Allergie aux piqûres d'insectes

Presque tous les insectes piquent pour émettre des poisons, qui sont souvent des allergènes pour le corps humain. Mais les conséquences graves d'une piqûre d'insecte chez l'homme ne se développent que si le mordu de la substance est allergique, c'est-à-dire lorsque des anticorps sont produits contre le poison. Les allergies peuvent survenir lorsque des morsures, souvent des insectes piqueurs (abeille, guêpe, frelon) et moins souvent - des insectes suceurs de sang (puces, moustiques, etc.).

Causes des allergies aux morsures d'insectes

La raison principale en est une prédisposition héréditaire aux allergies, et même l’apparition d’une sensibilisation, c’est-à-dire la manifestation et l’activation de cet état allergique et contribue à la dégradation de l’écologie, aux troubles de l’alimentation (colorants, arômes, carcinogènes.), Certaines maladies internes.

Symptômes de l'allergie aux piqûres d'insectes

Une réaction allergique à une piqûre d'insecte apparaît plus souvent immédiatement, moins souvent - après quelques minutes et quelques heures. Normalement, c’est-à-dire qu’en l’absence d’allergie, on peut observer un gonflement, une rougeur de la peau sur le site de la piqûre d’insecte qui peut provoquer des démangeaisons, mais ces symptômes disparaissent rapidement de leur propre chef. Ces symptômes s'expliquent par les effets du venin d'insecte et par le fait que le corps se bat contre ce dernier, empêchant le poison de pénétrer plus avant dans le sang, mais n'étant pas allergique à ce poison. En présence d'allergies, la réponse du corps à la morsure est beaucoup plus vigoureuse et ne se limite pas aux signes locaux.

Les piqûres de moustiques chez un adulte allergique aux moustiques se manifestent par un léger gonflement du site de la morsure, des démangeaisons, qui se manifestent dès le lendemain. Chez les enfants, la réaction est souvent beaucoup plus violente: rougeur étendue du site de la morsure, enflure grave ne disparaissant pas longtemps - plusieurs jours, démangeaisons, apparition de grattage et ajout d’infection. À l'âge adulte, l'allergie persiste souvent, mais la lésion devient moins étendue.

Allergie à la piqûre de moustique chez un enfant

Allergie aux piqûres de moustiques adultes

En plus d'une réaction locale au site de la morsure sous forme de gonflement, gonflement, rougeur, des réactions générales peuvent apparaître - urticaire, faiblesse, fièvre, pouls fréquent mais faible, une personne peut se plaindre de ne pas avoir assez d'air, sa respiration devient fréquente et intermittente, peut tomber la pression artérielle. En règle générale, la gravité des symptômes augmente rapidement et il est donc très important que la victime reçoive les premiers soins en temps utile. Le développement d'allergies peut entraîner un œdème de Quincke (œdème du larynx et un spasme du poumon) et un choc anaphylactique et, par conséquent, sans assistance médicale d'urgence jusqu'à la mort.

Souvent, la piqûre de plusieurs gros insectes à la fois peut avoir un effet toxique important, même si la personne n’est pas allergique à ce poison.

Attention, les insectes suceurs de sang, en particulier les moustiques, peuvent être porteurs de certaines maladies infectieuses: fièvre du Nil occidental, fièvre de Carélie, etc. Ne confondez pas leurs symptômes avec des allergies, cela peut être mortel.

Diagnostic des allergies aux piqûres d'insectes

Il arrive souvent qu'une personne s'aperçoive du type d'insecte qui l'a piqué et dont le poison a été à l'origine d'une réaction allergique, mais il est parfois nécessaire qu'un médecin analyse celui-ci. Ainsi, lorsque vous piquez une abeille au centre de la lésion, une piqûre est généralement visible, les guêpes et les frelons ne laissent pas une piqûre. Avec le développement d'une allergie aux fourmis ou aux moustiques, les morsures sont plus souvent multiples. L'allergène est confirmé par un test d'allergie cutanée.

Premiers soins et traitement des allergies aux piqûres d'insectes

Les premiers soins doivent être donnés immédiatement après la morsure et consulter immédiatement un médecin. Quand une abeille pique une morsure, vous devez sortir avec une pince à épiler, elle est connectée à la glande toxique de l'abeille et jette le poison dans le sang même lorsque l'abeille elle-même n'y est plus.

L'adrénaline est injectée dans le site de la morsure à une dose de 10 µg / kg (jusqu'à un maximum de 0,3 mg) afin de ralentir la propagation du poison dans le corps. Le froid est appliqué sur le site de la morsure (sac de glace et eau). La prednisolone est administrée par voie intramusculaire à une dose de 2 mg / kg de poids. La prednisolone réduit la manifestation des allergies car elle contrecarre l'histamine, principale cause de tous les symptômes d'une réaction allergique. Si la morsure est sur un membre (main ou pied) et qu’il n’ya pas de médicaments en main, appliquez un garrot pour réduire le flux sanguin dans les membres et empêcher le poison de se répandre dans tout le corps. Cependant, cela doit être fait avec prudence, car si le garrot est mal appliqué, cela peut causer des problèmes d'alimentation des tissus du membre et entraîner la mort de ces tissus. Le garrot doit bloquer complètement le flux sanguin du membre dans celui-ci. Par conséquent, si vous ne l'avez pas déjà fait, vous ne devriez pas expérimenter. Vous devriez immédiatement appeler une ambulance.

Pour les allergies bénignes (par exemple, les piqûres de moustiques), utilisez des médicaments qui ont un effet calmant - gel de fenistil ou tout vaporisateur ou pommade contenant du panthénol (vaporisateur de panthénol, dépanténol, panthénol plus, etc.). Les onguents hormonaux tels que Advantan ne sont prescrits que par un médecin, car ils présentent de graves contre-indications et restrictions d’utilisation.

Après l’arrêt du processus aigu, il est possible de réaliser une immunothérapie spécifique à l’allergène. C’est la seule méthode de traitement des allergies et non ses symptômes.

Prévention des allergies aux piqûres d'insectes

Comme dans le traitement de toute allergie, dans ce cas, il est important de protéger la personne des allergènes qui la menacent, c'est-à-dire d'éviter tout contact avec cet insecte. Si l'allergie est confirmée et qu'il ne sera pas possible d'éviter le contact, il est nécessaire de suivre au préalable un traitement prophylactique avec des antihistaminiques, que votre allergologue sélectionnera pour vous.

Vous devriez toujours avoir une trousse de secours anti-choc. Dans la trousse de secours anti-choc doit être plusieurs seringues, l'adrénaline et la prednisone.

Traitement d'allergie aux piqûres d'insectes

Des allergies aux piqûres d'insectes peuvent survenir chez toute personne. Par conséquent, vous devez savoir comment vous comporter si une telle nuisance vous arrivait ou avant.

Nous rencontrons des insectes à divers endroits - dans les bois en dehors de la ville et même dans un appartement situé au cœur de la mégalopole.

Causes des allergies aux morsures d'insectes

Certains insectes nous piquent pour nous défendre, d'autres, afin d'obtenir les nutriments nécessaires à partir de notre sang.

Avec les piqûres d’abeilles, de guêpes, de frelons et de fourmis, le venin d’insectes pénètre dans le sang et provoque une réaction de protection du système immunitaire.

Lorsque les insectes suceurs de sang nous piquent, l'empoisonnement provoque leur salive toxique.

L'allergie aux piqûres d'insectes à première vue peut ne pas différer de la réaction habituelle du corps.

Connaître les principaux symptômes vous permettra d’éviter des soucis inutiles et des retards dangereux lors d’une visite chez le médecin.

Symptômes de la maladie

  • sur une piqûre d'abeille (guêpe, frelon) - sensations douloureuses au site de la morsure, léger gonflement, rougeur, qui disparaissent au bout d'un jour ou deux.
  • pour les piqûres de moustiques (moucherons, moustiques, mouches à ventre) - démangeaisons qui surviennent généralement quelque temps après la piqûre, une petite cloque qui disparaît au bout de quelques jours.

Une allergie aux piqûres d'insectes n'est pas la seule nuisance. La réaction peut également se produire par inhalation de sécrétions d'insectes, de particules de leurs écailles et d'autres déchets.

THÈME POPULAIRE

La réaction locale est une douleur, une rougeur au site de la morsure, un gonflement.

Cela peut affecter des zones situées en dehors de la zone de morsure. Par exemple, si vous avez été mordu à la main, non seulement il peut gonfler, mais aussi l’avant-bras.

Cette réaction est préoccupante, mais elle peut durer peu de temps.

La survenue de réactions de nature locale est une bonne raison de contacter un allergologue, dans la mesure où cela peut indiquer une augmentation de la sensibilité de votre corps à cet antigène et nécessiter un traitement prophylactique.

Le degré de manifestation de la maladie

Une allergie aux piqûres d'insectes est très dangereuse et nécessite un traitement qualifié. Il peut être modéré et aigu.

Dans les allergies légères, les symptômes suivants apparaissent:

  • faiblesse
  • douleur intense et démangeaisons au site de la morsure;
  • éruption cutanée sur tout le corps;
  • nausées et vomissements.

Les symptômes des allergies aiguës sont:

  • essoufflement;
  • perte de conscience;
  • œdème laryngé et difficulté à avaler;
  • augmentation du rythme cardiaque;
  • état d'anxiété et de confusion;
  • essoufflement;
  • étourdissements et chute de la pression artérielle.

Plus une allergie aux piqûres d’insectes est rapide, plus elle est dure.

Les plus dangereuses sont les réactions qui se produisent dans les premières minutes. Ils finissent souvent par être très tragiques.

Les réactions qui se produisent dans les premières heures ne nécessitent aucune mesure médicale moins urgente. Sinon, le danger pour le corps est très grand.

La région la plus dangereuse, à l’abri de laquelle il existe une allergie aux piqûres d’insectes, est la région de la tête, du visage et du cou.

Même une réaction corporelle locale à la suite d'une morsure dans cette zone peut être mortelle, car un gonflement du cou peut obstruer les voies respiratoires.

Diagnostic de la maladie

Une série de rayures superficielles et une petite quantité d'allergène est appliquée à la surface de la peau. Si une réaction allergique se produit, l'échantillon est positif.

Réaction à l'immunoglobuline E.

Lorsqu’une réaction se produit entre le sérum du patient et un allergène spécifique, le «déclencheur» de l’allergie est détecté.

Cette méthode est basée sur l’étude du sang veineux pour la présence d’anticorps dirigés contre différents types d’allergènes. Il présente un haut degré de fiabilité, d'informatisation et aucune contre-indication.

Premiers secours

Dès que vous déterminez que vous êtes allergique aux piqûres d’insectes, vous devez appeler au secours d’urgence.

En attendant les médecins afin de protéger la vie de la victime, il est nécessaire d'effectuer les manipulations suivantes:

Si le mordu est exactement allergique et dispose d'un kit anaphylactique avec les préparations nécessaires, vous ne devriez pas attendre pour les allergies.

Donnez-lui immédiatement 0,3 mg d’épinéphrine sur le site de la morsure, puis procédez comme suit.

Si l'abeille a mordu, la piqûre est retirée de la plaie dès que possible, car elle contient une glande toxique.

Cela doit être fait avec la plus grande prudence, car des portions supplémentaires du poison pénètrent dans la plaie.

Pour ralentir la propagation du poison dans le système circulatoire, mettez un garrot sur le dessus de la plaie et (ou) attachez de la glace (objet froid).

Une allergie aux piqûres d’insectes nécessite l’administration immédiate d’antihistaminiques.

La prudence est de mise dans l'utilisation des médicaments chez les femmes enceintes et les jeunes enfants. Ne donnez pas de comprimés ni d’eau en cas d’œdème laryngé, vous risqueriez d’étouffer.

  • Laver la plaie avec du savon et la traiter avec un antiseptique.
  • Pour soulager la douleur, appliquez une pommade pour piqûres d'insectes.

Traitement d'allergie aux insectes

Les allergies aux piqûres d’insectes ou aux allergies aux insectes nécessitent un traitement symptomatique avec 3 générations d’antihistaminiques.

Les médicaments des deux premières générations (Dimedrol, Diazolin, Suprastin, Gouttes Fenistil, Claritin, etc.) étant contre-indiqués en raison d’effets sédatifs et cardiotoxiques, leur utilisation n’est pas recommandée pour les conducteurs, les femmes, les enfants et les personnes âgées.

Les médicaments les plus efficaces et les plus sûrs de la 3ème génération sont Zyrtec, Tsentrin, Telfast, Lévocétirizine, Fexofénadine, Cétirizine, etc. Cependant, tous les médicaments ne sont prescrits que par un médecin. L'automédication n'est pas recommandée.

Prévention

Les cours d'immunothérapie prophylactique préviennent efficacement l'allergie aux insectes.

Lorsque l'allergène est établi avec précision, sous la supervision d'un médecin, des microdoses de l'allergène sont introduites dans le corps du patient. Cela permet au corps de s'y adapter et de ne pas réagir si mal.

  • Éloignez-vous des nids et des lieux d'insectes.
  • À l'extérieur, portez des vêtements aux couleurs sombres, couvrant le plus possible le corps.
  • Utilisez des répulsifs et n'utilisez pas de parfum, d'eau de toilette dans la nature.
  • Gardez les antihistaminiques et les piqûres d’insectes sur vous.

En suivant ces conseils, vous minimisez le risque de rencontrer des insectes et, partant, l'apparition d'allergies à leurs piqûres. Il sera également utile de lire Allergie aux insectes chez les enfants et les adultes, symptômes, traitement.

Que faire si vous êtes allergique aux piqûres d'insectes ou aux traitements efficaces contre l'œdème et les démangeaisons

Quand il fait chaud ou chaud, les premiers insectes se réveillent. Les plus populaires d'entre eux sont les papillons, les fourmis, les scarabées et, bien sûr, les moustiques. Les guêpes, les frelons, les abeilles et les bourdons sont particulièrement dangereux pour l'homme, car ils provoquent un gonflement et une allergie aux piqûres d'insectes dans la plupart des cas.

Ce phénomène s’explique par le fait que seulement 70% de la population mondiale ne développe pas de réaction allergique à des protéines de différentes origines. Ces substances font partie des poisons de nombreux insectes. Par conséquent, lorsque la substance pénètre dans la peau humaine, une allergie aux insectes et un œdème se développent.

La tumeur comme réponse naturelle à la morsure

Une tumeur après une morsure d'insecte se produit presque immédiatement ou dans les minutes qui suivent. Vous ne devriez pas paniquer auparavant, car un tel œdème est un symptôme courant associé à l'expansion des vaisseaux sanguins lorsqu'une substance étrangère pénètre dans la peau d'une personne.

Si nous comparons tous les insectes, dans la plupart des situations, les espèces piquantes, y compris les arachnides, sont extrêmement dangereuses. En raison de leur morsure au site de la lésion, les cellules sont détruites et leur contenu s’écoule vers d’autres parties de l’espace intercellulaire. En outre, le corps humain résiste aux toxines pénétrées, ce qui entraîne l'apparition d'un œdème sur la morsure.

Les poisons des insectes tels que les guêpes, les abeilles et les araignées provoquent la destruction des parois capillaires. Pour cette raison, le saignement externe commence. Dans de rares cas, lorsque plusieurs individus décrits ci-dessus ont attaqué, des saignements internes apparaissent.

Par conséquent, un léger gonflement après la piqûre de ces insectes, tels que les moustiques, les punaises de lit, les cafards, les puces, les fourmis, les moucherons et les insectes n'est pas dangereux pour l'homme. Au contraire, cet état est la norme. C'est un cas complètement différent si le membre entier a gonflé - main ou pied.

Nous énumérons les principaux symptômes et signes de l'œdème, qui sont la norme pour une piqûre d'insecte:

  • Augmentation de la température dans la zone touchée.
  • Il y a une légère démangeaison. Et la tache rouge gonflée ne peut pas être rayée.

Si des signes supplémentaires apparaissent, il est nécessaire de consulter d'urgence un médecin pour obtenir des conseils.

Quand combattre une tumeur

Quand l'inflammation provoquée par une morsure d'insecte est-elle dangereuse pour l'homme? Dans certains cas, même un petit insecte inoffensif peut avoir de nombreuses conséquences extrêmement dangereuses, notamment le développement d'un choc anaphylactique ou d'un œdème de Quincke.

Curieusement, des irritations et des inflammations de la peau peuvent apparaître à cause d'une fourmi commune. Les parasites forestiers d’une personne sont capables de pénétrer dans sa maison et de la piquer, ce qui provoque une allergie, dont les symptômes sont souvent des démangeaisons et des rougeurs. Dans de rares cas, la morsure entraîne l'apparition d'un œdème étendu, d'une urticaire et d'un choc anaphylactique.

Les principaux signes et symptômes des allergies sont des démangeaisons sans fin, un gonflement des membres et des rougeurs. Si vous ne faites pas appel à un médecin à temps, vous risquez de subir des conséquences telles que la pénétration de l'infection dans des zones d'éraflures et d'œdème de Quincke. Cela entraîne des allergies et un processus inflammatoire au niveau de la couche cutanée au site de la morsure. Cette situation se produit si une personne est allergique à une abeille ou à une guêpe.

Les insectes suceurs de sang sont également dangereux. Les punaises, les puces et les moustiques provoquent un gonflement et des rougeurs dans la zone touchée. Outre ces manifestations et symptômes systémiques, il existe un risque de contracter les maladies transmises par ces insectes.

De plus, les arachnides vivent encore dans la maison humaine. Les tiques et les centipèdes sont porteurs de la leishmaniose, du paludisme et de l'encéphalite. Souvent, les guêpes, les bourdons et les abeilles pénètrent dans l'appartement par la fenêtre. La morsure de ces personnes provoque un essoufflement chez une personne allergique, ce qui peut entraîner une asphyxie. Par conséquent, dans ce cas, vous devez immédiatement appeler une ambulance.

Premières actions après la morsure

Si la jambe ou le bras est enflé, un œdème se forme, toutes les décorations sont immédiatement supprimées. Après cela, il est nécessaire de retirer la piqûre de l'insecte et le liquide qui est passé sous la peau. Pour enlever un sac toxique, n'importe quel objet solide fera l'affaire. Les restes d'un insecte sont enlevés.

Les personnes ne présentant pas de réaction allergique doivent prendre un comprimé antihistaminique pour prévenir l’enflure ou le gonflement. Après cela, appliquez un pansement, pré-lubrifié avec de l’éthyle ou de l’ammoniac avec de l’eau. Si toute la jambe est enflée, le bandage est appliqué sur tout le membre. Chez les enfants, une morsure peut déclencher une maladie plus grave. Par conséquent, dans le cas où un enfant est piqué par une abeille, les parents vont immédiatement chez le médecin.

Si la piqûre d'insecte est apparue dans l'oeil ou près de la paupière, la même chose est faite comme décrit ci-dessus.

Traitement efficace

Comment traiter les piqûres d'insectes? Les sections ci-dessous décrivent en détail les instructions d'utilisation des médicaments et des remèdes populaires si un sceau apparaît sous la forme d'une tumeur ou d'un œdème sous la peau.

Traitement médicamenteux

Souvent, le traitement des allergies aux piqûres d'insectes est effectué à l'aide des médicaments suivants:

  • Le développement d'allergies et d'œdèmes prévient en premier lieu les antihistaminiques (tétrine, clémastine, suprastine).
  • Aussi d'excellents médicaments antiallergiques - analgésiques. Ils sont prescrits par un médecin si le patient présente des symptômes tels que douleur, démangeaisons et gonflement. Les pilules d'allergie sont généralement prescrits. Le moyen le plus rapide de soulager les manifestations d’une réaction allergique consiste à utiliser des préparations intramusculaires - Analgin et Baralgin.
  • Les hormones sont également considérées comme un excellent médicament contre les allergies et les œdèmes - La prednisolone en comprimés et sous forme injectable.

Pommades et Sprays

Une réaction allergique aux piqûres d’insectes entraîne dans la plupart des cas de fortes démangeaisons et des rougeurs. Comment soulager les démangeaisons dans ce cas?

On utilise généralement des crèmes et des onguents spéciaux pour se débarrasser de ces symptômes:

Les gels contre les démangeaisons sont utilisés sans ordonnance. La principale chose prend en compte les contre-indications qui sont énumérées dans les instructions pour le médicament. Les médicaments restants ne sont pris qu'après une visite chez le médecin.

Remèdes populaires

Comment supprimer le gonflement au moyen de la médecine traditionnelle? Considérez les moyens les plus populaires de soulager les démangeaisons et l'enflure, même chez les tout-petits et les jeunes enfants utilisant des remèdes traditionnels:

    Sur l'endroit affecté superposé texture mâchée de plantain.

Prévention et précautions d'allergie d'insectes

Gonflement après une piqûre d'insecte est préférable d'avertir. De plus, des outils spéciaux sont vendus dans les magasins qui protègent contre les attaques d'insectes.

Ce qui est important à savoir sur l'allergie aux piqûres d'insectes

Une forte allergie aux piqûres d’insectes est un problème qui touche beaucoup de gens. C’est beaucoup plus difficile à combattre, car la sensibilité élevée du corps aux morsures dure en général toute une vie, et dans de nombreux cas, les allergies peuvent augmenter d’une morsure à l’autre.

Souvent, une personne a une prédisposition héréditaire aux allergies. La situation environnementale défavorable, l'isolement croissant d'une personne (en particulier d'un enfant) de la nature, ainsi que de certaines maladies, renforcent cette sensibilité accrue à diverses substances, augmentant ainsi le risque de réaction allergique prononcée à la morsure de presque n'importe quel insecte.

Les poisons, la salive et d’autres sécrétions d’insectes sont considérés comme des allergènes puissants. Parfois, même des poils chitineux dans l'air, des fragments de tégument externe et des excréments d'insectes peuvent provoquer une réaction allergique dangereuse.

Cependant, la plupart des allergies les plus graves sont observées après les piqûres d'hyménoptères. Dans 7% des cas, ce sont des abeilles, un peu moins souvent - des guêpes, des frelons, des bourdons et des fourmis tropicales. Beaucoup moins fréquemment, le corps réagit fortement aux piqûres de moustiques, moucherons, puces, punaises de lit et autres insectes non piquants.

La photo montre un exemple de réaction allergique grave à une morsure de frelon:

L'effet agressif du venin des insectes hyménoptères est dû aux particularités de ses composants. Par exemple, le venin d'abeille contient les substances suivantes:

  • La mélitine - ce composé détruit activement les globules rouges, provoque une inflammation aiguë, des spasmes musculaires et une altération du métabolisme des tissus, réduit la coagulation du sang.
  • Apamin - Cette protéine présente une similitude significative avec les neurotoxines de venin de serpent et de scorpion et stimule fortement la structure du système nerveux.
  • Hyaluronidase - aide le poison à se répandre dans tout le corps.
  • Phospholipase A - améliore le processus inflammatoire et stimule l'hémolyse des globules rouges.
  • Histamine - dilue les vaisseaux sanguins, provoque une inflammation.

En outre, une protéine spéciale incluse dans le venin d'abeille amène les mastocytes des tissus affectés à libérer leur propre histamine, qui est le principal activateur des processus allergiques.

Le poison de la guêpe est caractérisé par la présence de la substance kinine, qui provoque la dilatation des vaisseaux sanguins, la contraction des muscles lisses et provoque une inflammation aiguë. Et le venin de divers types de frelons contient également de l'acétylcholine, qui ralentit la fréquence cardiaque, abaisse la pression artérielle, réduit les muscles des bronches et augmente la sécrétion des glandes bronchiques.

Dans le monde entier, trois fois plus de personnes meurent d'une réaction allergique à une morsure d'insecte que d'une morsure de serpent, et une personne peut mourir d'une seule morsure.

La réaction aux piqûres d'insectes suceurs de sang - punaises de lit, puces, moustiques, etc. - est provoquée par la présence dans leur salive d'enzymes spéciales provoquant des allergies (par exemple, des substances empêchant la coagulation rapide du sang). En outre, une puce, par exemple, se mord souvent littéralement dans la peau, presque avec la tête, introduisant des substances irritantes supplémentaires dans la plaie.

La photo ci-dessous montre une puce au moment de la morsure:

Dans la salive des adultes, les punaises de lit contiennent un analgésique, de sorte que leurs piqûres sont pratiquement indolores et ne se retrouvent généralement que le matin. De plus, la salive des insectes suceurs de sang contient parfois des agents pathogènes de maladies très dangereuses: paludisme, peste, tularémie, hépatite B, anthrax et autres.

Symptômes et formes d'une réaction allergique aux piqûres d'insectes

La force de la réaction allergique d’un organisme dépend de la quantité et du degré d’agressivité de l’allergène injecté, ainsi que du nombre d’anticorps correspondants qui circulent dans le sang humain. D'une morsure à une morsure d'insectes de la même espèce, le titre en anticorps (c'est-à-dire leur concentration) peut augmenter. En conséquence, la force de réponse de l'organisme augmentera.

Après une piqûre d'insecte, une réaction allergique se produit parfois instantanément, et parfois elle ne se manifeste que pendant quelques dizaines de minutes, parfois - heures. S'il n'y a pas de sensibilisation à l'allergène, la peau rougit, se gonfle et se démange dans la zone des dommages. En règle générale, ces symptômes ne durent pas longtemps et disparaissent sans laisser de trace. Mais en présence de sensibilisation, le corps réagit beaucoup plus fortement et cette réaction ne se limite plus aux manifestations locales.

Photographie d'une réaction allergique à une piqûre d'abeille:

Ainsi, les symptômes d'une allergie aux piqûres d'insectes peuvent varier considérablement en nature et en gravité. Par exemple, les symptômes peuvent être:

  • Douleur localisée de brûlure, gonflement de la peau, gonflement ou induration, hyperémie, démangeaisons, éruption cutanée;
  • Généralisé - urticaire, conjonctivite, rhinite, faiblesse, fièvre avec ou sans frissons, vertiges, difficultés respiratoires, baisse de la pression artérielle, pouls rapide de remplissage faible, douleurs cardiaques, évanouissements.

Des maladies potentiellement mortelles telles que l'œdème de Quincke et le choc anaphylactique peuvent également survenir.

La photo montre un exemple d'angioedema:

Les éruptions cutanées causées par les piqûres d’insectes peuvent également varier considérablement en intensité, en apparence et en localisation. Il peut s'agir de cloques, de nodules, de taches érythémateuses, d'érosion et d'autres variations. Dans les cas graves, une éruption nécrotique bulleuse hémorragique se produit.

Lors du peignage à travers la peau endommagée peut pénétrer l'infection. En même temps, les éléments de la peau se transforment en pustules (pustules) et parfois en ulcères qui ne guérissent pas longtemps.

Les réactions allergiques dues aux piqûres d’insectes peuvent être masquées par d’autres réactions allergiques, les éruptions cutanées pouvant être similaires. Par conséquent, dans chaque cas, vous devez essayer de déterminer exactement la cause de l'éruption cutanée.

Allergie chez un enfant: à quel point est-ce dangereux?

Souvent, les enfants réagissent aux effets de l’allergène plus fortement et plus longtemps que les adultes (bien que dans certains cas, la situation soit inverse). Les taches de piqûres d’insectes peuvent persister plusieurs jours.

Les piqûres d’insectes provoquent souvent de fortes démangeaisons: à cause de la démangeaison constante, l’enfant peigne parfois sa peau jusqu’au sang, ce qui présente un risque d’infection, ce qui peut constituer un risque supplémentaire pour la santé.

«Nous avons eu une très mauvaise situation l'été dernier. Nous sommes allés en Crimée pendant une semaine à Olenevka et Sasha a été mordue par une sorte de guêpe. Il dit grand et mince. Je pensais qu'il faisait l'imbécile, parce qu'en général il était un garçon calme et même s'il était blessé, il ne crierait pas. Immédiatement, il a viré au bleu du cri, on ne pouvait pas le retenir, on avait l’impression qu’il avait des convulsions. Une vue terrible. La main a gonflé à la fois et il ne pouvait pas la plier. Une éruption cutanée est apparue et un visage s'est propagé à l'arrière. Et l'enfant agite toujours et crie. Eh bien, la clinique a été ouverte. Nous l'avons pris pendant un moment - vingt minutes s'étaient écoulées, il commençait déjà à s'évanouir, la température avait augmenté. Les médecins ont piqué quelque chose, mis le compte-gouttes, ont dit que l'enfant avait un choc anaphylactique et que si nous étions en retard, nous aurions pu passer à côté. J'ai appris plus tard de quel genre de guêpes elles étaient. Ils disent que les noms de route sont appelés marron et large, et que la morsure est la plus douloureuse. En conséquence, nous avons été obligés de rester en Crimée pendant une autre semaine, car ce n'est que cinq jours plus tard que Sasha a été libérée du centre médical.

La photo ci-dessous montre un exemple d'irritation grave causée par des piqûres d'insectes chez un enfant:

Avec une forte sensibilisation au poison des hyménoptères, après une morsure, un enfant peut rapidement développer une réaction compliquée sous forme d'œdème de Quincke et de choc anaphylactique. Les parents du bébé doivent toujours garder présent à l’esprit ce qui suit: s’il ya une urticaire ou d’autres manifestations cutanées prononcées après une piqûre d’insecte, ainsi que l’apparition de symptômes allergiques courants, il est nécessaire de consulter un médecin d’urgence. Dans ce cas, il est préférable de ne pas se soigner soi-même, car de nombreux médicaments ont des limites d'utilisation pour les enfants.

Quel est le danger des allergies aiguës?

L'urticaire après les piqûres d'insectes n'est pas la manifestation la plus dure de l'allergie. Les symptômes d’intoxication générale, de chute brutale de la pression artérielle, d’asphyxie et d’effondrement sont beaucoup plus dangereux - tous pouvant constituer une menace pour la vie d’une personne.

Les complications les plus dangereuses de l’allergie sont le choc anaphylactique et l’œdème de Quincke.

L'œdème de Quincke ou, autrement, l'urticaire géante, est un œdème étendu de tissus présentant un tissu adipeux sous-cutané bien développé. Cet œdème est provoqué par une libération puissante dans le sang de substances biologiquement actives qui provoquent la dilatation des vaisseaux sanguins et augmentent leur perméabilité.

Un gonflement important du larynx et de la langue est très dangereux - dans ce cas, le risque d'asphyxie est élevé et une personne peut mourir d'asphyxie. L'œdème cérébral est également à haut risque et peut entraîner l'apparition de symptômes neurologiques: convulsions et paralysie. Lorsque ces réactions graves aux piqûres d'insectes pour le traitement des allergies du patient devraient être hospitalisés d'urgence.

La photo ci-dessous montre un œdème de Quincke:

Le choc anaphylactique, qui se développe parfois aussi après une piqûre d’insecte, est dû à une altération de la circulation sanguine périphérique et centrale sous l’influence de substances biologiquement actives libérées dans le sang en grande quantité (en particulier la sérotonine).

La victime devient agitée. Il a le souffle court, la miction est perturbée, la confusion survient. La peau devient froide, bleuâtre et humide. Des nausées, des vomissements, de la diarrhée peuvent se rejoindre.

En cas de choc anaphylactique développé, on observe généralement une irritation de la peau après une piqûre d’insecte, accompagnée d’une douleur intense et d’un gonflement croissant. Les démangeaisons locales se propagent rapidement sur une grande partie du corps. Souvent, œdème laryngé, broncho-laryngospasme se rejoignent et chute de la pression artérielle. Sans traitement adéquat, une personne peut mourir dans les minutes ou les heures qui suivent l'asphyxie et un collapsus vasculaire adhérent.

Médicaments antiallergiques pour les piqûres d'insectes

Les médicaments antiallergiques utilisés après les piqûres d’insectes peuvent être répartis dans les groupes suivants:

  • Antihistaminiques ou inhibiteurs des récepteurs H1: Ière génération - Dimedrol, Diprazine, Suprastine, Tavegil, Diazoline, IIème génération - Astemizol, Terfénadine, IIIème génération - Loratadine (Claritine), Azélastine.
  • Stabilisateurs mastocytaires: nédocromil, kétotifène, intal.
  • Glucocorticoïdes: Prednisolone, Hydrocortisone, Bétaméthasone.
  • Médicaments symptomatiques: adrénaline, salbutamol, fénotérol.

Parmi les antihistaminiques contre les piqûres d’insectes, on prescrit plus souvent des médicaments de la nouvelle génération (II et III). Ils ne possèdent pas d'effets cardiotoxiques et hépatotoxiques, n'inhibent pas le système nerveux central, leur durée d'action est plus longue.

Largement utilisé pour les allergies, y compris les piqûres d’insectes, a été administré à Claritin. Cependant, il convient de noter que dans certains cas, la prescription est également justifiée par les préparatifs de la génération I, qui n'agissent pas longtemps, mais leur action est plus rapide.

Lors de la prise de médicaments, y compris Diazolin, Suprastin, Dimedrol et d’autres, il faut se rappeler que les substances médicamenteuses elles-mêmes peuvent dans de rares cas causer des réactions allergiques, jusqu’à l’œdème de Quincke.

Dans la médecine traditionnelle, la teinture de calendula, le jus d'oignon, le jus de plantain et le jus de citron, ainsi que la solution de bicarbonate de soude sont utilisés pour soulager l'irritation provoquée par les piqûres d'insectes. Pour les piqûres de moustiques, l'infusion de laconosa, on utilise de l'herbe à poux.

Un insecte effraie les huiles essentielles de girofle, d'anis, d'eucalyptus et de basilic.

L'hydrocortisone et d'autres glucocorticoïdes utilisés localement, par exemple sous forme de pommade, contribueront à soulager l'inflammation locale provoquée par les piqûres d'insectes.

Premiers secours pour le développement de l'allergie aux piqûres d'insectes

Pour les piqûres d'insectes piqueurs (guêpes, frelons, abeilles), vous devez immédiatement donner les premiers soins à une personne sans attendre les signes d'allergie.

Parfois, il semble à la victime que rien de grave ne s'est produit - vous penserez que la guêpe (ou l'abeille) a été mordue. Et le plus souvent, rien de vraiment terrible ne se passe. Cependant, une réaction allergique se développe parfois si rapidement que le score peut durer plusieurs minutes.

Quand une abeille mord, il est nécessaire de retirer le dard avec une pince à épiler le plus rapidement possible, car le sac contenant le poison qui y est associé continue de se contracter et de s’injecter le poison sous la peau. En cas de morsure de guêpes et de frelons, la piqûre ne doit pas être recherchée - ces insectes dans la plaie ne la quittent pas et peuvent piquer à plusieurs reprises.

Pas plus tard qu'une minute après le moment de la morsure, il peut être efficace d'aspirer le poison de la plaie (ceci doit être fait pendant une courte période, pas plus d'une minute, toujours en crachant).

Ensuite, vous devez ralentir le taux d'absorption du poison dans le sang et contribuer à réduire le gonflement allergique local causé par une morsure d'insecte. Pour ce faire, vous devez attraper un rhume, par exemple un sac de glace.

Si une personne est sujette à de graves allergies aux piqûres d’insectes, elle le sait, mais il se trouve qu’elle n’a pas d’auto-injecteur avec adrénaline (en général, les personnes allergiques l’emportent toujours avec lui), il est alors utile de prendre des mesures supplémentaires. Lorsque vous mordez la jambe ou le bras, un garrot est appliqué sur le membre. Cela vous permettra de gagner du temps et que le poison ne pourra pas se répandre dans le corps avec la circulation sanguine. Appelez d'urgence une ambulance.

Les démangeaisons et les éruptions cutanées après une piqûre d’insecte aident à réduire les médicaments spéciaux: il peut s’agir de sprays et de pommades contenant du panthénol, du gel de Fenistil, des pommades hormonales telles que Advantan et Hydrocortisone, des baumes spéciaux de piqûres d’insectes destinés aux enfants des séries Gardex et Mosquitall.

Lors de la fourniture des premiers secours ne devrait pas:

  • Boire de l'alcool - afin d'éviter l'expansion des vaisseaux sanguins et accélérer l'absorption du poison dans le sang.
  • Pour refroidir la zone touchée par la morsure avec de la terre ou de l'argile crue, vous pouvez ainsi aggraver l'infection, y compris celle du tétanos, qui peut être fatal.
  • Essayer de faire sortir le poison de la plaie - un tel massage ne fera que provoquer une propagation accélérée du poison dans les tissus voisins.
  • Utilisez Diprazin et d'autres inhibiteurs de l'histamine H1 de la première génération dans les réactions allergiques graves. Ils sont inefficaces par rapport à l'histamine, mais ils peuvent réduire considérablement la pression artérielle, ce qui aggravera encore la situation.

Que faire avec des conséquences graves?

Le traitement des réactions allergiques compliquées doit être effectué par un médecin.

Au stade préhospitalier, l'inhalation de glucocorticoïdes au moyen d'un nébuliseur (0,25 mg de budézonide au stade compensé de la sténose, 0,5 mg au stade sous-compensé, 1 mg à la sténose laryngée du troisième degré) est utilisée pour traiter la sténose laryngée aiguë et normaliser la pression artérielle. Le nombre maximum d'inhalations - 3 avec un intervalle de 20 minutes.

Suprastin avec complications après piqûres d’insecte est utilisé avec l’inefficacité d’un traitement par inhalation ou en l’absence de nébuliseur - par voie intramusculaire ou orale (avec sténose compensée). Les glucocorticoïdes systémiques (prednisolone) sont injectés par voie intraveineuse, l'adrénaline par voie sous-cutanée.

Pour supprimer l'attaque d'étouffement, vous pouvez utiliser Berodual, Salbutamol - par le biais d'un inhalateur ou d'un nébuliseur.

Il faut se rappeler que lorsque les premiers signes d’une forme grave d’allergie après une piqûre d’insecte apparaissent, la victime doit être emmenée à l’hôpital le plus tôt possible (vous devez également consulter par téléphone les moyens de l’aider). S'il n'y a aucune expérience en matière de premiers secours à d'autres personnes, la victime doit être placée sur le dos, un coussin de vêtement sous la tête, prendre un verre et ne pas administrer de médicaments qui ne lui donnent pas entièrement confiance. Dans de nombreux cas d’allergie aiguë, ce sont les actions peu professionnelles de volontaires qui contribuent à aggraver la situation. La meilleure chose à faire est donc d’amener une personne chez un médecin le plus rapidement possible.

Piqûres d’insectes: manifestations allergiques et leur traitement

Une personne rencontre des insectes qui piquent à plusieurs reprises dans sa vie. Pour certains, il s'agit d'un phénomène courant qui ne cause pas beaucoup d'inconfort, pour d'autres, il s'agit d'un problème grave qui nécessite une intervention médicale. Certains cas de morsures sont même entachés de mort. Par conséquent, il est nécessaire de connaître les conséquences possibles du contact avec les insectes, les méthodes de premiers secours en cas de morsure et les principes de traitement.

Les effets des piqûres d'insectes

La piqûre d'un insecte provoque une certaine réaction du corps humain. Le degré de sa manifestation dépend de deux facteurs: le type d'insecte et l'état de santé de l'insecte mordu. La piqûre d'une espèce toxique a de graves conséquences sur la santé et nécessite une intervention médicale urgente. Les insectes non toxiques ne présentent souvent pas de danger pour la vie, mais ils provoquent parfois même une réaction allergique grave. Cela est dû aux particularités du système immunitaire de la personne mordue et à sa tendance aux allergies. Si la victime est allergique, même une morsure de moucheron ou de moustique peut lui causer un œdème important, une éruption cutanée et une augmentation de la température corporelle.

Réaction allergique locale

Lorsqu'une personne a développé une immunité et que l'insecte qui l'a mordu n'était pas toxique, il existe une allergie locale de gravité variable. Il peut se manifester par un gonflement, une rougeur, un gonflement et des démangeaisons au site de la morsure. Ces symptômes provoquent des morsures d'araignées, de punaises de lit, de moucherons, d'abeilles, de guêpes, de bourdons, de frelons et de tiques. L'allergie se développe en réaction de l'organisme à des agents étrangers qui, avec la salive d'insecte, pénètrent dans les tissus humains. Des démangeaisons peuvent également survenir lors de la cicatrisation d'une plaie formée par une piqûre d'insecte.

Parfois, une bosse se forme sur la peau au site de la morsure. Cela se produit pour plusieurs raisons:

  • l'immunité ne fait pas face à la neutralisation des substances toxiques de la salive d'insecte et l'infiltration se produit;
  • une infection a pénétré dans la plaie formée après la morsure;
  • sous la peau, se développent des larves d'insectes qui piquent une personne (caractéristique des mouches à ventre).

Après une piqûre d'insecte, les ganglions lymphatiques peuvent devenir enflammés et grossir. Il s’agit d’une réaction du système lymphatique qui empêche la propagation de l’infection dans tout le corps.

Réaction allergique systémique

Une réaction allergique plus grave, provoquée par les morsures de frelons, guêpes, abeilles, bourdons et autres insectes piqueurs, est une réaction systémique du corps. Ses conséquences sont:

  • éruption rouge sous la forme de taches ou de papules, peut s'étendre aux zones de la peau qui sont loin d'être mordues;
  • Œdème - affecte non seulement les endroits affectés par les morsures, mais également d'autres parties du corps. Le plus grand danger est le gonflement des voies respiratoires, car il y a un risque de suffocation;
  • Le choc anaphylactique est une réaction allergique se développant rapidement, caractérisée par une forte diminution de la pression artérielle, une perte de conscience et un arrêt cardiaque. Peut se produire avec plusieurs piqûres d'insectes piqueurs, le plus souvent des frelons.

Premiers secours pour les piqûres d'insectes

Quelle que soit la gravité de l'état d'une personne après une piqûre d'insecte, un certain nombre de précautions doivent être prises pour que son bien-être ne se détériore pas. Tout d'abord, en ce jour devrait arrêter de fumer, l'alcool et les mouvements actifs. Tout cela provoque l'expansion des vaisseaux sanguins et, par conséquent, augmentera la vitesse de distribution des substances toxiques dans le corps. Pour la même raison, vous ne pouvez pas chauffer la morsure. Les autres actions se limitent à limiter la zone d'inflammation. Pour cela, vous avez besoin de:

  1. Refroidissez la morsure et pressez-la avec un bandage.
  2. Si un grand nombre de morsures sont concentrées sur le bras ou la jambe, le membre est alors soulevé pour soulager les poches.
  3. Désinfectez les piqûres avec de l'iode, de l'alcool ou un autre antiseptique.
  4. Utilisez n'importe quelle solution qui soulage les démangeaisons et l'enflure (savon, soude, sel, etc.).
  5. Prenez le médicament contre les allergies - diazoline, loratadine, suprastine, etc.

Une heure après le premier secours fourni à la victime, il est nécessaire d’évaluer son état et d’élaborer un plan d’action. Dans les cas où il existe une forte réaction allergique avec une détérioration significative de la condition humaine, il est possible qu’elle ait été piquée par une espèce d’insecte toxique. Ensuite, le patient devrait être hospitalisé d'urgence.

Traitement allergique

Si vous êtes allergique aux piqûres d’insectes, le traitement peut être effectué à l’aide de remèdes populaires et de médicaments, en fonction de la gravité des symptômes. Après les premiers soins, des médicaments sont disponibles.

Recettes de médecine traditionnelle

Parfois, une réaction allergique se développe très rapidement et il est urgent d'éliminer les symptômes. Ensuite, pour le traitement des moyens les mieux adaptés pouvant être préparés à partir d’ingrédients naturels ou de ce qui se trouve dans chaque foyer. Les recettes suivantes sont efficaces:

  1. De l'eau Même un simple lavage des piqûres à l'eau froide aide à éliminer les démangeaisons et l'enflure.
  2. Solution de savon. Préparez un mélange concentré d’eau et de savon noir. Les pansements imbibés de cette solution soulagent les démangeaisons, les rougeurs et les bosses sur le site de la morsure.
  3. Gadgets et thé de rubdown. Vous pouvez utiliser comme thé noir ordinaire et les frais de médicaments.
  4. Fixez une feuille de pissenlit fraîche sur la plaie et fixez-la pendant 3 heures. Après avoir remplacé la feuille par une nouvelle.
  5. Dans un verre d'eau fraîche est ajouté à 1 cuillère à café de sel et / ou de soda. Cette solution peut effacer les endroits mordus ou faire des lotions avec elle. Le gruau de poudre de soude est également utilisé. Cela aide de se gratter et de gonfler.
  6. Dentifrice ou pommade au menthol. L'effet rafraîchissant du menthol soulage les brûlures et les démangeaisons. Mais cette pommade ne peut pas être appliquée aux plaies ouvertes.
  7. Une solution de vinaigre et d'eau dans une combinaison de 1: 1. Utilisé pour frotter les morsures ou les lotions. La compresse peut être laissée pendant 30 à 40 minutes. Après cela, vous devez faire une pause de quelques heures. Avant la procédure suivante, la peau est frottée avec de l'alcool. La solution acétique aide à éliminer l’œdème au site des piqûres.
  8. Décoction concentrée de feuilles et tiges sèches de Veronica officinalis. Vous pouvez utiliser pour essuyer la peau affectée ou faire des compresses pendant 2 heures. Placez recouvert d'une compresse doit être enveloppé avec un bandage ou en polyéthylène. Veronica officinalis a une action antiallergique et est capable de soulager l'inflammation après les morsures d'araignées et de presque tous les insectes.
  9. Jus d'oignon La moitié de l'oignon est appliquée sur la piqûre ou une compresse est faite d'oignon finement haché.
  10. Les feuilles de persil sont broyées jusqu'à ce que le jus soit extrait et appliqué sur la peau affectée.
  11. Pour réduire l'inflammation, le gonflement et l'œdème, la région de la morsure est essuyée avec une solution d'ammoniaque, d'alcool borique ou d'éthyle dilué avec de l'eau dans des proportions égales. L'acide borique peut être utilisé pour fabriquer des lotions qui changent en séchant. Réduire les bosses aide à essuyer les morsures avec de l'iode.
  12. La bouillie de feuilles de plantain est disposée sur la morsure et fixée avec un bandage.
  13. Dans deux verres d'eau bouillante, ajoutez 1 cuillère à soupe de millepertuis sec, d'écorce de menthe et de chêne. Le mélange est bouilli à feu doux pendant environ 15 minutes et filtré. La décoction à froid sert à faire des lotions.
  14. Le gruau d'une feuille de chou est appliqué sur les sites de morsure.
  15. Faire un mélange d'huiles: 1 cuillère à soupe de légume, 5 gouttes de citron et 5 gouttes de menthe. Saturer la gaze avec le mélange d'huile et appliquer à la morsure. Couvrir le pansement avec du polyéthylène et fixer avec un pansement.

Les médicaments

Parmi les médicaments utilisés pour éliminer les effets d’une piqûre d’insecte, l’avantage est celui des pommades et des gels. Mais dans les cas graves, il est nécessaire de prendre des pilules ou des injections de médicaments pour soulager la douleur et l’inflammation. Le traitement des allergies aux piqûres d'insectes peut inclure les groupes de remèdes suivants:

  1. Antihistaminiques - réduire l'enflure et les démangeaisons. Par exemple, gel de fenistil, benadril, tavegil, loratadine. Pour les grosses bosses au site de la morsure, ils sont prescrits en association avec des antibiotiques tels que l'azithromycine, la ciprofloxacine, l'amoxiclav.
  2. Glucocorticoïdes - réduisent l'enflure et l'inflammation. Par exemple, la pommade à la flucine, au sinaflan, à la prednisolone et à l'hydrocortisone.
  3. Un complexe d'antibiotiques et de glucocorticoïdes - prescrit pour l'oedème, les bosses, les infections au site de la morsure, un processus inflammatoire important. Par exemple, cremgen, thymistine, hyoxysone, triderm.
  4. Les pommades antibiotiques - réduisent l'inflammation et les infections, sont prescrites pour guérir sur le site de la morsure. Par exemple, oflokain, lévomékol, lévosine, sintomycine.
  5. Corticostéroïdes - ont un effet anesthésique et réduisent l'enflure. Par exemple, la prednisone.
  6. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens - éliminent la douleur, la fièvre, l’inflammation. Par exemple, l'acétaminophène, l'aspirine, l'ibuprofène.
  7. Antiseptiques - soulagent les démangeaisons et la douleur. Par exemple, menovazine.

Parfois, le médecin prescrit une compresse à partir de plusieurs groupes de médicaments. Par exemple, soulage bien le gonflement et le gonflement au site de la compresse mordante à base de Dimexidum. Pour ce faire, il est dilué avec de l'eau dans un rapport de 1: 4 et ajouter un antibiotique, une pommade d'hydrocortisone et de l'héparine. La compresse du mélange est appliquée sur les zones touchées pendant 2 heures.

En cas de réaction allergique systématique avec difficulté à respirer, utilisez les moyens suivants:

  • injection d'épinéphrine;
  • des glucocorticoïdes et des préparations diurétiques pour soulager l'œdème, par exemple l'hydrocortisone, le furosémide;
  • des antihistaminiques;
  • les corticostéroïdes;
  • goutte à goutte d'oxygène;
  • trachéotomie ou intubation trachéale.

Lorsqu'un choc anaphylactique se produit, la victime est hospitalisée et des mesures sont prises pour rétablir l'activité cardiaque et la respiration:

  • massage cardiaque, ventilation artificielle des poumons;
  • administrer de l'adrénaline ou de l'épinéphrine;
  • utilisation de glucocorticoïdes, d'antihistaminiques, de corticostéroïdes, de bronchodilatateurs;
  • perfusion intraveineuse de solutions colloïdales et salines pour normaliser la pression.

Thérapie longue

Lorsqu'une personne est au courant de la présence d'une allergie aux piqûres de certains insectes, elle doit se protéger le plus possible. Pour ce faire, vous pouvez effectuer les opérations suivantes:

  1. Utilisez des répulsifs, par exemple off, autan, glous. Il est nécessaire d'éviter les lieux d'accumulation d'insectes, de porter des vêtements qui couvrent le corps le plus possible, de ne pas utiliser des produits cosmétiques ou des parfums excessivement parfumés.
  2. Emportez une trousse de premiers soins contenant des produits de premiers soins pour les allergies.
  3. Apprenez à faire des injections vous-même.
  4. Achetez des identifiants médicaux - un bracelet ou un pendentif. Ils contiendront des informations sur les caractéristiques des allergies et aideront les médecins à fournir les premiers secours.

Ces techniques sont particulièrement importantes à observer chez les enfants. Si l'enfant est petit, il est nécessaire que, dans son environnement, il existe des personnes connaissant la présence d'allergies et capables de fournir les premiers soins.

Si une personne a observé à plusieurs reprises une allergie systémique, ou une réaction locale étendue, qui s'aggrave à chaque nouveau cas, il est utile de suivre un traitement d'immunothérapie. Cela peut empêcher le développement d'allergies aiguës lors de la prochaine piqûre d'insecte.

Réaction allergique à un moucheron

Un insecte aussi petit, comme un moucheron, est également dangereux, en particulier pour les personnes allergiques. Il existe près de 2000 espèces différentes de simulies. Leur salive est à des degrés divers toxique pour les tissus humains. Très souvent, la victime ne remarque même pas immédiatement qu’elle a été mordue. Cela est dû au fait que, d’une part, l’insecte est très petit et, d’autre part, lorsqu’on mord la morsure, l’anesthésique est injecté dans le corps. Mais développez rapidement un œdème et de fortes démangeaisons.

Les moucherons peuvent attaquer les humains très rapidement. Le plus grand danger est leur attaque massive. Mais même des piqûres uniques de certaines espèces ont parfois des conséquences graves, car les moucherons souffrent de peste, de tularémie, de myxomatose et d'hémosporidose. Par conséquent, les répulsifs doivent être utilisés, surtout si vous devez marcher par une journée chaude près des plans d’eau ou des hautes herbes. Par temps frais et en soirée, la probabilité d'être mordu par un moucheron est considérablement plus faible.

La réaction aux piqûres de moucherons peut se manifester par une allergie locale et, moins fréquemment, par une allergie systémique. Les morsures douloureuses causent des symptômes plus graves. Les changements locaux se manifestent comme suit:

  • rougeur de la peau dans les endroits de concentration de morsure;
  • plaies simples sur le site de la morsure, entourées d'un halo rougi;
  • gonflement des parties mordues du corps;
  • éruption cutanée variée et érythème aigu;
  • brûlure, démangeaisons sévères et douleur de la peau mordue;
  • gale noire dans les endroits peignés morsures.

La mesure dans laquelle la réaction allergique à la morsure du moucheron sera exprimée dépend de plusieurs facteurs: le nombre de morsures, la variété de toxines dans la salive des insectes, l’âge et l’état de la santé humaine. Un grand nombre de morsures ou d'infection dans les plaies entraîne une grave intoxication du corps. Dans ce cas, les symptômes suivants peuvent survenir:

  • augmentation de la température corporelle de 37 à 39 ° C;
  • ganglions lymphatiques enflés;
  • la tachycardie;
  • abaisser la pression artérielle;
  • choc anaphylactique.

Pour le traitement des allergies causées par la morsure d'un moucheron, les mêmes remèdes sont utilisés que pour attaquer d'autres insectes. Le traitement vise avant tout à soulager les démangeaisons et à prévenir ainsi les éraflures, les plaies et les infections du corps. Pour ce lieu, les piqûres sont traitées avec des pommades et des solutions antiprurigineuses, refroidies, imbibées et constamment désinfectées. S'il n'est pas possible d'éviter la pénétration de l'infection dans le corps, des antibiotiques sont prescrits, des lotions avec des antiseptiques, il est parfois nécessaire de recourir à la chirurgie. Au stade de la récupération, continuez à désinfecter la peau et utilisez des gels et des onguents cicatrisants.

Les piqûres d'insectes peuvent avoir des conséquences très désagréables. Par conséquent, avant de partir, il est préférable de vous protéger le plus possible. S'il n'est pas possible d'éviter une morsure et qu'une réaction allergique se soit produite, vous devez immédiatement consulter un médecin. Une décision indépendante sur l'utilisation de médicaments anti-allergiques ne peut qu'aggraver l'état de santé.

Allergie aux piqûres d'insectes

L'allergie aux piqûres d'insectes est un phénomène courant. De plus, ce type de réaction allergique est de plus en plus courant. Cela est dû à de nombreux facteurs, tels que l’écologie défavorable, l’hérédité, les habitudes alimentaires et l’intoxication chronique de l’organisme.

Il semblerait que ce qui pourrait être une piqûre dangereuse d'un moustique, d'un frelon ou d'une guêpe? Mais les manifestations de telles allergies peuvent être mortelles. Malgré le fait que, comparé au nombre de types d'insectes dans le monde, le nombre de réactions allergiques à ceux-ci est disproportionné, un recours retardé à des experts peut entraîner des complications et la mort.

Dans le monde, selon les données statistiques, d'une allergie aux piqûres d'insectes, un million et demi à deux fois plus de décès que de morsures de serpent, par exemple. Nous examinons ci-dessous les causes du développement, les symptômes, les méthodes de traitement et les actions préventives en cas d'allergie aux morsures d'insectes.

Causes de l'allergie aux morsures de divers types d'insectes

On pense qu'après la manifestation d'une réaction allergique chez l'enfant, avec l'âge, le patient ne cesse pas d'être sensible à cet allergène. Dans environ 20% des cas signalés, une réaction allergique persiste toute la vie. Le plus souvent, les insectes qui causent des allergies incluent des membres de l'ordre des hyménoptères - abeilles, guêpes, bourdons et moustiques. En plus d’eux, les puces et les punaises de lit peuvent être des provocateurs fréquents d’allergies chez l’homme. En cas de morsure, de nombreux insectes sécrètent des substances qui violent la coagulation du sang, ce qui peut déclencher une réaction du corps sous forme de gonflement, de rougeur et de démangeaisons. Souvent, la tendance à l’allergie aux piqûres d’insectes est héréditaire.

Espèces d'insectes allergiques

Le plus souvent, une réaction allergique se produit lorsque l'abeille pique. Les abeilles elles-mêmes ne sont pas considérées comme des insectes agressifs. Elles meurent après avoir été mordues et ne piquent donc que lorsqu'il existe une menace importante. La piqûre des abeilles, avec laquelle elles percent la peau, a des dents. Pour cette raison, les abeilles ne peuvent pas tirer la piqûre et s'envoler, l'arrachant. La piqûre reste sur le corps de la victime, une glande contenant du poison et une partie du tube digestif de l'insecte. Cela conduit à la mort de l'abeille.

Aussi souvent provoquer des allergies guêpe et frelons. Ce sont des insectes agressifs dans la nature. Surtout pendant la période d'épuisement des stocks alimentaires - à la fin de l'été et à l'automne. En raison de l’absence d’écaillement sur leur aiguillon, qui permet de l’enlever du corps de la victime sans difficulté, ces insectes peuvent mordre à plusieurs reprises.

L'allergie aux piqûres de moustiques est un problème assez commun. Une fois mordu, ce type d'insecte sécrète des substances contenant des allergènes. Une légère rougeur et un gonflement local au site de la morsure, ainsi que des démangeaisons assez graves - manifestations d'une forme légère d'allergie, caractéristiques de l'écrasante majorité de la population mondiale. Cependant, le corps de certaines personnes réagit aux piqûres de moustiques par une réaction allergique grave et à part entière. Le traitement des allergies aux piqûres de moustiques sera décrit ci-dessous, ainsi que des moyens de prévenir une réaction allergique.

D'autres insectes suceurs de sang, tels que les puces, les poux, les punaises de lit et les moucherons, provoquent des allergies relativement moins fréquemment dans les trois premiers groupes. Néanmoins, la probabilité d'une telle allergie doit être rappelée. L'allergie aux piqûres de punaises de lit est dangereuse dans la mesure où la piqûre elle-même passe généralement inaperçue. En effet, les insectes libèrent des analgésiques lorsqu'ils sont mordus et piquent généralement la nuit. En conséquence, le bien-être peut se détériorer la nuit et la cause de cette détérioration peut rester inconnue.

Symptômes de l'allergie aux piqûres d'insectes

Les symptômes d'allergie aux piqûres de moustiques, ainsi que les piqûres d'autres espèces d'insectes, présentent des caractéristiques similaires. L'un des types de réaction allergique les plus courants et les plus bénins est la rougeur au site de la morsure et les démangeaisons. Dans le cours normal de la réaction, la tache rouge ne devrait pas dépasser cinq centimètres de diamètre et devrait disparaître d'elle-même au bout de 1 à 5 jours.

Parmi les symptômes d'allergie les plus graves, il convient de distinguer l'œdème, à la fois petit, au site de la morsure et couvrant de larges zones du corps. L’œdème de Quincke est un exemple d’une œdème généralisée, c’est-à-dire qui se propage à l’ensemble du corps. Ce type de réaction peut entraîner une perturbation grave du fonctionnement des organes internes et la mort.

En règle générale, les symptômes d'allergie aux piqûres d'insectes apparaissent presque instantanément - dans les 5 à 30 minutes qui suivent. Toutes les manifestations sont divisées de manière conditionnelle en trois types - symptômes légers, généraux et graves.

  • Symptômes bénins. Ceux-ci comprennent des rougeurs locales, des démangeaisons, un léger gonflement du site de la morsure ne dépassant pas 2 centimètres de diamètre.
  • Symptômes communs. Ces symptômes comprennent l'urticaire, gonflement du site de la morsure avec un diamètre de 7 à 10 centimètres. Des vertiges, un essoufflement, des douleurs abdominales, des nausées et des vomissements peuvent être ajoutés.
  • L'oedème de Quincke est une manifestation sévère de l'allergie. Il se manifeste par un gonflement prononcé des tissus du visage et du cou, tandis que le patient a des difficultés à respirer, cet état s'accompagne d'une diminution de la pression, d'une augmentation du rythme cardiaque et d'un sentiment de peur de la mort. Le choc anaphylactique est une autre manifestation grave de l’allergie. Elle se manifeste par une chute brutale de la tension artérielle, la peau devient pâle, bleuâtre, se couvre de sueur collante, la miction involontaire et la défécation sont possibles, le patient perd conscience.

L’utilisation du détoxifiant entérique enterosgel est justifiée à tous les stades du développement des allergies.

Chez les enfants, les symptômes se manifestent sous des formes plus sévères que chez les adultes. Par exemple, le gonflement au site de la morsure peut ne pas s'atténuer dans les 10 à 12 jours. L'allergie aux piqûres de moustiques chez un enfant dont la photo est située en dessous, même sous sa forme la plus légère, s'accompagne d'un rougissement et d'un gonflement du site de la morsure plus gros que celui d'un adulte.

Il est important de se rappeler qu'un enfant souffrant de démangeaisons sévères va essayer de gratter la zone touchée, ce qui peut entraîner une infection. Les réactions allergiques aux piqûres de moustiques chez un enfant, ainsi que les piqûres d'autres insectes, sont parfois même plus dangereuses que chez les adultes.

Traitement d'allergie aux piqûres d'insectes

Le traitement de types de réactions allergiques telles que l'allergie aux piqûres de moustiques, l'allergie aux piqûres de puces et d'autres types d'allergies aux piqûres d'insectes ne diffère pratiquement pas les uns des autres. Le traitement se déroule essentiellement en plusieurs étapes:

  • retrait d'une piqûre lorsqu'elle est présente;
  • l'imposition d'un harnais à 15-20 cm au-dessus de la morsure, si possible;
  • prendre des antihistaminiques;
  • assurer le refroidissement du site de la morsure et le repos complet.

Si l'allergie se manifeste pour la première fois, quel que soit le type de piqûre d'insecte, le médecin peut vous recommander des tests spéciaux pour clarifier l'allergène spécifique ayant provoqué une réponse immunitaire. En plus d'un examen approfondi du patient, le spécialiste vous prescrira des médicaments anti-allergiques à l'action locale et générale, qui contribueront à atténuer les manifestations désagréables d'une réaction allergique.

Il convient de rappeler que, parfois, les symptômes que l’on peut considérer comme la manifestation d’une allergie sont en fait une réaction à une infection qui, mordue, a été emportée dans le corps par un insecte. Comme on le sait, certains insectes suceurs de sang sont porteurs de maladies infectieuses. Si la détérioration de la santé survient après 12 heures ou plus, il est fort probable qu'il ne s'agisse pas d'allergies, mais de la réponse de l'organisme à l'infection. Dans ce cas, il est nécessaire de consulter un médecin.

Si un examen médical confirme la présence d'allergies aux piqûres de certains insectes, le patient doit toujours disposer du nécessaire de premiers secours nécessaire - des antihistaminiques, un garrot (pour les réactions allergiques graves - solutions d'aminophylline ou d'adrénaline). Immédiatement après la piqûre, sans attendre l'apparition d'une réaction allergique, vous devez prendre les mesures de premiers soins conformément au schéma indiqué ci-dessus, après quoi vous devez immédiatement demander l'aide et les conseils de spécialistes.

Mesures préventives pour les allergies aux piqûres d'insectes

Si l’allergie aux piqûres d’insectes est légère, les précautions à prendre sont assez simples. Pour ne pas attirer l'attention des insectes piqueurs, il suffit d'abandonner les arômes "sucrés" des parfums, de porter des vêtements fermés de couleurs calmes et d'essayer d'éviter les endroits où vivent de dangereux insectes. Une légère allergie aux morsures chez les enfants nécessite les mêmes précautions. Une protection supplémentaire servira comme sprays ou crèmes, répulsifs.

Prévenir les allergies aux piqûres de moustiques chez les enfants et les adultes consiste, dans la mesure du possible, à éviter les endroits frais et très humides où vivent le plus souvent les moustiques. En nature, en particulier à la fin de l'été, il est recommandé de couvrir la surface de la peau avec des vêtements épais.

Si vous êtes allergique aux piqûres de punaises de lit, vous devriez inspecter régulièrement le lit - le plus souvent, les insectes se déposent dans un matelas ou un canapé. Lorsque des bugs sont détectés, vous devez prendre des mesures pour les combattre. Chaque matin, vous devez inspecter le corps pour détecter les traces de morsures et, si nécessaire, prendre des médicaments antiallergiques.

La prévention des allergies aux piqûres de puces est simple - évitez tout contact avec des personnes qui ne respectent pas les normes d'hygiène et de salubrité, ainsi qu'avec des animaux. En outre, il est recommandé de contrôler régulièrement le corps et les vêtements pour détecter la présence d'insectes suceurs de sang.

S'il existe une forte probabilité d'allergie grave aux piqûres d'insectes, le patient doit toujours avoir à sa disposition du matériel de premiers soins. Le mieux, c'est qu'il y ait plusieurs kits de premiers secours avec eux et qu'ils se trouvent dans des endroits différents, par exemple à la maison, dans une voiture, au travail. Le patient doit apprendre à se fournir les premiers secours et à savoir dans quel ordre prendre les médicaments nécessaires. Si vous êtes allergique aux piqûres d'insectes chez un enfant, les tâches de premiers soins incombent aux adultes qui l'entourent, et cela concerne non seulement les parents, mais également les enseignants, les éducateurs, etc.

En cas de réaction allergique, l'enfant doit disposer non seulement de tous les moyens nécessaires, mais également des instructions pour son utilisation s'il est sous la surveillance d'une personne inexpérimentée.