Que faire si vous ne sentez pas l’odeur et le goût des aliments froids?

La membrane muqueuse des voies respiratoires supérieures est la première barrière du système immunitaire humain se produisant sur le trajet des virus et des bactéries. Les microorganismes pathogènes pénètrent dans cette coquille, puis commencent un développement actif. La raison en est le gonflement du nez et l'apparition d'un rhume. La perte d'odeur et de goût est l'un des symptômes qui indiquent la présence de processus inflammatoires.

La cause la plus fréquente de perte de goût et d'odorat est l'apparition d'une maladie virale ou bactérienne des voies respiratoires supérieures. Pour le sens de l'odorat est la membrane muqueuse de la partie supérieure de la cavité nasale. La perception des odeurs est réalisée par des cellules spéciales qui transmettent des impulsions au cerveau par le biais du tissu nerveux. Les virus pénètrent dans la membrane muqueuse, puis commencent la division et la reproduction actives. En raison du gonflement de la membrane muqueuse, il y a une perte de communication entre les cellules réceptrices et le tissu nerveux. Une personne perd la capacité de distinguer entre odeur et goût. La perte de sensibilité du récepteur est partielle ou totale.

Maladies dans lesquelles il y a une perte de goût et d'odeur:

  • nez qui coule;
  • maladie frontale;
  • la sinusite;
  • sclérome;
  • longue utilisation de sprays nasaux;
  • septum nasal courbé;
  • des néoplasmes ou des polypes;
  • lésion cérébrale traumatique;
  • lésion nerveuse olfactive;
  • cours compliqué du diabète;
  • l'âge atrophie des tissus.

Un ensemble de substances pour l'olfactométrie

Parfois, le patient affirme avoir perdu son odorat et ne pas sentir le goût des aliments. Mais ces peurs sont fausses. Il existe un test spécial - l'olfactométrie. Il vise à déterminer la sensibilité des récepteurs du nez et de la langue. L’inhalation alternée des vapeurs de diverses substances permet de déterminer le degré de perte d’odorat. Le test est effectué en ambulatoire. Un ensemble de substances odorantes permet de déterminer le degré de perte d’odeur avec une grande précision. Ce test peut se dérouler chez vous, vous aurez besoin de:

  • essence acétique de 0,5%;
  • alcool de vin;
  • la valériane;
  • l'ammoniac.

De telles substances sont bien perçues d'odeur. Une personne devrait prendre une respiration superficielle, après quoi il devient clair s'il y a une perte d'odeur ou non.

Inhaler soigneusement les vapeurs d'ammoniac. Cette substance est extrêmement toxique pour l'homme. L'inhalation ne devrait pas être plus de 1-2 fois. En cas d'exposition prolongée, l'ammoniac peut provoquer un gonflement de la membrane muqueuse et même du cerveau.

La performance des papilles gustatives est déterminée à l'aide de produits gustatifs spécifiques. Il est nécessaire d'essayer les substances suivantes à leur tour:

Si un composant n'est pas déterminé par le goût ou l'odeur, c'est une raison pour consulter un otolaryngologue. Le piment n'est pas utilisé lors du test. Ce produit est composé d'une substance qui favorise le gonflement des tissus. De plus, la crème glacée n'est pas utilisée en raison de la basse température du produit.

Il ne suffira pas de réduire le gonflement des muqueuses pour le retour de l'odorat. La cause principale doit être éliminée afin d'éviter toute récurrence de la maladie. Le traitement principal est effectué par des médicaments antibactériens et antiviraux.

Quel est le but de la thérapie?

  • Un nez qui coule viral provoque la plupart des cas de perte d'odeur et de goût. La membrane muqueuse avec cette maladie gonfle fortement et le nez ne respire pas du tout. Des médicaments antiviraux et un traitement symptomatique sont prescrits.
  • Les maladies bactériennes des voies respiratoires supérieures sont traitées avec des antibiotiques. Des préparations de pénicilline et de céphalosporine sont utilisées.
  • La rhinite allergique doit être traitée avec des antihistaminiques.

Les gouttes pour le rétrécissement des vaisseaux sanguins peuvent réduire l'enflure et renvoyer l'odeur. Néanmoins, ces médicaments n’éliminent pas la cause du problème et n’aident que pendant une courte période. Une personne s'habitue à de telles gouttes, après quoi elle cesse d'aider.

S'il n'est pas traité, le tissu muqueux des voies respiratoires renaît. Cela ne devient pas une barrière pour les virus et les bactéries, mais leur objectif. Les maladies dans ce cas deviennent chroniques. En cas de rhume et de perte d’odeur, il faut commencer le traitement le plus tôt possible afin de l’éviter.

Les médicaments antibactériens et antiviraux montrent les premiers résultats quelques jours après l'administration. Pour accélérer la récupération, rincez les voies nasales avec une solution saline. La solution saline (chlorure de sodium) est vendue dans les pharmacies sous forme d’ampoules ou de gouttes pour le nez. Le médicament peut être fabriqué à la maison. Pour ce faire, diluez une cuillerée à thé de sel dans un verre d’eau bouillie. La solution saline doit être instillée doucement en utilisant une seringue sans aiguille. Avant utilisation, assurez-vous que tous les granulés de sel sont dissous dans de l'eau.

Le traitement des remèdes populaires convient comme traitement adjuvant à la principale méthode de traitement médicamenteux. La membrane muqueuse du nez a une structure délicate. Par conséquent, n'utilisez pas de substances dangereuses ou corrosives. Si le sens de l'odorat a disparu, les recettes suivantes aideront à restaurer sa capacité de travail:

  • Inhalation avec huile essentielle et citron. En cas de rhume, vous pouvez ajouter de la lavande, de la camomille ou de la menthe à cette recette. 2-3 gouttes d'eau chaude nécessitent 10 gouttes de jus de citron et deux gouttes d'huile. Les inhalations sont effectuées pendant 4-5 minutes. Dans le même temps, soyez prudent. Il est nécessaire de prendre des respirations superficielles pour se protéger du développement de réactions allergiques au citron. Cinq traitements suffiront pour libérer la possibilité de respirer.
  • Huile essentielle, sapin et eucalyptus. Quelques gouttes de chaque ingrédient sont ajoutées à un bol d’eau chaude. L'eucalyptus a des propriétés antibactériennes. La recette vous permet d'éliminer la congestion nasale et de désinfecter la membrane muqueuse.
  • Inhalation de vapeur normale. Cette procédure convient aux personnes âgées si le nez est bouché. Divers suppléments à un couple peuvent avoir un effet négatif sur la santé des personnes en âge de prendre leur retraite.
  • Propolis. Les produits apicoles ont une propriété bactéricide. L'inhalation de propolis n'est pas effectuée. Il est appliqué en petite quantité sur du coton et inséré dans les voies nasales pendant 1 à 2 minutes. Une substance caustique peut causer des brûlures aux tissus. Par conséquent, il est nécessaire de l'utiliser en petites quantités et pendant une courte période.

Le taux de guérison dépend de la gravité de la maladie. Certains patients perdent leur odorat pendant une journée et d'autres pendant quelques semaines.

Je ne sens pas le goût des aliments avec un rhume

Pendant le rhume, pratiquement chaque personne développe une rhinite sur le fond de la maladie, ce qui contribue à l'apparition d'une complication désagréable sous forme de perte de goût et d'odorat. Les patients présentant une manifestation similaire semblent irritables, car tout le fonctionnement du corps est perturbé et la vie ordinaire perd sa couleur. Afin de déterminer les causes de cette complication et de réagir à temps, vous devez d'abord comprendre les processus de la sensation.

Mécanisme des réactions olfactives

La zone particulière responsable du processus olfactif est située dans la partie supérieure de la cavité nasale et sa structure diffère de manière significative de la membrane muqueuse caractéristique de la structure de la cavité nasale. La sensibilité de la région olfactive de chaque individu étant purement individuelle, nous déterminons donc complètement différemment la persistance de l'odorat et les délicates notes de parfum. Au moyen d'impulsions, des récepteurs spéciaux envoient au cerveau des signaux caractérisant des molécules à l'aide de fibres nerveuses ultra-sensibles. Les informations reçues sur l'arôme analysé par notre cerveau et en constituent la définition, l'identification des odeurs se fait automatiquement, et la nouvelle saveur, inconnue jusqu'à présent, est mémorisée pour une mémorisation ultérieure.

Le mécanisme des réactions olfactivesLe mécanisme de détermination du goût

Le langage humain est un domaine spécifique des plus petites papilles gustatives chargées d'analyser des objets pour détecter la présence de l'un des sentiments essentiels les plus importants: le goût. Le processus d'identification est si complexe en raison des minuscules mamelons visibles à l'œil nu à la surface de la langue. Un autre cours de biologie scolaire nous dit que la langue comporte plusieurs domaines, chacun étant responsable de la reconnaissance d'un seul des quatre goûts probables.

Comprendre le mécanisme de détermination des sensations gustatives et olfactives aidera à identifier la principale cause des troubles de la perception. L'apparition d'anomalies dans le fonctionnement normal des organes du goût et de l'odorat indique un échec et nécessite un traitement immédiat.

Le mécanisme de détermination du goût Zonage de la langue Pour la reconnaissance du goût sucré de toute la surface du corps ne rencontre que la pointe, il n'y a pas d'autre zone pour cette action. Un peu plus loin, sur les parties situées sur les côtés, il y a des récepteurs, grâce auxquels nous déterminons les aliments salés. Derrière la région des goûts salés se trouve la partie latérale de la langue, qui est nécessaire pour identifier les goûts acides. La racine de la langue, ou plutôt les récepteurs qui y sont situés, sont responsables de la reconnaissance de l'amertume - le quatrième goût que notre corps est capable de ressentir.

Cette gamme de saveurs incroyablement complexe et complexe d’innombrables produits et plats du monde est formée en mélangeant seulement quatre goûts. Chaque personne ressent le goût du même aliment de manière absolument différente. Il existe des exceptions à la règle - il s'agit de personnes au goût particulièrement délicat et à la sensation olfactive.

Les études les plus récentes dans le domaine de la sensibilité humaine ont confirmé une détérioration significative de la sensibilité des récepteurs du goût et des récepteurs olfactifs avec le temps et une augmentation de l’âge de la personne. Un tel processus est principalement associé au vieillissement et à la détérioration inévitables de tous les organes, mais il n’exclut pas la possibilité de complications dues à une maladie, dont un rhume banal.

Pour déterminer la cause première d'une violation des processus gustatifs, il est nécessaire de savoir quelles parties sont responsables de la reconnaissance. Cela aidera à identifier la nature de la maladie.

Pourquoi les odeurs et les goûts disparaissent-ils?

Souvent, les personnes ayant un rhume, en particulier pendant les saisons de pointe, remarquent une violation des processus olfactifs et gustatifs dans le corps. Le manque de connaissances de base sur ce phénomène en fait peur. Par conséquent, avant d'appliquer la thérapie, il est nécessaire de comprendre les raisons:

Lors des premières manifestations du rhume, les sinus nasaux activent la production active de mucus spécial, dont le but est de combattre le malaise, empêchant ainsi l’infection de pénétrer dans le corps. Malheureusement, elle ne réussit pas dans tous les cas. Dans le cas spécifique d'un nez qui coule, le gonflement de la membrane muqueuse recouvre directement la zone de l'odorat. Après des mesures thérapeutiques, la muqueuse nasale est normalisée et la région olfactive retrouve sa fonction. Les gouttes bien connues pour le traitement de la rhinite ont un effet plutôt négatif sur le processus complexe de la perception olfactive. L'effet de ce médicament étant basé sur l'effet de constriction des vaisseaux sanguins, une utilisation constante et incontrôlée provoque un dysfonctionnement de la paroi musculaire des vaisseaux sanguins. Ils cessent d’exercer leurs activités fonctionnelles. En effet, le gonflement de la membrane muqueuse ne disparaît pas longtemps, même après la guérison. La plupart des gens croient naïvement que les effets de tels médicaments sont absolument sans danger, bien que les sociétés pharmaceutiques le préviennent souvent. La rhinite allergique est l’une des causes courantes de l’atteinte olfactive. Le principe de fonctionnement est similaire aux précédents: gonflement des muqueuses, mais l'exposition régulière à l'allergène ne disparaît pas sans laisser de traces. Désactivant la fonction de l’odorat, le corps jette toute sa force contre l’irritant. Les troubles du goût et de l'odorat peuvent être provoqués par des lésions mécaniques des muqueuses nasale et pharyngée. Certains troubles du système nerveux central peuvent constituer la cause la plus grave d’altération de l’odorat. Dans ce cas, les premiers signes de telles maladies doivent être examinés.

Pour les troubles nerveux caractérisés par la manifestation de plusieurs types de perte de sensations:

Anosmie Ce trouble est caractérisé par une perte complète de sensibilité de la région olfactive. La cause peut être une complication de la grippe et du SRAS ou un accident vasculaire cérébral, ainsi que des troubles du système nerveux central. Kakosmia C'est plutôt une perception perverse des odeurs. Caractérisé par une réception incorrecte des informations reçues. La cause la plus fréquente de l'apparition de ce type sont les formations tumorales de la région olfactive. L'hyposmie. Caractérisé par une violation de la sensibilité et de la perception des odeurs. Ce symptôme apparaît après un rhume et des rhumes. Souvent, ce trouble survient chez les personnes atteintes de maladies chroniques du nasopharynx.

Sans aucun doute, il est nécessaire d'identifier la cause des violations afin de dresser un tableau général et de prescrire un traitement. Aujourd'hui, les spécialistes connaissent de nombreux facteurs et pour chaque cas, il existe une méthode de traitement différente.

Comment restaurer le goût et la perception olfactive

Seul un professionnel de la santé sait exactement comment traiter les troubles de l'odorat et du goût. C'est lui qui déterminera la cause de la complication résultante et prescrira un traitement efficace. L'automédication peut aggraver la situation et retarder le rétablissement. Bien entendu, le choix entre la médecine traditionnelle et les médicaments reste pour le patient, mais l’approbation des méthodes doit provenir d’un spécialiste.

De nombreuses sociétés pharmaceutiques représentent aujourd'hui un large éventail de médicaments capables de restaurer le sens de l'odorat et le goût.

En fonction de la cause fondamentale de la violation du processus olfactif, le médecin vous prescrira certains médicaments qui favorisent la récupération. Le plus souvent prescrit:

Naphazoline (Naphthyzinum). Oxymétazoline (Nazol). Xylométazoline (Galazolin). Tramazoline (Lasolvan Reno).

Tous ces médicaments appartiennent aux agents vasoconstricteurs. Grâce à eux, l'œdème de la muqueuse nasale est éliminé. L'application ne doit pas être retardée de plus de 7 jours, car ils créent une dépendance et perdent leur efficacité. Sinon, il pourrait développer une rhinite médicamenteuse, aggravant la situation.

Dans le cas de la nature allergique des troubles olfactifs, les antihistaminiques sont prescrits, dans des situations plus complexes, aux corticostéroïdes:

Chloropyramine (Suprastin). Loratadine (Claritin). Erius (Eden). Telfast Kétotifène. Nasonex. Thérapie du goût

En cas de violation de la perception du goût, il est nécessaire d'aller à l'hôpital sans faute. Le traitement doit être obtenu uniquement après avoir identifié la cause du trouble. Les médicaments suivants peuvent prescrire:

GiposalixGiposalix - salive artificielle. L'érythromycine est prescrite si les bactéries et les virus en sont la cause. Captopril La méthicilline est injectée par voie intramusculaire. Ampicilline

L'utilisation de médicaments ne peut être possible que s'ils sont nommés par un spécialiste. L'auto-traitement peut aggraver l'état et entraîner des complications.

Remèdes populaires de thérapie

La plupart des gens préfèrent utiliser la médecine traditionnelle. Cette préférence est due à la peur d’empoisonner le corps avec des produits chimiques. Les fans de moyens improvisés doivent en tout état de cause consulter des experts.

Dans la question de la restauration du sens de l'odorat, beaucoup sont guidés par des recettes qui ont prouvé leur efficacité depuis l'Antiquité. Les plus efficaces sont:

L'inhalation. Bien sûr, cette méthode est efficace et souvent utilisée. En tant que moyen, il est d'usage d'utiliser des pommes de terre bouillies traditionnelles, du bouillon de camomille, du pied de pied, de la sauge avec l'ajout d'huiles essentielles. Des cotons-tiges imprégnés. Les matières premières utilisées sont: miel liquide, jus d'aloès ou kalanchoe, dilué avec de l'eau dans un rapport 1: 1, propolis avec beurre Drops. Une solution de rechange aux gouttes pharmaceutiques est un mélange d’huiles de camphre et de menthol dans un rapport 1: 1, instillé 3 fois par jour. Rinçage. Pour cette procédure, des décoctions de camomille, de pied de poil, de sauge sont utilisées. Traitement du goût

Pour restaurer les sensations gustatives sont souvent utilisées:

L'inhalation. Conduire frais de bouillon et des herbes camomille, sauge, pied de pied boire. Le miel est dissous dans du lait chaud et bu plusieurs fois par jour.

La médecine traditionnelle présente plusieurs avantages qui font que beaucoup de gens choisissent en leur faveur. Ces recettes sont non toxiques et ont un excellent effet, prouvé depuis une douzaine d'années.

Symptômes d'immunité réduite

Comment traiter l'amygdalite à la maison, lisez ici.

Que faire si la voix a disparu pendant un rhume: //drlor.online/zabolevaniya/orvi/prostuda/propal-golos-chto-delat.html

Les troubles du goût et de l'odorat, dans la plupart des cas, sont des complications des maladies infectieuses, mais peuvent survenir avec une utilisation prolongée de médicaments. Pour un rétablissement rapide des violations, il est nécessaire d'identifier sa cause. Pour ce faire, il est nécessaire de rechercher l'aide des institutions médicales. Le spécialiste désignera un traitement compétent, mais surtout efficace. Bien entendu, le choix du traitement à base de produits pharmaceutiques ou de médecine traditionnelle dépendra des préférences personnelles. L'essentiel est de trouver un outil éprouvé.

Causes du problème

En médecine, la perte complète de la capacité à sentir est appelée anosmie et la perte partielle, l'hyposmie. Les raisons de leur apparition sont les suivantes:

1 Pathologies anatomiques de nature diverse, qui ne font qu'augmenter avec un rhume. Ces pathologies comprennent les polypes, la courbure du septum nasal, les végétations adénoïdes, les tumeurs nasales et l'hypertrophie du cornet. 2 Les maladies du rhume, car à cause d’elles la membrane muqueuse du nez se gonfle, ce qui crée une interférence importante avec l’accès de l’air à la zone olfactive. 3 Rhinite allergique ou chronique et maladies inflammatoires chroniques des sinus paranasaux (par exemple, antrite ou même sinusite frontale). 4 Il est nécessaire d'inhaler longtemps les substances toxiques: vapeurs d'acides, produits raffinés, fumée de tabac, peinture, etc. 5Utilisation trop longue de gouttes ou de pulvérisations venant du froid. Le plus souvent, le gonflement de la muqueuse nasale est provoqué par des médicaments tels que la réserpine, la naphtyzine, la nafazoline, les œstrogènes et les phénothiazines. 6 Affections contractées dans l’enfance: oreillons, scarlatine ou rougeole. Diverses maladies des yeux, des oreilles et même des dents peuvent également affecter. 7 Dommages au cerveau lorsque l'air entre dans la zone olfactive, cependant, les informations sur l'odeur provenant des récepteurs olfactifs ne sont pas perçues. Cela est dû à une lésion cérébrale traumatique, à la maladie de Parkinson, au diabète, à la maladie d'Alzheimer, etc. 8Inflammations du nerf olfactif, de nature infectieuse, ou intoxication à des produits chimiques: plomb, solvant, cadmium, insecticides. 9Intervention chirurgicale, chirurgie plastique ou radiothérapie dans les sinus nasaux.

La perte d'odeur est unilatérale et bilatérale, la sensibilité peut disparaître immédiatement pour toutes les odeurs ou pour certaines spécifiques.

Méthodes de diagnostic

Si un rhume, une allergie, une infection virale, etc. sont passés, mais que le nez ne sent pas et est toujours bouché, vous devez consulter un médecin, car seul l’hôpital disposant du matériel approprié peut en déterminer la cause avec précision. L'otolaryngologue écoutera les plaintes du patient, inspectera le nasopharynx et enverra des tests.

La recherche en laboratoire dans de tels cas comprend:

la rhinoscopie; radiographie des sinus nasaux; tomographie par ordinateur; échographie.

Également mené une étude de la membrane muqueuse de la bouche, de la langue et de l’état des oreilles. Et dans certains cas, le médecin peut trouver cela nécessaire et un examen neurologique.

Comment traiter un trouble de l'odorat?

Pour un trouble olfactif, un médecin peut prescrire:

assainissement de la cavité nasale en combinaison avec le traitement des sinus paranasaux; intervention chirurgicale en présence d'obstacles mécaniques dans le nez pour l'entrée d'air; traitement dirigé de la maladie sous-jacente (par exemple, les allergies ou la rhinite chronique) qui a provoqué la perte de l'odorat.

Si la cause est une lésion organique du système nerveux central, c’est-à-dire diverses tumeurs, une altération de la circulation cérébrale, une méningite différée et d’autres affections similaires, le pronostic de guérison sera moins favorable en raison de la complexité du traitement et de la persistance de la perte de l’odeur. La même chose s'applique aux blessures du nasopharynx. Si la cause de l'atrophie de la muqueuse nasale est associée à des modifications liées au vieillissement ou à des lésions du nerf olfactif, l'anosmie est considérée comme irréversible. Une amélioration peut survenir spontanément, mais cela ne peut être prédit.

Médecine populaire

Si la perte de goût et d'odorat s'est produite pendant un rhume, un traitement à domicile peut aider efficacement. Les plus efficaces d'entre eux sont:

rincer le nez avec une solution saline, qui a un effet désinfectant qui élimine les poches et l'inflammation; des inhalations de couples de cèdre, d'eucalyptus, de menthe poivrée et d'éther de chaux ou un massage des sinus nasaux utilisant les mêmes huiles (ce traitement convient aux personnes qui ne sont pas allergiques); amélioration de la circulation sanguine due à l'échauffement des brosses plongées dans une bassine d'eau chaude. Cette méthode peut améliorer le sens de l'odorat; utilisation quotidienne des tampons à la propolis que vous pouvez facilement faire à la maison.

Les méthodes de médecine traditionnelle doivent être utilisées avec prudence, car avec les polypes et les néoplasmes, elles peuvent provoquer la croissance de tumeurs ou des saignements.

Si le sens de l'odorat est perdu et ne se rétablit pas au bout de quelques jours, vous devez consulter un médecin dès que possible.

Pourquoi, avec un froid intense, le goût des aliments ne se fait presque pas sentir

Aujourd’hui, nous allons expliquer pourquoi, en cas de grand froid, le goût des aliments est perdu. Pour être honnête, cet effet est de courte durée, mais la personne se sent mal à l'aise et incertaine. Si vous suivez les recommandations (que j'écrirai ci-dessous), vous vous débarrasserez rapidement de la perte d'odeur et vous rendrez le goût des aliments.

Pourquoi le goût de la nourriture est-il perdu?

En soi, un nez qui coule peut être causé non seulement par la grippe ou le rhume, mais aussi par d'autres facteurs: allergies, problèmes nasaux, processus inflammatoires sévères dans la cavité nasale. Un nez qui coule est particulièrement visible au printemps. De nombreux arbres commencent à fleurir, il y a beaucoup de pollen dans l'air, ce qui est un allergène pour beaucoup de gens (d'ailleurs, vous pouvez lire sur les allergies ici). Comme je l'ai écrit au début de la perte de l'odorat et du goût - ce sont des facteurs à court terme, généralement en une semaine, ils se rétablissent. Mais si vous ne voulez pas attendre, je vous conseille d’appliquer les astuces de mon article =). Afin de comprendre à 100% pourquoi avec un mal de tête puissant le goût des aliments ne se sent pas, vous devez consulter un médecin. Dans la plupart des cas, la perte de goût est un gonflement du mucus.

Comment rendre le goût avec un froid intense

Vous voulez probablement demander, d'où vient le sens de l'odorat? Des processus tels que le goût et l’odorat sont interdépendants et la première chose à faire est de renvoyer l’odeur. Comment se passe le processus de retour? La première chose dont vous avez besoin est d’enlever le gonflement de la muqueuse nasale, pour ce bien en forme de gouttes, de pilules, de sprays spéciaux. Utilisez la phytothérapie après avoir consulté un médecin. Une fois le gonflement éliminé, vous deviendrez beaucoup plus facile et vous commencerez déjà à ressentir des aliments très coupants et acides.

Si le goût des aliments n’est presque pas ressenti, la médecine traditionnelle aidera à:

Oui, c'est vrai, pas étonnant que nos ancêtres aient étudié et expérimenté. Ils ont réussi à transmettre à nos jours beaucoup de recettes intéressantes (efficaces), qui font parfois en très peu de temps des merveilles qui ne pourraient être réalisées avec l'aide de médicaments. De telles situations ne sont pas rares, les médecins ne recommandent pas leur utilisation, mais les gens les utilisent volontiers.

  • Il faut éliminer le froid de la manière suivante. Faites bouillir 4 litres d'eau. Immédiatement après l'avoir retirée du feu, ajoutez une peau de citron, laissez le milieu reposer pendant un moment. Ne refroidissez pas, ajoutez quelques gouttes d’iode (6 à 7 pièces suffisent). Si vous le souhaitez, vous pouvez ajouter d’autres herbes utiles à ce médicament (par exemple, la menthe poivrée). Penchez-vous sur le bas du médicament et couvrez-vous avec une serviette. Essayez d'inhaler la vapeur profondément avec votre nez (si possible) pendant 20 minutes. Je vous conseille également de lire ceci. un article sur le traitement de la rhinite.
  • Il est dit que restaurer l'odeur et le goût aide à inhaler la fumée lors de la combustion du pelage de l'ail. Éliminer la rhinite peut et avec l'aide de chauffage (uniquement lorsque vous n'avez pas une température corporelle élevée). Il est nécessaire de prendre le rapport 1: 1 sel et sable ordinaire. Mélangez ensuite bien et faites bien chauffer dans une plaque chauffante. Transférer immédiatement de la chaleur dans une poche ou une étamine et appliquer sur le nez.
  • C'est une recette très efficace qui a déjà aidé beaucoup de gens. Il est nécessaire de creuser dans le nez du jus de betterave, plusieurs fois par jour, 3 gouttes dans chaque narine.

Je suis sûr qu'après avoir appliqué tous ces conseils, vous commencerez à sentir le goût des aliments et à vous débarrasser d'un mauvais rhume. Si vous avez aimé l'article écrivez votre critique. Ici Vous pouvez lire l'article précédent.

Cordialement, Artem Simonenko

Que faire en cas d'odeur et de goût perdus? Causes et traitement

Que faire si les odeurs et les goûts ont disparu et que le nez ne sent pas?

Dans les cas où cette maladie, même considérée comme peu fréquente, s'accompagne d'une détérioration de la perception des arômes ou même du goût, les gens commencent à sonner l'alarme et cherchent des moyens de les restaurer.

Les causes et le traitement de ce trouble seront abordés dans cet article.

Les raisons ou pourquoi l'odeur et le goût ont disparu?

Il peut sembler que l’incapacité à distinguer les odeurs soit une bagatelle, sans laquelle il est facile de vivre.

Mais lorsqu'une personne perd l'un de ses sentiments principaux, elle réalise sa véritable valeur.

Après tout, privé de la possibilité de faire l'expérience du parfum et des "chouchous désagréables", il perd partiellement le plaisir de manger et peut également se mettre en danger de manger un produit gâté.

En même temps, le monde qui nous entoure ne semble plus aussi coloré qu'auparavant. Par conséquent, il est extrêmement important de réfléchir à la manière de restituer l’odeur et le goût lorsqu’il fait froid.

L'incapacité à distinguer les odeurs est le plus souvent observée dans le contexte du rhume, accompagné d'un écoulement nasal (rhinite). Selon le degré de détérioration de la fonction olfactive, il existe:

  • hyposmie (diminution partielle de la gravité de l'odeur);
  • anosmie (absence totale de sensibilité aux substances aromatiques).

La rhinite aiguë est la cause la plus fréquente d'hyposmie, voire d'anosmie. Il se développe en raison de la chute de l'immunité locale et générale et de l'activation de micro-organismes, vivant toujours sur les membranes muqueuses de personnes en parfaite santé.

Puisque le corps perd sa capacité d'interférer avec sa reproduction, les microorganismes infectent les tissus et provoquent l'apparition du processus inflammatoire.

Cela s'accompagne de l'apparition de poches et d'un assèchement de la membrane muqueuse. Ensuite, il est humidifié en raison d'un épanchement séreux (un fluide spécial qui se produit lors d'une inflammation tissulaire).

La quantité de mucus augmente progressivement, l'épanchement s'accumule partiellement sous la couche de membrane muqueuse supérieure, formant des bulles, ce qui permet à celui-ci de s'écailler et de provoquer la formation d'une érosion.

Au cours de tous ces processus, les récepteurs sensibles aux composés aromatiques et situés dans la partie supérieure de la cavité nasale peuvent être bloqués par le mucus ou être endommagés.

Par conséquent, ils sont incapables de répondre aux stimuli et, par conséquent, transmettent un signal au cerveau. Cela explique le fait qu'après le froid, l'odorat a été perdu.

Mais la détérioration de la capacité de sentir l'odeur de diverses substances n'est pas la seule conséquence possible de la rhinite. Il y a souvent une perte simultanée de goût et d'odeur.

La raison en est que très souvent une personne confond involontairement goût et goût. Les vraies sensations gustatives apparaissent en réponse à la pénétration de substances salées, acides ou sucrées sur la langue, car des récepteurs spéciaux situés dans différentes parties de la langue sont responsables de leur perception.

Pour leur pleine perception, la participation simultanée d'analyseurs de goût et de récepteurs olfactifs est requise. Par conséquent, le fait qu'une personne ait l'habitude de considérer le goût d'un plat peut facilement être son arôme.

Attention! Si le patient a cessé de sentir et qu'aucun écoulement nasal n'a été observé, il est impératif de contacter un neurologue pour éliminer les pathologies cérébrales et autres maladies graves.

Si l'odorat est parti: que faire dans ce cas?

Et l'odeur et le goût ont-ils vraiment disparu? Il arrive souvent que le patient dise: «Je ne sens pas les odeurs…», «Je ne sens pas le goût des aliments et les odeurs», mais il s’avère que ce n’est pas le cas.

Pour vérifier avec précision la présence d'hyposmie, il existe même un test spécial en médecine - l'olfactométrie.

Son essence consiste à alterner l'inhalation de vapeurs de 4 à 6 substances odorantes contenues dans des flacons étiquetés.

Pour le patient, l'une des narines est serrée avec un doigt et un vaisseau contenant une substance est placé à une distance d'un centimètre de l'autre. Le patient devrait prendre une respiration et répondre à ce qu'il ressent. Traditionnellement utilisé:

  • Solution d'acide acétique à 0,5%;
  • pur esprit de vin;
  • teinture de valériane;
  • l'ammoniac.

Ces substances sont classées par ordre d'amélioration de la saveur. Par conséquent, il est possible de déterminer le degré de dysfonctionnement olfactif provoqué par l'odeur de la personne capable de la sentir.

Un test similaire peut être effectué à la maison, même sans disposer de solutions spéciales, d’articles et de produits ménagers ordinaires appropriés.

Le test comporte plusieurs étapes, le passage de l’une à l’autre n’est effectué qu’après la réussite de la précédente. On propose au patient de sentir:

  1. Alcool (vodka), valériane et savon.
  2. Sel et sucre.
  3. Parfum, oignon, chocolat, solvant (dissolvant pour vernis à ongles), café instantané, allumette éteinte.

Si l’un d’eux ne peut être reconnu, c’est un signe clair de diminution de la fonction olfactive et une raison de se tourner vers l’ENT afin de déterminer comment restituer l’odeur et le goût lorsqu’il fait froid.

Si le sens de l'odorat a disparu pendant un rhume ou après un rhume.

Les patients se plaignent souvent que leur goût et leur odeur ont disparu à cause du rhume. De tels symptômes peuvent survenir lorsque:

rhinite:

  • aigu;
  • chronique;
  • allergique.
inflammation aiguë et chronique des sinus paranasaux:
  • une antrite;
  • l'ethmoïdite;
  • avant;
  • sphénoïdite.
Beaucoup moins souvent, les causes d'un instinct aggravé sont les suivantes:
  • l'ozène;
  • sclérome;
  • polypose.

Ainsi, le plus souvent, la perception des parfums est altérée par le rhume, la grippe et d'autres infections respiratoires aiguës.

Néanmoins, de telles maladies courantes, accompagnées de rhinites, telles que les sinusites, les frontites et autres, peuvent également le précéder.

Et comme ils se développent souvent sur le fond de la courbure de la cloison nasale, on leur prescrit souvent une septoplastie.

Cette opération, qui a pour but de niveler le septum et de normaliser la respiration, est nécessaire pour éliminer les conditions préalables au maintien des processus inflammatoires dans les sinus paranasaux et, par conséquent, pour perturber le parfum.

Mais, malheureusement, les septoplatiques ne constituent pas une garantie pour rétablir la capacité de distinguer normalement les odeurs, car il est possible de provoquer ensuite des modifications dégénératives de la membrane muqueuse et le développement d'une hyposmie, voire d'une anosmie.

Bien que la courbure du septum lui-même n'affecte en rien la capacité d'une personne à percevoir toutes sortes de saveurs. Source: nasmorkam.net

En outre, des modifications dégénératives de la membrane muqueuse peuvent survenir non seulement à la suite d'une septoplastie, mais également à la suite de dommages accidentels causés par des corps étrangers.

Dans de telles situations, parlez du développement de la rhinite traumatique. La cause de son apparition peut être non seulement des macro-objets, mais également de petites particules solides, telles que le charbon, les poussières, les métaux, contenues dans:

  • de la fumée;
  • les aérosols;
  • diverses émissions industrielles, etc.

Il a également été observé que la netteté de l'odeur et la perception du goût se détérioraient avec l'âge. Ces changements peuvent être qualifiés de physiologiques, car ils sont causés par "l'affaiblissement" des récepteurs correspondants.

Mais généralement, les personnes âgées remarquent que le parfum s’est détérioré après un rhume. Cela peut être dû à des dommages aux récepteurs dus au déroulement actif du processus inflammatoire, qui ne sont alors pas complètement restaurés. Par conséquent, après le rétablissement, les personnes âgées peuvent se plaindre d'hyposmie.

Comment restaurer le sens de l'odorat?

Bien sûr, la réponse exacte à cette question ne peut être donnée qu’à un spécialiste.

Un médecin qualifié sera en mesure de trouver les véritables causes des violations et de les éliminer rapidement.

Toute auto-médication ne peut qu'aggraver le problème et retarder le retour à la normale.

Par conséquent, même s'il existe divers remèdes populaires permettant de résoudre le problème, avant de commencer à les utiliser, vous devez demander à l'oto-rhino-laryngologiste s'ils peuvent être utilisés.

Selon les raisons de la détérioration de la fonction olfactive, le médecin peut vous prescrire un certain nombre de médicaments pour aider à la restaurer, notamment:

  • Naphazoline (Naphthyzinum);
  • La xylométazoline (galazoline);
  • Oxymétazoline (nazol);
  • Tramazoline (Lasolvan Reno), etc.

Ces médicaments font partie des vasoconstricteurs. Des mécanismes qui éliminent le gonflement de la membrane muqueuse sont au cœur de leurs actions. Mais leur utilisation pendant plus de 5 à 7 jours n’est pas recommandée, car ils créent une dépendance et perdent leur efficacité.

Dans le pire des cas, une rhinite médicamenteuse se développe, accompagnée d'une rhinite constante, beaucoup plus difficile à traiter que, par exemple, aiguë.

Si l'hyposmie est le résultat d'une rhinite allergique, on prescrit aux patients des antihistaminiques et, dans les cas plus graves, des corticostéroïdes locaux:

  • Chloropyramine (Suprastin);
  • Loratadine (claritine);
  • Erius (Eden);
  • Telfast;
  • Le kétotifène;
  • Nasonex;
  • Fliksonaze;
  • Béclométhasone, etc.

Lorsque la sinusite est devenue la cause de l'hyposmie, le traitement est exclusivement sous contrôle ORL. Toute auto-traitement dans de tels cas peut avoir des conséquences tragiques, car une inflammation des sinus peut provoquer le développement d'une septicémie, d'une méningite et d'autres pathologies mettant la vie en danger.

Par conséquent, dans de tels cas, toute mesure permettant de retrouver l’odorat et le goût en cas de rhume doit être approuvée par l’otolaryngologue.

Perte d'odeur et de goût accompagnée d'un mal de tête: causes et traitement

Avec un fort rhume, le goût des aliments est à peine perceptible - chaque personne qui a eu un rhume ou une maladie respiratoire, ainsi que le fait que l’odeur et l’odeur disparaissent avec le goût, l’ont rencontré. Les raisons sont très simples:

  • les microorganismes pathogènes tombent dans le nez - le plus souvent des virus;
  • le système immunitaire du corps réagit à eux - les cellules immunitaires se précipitent au point d'entrée, la température augmente pour brûler l'envahisseur;
  • l'œdème commence - les vaisseaux se dilatent, ce qui est inévitable à température, les muqueuses augmentent de volume, il devient plus difficile de respirer;
  • les glandes à sécrétions produisant du mucus, hydratant les muqueuses, commencent à fonctionner plus efficacement et le mucus devient beaucoup - en partie à cause du gonflement, en partie à cause de la nécessité de supprimer l'activité vitale du virus du nez;
  • les cellules sensibles spéciales (récepteurs) responsables de l'absorption des odeurs, sont bloquées en raison de l'abondance de mucus et ne peuvent plus envoyer de signaux au cerveau concernant l'odeur entrante;
  • avec le parfum, le goût des aliments cesse également d'être ressenti, car sa définition dépend en grande partie du sens de l'odorat et non des papilles gustatives de la langue.

Si la rhinite n'est pas traitée, les récepteurs, privés de travail et recouverts de mucus, perdent progressivement leur sensibilité et leur atrophie. Permettant un tel scénario, le patient, même après la guérison complète, ne sera pas en mesure de déterminer le goût et l’odorat.

Des échantillons qui déterminent l'ampleur du problème

Avec un rhume, il est plus difficile de déterminer le goût des aliments et de les sentir, et le patient peut commencer à craindre d’avoir perdu son sens de l’odorat et son goût pour toujours. Il existe un moyen facile de déterminer s'il en est ainsi. Pour vérifier l'odeur, vous aurez besoin de:

  • trouver dans la maison ou acheter de l'essence de vinaigre, de la valériane, de l'ammoniac et de l'essence de vin - toutes ces substances sont vendues sans ordonnance, il n'y aura donc aucun problème;
  • mouchez-vous bien le nez - si cela ne vous aide pas, vous pouvez utiliser des gouttes vasoconstricteurs comme Naphthyzinum;
  • À tour de rôle, ouvrez les bouteilles et n’inspirez qu’un souffle.

Toutes ces substances sont en train de brûler, vous devez donc les inhaler avec précaution, pas avec la poitrine. Il est préférable d’ouvrir la bouteille et d’agiter la main pour envoyer l’odeur au nez, au lieu de s’appuyer dessus.

Même avec un fort mal de tête, le patient ressentira parfaitement le vinaigre, l’alcool et la valériane. Si le sens de l'odorat est vraiment proche de l'atrophie, les odeurs ne seront pas ressenties et ce sera l'occasion de contacter immédiatement l'oto-rhino-laryngologiste pour lui faire part de sa perte.

Le test de perte de goût est en fait très similaire au test d’odorat. Il sera nécessaire:

  • acheter ou trouver dans la maison du sucre, du sel, des oignons, du chocolat noir, du café et une allumette brûlée;
  • se moucher à fond et essayer tout ce qui est proposé à son tour

Le fait est que les papilles gustatives de la langue sont conçues pour distinguer les goûts simples: salé, sucré et amer. L'odorat influence une différenciation plus difficile grâce à laquelle la personne ressent des nuances intéressantes.

Le fait que lorsque vous avez froid à la tête, le goût des aliments diffère grandement - peu importe. Mais si le patient n'est pas capable de faire la différence entre le sel et le sucre et de le mettre sur la langue, c'est une raison de s'inquiéter et de se dépêcher de consulter l'otolaryngologue.

Traitement

Si vous avez un rhume, les sensations gustatives sont plus faibles, il est donc nécessaire de traiter l’ensemble de la maladie et de ne pas essayer de retrouver l’odeur et le goût sans éliminer la cause. En règle générale, un nez qui coule causé par des causes infectieuses est traité de manière globale:

  • Antibiotiques, médicaments antiviraux ou antifongiques. Leur tâche principale est d'éliminer l'agent causal de la maladie, la lutte contre qui provoque tous les symptômes désagréables. Ce sont des outils puissants qui ne doivent pas être utilisés sans réfléchir - seul un médecin peut les prescrire et seulement après qu’un diagnostic a été posé. Il est important de se rappeler que les antibiotiques et les antiviraux et les antifongiques doivent être pris en cure, pendant exactement le nombre de jours indiqué dans les instructions. Même si le sens de l'odorat est revenu plus tôt, ce n'est pas une raison pour arrêter de le prendre - sinon, le risque de réapparition rapide de la maladie est élevé et l'agent pathogène développera également une résistance à des médicaments spécifiques.
  • Gouttes nasales. En règle générale, il s’agit de préparations à base d’eau de mer ou contenant des huiles essentielles. Ils ont un effet antiseptique, mais plus important encore, ils lavent le mucus et hydratent la membrane muqueuse. En conséquence, l'œdème diminue un peu et il devient plus facile de respirer - même les aliments ne semblent pas si insipides.
  • Gouttes de vasoconstricteur. Ils sont utilisés avec prudence, car ils créent une dépendance et, s'ils sont pris pendant une longue période, peuvent causer une perte totale de l'odorat. Cependant, s'ils sont rarement utilisés, ils peuvent soulager la maladie, éliminer immédiatement l'œdème et permettre à la personne de respirer librement. La meilleure solution consiste à les utiliser avant de se coucher pour éviter l'insomnie.

La spécificité du rhume de cerveau est telle qu'il est souvent inutile de le traiter exclusivement avec des médicaments. Des médicaments bien plus efficaces en combinaison avec des remèdes populaires.

Recettes folkloriques dans le retour de l'odorat et le goût

Pour vous débarrasser du froid le plus rapidement possible et pour ne pas avoir le sentiment que la nourriture du plaisir est devenue un devoir désagréable, vous pouvez utiliser divers moyens. Le premier d'entre eux - le lavage, qui peut être effectué:

  • l'eau de mer, qui peut être achetée en pharmacie ou obtenue en mélangeant une cuillerée à thé de sel de mer à un verre d'eau tiède;
  • solution de sel habituelle, qui peut être obtenue en mélangeant une cuillerée de sel ordinaire et un verre d’eau tiède - vous pouvez ajouter une recette avec une ou deux gouttes d’iode et une pincée de soude;
  • infusions d'herbes - l'eucalyptus, la camomille et la sauge, qui conviennent le mieux, sont obtenues en insistant sur un sac d'herbe sèche, rempli d'un verre d'eau bouillante;
  • Miramistin et agents antiseptiques similaires.

Le lavage facilite la respiration et soulage l'œdème. La façon la plus simple de les utiliser, à l'aide d'une théière - vous devez y verser une solution, pencher la tête et la verser dans la narine supérieure jusqu'à ce qu'elle coule du bas et que le liquide s'écoule.

L'échauffement sera également une bonne solution:

  • œufs à la coque enveloppés dans du tissu et pondus des deux côtés du nez;
  • sel ou sable chauffé, qui s'endort dans le sac et se met le nez;
  • compressez avec du jus d'ail, de la vodka, du sérum physiologique ou du jus - mouillez-les simplement avec un chiffon propre et placez-les sur l'arête du nez.

L'essentiel est de ne pas rester assis trop longtemps avec une compresse et surtout de ne pas dormir avec elle. La probabilité d'avoir une brûlure est trop élevée, en plus du fait que le goût des aliments change, que les odeurs sont perdues et qu'il est toujours difficile de respirer.

Le schéma thérapeutique peut être complété par des infusions à base de plantes et d’autres compositions utiles à la place du thé noir habituel:

  • épluchez le citron et le gingembre, coupez-les en rondelles, amenez à ébullition, laissez bouillir pendant cinq minutes, filtrez et ajoutez la boisson obtenue avec une cuillère de miel;
  • sac de camomille, de sauge, d'eucalyptus ou de collecte de la poitrine versez de l'eau bouillante et insistez pendant une heure;
  • couper le citron en fines rondelles, saupoudrer de sucre et mettre dans un bocal - ajouter le sirop le lendemain au thé.

Faire face à un nez qui coule et se débarrasser du goût modifié de la nourriture et du sens de l'odorat presque perdu n'est pas si difficile si vous faites cet effort. La principale chose qui incombe au patient est de ne pas tout laisser aller au hasard, de suivre toutes les recommandations du médecin et de ne pas perdre de l'optimisme.

Comment rendre le goût et l'odorat en cas de rhume?

Beaucoup sont confrontés au phénomène lorsque la capacité à percevoir les odeurs et les goûts diminue ou disparaît de manière notable.

Pour ceux qui ne sont pas familiers avec un tel état, tout cela peut sembler avoir peu d'importance. Mais en réalité, la perte de goût et d'odorat complique grandement la vie, la rend fanée, fraîche, ce qui affecte grandement l'état émotionnel.

Le mécanisme de perception des odeurs et des goûts

Chacun de nous perçoit les odeurs des cellules sensibles qui se trouvent dans la membrane muqueuse au fond de la cavité nasale. À travers les canaux nerveux, le signal est transmis au cerveau, qui traite l'information.

Les récepteurs du goût sont situés dans la bouche. Salé, acide, sucré ou amer est perçu par les papilles spéciales de la langue. Chaque groupe occupe sa propre zone et est responsable de la perception d'un goût particulier. Toutes les sensations gustatives sont également analysées par le cerveau.

Perte de l'odorat dans le langage des médecins - anosmie. Si une personne a cessé de percevoir les goûts, cela s'appelle avgesia.

Les fibres nerveuses des deux analyseurs sont étroitement liées. Par conséquent, le manque d’odorat conduit souvent à un changement de goût. Les plats familiers sont mal perçus, car il nous semble que la nourriture n'a pas le goût habituel. Mais en réalité, nous ne pouvons tout simplement pas saisir la saveur du plat.

Les causes les plus fréquentes de troubles de la perception gustative et olfactive

La raison la plus courante pour laquelle nous ne percevons plus les odeurs et le goût des aliments est un rhume, mais ce n’est peut-être pas le seul coupable. Il est très important de déterminer l’origine des symptômes à temps afin de prescrire le traitement approprié.

Une inflammation aiguë, un gonflement et une accumulation de mucus se produisent lorsqu'un rhume banal provoque le développement d'une flore pathogène, toujours présente dans le corps, ou de virus et de bactéries pénétrant dans l'organisme. En cas de conditions défavorables, d'affaiblissement général de l'immunité, les agents pathogènes se multiplient rapidement. Les sinus nasaux, luttant contre l’infection, produisent du mucus, conçu pour lutter contre l’introduction plus profonde d’agents pathogènes.

La perte d'odorat et l'incapacité de prendre un repas peuvent avoir plusieurs raisons:

  1. dysfonctionnement des muscles travaillant dans les parois des vaisseaux du nez. Cet effet est observé chez ceux qui abusent des gouttes d'un rhume. Ils n'ont pas d'effet thérapeutique, mais n'affectent que les symptômes, ils ne sont donc pas recommandés pendant plus de 5 jours. Après cette période, les moyens d’action vasoconstrictive commencent à affecter négativement l’état de la membrane muqueuse, ce qui nuit à nos capacités olfactives;
  2. allergie Il provoque un gonflement important et une décharge importante du nez, ce qui entraîne la perte du parfum;
  3. contact avec des irritants. Dans le rôle de provocateurs peuvent agir certaines substances ou même des produits. Vous pouvez perdre l’odorat ou le goût après un contact avec de l’ail ou du vinaigre. Un dysfonctionnement olfactif survient souvent lors de l’utilisation de détergents chimiques à odeur piquante. Le travail des récepteurs de la muqueuse nasale est également compromis lorsque la fumée de cigarette les frappe;
  4. échec hormonal. La perception du goût et de l'odeur change parfois pendant la menstruation ou la grossesse, lors de la prise de contraceptifs oraux. Ces changements sont temporaires et ont généralement lieu eux-mêmes;
    défauts anatomiques congénitaux et acquis. Cela devrait inclure les polypes, les végétations adénoïdes, diverses inflammations, les caractéristiques structurelles individuelles du septum nasal. Une intervention chirurgicale peut résoudre certains de ces problèmes.
  5. dommages mécaniques. Ils résultent non seulement de blessures graves, mais également des effets de petites particules: copeaux de métal ou de bois, poussières, etc.
  6. les changements d'âge;
  7. Troubles du système nerveux central.

Perte de sensation dans les troubles nerveux

Il y a plusieurs gradations:

  • perte complète de sensibilité (anosmie);
  • perception illusoire des odeurs environnantes (kakosmia);
  • perception partielle ne retenant que les odeurs fortes (hyposmie);
  • odorat très aigu (hyperosmie).

Tous les problèmes liés à l'odorat sont généralement causés par des causes pouvant être attribuées à deux groupes: périphérique et central. Pour le premier groupe de causes sont des pathologies qui se produisent dans la cavité nasale. Ces derniers sont les conséquences d'une perturbation du cerveau, ainsi que du nerf olfactif sous l'influence de diverses maladies ou de l'âge.

La perte de goût et d'odeur après un rhume ou pour d'autres raisons peut entraîner un état d'apathie ou une irritabilité accrue. Beaucoup ont recours à un traitement symptomatique.

Mais pour lutter efficacement pour le rétablissement de la sensibilité et la normalisation des récepteurs de la cavité nasale et de la bouche, il convient de suivre les recommandations médicales. Seul un médecin peut déterminer avec précision pourquoi l'odeur et le goût ont disparu, donnez des conseils corrects sur la manière de les restaurer.

Surtout vous devez vous méfier de, si la sensibilité perdue n'est pas malade avec un rhume. Vous aurez peut-être besoin de l'aide d'un neurologue pour diagnostiquer des pathologies cérébrales probables ou d'autres maladies graves.

Méthodes de traitement de la perte de sensibilité

Sur la façon de retrouver la sensation de goût et d'odeur quand vous avez un rhume, le médecin traitant connaît le mieux.

Il est parfois nécessaire de réaliser un test spécial, conçu pour déterminer le degré de justesse du patient, en disant: "Je ne sens pas le goût des aliments..." ou "Le sens de l'odorat a disparu..." On verse généralement une solution de vinaigre, de teinture de valériane, d'ammoniac.

À la maison, dans le cadre de l'expérience, vous pouvez utiliser les liquides et les produits à portée de main: alcool, parfum ou diluant pour peinture, une allumette brûlée. Si chaque odeur ultérieure du patient n'est toujours pas capable de se sentir, alors nous pouvons en conclure qu'il a un problème.

Pour comprendre comment restaurer le sens de l'odorat et la capacité de savourer la nourriture, vous avez besoin d'un spécialiste en oto-rharyngologie.

Traitement traditionnel

Si le médecin détermine que les sécrétions abondantes de mucus sont à l'origine d'un rhume, d'une sinusite, d'une infection par des infections virales ainsi que d'allergies, des agents vasoconstricteurs sont prescrits. Au bout de 3 à 5 jours d'application des gouttes ou des pulvérisations appropriées, un soulagement significatif de la respiration nasale est généralement ressenti. Au fil du temps, le patient remarquera que son odorat s'est progressivement rétabli.

Un nez qui coule causé par une infection virale se produit dans la plupart des cas. Il répond bien au traitement symptomatique. On montre au patient une boisson chaude abondante, l’introduction d’agents salins et antiviraux.

Si une infection bactérienne est devenue la cause de la maladie, des antibiotiques seront alors nécessaires car ils sont débarrassés du rhume d'origine allergique des antihistaminiques.

Toutes les méthodes ci-dessus éliminent la cause de la maladie. Mais comment rendre l'odeur et le goût si le nez est bouché? Il est nécessaire de nettoyer l’organe respiratoire de l’épaississement du mucus.

Pour ce faire, le produit fini ou la solution saline la plus simple, facile à fabriquer à la maison, fera l'affaire. Prendre 1 c. sel (de préférence de la mer), mélangez-le dans de l'eau bouillie tiède (1 tasse). Il faudra également une seringue. La solution filtrée obtenue est recueillie à cet endroit et les deux narines sont lavées alternativement au-dessus de l'évier, de sorte que l'eau pénètre dans une narine et s'échappe de l'autre. Il est conseillé d'effectuer la procédure 2-3 fois par jour.

Comment soulager la condition

Quelles méthodes peuvent encore être utilisées, que faire pour améliorer l'état du patient? Lui montrant:

  • Douche chaude Les voies nasales sont bien nettoyées sous l'influence de la vapeur. Après une douche, il faut bien se coucher, se coucher.
  • Humidification de l'air Essayez de maintenir l'humidité de la pièce entre 60 et 65%. Pour ce faire, vous pouvez accrocher un chiffon humide sur une batterie de chauffage à la vapeur ou utiliser un humidificateur acheté dans un magasin.
  • Beaucoup de fluide chaud. Thés, compotes, boissons aux fruits, bouillon de poulet pas très riche.
  • Physiothérapie, thérapie au laser, thérapie magnétique. Aidez l'inhalation en utilisant des médicaments contenant de l'hydrocortisone.
  • L'utilisation d'agents immunomodulateurs.
  • Les exercices de massage et de respiration sont une bonne aide.

Comment récupérer le goût perdu? La meilleure réponse à cette question peut être obtenue auprès d'un spécialiste. Les médecins prescrivent généralement des médicaments contenant de l'érythromycine si la nature bactérienne ou virale de la maladie est détectée, ainsi que des préparations de salive artificielle en cas de carence.

Remèdes populaires

L'avantage de la médecine traditionnelle est qu'elle n'utilise que des substances naturelles. Ces recettes peuvent également être utilisées en complément d'un traitement médical. Voici les plus simples:

  • L'inhalation. Dans un verre d'eau bouillante, ajoutez 10 gouttes de jus de citron et l'une des huiles essentielles: menthe poivrée, lavande, sapin ou eucalyptus. Le traitement dure de 5 à 10 jours, est effectué sur une procédure par jour. Les inhalations sur les pommes de terre chaudes, la camomille et les décoctions de sauge sont également très populaires.
  • Gouttes d'huile. On utilise habituellement l'huile de menthol et de camphre dans des proportions égales ou l'huile de basilic.
  • Turunda. Deux fois par jour, des cotons-tiges imbibés de beurre et d’huile végétale sont placés à parts égales plus trois fois moins de propolis dans les voies nasales.
  • Gouttes. À base de miel et de jus de betterave (1: 3), huile de pêche, momie (10: 1).
  • Échauffement Seulement si le médecin qui a déterminé la cause de la maladie ne l’interdit pas, car le réchauffement n’est pas toujours utile.
  • Baume "étoile". La lubrification de certains points est recommandée.

Pour restaurer le goût, utilisez aussi:

  • Inhalation à base de plantes.
  • Boire Un bon lait aide avec le miel.
  • Décoction d'ail. On fait bouillir 200 ml d'eau, on y fait bouillir 4 gousses d'ail pendant 2 ou 3 minutes, légèrement salée et bue bien chaude.

Les patients impatients posent souvent la question suivante: "À quelle vitesse puis-je récupérer lorsque je sens toutes les odeurs et tous les goûts?" Le médecin ne sera jamais capable de répondre à de telles questions à coup sûr. Le temps nécessaire à une personne pour revenir à la normale dépend des caractéristiques de chacun.

Prévention

La prévention aidera à prévenir les problèmes. Afin de ne pas demander au médecin pourquoi l'odeur ou le sens du goût disparaissent, vous devez traiter en temps voulu les maladies du rhinopharynx, en cas de rhinite chronique, ne négligez pas les procédures d'hygiène.

Et suivez les conseils traditionnels concernant la consommation d'aliments sains, l'élimination des mauvaises habitudes, la marche et l'éducation physique en plein air. Il est toujours préférable de prévenir l'apparition de la maladie que de la traiter longtemps.