suprastin, Dimedrol, Pipolfen, Tavegil par voie intramusculaire sont utilisés, passant à l’utilisation de médicaments antiallergiques dans les comprimés Zyrtec, Kétotifène, Terfénadine, Astémizol, Fexofénadine, Loratadin, Loratadin, Acrivastine, Cetirizine.

Suprastine: en moyenne 40 à 60 mg chez l’adulte, étant donné que la dose par kilogramme de poids corporel ne peut être supérieure à 2 mg. Enfants: 1 à 12 mois: 5 mg; 12 mois à 6 ans: 10 mg; de 6 à 14: 10 à 20 mg. Le kétotifène (sauf chez la femme enceinte) est indiqué comme agent antiallergique efficace pour l'association d'œdèmes et de bronchospasmes, souvent dus à un œdème chez les patients asthmatiques ou obstrués des voies respiratoires. Adultes 1 à 2 mg 2 le matin et le soir. Enfants à partir de 3 ans - 1 mg (5 ml de sirop); de six mois à 3 ans - 0,5 mg (2,5 ml) le matin et le soir. Le traitement est effectué dans les 2 à 4 mois.

Lorsque l'œdème est associé aux éruptions cutanées et aux ampoules qui démangent, utilisez en plus:

Ranitidine, cimétidine, famotidine - médicaments qui inhibent les récepteurs H2 de l'histamine; les bloqueurs des canaux calciques (20 à 60 mg de nifédipine par jour); antagonistes des récepteurs de leucotriènes (Montelukast, 10 mg par jour).

Dans le traitement de l'œdème de Quincke héréditaire, il existe des différences significatives par rapport au traitement standard de l'angioedème. Les corticostéroïdes et les médicaments antiallergiques qui n’aident pas le patient sont totalement inutiles et un traitement inadéquat avec un angioedème d’origine héréditaire qui n’est pas rapidement dépisté conduit le plus souvent au décès du patient.

L’assistance principale vise à combler le déficit et à accroître la production de l’inhibiteur de C-1. Dans la plupart des cas, utilisez:

infusion de plasma; administration intraveineuse d'acide tranexamique ou aminocaproïque; Danazol à une dose quotidienne de 800 mg, Stanozolol 12 mg; pour la prophylaxie à long terme, l'acide e-aminocaproïque est prescrit à raison de 1 à 4 grammes par jour, avec une surveillance régulière de la coagulation du sang (deux fois par mois). Danazol 100 à 600 mg par jour.

Prévention des maladies

Les mesures préventives sont:

En menant un diagnostic précis, qui détermine la présence d'un type spécifique d'œdème, qui détermine le traitement; Identification obligatoire de l'allergène provoquant des pathologies; Une idée claire de l'algorithme des soins d'urgence, de la disponibilité des médicaments nécessaires, qui devrait toujours être à portée de main avec le patient. La limitation obligatoire des produits contenant des substances qui libèrent de l’histamine, avec une teneur élevée en tyramine et en histamine, riche en amines biogènes, est très importante. Ceux-ci incluent: chocolat, tomates, fraises, poisson, agrumes, écrevisses et huîtres, porc, coriandre, arachides, alcool, noix, agents de conservation, y compris sulfites, benzoates, nitrites, sorbitol, tartrazine et colorant jaune orangé, glutamate sodique; choucroute, saucisse, vin rouge, fromage non frais ou fermenté, jambon, produits fermentés; jambon séché, saucisses de boeuf, foie de porc, thon en conserve, hamsa, hareng et son caviar, épinards, fromages et vins fermentés; Roquefort, gryar, brie, camembert, cheddar, levure de bière, avocat.

Des complications

Les complications potentiellement mortelles peuvent être un gonflement de la muqueuse laryngée, avec une aggravation de l'insuffisance respiratoire aiguë et de la suffocation, ainsi qu'un gonflement des méninges avec des symptômes de méningite. Ces conditions pathologiques aiguës avec détection tardive peuvent entraîner la mort du patient.

Avec un œdème de Quincke touchant n'importe quel organe, en particulier s’il s’accompagne de manifestations intenses de l’urticaire, un choc anaphylactique peut se développer rapidement. Il s’agit d’une réaction allergique extrêmement grave qui se propage à l’ensemble du corps. Manifesté dans les symptômes suivants:

démangeaisons généralisées (communes); gonflement des tissus du pharynx, de la langue, du larynx; l'apparition d'urticaire (taches rouge-rose œdémateuses et irritantes, vésicules); larmoiement, éternuement, bronchospasme avec production excessive de mucus qui bloque le flux d'oxygène; nausée, vomissement, crampes abdominales, diarrhée; pouls rapide, chute de la pression artérielle, perturbation du rythme cardiaque, augmentation de l'insuffisance cardiovasculaire aiguë; convulsions, arrêt respiratoire, coma.

Des conséquences fatales pour le patient sont également causées par un traitement inapproprié de l’œdème de Quincke à caractère héréditaire.

Prévisions

Le pronostic est assez favorable si l'on observe des mesures préventives, un diagnostic précis et un traitement qualifié en temps voulu.

Cette vidéo d'Elena Malysheva contient de nombreux conseils et informations utiles sur le problème de l'œdème de Quincke:

Catégorie: Allergie Vues: 522297

Œdème de Quincke - les principaux symptômes:

Douleurs articulaires Gonflement du visagePelléitéSinus blueness InhibitionFlocage lisse Gonflement des lèvres Excès

L'œdème de Quinck est généralement défini comme une affection allergique, exprimée dans ses manifestations plutôt aiguës. Il se caractérise par l'apparition du plus fort œdème de la peau et des muqueuses. Plus rarement, cet état se manifeste dans les articulations, les organes internes et les méninges. En règle générale, l'œdème de Quincke, dont les symptômes peuvent se manifester chez presque toutes les personnes, survient chez les patients allergiques.

Les principales caractéristiques de la maladie

Comme nous l’avons déjà noté, les allergies sont un facteur déterminant de la susceptibilité à l’œdème de Quincke, il ne serait pas superflu d’examiner le mécanisme de son action, qui donnera un tableau général de la maladie. L'allergie est en particulier une réaction hypersensible de la part du corps contre certains irritants (allergènes). Ceux-ci incluent:

Pollen végétal; La poussière; Certains aliments (oranges, fraises, lait, chocolat, fruits de mer); Les médicaments; Duvet, plumes et poils d'animaux.

Il existe deux types de réactions directement allergiques: les réactions de type immédiat et les réactions de type retardé. L'angioedème, quant à lui, agit comme une forme immédiate d'une telle réaction et est extrêmement dangereux. Ainsi, lorsqu’un allergène est introduit dans son environnement, l’organisme commence à produire une quantité importante d’histamine. En règle générale, l'histamine est dans un état d'inactivité et sa libération se produit exclusivement dans des conditions de nature pathologique. C'est la libération d'histamine et provoque un gonflement tout en épaississant le sang.

En considérant les facteurs indirects qui contribuent à l’émergence d’une prédisposition à un état tel que l’œdème de Quincke, nous pouvons en distinguer les types suivants:

Maladies associées au travail du système endocrinien; Maladies liées aux organes internes; Formes parasitaires et virales d'infections (giardiase, hépatite et infestation de vers).

Types d'œdème de Quincke

L'œdème de Quincke, en fonction de la nature de l'événement, est de deux types: allergique et pseudo-allergique.

Œdème de Quincke allergique. Ce type d'œdème se manifeste sous la forme d'une réponse spécifique de la part de l'organisme qui se produit lorsqu'il interagit avec un allergène. Le plus souvent, l'œdème allergique se manifeste dans les allergies alimentaires. Angioedème non allergique. Dans ce cas, la formation d'œdèmes est importante chez les personnes présentant une pathologie congénitale, formée dans le système du complément (complexe protéique, qui contient du sérum sanguin frais), transmise aux enfants par leurs parents. Le système du complément, en raison de ses propres caractéristiques, est responsable de la défense immunitaire de l'organisme. Lorsqu'un allergène pénètre dans le corps, les protéines sont activées, après quoi une régulation humorale est effectuée pour éliminer l'irritant par des mécanismes de protection.

La violation du système du complément détermine la spontanéité dans l'activation des protéines, qui devient la réponse de l'organisme à certains stimuli (chimiques, thermiques ou physiques). En conséquence - le développement d'une réaction allergique massive.

En cas d'exacerbation de l'œdème de Quincke et de ses symptômes de type non allergique, des modifications œdémateuses de la peau ainsi que des muqueuses des voies respiratoires, des intestins et de l'estomac se forment. La spontanéité de l'exacerbation de l'œdème pseudoallergique peut être déclenchée par des facteurs tels que les changements de température, les traumatismes ou la détresse émotionnelle. Pendant ce temps, un tiers des cas, qui entraînent un œdème de Quincke, ont une cause inexplicable. Dans d'autres cas, la cause de son apparition peut être attribuée à des allergies aux médicaments ou aux aliments, à des maladies de la circulation sanguine et à des piqûres d'insectes, ainsi qu'à des maladies auto-immunes.

Œdème de Quincke: symptômes

Comme son nom l’indique, l’œdème de Quincke se caractérise par l’apparition d’un œdème aigu de la peau (muqueuses ou tissu sous-cutané). Sa manifestation la plus fréquente est un œdème des tissus du visage de la peau, ainsi que des pieds et du dos des mains. Quant à la douleur, elle est généralement absente.

Dans la zone de l'œdème, la peau devient pâle, tandis que lui-même peut modifier sa propre localisation en une zone particulière du corps. Caractérisé par la densité de l’oedème de l’éducation, qui, lorsqu'elle est pressée avec le doigt, ne forme pas une fosse caractéristique. Dans la plupart des cas, l'œdème de Quincke est associé à une maladie telle que l'urticaire. Dans cette situation, le corps présente des démangeaisons violettes aux formes clairement définies, alors qu'elles peuvent se fondre les unes dans les autres pour former un point continu. En ce qui concerne les ruches, il convient de noter que la maladie est désagréable en soi, mais ne présente pas de danger pour la vie en soi. En fait, elle agit comme un œdème, caractéristique des couches supérieures de la peau.

Une forme de maladie comme l'œdème du pharynx, du larynx ou de la trachée est extrêmement dangereuse et survient dans 25% des cas de morbidité. L'œdème laryngé se caractérise par les symptômes suivants:

Difficulté à respirer; Anxiété; L'émergence de la "toux aboyante"; Voix rauque; Le bleu caractéristique du visage, suivi de la pâleur; Perte de conscience (dans certaines situations).

Lors de l'inspection de la gorge muqueuse avec ces variétés d'œdème de Quincke, les symptômes sont caractérisés par un œdème, qui se forme dans le palais et les arcs palatins, ainsi qu'un rétrécissement dans la lumière de la bouche. Avec la poursuite de la propagation de l'œdème (à la trachée et au larynx), la condition suivante est l'asphyxie, c'est-à-dire une crise d'essoufflement qui, en l'absence de soins médicaux, peut être fatale.

Quant à l'œdème des organes internes, il se manifeste dans les conditions suivantes:

Douleur intense dans l'abdomen; Vomissements; La diarrhée; Picotement du palais et de la langue (avec localisation de l'œdème dans les intestins ou dans l'estomac).

Dans ces cas, des modifications de la peau ainsi que des muqueuses visibles peuvent être exclues, ce qui peut compliquer considérablement le diagnostic rapide de la maladie.

Il est également impossible d'exclure de la considération un tel type d'angioedème, tel que l'œdème au niveau des membranes du cerveau, bien que ce soit assez rare. Parmi ses principaux symptômes sont les suivants:

Léthargie, léthargie; La rigidité, caractéristique des muscles du cou (dans ce cas, lorsque la tête est inclinée, il est impossible de toucher la poitrine avec le menton du patient); Des nausées; Crampes (dans certains cas).

Les oedèmes de diverses localisations présentent les symptômes communs suivants:

Inhibition ou agitation; Douleurs articulaires; La fièvre

Sur la base de facteurs concomitants et de conditions générales, l’œdème de Quincke a la classification suivante:

Œdème aigu (la maladie peut durer jusqu'à 6 semaines); Œdème chronique (la maladie dure plus de 6 semaines); Œdème acquis; Causée par le caractère héréditaire de l'œdème; Œdème avec urticaire; Isolé de tout type de condition gonflement.

Diagnostic de l'œdème de Quincke

Un élément extrêmement important dans le diagnostic de la maladie consiste à déterminer les facteurs qui la provoquent. Par exemple, il peut s’agir du lien possible entre cet état et l’utilisation de certains aliments, médicaments, etc. Une telle connexion peut également être confirmée en effectuant des tests d'allergie appropriés ou en détectant un type spécifique d'immunoglobulines dans le sang.

Parallèlement à la réalisation de tests d'allergie, une évaluation de l'analyse générale de l'urine, du sang et des composants sanguins biochimiques est également réalisée. En outre, un échantillon est prélevé pour l'analyse de divers éléments du système du complément, l'analyse fécale des helminthes et des protozoaires. Considéré à l'exclusion possible des maladies de nature auto-immune, ainsi que des maladies du sang et des intestins.

Œdème de Quincke: élimination des symptômes et traitement

Dans ce cas, le traitement est axé sur la suppression des réactions allergiques réelles. Les cas graves dans lesquels le soulagement de l'urticaire n'est pas possible incluent l'introduction d'injections de dexaméthasone, de prednisone et d'hydrocortisone. En outre, le médecin a prescrit:

Médicaments antihistaminiques; Préparations enzymatiques, axées sur la suppression de la sensibilité à l'action de l'allergène; Action hypoallergénique des aliments diététiques, à l’exception des agrumes, du chocolat, du café, de l’alcool, ainsi que des aliments épicés de l’alimentation.

En outre, il existe également une thérapie qui prévoit la réhabilitation de chacun des sites infectés par une infection chronique. Les bactéries facilitent la libération d'histamine en présence d'un allergène dans le corps.

Dans le cas du traitement de l'œdème avec sa genèse héréditaire, le médecin détermine le traitement complémentaire pour le patient. Avec son aide, le manque d'inhibiteurs de C1 dans le corps est corrigé par la suite.

Traitement de la forme idiopathique dans laquelle l'allergène n'a pas été déterminé, des antihistaminiques à action prolongée sont prescrits. Certes, ils permettent uniquement d'éliminer les manifestations externes, sans affecter la cause même de la maladie, ce qui détermine l'infériorité de ce type de traitement.

Pour diagnostiquer un œdème de Quincke et déterminer le traitement de suivi, contactez un médecin ou un allergologue. Si nécessaire, l’un de ces spécialistes peut également référer le patient à un dermatologue.