Liste des comprimés d'allergie froide

L'allergie au froid est une réaction pseudo-allergique qui se produit lorsque le corps est exposé à de basses températures. Elle se caractérise par le développement d'un processus inflammatoire sur la peau et les muqueuses à évolution aiguë ou chronique. On l'observe principalement en automne-hiver, avec des contacts fréquents avec de l'eau froide dans des réservoirs ouverts et dans la vie quotidienne, lors du nettoyage des locaux, de la consommation d'eau glacée et de boissons non alcoolisées à l'intérieur, ainsi que de la crème glacée. Les symptômes cliniques incluent des manifestations d'urticaire, dermatite, rhinite, conjonctivite, asthme bronchique. Selon les statistiques, 10 à 20% de la population est allergique au froid, les femmes et les enfants sont plus susceptibles de souffrir.

Causes des allergies au froid

La vraie cause de la pathologie n'est pas claire. Les principaux facteurs de risque sont:

  • Prédisposition héréditaire L'allergie au froid est plus fréquente chez les personnes présentant une prédisposition héréditaire aux maladies allergiques, ainsi qu'en présence de proches parents sensibles aux effets du froid.
  • Troubles vasculaires. Perturbation de la microcirculation, détérioration de la circulation sanguine de la peau et des tissus sous-cutanés (sur le visage, dans les parties distales des extrémités supérieures et inférieures) de la dystonie végétative-vasculaire, maladie de Raynaud, surpoids et obésité.
  • Maladies chroniques. Processus inflammatoire chronique dans le tube digestif (gastroduodénite, entérocolite), les voies respiratoires supérieures (sinusite, amygdalite).
  • Troubles endocriniens Violations de la glande thyroïde, les glandes surrénales.
  • Peau sensible. Peau douce et sensible, peau sèche, présence de maladies associées (neurodermatite, eczéma, psoriasis, etc.).
  • Contact fréquent avec le froid. Long séjour par temps froid avec les parties ouvertes du corps (visage, mains), nager dans un étang à ciel ouvert, visiter la piscine avec une faible résistance aux basses températures, le contact avec l'eau froide au quotidien (nettoyage des locaux, lavage de la vaisselle).

Symptômes de l'allergie au froid

La maladie se caractérise par des lésions cutanées sur les parties exposées du corps (visage, mains), une irritation des muqueuses des voies respiratoires supérieures (voies nasales, pharynx, trachée et bronches), des yeux, moins souvent - par le tractus gastro-intestinal.

  • Urticaire au froid. Sur la peau du visage, y compris sur les paupières, la lèvre supérieure, ainsi que sur d’autres zones découvertes du corps, une hyperémie, un gonflement, une urticaire ressemblant à une éruption cutanée (éruptions cutanées multiples, érythème) provoquent un prurit prononcé.
  • Dermatite de contact. Rougeur et gonflement dans une zone limitée après le contact avec le facteur froid. Après 1-2 jours, de petites bulles se forment, remplies de liquide séreux. Après avoir ouvert les bulles, on note la formation d’éroseurs, puis on les recouvre d’une croûte et d’une cicatrice. Si la maladie devient chronique, un érythème congestif se développe, souvent accompagné d'infiltration, de macération de la peau. Il y a des fissures à long terme qui ne guérissent pas, la peau se décolle.
  • Chéilite météorologique. Rougeurs, sécheresse, desquamation, sensation de tiraillement apparaissent sur le bord rouge des lèvres. Les patients se lèchent souvent les lèvres pour éviter tout inconfort.
  • La défaite des muqueuses. Une conjonctivite (rougeur, larmoiement, sensation de brûlure), une rhinite vasomotrice (rhinorrhée, éternuement), un bronchospasme (sensation de manque d'air, suffocation) peuvent survenir.

Diagnostics

Le diagnostic de l'allergie au froid implique une histoire en profondeur et l'identification de l'association des symptômes apparaissant après une exposition au froid. L'examen clinique d'un patient par un dermatologue, un allergologue-immunologiste, un oto-rhino-laryngologiste et d'autres spécialistes est recommandé. Pour exclure la véritable allergie, des tests de laboratoire standard utilisés en allergologie sont effectués. Il comporte un test de diagnostic par le froid, au cours duquel un morceau de glace est placé sur la peau du membre supérieur pendant 1 à 3 minutes. Un test d'allergie est considéré comme positif lorsque des symptômes cliniques locaux typiques de l'allergie au froid apparaissent (hyperémie, œdème, blister, etc.).

Le diagnostic différentiel est réalisé avec d'autres maladies de la peau (dermatite simple de contact et séborrhéique, eczéma, psoriasis, teigne, herpès simplex) et des réactions allergiques (avec dermatite atopique, allergies médicamenteuses et alimentaires, rhinoconjonctivite allergique, asthme bronchique) et certaines maladies infectieuses.

Traitement de l'allergie froide

Les principes de base du traitement de cette maladie sont la cessation du contact avec un facteur physique irritant, l'utilisation d'agents protecteurs, la prise d'antihistaminiques, le traitement local.

  • Terminaison du contact avec le froid. Il est nécessaire de réchauffer la peau affectée (allez dans une pièce chaude, portez des gants, protégez votre visage avec un foulard, un foulard, un bonnet), arrêtez de nager dans un étang ou dans une piscine et séchez-vous. Il est utile de boire une tasse de thé chaud.
  • Antihistaminiques. Permet de réduire les manifestations de dermatite, d'urticaire: rougeur, démangeaisons, gonflement. Facilite l'évolution de la rhinite vasomotrice, la conjonctivite.
  • Traitement local. Implique l'utilisation de pommades et de crèmes à l'action anti-allergique et anti-inflammatoire. En cas d'exacerbation prononcée, l'utilisation à court terme de pommades contenant des glucocorticoïdes est possible.

Pronostic et prévention

Le pronostic de la maladie en termes de récupération est favorable. Pour prévenir les allergies dues au froid et prévenir les exacerbations, il est nécessaire de prendre certaines mesures préventives. Parmi eux - l'utilisation de vêtements de protection et de produits cosmétiques d'hiver spéciaux avant de sortir par temps frais, l'utilisation d'eau chaude à des fins domestiques, la limitation du temps passé dans la rue en automne et en hiver, le durcissement du corps.

Traitements recommandés pour les allergies au froid hivernal

Lorsqu'il est exposé à des températures basses sur le corps humain, il est souvent allergique au froid.

Apparaissent pendant cette période des sentiments très désagréables, un inconfort.

Il est impératif de se faire soigner et les médicaments y contribueront.

Traitement de l'allergie froide: que faire en premier?

Tout d’abord, une personne devrait se protéger des effets du froid. Si vous avez la possibilité de rester chez vous et de ne pas sortir par temps froid, vous devez le faire.

Les longues marches à basses températures sont interdites. Ils provoquent l'apparition d'allergies, entraînant des complications.

Les experts disent qu'il est nécessaire de traiter la maladie avec des moyens pharmaceutiques éprouvés. Ceux-ci incluent des onguents, des crèmes, des pilules. Leur utilisation devrait être immédiate.

Avant de sortir, il est recommandé d'appliquer toute la crème grasse sur le visage avec une couche épaisse. Un rouge à lèvres hygiénique est appliqué sur les lèvres.

Quels médicaments pouvez-vous combattre efficacement?

Les médicaments pour les allergies au froid peuvent être divisés en plusieurs catégories. Avant de traiter une allergie au froid chez un patient, lisons-la attentivement.

Médicaments et drogues

Si les allergies se manifestent par une congestion nasale, un écoulement nasal, une rhinite, il est recommandé d’utiliser les gouttes d’allergodil vingt minutes avant de sortir.

Ils agissent pendant plusieurs heures, éliminent la congestion, maintiennent une microflore saine des muqueuses.

Il est très simple d'appliquer les gouttes: elles sont enfoncées dans le nez vingt minutes avant de sortir, mais pas plus de deux ou trois fois par jour. Il est recommandé de se laver le nez avant d'utiliser les gouttes.

Les médecins conseillent l'utilisation d'antihistaminiques. L'un des meilleurs est Suprastin. Il élimine les démangeaisons, les rougeurs, les sensations de brûlure.

En période d'aggravation des allergies, il est recommandé de prendre un médicament contre les allergies deux à trois fois par jour. La durée du traitement ne doit pas dépasser une semaine et demie.

Lévocytirizine, un médicament souvent nommé. Il élimine les démangeaisons, les brûlures, la toux et la faiblesse. Prenez le médicament dont vous avez besoin deux ou trois fois par jour pendant une à une semaine et demie.

Cela atténuera les symptômes des allergies, conduira à la récupération. Il est nécessaire de laver les comprimés avec de l'eau.

Pommades et crèmes

Si l'urticaire semble rougir, vous devez utiliser la crème Depantenol. Il guérit les peaux douloureuses, favorise la guérison.

Les démangeaisons, les taches rouges disparaissent. Appliquer la crème pour les allergies au froid est facile: ils graissent les taches douloureuses deux ou trois fois par jour.

Avant de sortir dans la rue, la peau endommagée est recouverte de vêtements. Il est préférable qu’il y ait plusieurs couches pour que l’air froid ne pénètre pas à l’intérieur, sinon la période de traitement sera retardée et des complications surviendront.

La crème Eplan combat la dermatite, les rougeurs. irritation de la peau. Lorsque l’allergie au froid est utilisée fréquemment. Appliquer il doit être trois fois par jour pour parvenir à la récupération.

Les zones malades sont recouvertes d'une fine couche. La durée du traitement ne doit pas dépasser deux semaines.

Bepantin aide à combattre les allergies, si elle se manifeste sous forme de rougeur, irritation. Le médicament agit en douceur, sans causer de douleur. La pommade recouvre la surface de la peau en frottant légèrement.

Par jour est autorisé à utiliser l'outil deux ou trois fois. La durée d'utilisation est de deux semaines.

Des pilules

Les médecins prescrivent des comprimés de patients Tavegil. Ils combattent efficacement les symptômes d'allergie. Les démangeaisons, les brûlures, les rougeurs sur la peau, la faiblesse et les nausées disparaissent.

Tavegil autorisé à prendre jusqu'à trois fois par jour après les repas. Il devrait être lavé avec de l'eau. La durée du traitement est d'une semaine.

Zyrtec est recommandé par les médecins pour le traitement des allergies dues au froid.

Moyens supprime les rougeurs, les démangeaisons. Cela conduit à la disparition de la faiblesse, des vertiges et des nausées.

Prenez les comprimés devrait être deux fois par jour pendant une semaine.

Habituellement, la récupération est encore plus rapide. Il est recommandé de prendre les comprimés après les repas, en les lavant à l'eau.

Traitement des remèdes populaires d'allergies froides à la maison

Dans certains cas, aidez les remèdes populaires. Ils soulagent efficacement les symptômes de l’allergie, renforcent l’immunité de la personne et conduisent au rétablissement.

    Aide à faire face à la maladie du céleri.

Le jus de cette plante renforce le corps en éliminant les allergies. Dans ce cas, le jus doit être frais. Prenez-le en une demi-cuillère à thé avant les repas trois fois par jour.

Les symptômes d'allergie disparaîtront dans 5-8 jours.

Les bleuets sont souvent utilisés pour éliminer les allergies au froid.

La plante enlève les poches, les rougeurs, les brûlures. Les baies fraîches doivent être frottées et sous la forme de compresses appliquées sur les zones touchées de l'épiderme.

La durée de la procédure est de vingt minutes. Les compresses doivent être utilisées d'ici une à deux semaines.

Comment se débarrasser d'elle pour toujours?

Se débarrasser complètement des allergies est impossible. Il apparaîtra de temps en temps lorsque la température de l’air baisse. Si une personne lève l'immunité, renforcera son corps, les allergies seront moins fréquentes.

Cependant, le corps est sensible aux basses températures.

Guérir complètement une telle allergie n’aidera pas, même les médicaments onéreux et les médicaments en pharmacie.

Si des taches rouges apparaissent sur la peau, si l’irritation et la congestion nasale ne disparaissent pas, vous devez agir dès que possible.

Les allergies peuvent s'aggraver et entraîner des complications.

Il est recommandé de consulter le bureau du médecin, consultez. Cela aidera à traiter plus efficacement les allergies et leurs symptômes désagréables. L'allergène principal ne sera peut-être pas froid, mais autre chose.

Vidéos connexes

Le spectacle d'Elena Malysheva nous dira quoi faire quand il y a des signes d'allergie au froid:

Allergie au froid - pourquoi cela se produit-il et comment se débarrasser à jamais des allergies au froid?

Certaines personnes ont du mal à supporter l'hiver, surtout en présence de vent fort et de gelée. Ils présentent des signes d'allergie caractéristiques - éruption cutanée, conjonctivite, rhinite et autres. Pour faire face à cette pathologie peut, si vous découvrez et éliminer sa cause initiale.

Est-ce allergique au froid?

Dans ce cas, les réactions négatives du corps se produisent lorsqu’elles sont exposées à de basses températures. La véritable allergie est une réponse inadéquate du système immunitaire et la libération d'histamines. Ces processus se produisent au fond du contact avec des stimuli chimiques plutôt que physiques. Pour cette raison, les experts ne considèrent pas cette maladie comme une allergie.

La pathologie décrite n'est pas chronique, avec le traitement correct de tous les symptômes, dont vous pouvez vous débarrasser complètement. En médecine, la maladie est diagnostiquée comme une «allergie au froid», mais avec le préfixe «pseudo». La base du traitement consiste à identifier tous les facteurs qui provoquent la libération d’histamines par le système immunitaire lorsqu’ils sont exposés à de basses températures.

Allergies au froid - Causes

L'émergence de ce problème diffère des mécanismes de développement de véritables troubles immunitaires. Il y a toujours une pathologie initiale, à cause de laquelle une allergie au froid apparaît, les symptômes et le traitement correspondent à ses causes. Les facteurs les plus courants qui déclenchent la réaction du corps aux basses températures sont les suivants:

  • utilisation à long terme d'antibiotiques;
  • transfert d'infections graves;
  • invasions helminthiques;
  • prédisposition génétique;
  • détérioration des processus métaboliques;
  • le stress;
  • maladies chroniques;
  • lésions virales;
  • dysbiose intestinale;
  • pathologie de la cavité buccale (carie, stomatite, parodontite);
  • troubles immunitaires.

De nombreuses personnes souffrent non seulement d’allergies au gel, mais également de réactions au contact avec d’autres environnements à basse température:

  • manger des boissons froides et de la nourriture;
  • laver la vaisselle, le sol dans l'eau chaude;
  • nager dans des étangs ouverts non chauffés, des piscines.

Allergie au froid - symptômes

Les signes de la maladie décrite sont similaires à une véritable maladie auto-immune. Une personne souffre de symptômes spécifiques:

  • la conjonctivite;
  • la rhinite;
  • éternuer;
  • démangeaisons des yeux et du nez;
  • rougeur, desquamation et gonflement de la peau;
  • éruption dermatologique;
  • malaise;
  • douleurs articulaires;
  • palpitations cardiaques;
  • des vertiges;
  • difficulté à respirer.

À quoi ressemble une allergie au froid dépend des facteurs suivants:

  • état général du système immunitaire;
  • sensibilité de l'épiderme;
  • gravité des réactions corporelles inadéquates;
  • durée du contact avec le stimulus.

Allergies froides aux mains

Un tel signe de la maladie se développe souvent chez les femmes, en particulier après avoir nettoyé, lavé ou lavé la vaisselle. L'allergie au froid sur les mains survient au contact de l'eau, de la neige et de la glace. Il apparaît presque immédiatement ou plusieurs heures plus tard sous forme de symptômes locaux et systémiques. L'allergie au froid est accompagnée du tableau clinique suivant:

  • rougeur de la peau des mains;
  • éruption cutanée sous la forme d'urticaire;
  • épluchage, fissuration de l'épiderme;
  • gonflement des mains;
  • démangeaisons sévères, douleurs.

Allergie froide au visage

Dans la zone décrite, la réaction est observée principalement en hiver, lorsque la peau est exposée au vent et au gel. Les allergies au froid sur le visage peuvent avoir une intensité différente. Chez certaines personnes, il ne se manifeste que par des rougeurs et une légère desquamation de la joue et du nez, des lèvres sèches. Dans les cas graves, les allergies au froid sur la peau du visage se caractérisent par le tableau clinique suivant:

  • les poches;
  • hématomes multiples, "étoiles" vasculaires;
  • éruptions cutanées abondantes, ampoules;
  • démangeaisons sévères;
  • douleur au toucher;
  • fissures profondes, suintement de l'érosion;
  • gonflement du nez.

Allergie aux yeux froids

Souvent considérée comme une pathologie affecte la conjonctive, semblable à la pollinose. Allergie au gel, le froid peut être accompagné d'un gonflement et d'une rougeur des paupières, se déchirer. Certaines personnes souffrent de conjonctivite, parfois avec des processus de putréfaction. Comment se manifeste une allergie au froid:

  • la photophobie;
  • gonflement des paupières;
  • douleur, yeux brûlants;
  • motif vasculaire prononcé sur les protéines;
  • agglutination des paupières le matin;
  • sensation d'avoir du sable dans les yeux.

Allergies au froid dans les jambes

En hiver, même des zones fermées du corps peuvent être sujettes à des signes de maladie, mais ces symptômes surviennent principalement chez les enfants. Les allergies aux pieds froids ont les manifestations suivantes:

  • des ruches sur les hanches, les genoux et la surface interne des jambes;
  • rougeur de la peau;
  • démangeaisons intenses;
  • peeling de l'épiderme;
  • les hématomes;
  • apparition de croûtes jaunâtres sur la peau.

Allergie au froid - que faire?

Le traitement de cette maladie est effectué immédiatement dans 2 directions. Premièrement, il est nécessaire d'arrêter les symptômes désagréables de la pathologie, pour lesquels des moyens locaux sont utilisés, qui assouplissent et guérissent la peau et soulagent l'inflammation. En parallèle, vous devriez découvrir pourquoi l’allergie au froid est apparue - le traitement de la cause de la maladie aidera à l’éliminer complètement. Le traitement doit être effectué par un spécialiste qualifié.

Crème d'allergie froide

Il existe des corticostéroïdes et des agents locaux non hormonaux qui permettent l’élimination des processus inflammatoires et la restauration de la peau. Quoi et comment traiter les allergies au froid, prescrit un médecin. L'utilisation indépendante de médicaments puissants hormonaux, antimicrobiens et autres est dangereuse et peut entraîner des complications. Les allergies au froid peuvent être traitées avec ces crèmes:

Pommade d'allergie froide

Avec une forte sécheresse de l'épiderme, des desquamations et des gerçures, les préparations locales à base grasse conviennent mieux. Le traitement de l'allergie au froid est efficace avec les pommades suivantes:

  • Videstim;
  • Fluorocort;
  • Dermoveit;
  • Flucinar;
  • Triderm;
  • Stellanine;
  • Elokom-S;
  • Sinaflan et analogues.

Remèdes populaires pour les allergies au froid

En médecine alternative, il existe plusieurs méthodes efficaces pour soulager les symptômes de cette maladie. Avant de traiter les allergies au froid à l'aide de méthodes traditionnelles, il est conseillé de procéder à des tests sur la sensibilité de l'organisme aux composants des recettes. De nombreuses herbes et aliments peuvent également déclencher une réponse inadéquate du système immunitaire. L'allergie au froid s'accompagne de dommages importants à la peau, il est donc important d'appliquer parallèlement les moyens de la guérir et de la protéger.

  • feuilles de mélisse - 20 g;
  • Racines de valériane - 20 g;
  • cônes de houblon - 20 g;
  • eau - 200 ml.
  1. Mélangez les herbes.
  2. Versez de l'eau bouillante dessus.
  3. Insister 1 heure.
  4. Filtrer la solution.
  5. Buvez 1/3 tasse avant chaque repas.

Lotion pour la peau

  • huile d'olive - 2-3 c. des cuillères;
  • Vitamine E (liquide) - 1 c.
  • Vitamine A (liquide) - 2 c.
  1. Mélangez et agitez bien les composants.
  2. Le fluide résultant lubrifie les zones ouvertes du corps pendant 3 heures avant de sortir.
  3. Mouiller l'excès d'huile avec un chiffon sec après l'absorption.

Teinture d'alcool à froid

  • feuilles et tiges d'ortie dioïque - 50 g;
  • vodka ou alcool - 500 ml.
  1. Laver la base de légumes.
  2. Versez de l'ortie avec de l'alcool ou de la vodka.
  3. Infuser le produit dans un récipient hermétiquement fermé pendant 8 à 10 jours en agitant la solution quotidiennement.
  4. Filtrer le médicament.
  5. Prendre 1 cuillère à soupe. cuillère de teinture après les repas 3 fois par jour.
  6. Être traité pendant 1,5-2 mois.

Remède populaire désensibilisant

  • oignons - 1 pc. (grosse tête);
  • jus de citron fraîchement pressé - 1 c.
  • miel - 1 c.
  1. Moudre les oignons et presser son jus.
  2. Mélangez-le avec les autres ingrédients.
  3. Prendre 1 cuillère à soupe. une cuillerée de médicament reçue 2 heures après le dîner.
  4. Le cours de thérapie est 1 mois.

Bain aux herbes allergiques

  • chélidoine - 20 g;
  • Racines de valériane - 20 g;
  • couleur de camomille - 20 g;
  • sauge - 20 g;
  • Millepertuis - 20 g;
  • eau - 1,2 l.
  1. Mélanger tous les ingrédients végétaux.
  2. Versez-les avec de l'eau bouillante.
  3. Infuser la solution pendant 35 minutes.
  4. Filtrer le liquide, essorer soigneusement les résidus.
  5. Versez l'infusion résultante dans le bain avec de l'eau tiède.
  6. Allongez-vous dedans pendant 10-12 minutes.
  7. Répétez la procédure tous les 2-3 jours pendant 2 mois.

Les guérisseurs traditionnels recommandent en outre d'utiliser des moyens simples pour protéger la peau du vent, du gel et de l'humidité. Avant de quitter la maison (1-3 heures), il est nécessaire de lubrifier toutes les parties exposées du corps et du visage avec les produits suivants:

  • graisse d'ours ou de blaireau;
  • pétrolatum;
  • beurre de karité;
  • la glycérine;
  • huile de maïs, huile de sésame.

Comment se débarrasser des allergies au froid pour toujours?

Il est possible de traiter la pathologie considérée uniquement en clarifiant les causes de sa survenue. Une réaction allergique au froid est une conséquence de certains autres troubles du corps. Si vous éliminez les facteurs qui provoquent une réponse négative du système immunitaire, tous les symptômes de la maladie disparaîtront. Pour déterminer le diagnostic exact, vous devrez consulter un médecin généraliste, vous soumettre à des examens médicaux prescrits par un médecin et passer des tests de laboratoire.

Prévenir l'apparition et la récurrence des allergies au froid:

  • alimentation équilibrée;
  • traitement opportun des exacerbations de maladies chroniques;
  • élimination des foyers d'infection;
  • durcissement
  • activité physique modérée;
  • rejet de mauvaises habitudes;
  • réduire les niveaux de stress;
  • sommeil complet;
  • adhésion au travail et au repos;
  • porter des vêtements chauds et fermés pendant la saison froide.

Urticaire au froid - une allergie qui peut provoquer des éternuements et des démangeaisons, et peut-être même tuer

L'urticaire au froid est une pathologie mal comprise que les médecins observent chez les personnes présentant une intolérance anormale au froid. Cette condition se manifeste lorsqu'une personne reste dans un environnement à basse température, frappée par la pluie, au contact de l'eau froide, de la neige, de la glace, en mangeant des aliments et des boissons réfrigérés.

Cet article vous consacrera aux symptômes et au traitement des allergies au froid, l'urticaire chez les enfants et les adultes, vous informera des causes de la maladie et de son pronostic.

Caractéristiques de la maladie

Le temps d'apparition des symptômes douloureux varie de 2 à 10 minutes à 1 à 3 heures après avoir touché des objets froids ou resté dans l'air froid pendant une longue période, parfois pendant une journée. En médecine, la maladie est considérée comme l’un des types d’urticaire physique, qui se traduit par des modifications cutanées pathologiques: éruptions cutanées, démangeaisons, œdème, hyperémie (rougeur) et symptômes plus graves nécessitant un traitement spécial.

Pour la première fois, la description de cet état malsain est apparue il y a plus de 150 ans, mais même aujourd'hui, les experts continuent d'explorer ce phénomène.

  • L’analyse des recherches et des statistiques médicales menées par des scientifiques finlandais a montré que sur 100 patients souffrant de ce type d’urticaire, près de 70% étaient des femmes. L'âge moyen du développement primaire de la maladie est de 23 à 25 ans, mais une réaction anormale au froid peut survenir à tout âge.
  • Chez les enfants - généralement âgés de moins de 2 à 3 ans, et très rarement - jusqu’à un an et demi.
  • Chez 30% des personnes souffrant de cette affection, une réaction au froid survient lorsqu'il existe déjà des maladies allergiques, souvent associées à d'autres formes de la maladie - allergies thermiques et dermographisme urtikarnien. La pratique confirme que tous les symptômes d'un traitement non compliqué chez 87% des patients disparaissent après 5 à 7 ans de maladie.

Urticaire au froid (photo)

Classification de l'urticaire au froid

En médecine, deux types fondamentaux d’urticaire au froid sont isolés:

  • acquis, subdivisé en forme primaire (réflexe, contact) et secondaire;
  • hérité ou familial, hérité selon un type autosomal dominant, dans lequel un mutagène est hérité par un enfant de l'un ou l'autre sexe de l'un des parents), apparaissant dans la petite enfance.

En outre, différentes sous-espèces du type pathologie acquise ont été étudiées et identifiées, par exemple:

  • urticaire avec réaction immédiate et retardée au froid;
  • local (local), apparaissant sur un territoire limité;
  • se manifeste de façon systémique, lorsque tout le corps réagit à l'hypothermie (forme généralisée).

Dans la plupart des cas, les médecins rencontrent une urticaire primaire ou idiopathique acquise (d'origine inconnue) au froid. Ce sont principalement les filles et les femmes de moins de 35 ans qui en souffrent, mais des symptômes sont également observés chez les jeunes enfants, les enfants d’âge préscolaire et les adolescents. Habituellement - avec une réaction existante à d'autres types d'irritants allergiques: aliments, pollen, produits chimiques ménagers et cosmétiques.

La manière dont l’allergie au froid apparaît et se manifeste sera décrite dans la vidéo ci-dessous:

Les causes

L'étiopathogenèse (causes et mécanismes de l'apparition, du développement de la maladie, de ses manifestations) de l'allergie au froid n'est pas complètement étudiée. Il existe des hypothèses médicales (confirmées) sur la probabilité d'une relation d'allergie par le froid:

  • avec la mononucléose virale, les oreillons, la rougeole;
  • avec cryoglobulinémie (présence dans le sang de protéines spéciales déposées sur les parois vasculaires), observée chez des patients atteints de leucémie lymphoïde, d'hépatite C;
  • pneumonie à mycoplasmes;
  • avec le développement de tumeurs malignes;
  • avec pathologies auto-immunes, vascularite systémique, lupus érythémateux;
  • maladies de la glande thyroïde, dermatite atopique de peau, eczéma, psoriasis;
  • agression parasitaire (helminthiases, gale), dysbactériose;
  • en utilisant certains médicaments, tels que la griséofulvine, l'anatoxine tétanique, des préparations contraceptives orales.

Facteurs causaux externes provoquant des manifestations d’allergie au froid:

  • impact sur la peau de tout objet refroidi, eau, neige et air froid (courants d'air, gelée);
  • les engelures ou l'hypothermie générale de tout le corps par basses températures;
  • ingestion de boissons froides (laits frappés, jus de fruits avec de la glace - smoussey, bière, soda), consommation de produits surgelés (crème glacée, desserts réfrigérés).

Les médecins attachent une importance majeure, dans le développement de la pathologie du froid, à l'histamine (une hormone régulant les réactions allergiques), aux mastocytes (le produisant) et probablement à l'acétylcholine (comme dans la forme chauffante de la maladie). De nombreux tests de laboratoire ont montré une augmentation de la quantité d'histamine dans le sang et les fragments de peau prélevés lors d'une biopsie chez des patients atteints d'urticaire au froid. De plus, sa concentration dans le sang des patients varie considérablement.

Vous apprendrez ensuite les signes de l’allergie au froid.

Les symptômes

Avec le développement typique de l'allergie au froid, des changements se produisent sur la peau dans les 2 à 5 minutes après le froid, accompagnés de:

  • démangeaisons, picotements, sensation de brûlure et douleurs qui précèdent la réaction cutanée;
  • formation rapide sur la peau:
    • bulles roses ou blanchâtres, épaisses, démangeaisons;
    • érythème (rougeur anormale);
    • œdème local dans la zone de contact avec le froid;
  • une couche squameuse recouvrant parfois la peau rougie et enflée (comme une dermatite);
  • l'apparition d'ecchymoses dans les lieux d'éruptions après un certain temps (un jour ou deux).

Chez les enfants, les vésicules et les érythèmes s'étendent souvent jusqu'aux cavités poplitées, à la surface interne des cuisses et au bas des jambes.

Outre les symptômes cutanés, de nombreux patients quittent l'air froid:

  • écoulement nasal;
  • éternuements, congestion avec gonflement de la muqueuse nasale;
  • toux sèche;
  • larmoiement, œdème des paupières, démangeaisons, irritation des yeux, sensibilité à la lumière.

Ces symptômes disparaissent rapidement lors du retour dans une pièce chaude.

Caractéristiques de la manifestation

  • Deux, trois ou tous les signes peuvent apparaître en même temps. Parfois, ils ne surviennent que lors du refroidissement de tout le corps (forme généralisée).
  • La manifestation atypique du réflexe urticaire se manifeste par l'apparition d'une éruption rose ponctuée ou d'une papule autour de la zone refroidie de la peau, tandis que la peau affectée par le froid n'est pas affectée.
  • Les signes disparaissent en une demi-heure - une heure. Cependant, avec "le contact avec le froid", les manifestations allergiques augmentent généralement.
  • Il arrive que la maladie s'accompagne d'éruptions urticariennes qui se produisent plusieurs minutes après un contact avec le froid, mais ne disparaissent pas sur la peau avant 7 à 10 jours ou plus.

Cette rétention à long terme des modifications cutanées, ainsi que la manifestation anormalement retardée des symptômes, mettent en garde contre le développement d'autres troubles graves du corps nécessitant un diagnostic immédiat.

Nous décrivons ci-dessous l'aspect de l'allergie au froid en cas d'évolution sévère.

Courant fort

La gravité des manifestations allergiques et systémiques dans l'urticaire au froid est liée à la zone de refroidissement et au degré d'exposition. Un refroidissement excessif prolongé de tout le corps peut entraîner des troubles graves en raison de la pénétration brutale dans le sang d'une grande quantité d'histamine libérée par diverses cellules adipeuses.

Avec un tel développement de l'urticaire au froid, une généralisation du processus (étendue à tout le corps) entraîne des changements plus graves:

  • les vésicules avec la rougeur environnante se développent, accompagnées de démangeaisons aiguës et, se fondant entre elles, forment une vaste et dense boursouflure;
  • dans 5 cas sur 100 après avoir bu des aliments froids ou bu, les tissus de la langue et du pharynx gonflent, ce qui, dans un état défavorable, conduit à une asphyxie (plus souvent chez les enfants en raison de l'étroitesse des voies respiratoires)
  • faiblesse grave, nausée, douleur pressante à la tête;
  • la température monte à 38 - 39 ° C;
  • les articulations commencent soudain à faire mal;
  • sinus nasaux, larmoiement, nez qui coule.

Avec une sensibilité extrême au froid, le refroidissement d'une grande surface de la peau peut provoquer une réaction anaphylactique dans laquelle:

  1. Le patient souffre de vomissements, de frissons à des températures élevées.
  2. Le rythme cardiaque devient plus fréquent, le rythme de la respiration et le rythme cardiaque sont perturbés.
  3. Il y a un bronchospasme, une toux et un essoufflement.
  4. Il y a une douleur spasmodique dans l'abdomen, des vomissements et une diarrhée se développent.
  5. Le patient se plaint de faiblesse grave, de maux de tête et de nausées.
  6. La pression artérielle diminue, entraînant des vertiges et une perte de conscience.

Le cours de la pathologie génétiquement déterminée

Dans la plupart des cas, le syndrome du rhume familial est détecté chez les nourrissons jusqu'à l'âge de six mois en fonction des principaux signes qui se développent pendant une à trois heures après le rhume:

  1. Hausse de température.
  2. Démangeaisons, éruptions cutanées gonflées, taches rouges, ampoules.
  3. Douleur articulaire.

Ces signes augmentent en 6 à 8 heures et disparaissent en 20 à 24 heures environ. En outre, chez les enfants lors de l'attaque allergique au froid on observe souvent:

  • démangeaisons, larmoiements et rougeurs des yeux;
  • transpiration prononcée, somnolence, léthargie, plaintes d'enfants à un mal de tête;
  • soif intense, nausée.

De plus, l'attaque provoque même un léger refroidissement du corps (par exemple, aérer la pièce) et les récidives surviennent plus souvent pendant la saison froide. La spécificité de l'urticaire familiale associée à une mutation génique est l'apparition retardée des symptômes (dans la plage allant d'une demi-heure à 2 à 3 heures).

De plus, le principal test de diagnostic avec fixation à la peau d'un glaçon, provoquant une allergie, est négatif. Les manifestations les plus courantes se manifestent le plus souvent: arthralgies (douleurs articulaires), éruptions cutanées sous forme de taches rouges avec des cloques, brûlures, température, frissons. Étant donné que dans ce type de maladie, une éruption urticarienne (comme une brûlure d’ortie) apparaît parfois 10 à 30 heures après le rhume, les médecins posent souvent un faux diagnostic d’urticaire chronique idiopathique (c’est-à-dire avec une cause inexpliquée).

Allergie au froid héréditaire atypique

Manifesté dès la petite enfance, démangeaisons, érythème (rougeur) et gonflement, éruption cutanée. Dans un tel état, les convulsions, l'œdème de Quincke grave (gonflement prononcé et dense du tissu, souvent un œdème laryngé) et la perte de conscience sont fréquents. La forme atypique se distingue par l'absence de symptômes typiques de l'allergie au froid: fièvre, frissons, douleurs dans les articulations, nausées et vomissements.

  • Une attaque dans 100% des cas va provoquer de l’air froid, être dans un environnement très humide et venteux, nager dans l’eau froide (93%), des boissons et des aliments réfrigérés.
  • Une réaction allergique aiguë avec parcours grave peut être provoquée par des jeux d'enfants à l'extérieur par basses températures (football, hockey, traîneaux, vélos, skis). Dans ce cas, un effort physique dans une pièce chaude ne conduit pas à une exacerbation de la maladie et le test de diagnostic standard pour le froid donne un résultat négatif.

Diagnostics

La méthode de diagnostic des allergies par le froid est assez simple. Il s'agit d'un test de provocation consistant à appliquer un objet froid sur la peau pour observer la réaction. Un glaçon est placé dans un mince sac en plastique pour éviter le contact de l'eau et de la peau, car si le test est positif, la forme froide de l'urticaire peut être confondue avec l'aqua (une réaction allergique à l'eau ordinaire).

Glacez pendant 4 minutes, mettez l'avant-bras à l'arrière et évaluez la réaction cutanée dans 10 à 15 minutes. Une provocation est considérée comme positive s’il ya une rougeur nette au site d’application du glaçon, une cloque accompagnée de démangeaisons, d’enflure, de picotement ou de douleur.

  • Avec une sensibilité excessive du corps au froid, la peau gonfle et rougit en une demi-minute.
  • Cependant, avec un développement atypique d'urticaire génétiquement déterminée ou avec une réaction retardée (retardée), lorsque tous les signes cutanés apparaissent tardivement - de une demi-heure à plusieurs heures après le test, cette méthode n'est pas précise. Par conséquent, pour confirmer le diagnostic, effectuez des tests sanguins sur le patient.
  • Si le test cutané sur la glace ne donne pas une réaction positive, mais que la personne souffre d’allergies au froid, on trouve la présence d’agglutinines froides (anticorps anti-froid), de cryoglobulines, de cryofibrinogène, dans le sérum du patient.

Pour distinguer l'urticaire familiale auto-immune du froid de l'idiopathique, une protéine ESR (vitesse de sédimentation des érythrocytes) et une protéine C-réactive sont analysées. L'augmentation du niveau de ces indicateurs est typique de la première forme de la maladie.

Aujourd'hui, il n'y a pas d'autres types d'échantillons froids, tels que rechercher un patient pendant 10 à 20 minutes sans vêtements dans une pièce à une température de 4 ° C ou immerger 10 minutes de l'avant-bras dans de l'eau froide - en raison du risque élevé de développer une crise aiguë d'urticaire au froid.

Comment traiter et guérir les allergies au froid (urticaire), dites ci-dessous.

Traitement

Méthode thérapeutique

La médecine théorique et pratique prouve que la majorité des patients très sensibles aux irritants allergènes (de cette maladie au froid) contribuent aux pathologies chroniques actuelles - inflammatoires, auto-immunes, infectieuses, maladies des voies biliaires, du foie.

Par conséquent, dans le traitement de l'urticaire au froid, leur détection active et leur traitement sont assurés.L'évitement maximal du contact avec le froid, y compris toute hypothermie du corps ou de certains organes (pour refuser de rester à l'extérieur pendant de longues périodes au froid ou à la plonge nourriture froide et boisson).

À propos des pommades, des crèmes et autres remèdes pour les allergies au froid, lisez ci-dessous.

Méthode de médication

Traitement local

Les manifestations cutanées suivant l’action des tissus froids irritants, telles que démangeaisons, éruptions cutanées, érythème, gonflement, douleur - sont bien éliminées par des onguents, des émulsions, des crèmes spéciales.

  • Utilisez Radevit, Fenistil-gel, Protopic, Skin Cap, Psilo-Balsam, Elidel, Eplan, Psilo-Balsam, La-Cree, Gistan (sans la lettre «H»), Advantan (si ces fonds ne provoquent pas d'allergie).
  • En cas de démangeaisons douloureuses sévères, d'œdème, l'utilisation de pommades externes à base de stéroïdes de glucose est fournie: Bufeksamak, Gistan N., Elokom, pommade Sinaf, Akriderm GK, Hydrocortisone, Celestoderm.

Thérapie complexe

Afin de préserver les patients de l'urticaire allergique au froid, des tactiques médicales sont utilisées, qui impliquent l'utilisation complexe de plusieurs types de médicaments qui résolvent différents problèmes. Prescrire les médicaments suivants.

Antagonistes du récepteur de l'histamine H1

Fexofénadine 60 - 240 mg 2 fois / jour, Erius (desloratadine) 5 mg / jour chez les patients âgés de 12 ans (si l’effet thérapeutique est insignifiant, prendre 20 mg). Desloratadine en doses journalières quotidiennes en milligrammes: 1,25 de 1 à 5 ans et 2,5 de 6 à 11 ans. Loratadine - une fois par dose de 10 mg par adulte.

  • Dans les attaques aiguës administrés par voie intramusculaire Suprastin, Tavegil, Dimedrol, Pipolfen.
  • Lors de récidives chroniques d'urticaire pour une utilisation à froid:
    • Kétotifène: pour les adultes, 0,001 g, 2 fois / jour, pour les enfants de plus de 3 ans, donner 4 ml de sirop, pour les nourrissons jusqu'à 6 mois - 2,5 ml deux fois par jour (une cure de 2 à 5 mois);
    • Ebastine: pour les patients de 12 ans, une fois 10-20 mg, de 6 à 11 5 mg;
    • Cyproheptadine: les adultes prennent 4 à 8 mg (3 à 4 fois par jour, respectivement), les enfants reçoivent une dose quotidienne divisée 3 à 4 fois, calculée en tenant compte de la norme de 0,25 à 0,5 mg par 1 kg de poids corporel.

En plus de ces antagonistes des récepteurs H1, cetrin, la cétirizine, la lévocétirizine, Alerzina, Kestin, Elert sont prescrits.

Antagonistes des récepteurs H2

Ajouter si le patient ne répond pas au traitement avec les bloqueurs des récepteurs H1.

  • Cimétidine: adultes 0,3 grammes 3 à 4 fois par jour. Enfants à partir d'un an - dose journalière calculée sur la base d'une norme de 25-30 mg / kg de poids corporel, jusqu'à 12 mois - d'une norme de 20 mg par kg de poids de bébé), ranitidine pour adultes de 150 à 300 mg par jour, famotidine 20 mg 2 p / jour.
  • Un bon résultat thérapeutique donne un court cycle de génération d'antihistaminique I avec un effet sédatif (sédatif) - Pipolfen, Tavegil, Suprastin, simultanément avec une génération antiallergique II-IV.
Glucocorticostéroïde signifie

Appliquez un traitement de courte durée aux patients qui ne répondent pas au traitement par des médicaments anti-allergiques. Et pendant longtemps - dans les cas graves, ainsi qu’avec une forte probabilité de réaction anaphylactique.

  • Prednisolone 0,04 à 0,06 g par jour ou 0,02 à 0,04 g tous les deux jours;
  • Dexaméthasone 0,004 - 0,020 g par jour.

Elena Malysheva dans cette vidéo dira si l'urticaire au froid doit être traitée avec des remèdes traditionnels:

Médicaments supplémentaires
  • En outre, les patients qui ne répondent pas positivement aux antihistaminiques sont indiqués:
    • Montelukast, un inhibiteur des récepteurs aux leucotriènes - à 0,010 g / jour;
    • Nifédipine, un inhibiteur des canaux calciques - 0,020 - 0,060 g par jour.
  • Si vous suspectez une urticaire au froid cholinergique (peu étudiée), dans laquelle l'acétylcholine est impliquée, en plus de l'histamine, dans le processus allergique inflammatoire:
    • Fonds combinés avec m-cholinblockers: Bellaspon, Bellantaminal, Belloid (1 comprimé 3 r / jour);
    • Cyproheptadine. Les adultes consomment 0,004 g 3-4 p / jour, tandis que les enfants âgés de 2 à 6 ans reçoivent une dose quotidienne de 0,006 g, divisée en trois doses de 6 à 14 ans et allant de 0,006 à 0,012 g par jour.
  • Des antidépresseurs sont prescrits pour le traitement des récidives fréquentes qui épuisent le système nerveux et s'accompagnent d'insomnie due à des douleurs et de fortes démangeaisons - Paxil, Paroxetine, Fluoxetine, Doxépine, tranquillisants benzodiazépine.
  • En cas d’allergie au froid associée à des maladies systémiques, chez certains patients «inactifs», on utilise des médicaments utilisés en rhumatologie, notamment la dapsone, la sulfasalazine, la colchicine et l’hydroxychloroquine.

Pour les manifestations inflammatoires et allergiques générales, éliminez les symptômes en prescrivant les médicaments appropriés:

  • frissons, fièvre - analgésiques (ibuprofène, spazgan, cétonal, spazmalgon);
  • nausée, vomissements - Reglan (en pilules, injections);
  • crampes abdominales - Decitel, Duspalitin, No-Spa, Papaverin (injection), diarrhée - Lopéramide, Smekta;
  • bronchospasme - bronchodilatateurs facilitant la respiration, Euphyllinum avec Dexaméthasone (par voie intraveineuse);
  • si l'urticaire est accompagnée de rhinite allergique et de conjonctivite, des gouttes sont prises à la sortie du gel: Acelastin, Parlazin, Allergodil, Fenistil.
Courant fort

Les patients non sensibles au traitement traditionnel sont indiqués:

  1. Androgènes.
  2. Immunosuppresseurs: Cyclosporine, Omalizumab.
  3. L'interféron bêta antiviral qui, dans 85% des cas, entraîne la disparition complète des symptômes et des cryoglobulines dans le sang.
  4. Dans le traitement du syndrome auto-inflammatoire familial du rhume, il est fréquent qu'une attaque attaque à la fois des médicaments anti-inflammatoires non hormonaux et de fortes doses de corticostéroïdes (Dexaméthasone, Prednisolone). Mais l'inhibiteur de l'interleukine-1 - Anakinra exerce chaque jour un effet thérapeutique particulièrement élevé à une dose calculée à l'aide de la formule suivante: 0,001 g pour 1 kg de poids du patient.
  5. Les situations de refroidissement entraînant une menace vitale, comme le choc anaphylactique, nécessitent l'administration immédiate d'épinéphrine au patient.

Pour plus d'informations sur la façon de vous débarrasser des allergies froides-urticaire à l'aide d'autres méthodes, lisez ci-dessous.

Autres méthodes

Dans les récidives sévères et fréquentes des allergies au froid, elles sont effectuées:

  1. Nettoyage extracorporel du sang des cryoglobulines.
  2. Autolymphocytothérapie.

Considérée comme la méthode la plus sûre, l’injection sous-cutanée de lymphocytes isolés du sang du patient. Ne faites que 8 injections tous les deux jours, alors que le cours dure 3 à 4 semaines. À l'aide de l'autolymphocytothérapie, les patients (de tout âge) contre-indiqués par d'autres moyens sont soulagés de l'urticaire au froid. Et dans 90% des cas, cette thérapie guérit complètement les patients atteints d'urticaire au froid.

Prévention des maladies

Recommandations générales

Les manifestations de ce type d'urticaire peuvent être prévenues si le patient évite:

  1. L'hypothermie sous toutes ses formes (l'air froid et humide combiné au vent est particulièrement dangereux).
  2. Contact avec de la glace, de l’eau froide et des produits réfrigérés.
  3. Avant de sortir dans les saisons "mouillées" et glacées:
    • provoque une fine couche de graisse (en aucun cas, non hydratante) sur le visage et les lèvres, de préférence sous la forme d'enfants;
    • utilise du rouge à lèvres à la lanoline grasse;
    • met des sous-vêtements thermiques avec une teneur élevée en fils naturels; pour la protection contre le froid, la personne utilise des cagoules chaudes, des écharpes-pipes couvrant le visage au maximum, des gants - des gants et des mitaines en matériaux naturels.

Durcissement

En ce qui concerne le durcissement au cours d'une allergie au froid, les experts ne peuvent pas se prononcer à l'unanimité, mais tous les médecins s'accordent pour dire que l'hypothermie est inacceptable. Une extrême prudence s'impose lorsque vous essayez de durcir des enfants, chez qui même un petit refroidissement peut provoquer une attaque aiguë aux conséquences imprévisibles. Pour les enfants de moins de 3 ans, toutes les procédures de trempe à froid sont absolument contre-indiquées.

Chez l'adulte, avec un suivi minutieux des symptômes, il est préférable de commencer par durcir le visage, les bras et les jambes, en les essuyant d'abord avec de l'eau, dont la température est très lentement réduite. Si la réaction ne vous inquiète pas, procédez au durcissement du visage, des bras et des jambes avec un abaissement régulier (sur une période de plusieurs mois) de la température, toujours prêt à mettre immédiatement fin à la procédure et en ayant tous les moyens médicaux pour empêcher une attaque.

Des complications

Tout type d’urticaire est une provocation dangereuse de complications:

  1. La pénétration de germes nocifs profondément dans la peau dans les zones de gratter lors de démangeaisons, avec une infection supplémentaire.
  2. Oedème grave des organes, y compris du larynx, qui menace de bloquer les voies respiratoires et d'étouffer le patient (danger extrême pour les enfants).
  3. Spasme des bronches par le type de réaction asthmatique
  4. Choc anaphylactique qui, en 2 à 5 minutes, peut provoquer la mort par arrêt cardiaque.

Par conséquent, si, en présence d'urticaire au froid, en plus des démangeaisons et des éruptions cutanées, de la toux, une respiration sifflante et sifflante en respirant, des vertiges, des "moucherons" dans les yeux, des vomissements, des vertiges et une perte de conscience, ainsi que tout autre symptôme troublant apparaissent - l'ambulance n'est pas soumise à en doute.

Prévision d'allergie froide

Avec un traitement approprié de l'urticaire, des comorbidités et de la prévention, les rechutes se reproduisent moins souvent et, dans un délai de 3 à 7 ans, la maladie peut disparaître sans laisser de trace.

Mais l'urticaire au froid peut devenir mortelle avec un refroidissement général (avec libération massive d'histamine). Ainsi, même après un bain inoffensif dans de l’eau froide, un patient souffrant d’allergies sévères au froid peut mourir des suites de lésions systémiques (chute de la pression artérielle, perte de conscience, coma, suffocation).

Vous trouverez des informations encore plus utiles sur l'urticaire à froid dans cette vidéo:

Allergie au froid: symptômes et traitement

Allergie au froid - réaction du corps aux basses températures se manifestant par une irritation de la peau. Sur le derme, on observe des risques de gel, de desquamation et de démangeaisons, d'érosion et de rougeur.

C'est intéressant! Il n'y a pas si longtemps, la médecine ne reconnaissait pas officiellement le diagnostic d '"allergie au froid", car elle refusait de considérer la température comme un allergène. Pas d'allergène signifie pas de réaction à cela. Cependant, des études ont montré que chez certaines personnes, sous l’influence d’un «moins», il se produisait des rejets d’histamine, dont l’excès contribue à la dilatation des vaisseaux sanguins, à l’apparition d’un œdème ainsi qu’à des démangeaisons de la peau et des muqueuses.

Causes des allergies au froid

Le médicament n'a pas révélé la cause exacte de la pathologie, cependant, il cite les facteurs provoquants de l'allergie:

  • changement brusque du séjour d'une personne dans une pièce où la température est normale pour un environnement avec des indicateurs négatifs, ce qui est important dans des conditions météorologiques hivernales;
  • contact avec de l'eau froide (nettoyage, baignade dans des réservoirs);
  • manger des aliments froids, des boissons.

Dans un corps fort, en bonne santé et bien immunisé, le développement de la maladie n’est pas observé. Cependant, dès que les défenses sont réduites, une manifestation d'allergie rapide n'est pas exclue. L'affaiblissement du corps entraîne l'utilisation d'antibiotiques, des problèmes du système endocrinien, des organes du tube digestif, la présence de rhumes et de maladies chroniques, des troubles oncologiques.

Les allergies au froid sont également provoquées par:

  1. Prédisposition héréditaire aux maladies allergiques, présence de proches parents très sensibles au froid.
  2. Inconfort vasculaire, qui caractérisent la détérioration de la circulation sanguine, trouble de la circulation sanguine.
  3. La présence de maladies récurrentes du derme - eczéma, psoriasis.
  4. La présence de réactions allergiques à d'autres types d'irritants (domestique, alimentaire, fleur).
  5. Contact fréquent avec le média froid.

La pathogénie de la pathologie repose sur une réaction déclenchée par les effets irritables des basses températures sur le corps et, par conséquent, par la libération de grandes quantités d'histamine. Les inflammations qui circulent dans les vaisseaux provoquent un gonflement des muqueuses et du derme, endommageant les cellules.

Attention! Le test pour les allergies au froid peut être fait à la maison. Il suffit de mettre un morceau de glace sur le coude. Si, au bout de 15 minutes, les premiers signes d’urticaire apparaissent sur votre peau, vous devez supposer que votre corps est sujet à la pathologie.

N'oubliez pas qu'une réaction allergique peut survenir non seulement par contact direct avec l'air givré. Le médiateur de l'inflammation devient souvent un courant d'air banal, au contact de l'eau froide lors du nettoyage ou de la vaisselle.

Symptômes de l'allergie au froid

Les symptômes d'une réaction allergique incluent des lésions cutanées sur les parties non protégées du corps (mains, visage), une irritation des muqueuses (nez, trachée, gorge). Il existe plusieurs types de pathologie, chacun ayant des caractéristiques spécifiques:

  • Urticaire à froid, caractérisée par de fortes démangeaisons et de nombreuses éruptions cutanées sur le corps, type de cloques et de poches qui apparaissent au contact de l'ortie.
  • Dermatite froide, entraînant un desquamation grave de la peau, provoquant des rougeurs et un gonflement du derme. Quelques jours après le contact avec le froid, de petites bulles se forment sur le corps, dont l'ouverture menace de former des érosions, puis recouvrent le derme d'une croûte et de cicatrices.
  • Conjonctivite froide, suggérant une grave déchirure dans le froid, une coupure et une douleur dans la région des yeux.
  • Rhinite froide, caractérisée par une sensation de congestion nasale dans un environnement où la température est basse. Dès qu'une personne est à l'intérieur, les symptômes du rhume peuvent disparaître.
  • Asthme froid, se manifestant par un œdème laryngé, un bronchospasme et souvent observé chez les personnes sujettes à la pneumonie.

Attention! Ce type d'allergie est souvent confondu avec le SRAS, les infections respiratoires aiguës et d'autres affections virales. Cependant, les allergies suggèrent rarement de la fièvre.

En cas d'éruption cutanée, d'ampoules sur la peau, de brûlures et de démangeaisons au derme, d'enflure des muqueuses, de maux de tête et de frissons, consultez immédiatement un médecin qui est obligé de diagnostiquer les allergies par le froid et aidez le patient à se débarrasser du problème.

Allergie au froid: que faire?

Le traitement de la pathologie est possible avec l'utilisation de dispositifs médicaux et de méthodes traditionnelles. En choisissant la première option, assurez-vous de consulter votre médecin; Préférant les recettes aux grands-parents, lisez attentivement les instructions, en suivant simplement les recommandations et la posologie.

Médicaments contre les allergies

Pour guérir la peau affectée et les muqueuses aidera les médicaments de différents groupes pharmaceutiques: