Obstruction dans la bronchite allergique: que faire et comment traiter la maladie

La bronchite obstructive allergique chez les enfants et les adultes est une manifestation du corps sur le stimulus, qui se traduit par une toux persistante. Les signes cliniques de la maladie dépendent entièrement de la composante du facteur irritant présent dans l'air et se caractérisent donc par une évolution en forme de vague. Les enfants sont principalement atteints de cette maladie, mais celle-ci est également diagnostiquée chez l'adulte.

En raison du fait que la pathologie évolue de manière chronique, au fil du temps, en l’absence de traitement approprié, elle se transforme en asthme bronchique.

Bronchite allergique: description

Le processus inflammatoire qui se propage à la muqueuse bronchique sous l'influence d'irritants et d'allergènes infectieux est appelé bronchite allergique. Ne confondez pas cette maladie avec l'asthme, car il s'agit de deux conditions complètement différentes. Avec la bronchite, le patient n'a pas de crise d'asthme.

On observe une allergie sous l’influence de stimuli; dans les analyses, on détecte une augmentation de l’immunoglobuline E. Le stimulus infectieux joue également un rôle important dans le développement de la maladie.

Le résultat est une violation de la production de mucus, qui est recueilli dans les bronches, gênant la respiration. L'obstruction se produit non seulement à cause de l'accumulation de mucus, mais également à la suite d'un spasme musculaire. Le contenu peut être visqueux ou purulent. La maladie est caractérisée par un cours chronique. Parfois, il y a un cours récurrent de pathologie.

Causes de la pathologie

La maladie apparaît en raison des facteurs suivants:

  • déclencheurs infectieux;
  • réaction à la poussière, à la laine, aux plantes à fleurs, etc.
  • vaccination du bébé;
  • exposition aux allergènes alimentaires;
  • prendre des médicaments;
  • certaines maladies du tube digestif.

Parfois, les manifestations cliniques de nature allergique se produisent en raison d’autres maladies. Les symptômes se font sentir à un moment de l’année: automne et hiver.

Les agents pathogènes les plus fondamentaux parmi tous les micro-organismes sont les staphylocoques. Ils pénètrent dans les bronches par les organes supérieurs du système respiratoire ou du tractus gastro-intestinal. On connaît certains facteurs potentiellement dangereux auxquels une personne est confrontée depuis son enfance.

Ce sont des pathologies congénitales, une faiblesse du corps, une alimentation inadéquate, la génétique, la physiologie des organes respiratoires, un affaiblissement du système immunitaire, une écologie médiocre.

Si nous parlons d'adultes, ils tombent souvent malades à la suite d'une exposition à des substances nocives sur leur lieu de travail.

Manifestations cliniques

La maladie se manifeste habituellement par des exacerbations régulières, une ou deux fois par mois. Cela peut durer plusieurs semaines. Au stade de la rechute, les principales plaintes des patients sont les suivantes:

  • respiration sifflante;
  • toux
  • problèmes d'expiration;
  • augmentation du rythme cardiaque;
  • nausées et vomissements.

La température de la bronchite reste généralement dans les limites de la normale. Le symptôme le plus important à surveiller est la toux. Il peut être épuisant, manifeste la nuit, à la suite d'une exposition à des allergènes. Depuis le début de la nature de la toux, en règle générale, sèche et coule lentement dans l'humidité. Cela peut souvent être déclenché par une activité physique ou par le stress.

Avec la toux, des vomissements sévères peuvent survenir. Le statut asthmatique ne se produit pas. Malgré la durée des symptômes cliniques, les autres organes vitaux ne sont pas affectés. Lorsque la situation change, l'état est nettement stabilisé, ce qui est la marque de la maladie.

Outre les symptômes de bronchite obstructive allergique, on peut citer l’agressivité, la nervosité, l’anxiété. Très souvent, la maladie est associée à une diathèse. Chez l'adulte, la toux et l'essoufflement sont les symptômes les plus courants.

Comment fonctionne la maladie chez les enfants

Pour diagnostiquer un enfant, vous devez essayer. La pathologie de la pathologie chez l'enfant est plus complexe. Les enfants souffrent de troubles du sommeil, ils n'ont pas d'appétit, ils deviennent nuisibles, agressifs, agités.

Au début, le stade aigu de la bronchite se fait sentir. Dans cette situation, les antihistaminiques viendront à la rescousse. Si vous ne prenez pas les médicaments nécessaires, la maladie passera au stade chronique. Au fil du temps, il sera très difficile d'exhaler l'enfant, la toux sera plus profonde et plus improductive. À l'expiration, des sifflements et des bruits seront entendus. En cas d'exposition prolongée à un allergène, des crises d'asthme peuvent survenir.

Si le système immunitaire du bébé est affaibli, une infection bactérienne se fait sentir, au fond de laquelle se produit un écoulement verdâtre ou jaunâtre.

Comment établir un diagnostic

L'examen du patient joue un rôle primordial sur le chemin de la guérison. Il existe un certain nombre de pathologies présentant des manifestations cliniques similaires et il est impossible de tirer une conclusion basée sur les plaintes du patient.

Les mesures diagnostiques comprennent:

  • historique des plaintes;
  • inspection détaillée;
  • radiographie, bronchoscopie, auscultation;
  • analyse du contenu muqueux;
  • analyses de sang et d'urine;
  • recherche de la fonction respiratoire;
  • tests d'allergie;
  • test sanguin pour les immunoglobulines.

Au cours de l'inspection, on observe une respiration sifflante et des râles humides. Le coffre ne change pas. Le taux d'immunoglobulines et d'éosinophiles augmente dans le sang.

Il est très important d'identifier la maladie, d'exclure toutes les autres pathologies possibles pour une conclusion médicale correcte.

Traitement de la toxicomanie

Comme déjà mentionné, la forme allergique de la pathologie est traitée avec des antihistaminiques. Heureusement, les médicaments vendus en pharmacie aujourd'hui ne font pas de mal à l'organisme et n'ont pas d'effet sédatif. Ils sont fabriqués sous la forme de comprimés et de sirops, ne sont pas destinés à être utilisés par les enfants de moins de six ans, mais ont certaines contre-indications. Vous pouvez seulement prescrire le bon médicament.

En outre, lors de bronchites obstructives, du charbon actif peut être administré, ce qui élimine les toxines et les scories du corps. L'outil n'a pas d'âge limite.

Dans le traitement des pathologies, des médicaments tels que Lasolvan ont fait leurs preuves, ils fournissent un effet expectorant, facilitent la respiration, élargissent les bronches et soulagent les spasmes.

De plus, de très bons résultats peuvent être obtenus par inhalation. Contre-indications pour ces procédures sont:

  • condition avec une température de plus de 37 degrés;
  • saignements nasaux;
  • sensibilité individuelle du médicament;
  • maladie cardiaque grave;
  • problèmes de circulation dans le cerveau;
  • maladies respiratoires graves.

Pendant la procédure, il est nécessaire d’éliminer une activité excessive. Idéalement, l'inhalation doit être effectuée au plus tôt 1,5 heure après le repas. Il est préférable d’inhaler par la bouche et, pour éliminer efficacement le mucus dans la solution, il est recommandé d’utiliser de la soude.

Il n'est pas nécessaire de traiter la bronchite, les onguents frotter ou l'inhalation avec des huiles d'éther.

Tactiques de physiothérapie

Dans le traitement de la bronchite allergique, la nature impliquera les activités suivantes:

  • chambres de sel qui soulagent l'inflammation dans les bronches;
  • inhalation de mélanges gazeux à faible teneur en oxygène;
  • la physiothérapie, qui constitue un excellent moyen de prévention de la bronchite;
  • le traitement par micro-ondes améliore la perméabilité bronchique;
  • L'exposition aux UV procure un effet désinfectant et anti-inflammatoire;
  • L'exposition UHF renforce les défenses de l'organisme, stimule le métabolisme cellulaire, élimine le processus inflammatoire.

Traitement de la bronchite obstructive chez les enfants

Selon la plupart des femmes, il est impossible de faire face à la bronchite allergique sans médicaments antibactériens. En fait, comme toute pathologie d’origine allergique, de tels agents ne fonctionnent pas. Mais qu'est-ce qui aidera l'enfant à faire face à la maladie? Considérez les principes de base de la thérapie chez les enfants:

  • apport liquidien abondant. En même temps, le mucus se liquéfie et la toux va beaucoup plus vite sans sécher sur les bronches;
  • médicaments antipyrétiques à forte fièvre;
  • le niveau d'humidité doit être d'au moins 70% dans la pièce et la température ne doit pas dépasser 20 degrés. Régulièrement, vous devez installer des installations sanitaires, ventiler la pièce, installer la climatisation et un humidificateur;
  • le patient a besoin d'air frais. Dans la phase aiguë de l'enfant est autorisé à faire sur le balcon. L'idéal serait que le bébé dorme à l'air frais. Lorsque vous vous sentez un peu mieux, vous pouvez progressivement vous promener;
  • les médicaments pour diluer le mucus sont prescrits exclusivement par le médecin traitant. Seul un spécialiste peut prendre en compte tous les aspects du risque.

En général, la thérapie chez les enfants repose sur trois principes fondamentaux:

  • enlever une forte toux;
  • élimination de l'œdème bronchique et élimination du mucus;
  • contrôle des infections.

La respiration, accompagnée de bruit et d'essoufflement, suggère que le mucus s'est accumulé en grande quantité. Dans cette situation, le spécialiste doit désigner le patient avec inhalation, procédures de physiothérapie, massage.

Les parents devraient faire les compresses chauffantes pour les enfants. Le sel peut être utilisé. Excellente action caractérisée par des applications avec l'utilisation de l'huile solaire.

La moutarde et les banques en aucun cas ne doivent pas mettre les enfants, s'ils ont une température élevée.

Le spécialiste doit sélectionner l’ensemble d’activités le plus efficace. Les parents doivent impérativement remplir toutes ses prescriptions.

Parfois, la thérapie ne se passe vraiment pas sans l'utilisation d'agents antibactériens. Pour leur rendez-vous est une température persistante, qui ne s'arrête pas pendant plusieurs jours, ainsi que la présence de pus dans le contenu.

En règle générale, les antibactériens sont indiqués chez les enfants de moins d’un an atteints d’une forme pathologique bactérienne.

Opinion médecin Komarovsky

Selon un expert respecté, Komarovsky, dans la plupart des cas de bronchite infantile, l’apparition est due aux effets des virus. Malheureusement, de nombreux médecins ne tiennent pas compte de ce fait et continuent de prescrire des agents antibactériens aux enfants. Dans ce cas, la maladie est souvent accompagnée d'une pneumonie. Pour ne pas en être coupables, des spécialistes se sont empressés de prescrire un antibiotique.

La tâche la plus importante du traitement de la bronchite chez les enfants est de rétablir pleinement la perméabilité du système respiratoire. C’est un objectif tout à fait réalisable: assainir l’air, boire de grandes quantités et réduire les bronchospasmes et liquéfier les expectorations.

Sans agents antibactériens ne peuvent pas faire si la cause de la bronchite chez les bactéries. Dans ce cas, il ne faut pas oublier que dans une pièce chaude et encombrée, recouverte de tapis poussiéreux, aucun médicament ne sera efficace. Donnez à votre enfant beaucoup de boisson, accès à l'air frais, nettoyez-le à l'eau et il se rétablira rapidement.

Comment prévenir la maladie

Il est toujours plus facile de prévenir que de traiter les manifestations existantes de la maladie. Pour minimiser la durée des périodes d'exacerbation, vous avez besoin de:

  • adhérer à un régime hypoallergénique spécial;
  • effectuer régulièrement la réhabilitation de la maison;
  • boire des vitamines pour renforcer les défenses de l'organisme;
  • buvez autant que possible des liquides vitaminés, des herbes pour éliminer le mucus;
  • arrêter de fumer et éviter l'inhalation passive de fumée;
  • rester à la maison pendant une exacerbation, en assurant un microclimat sain avec une élimination complète des irritants potentiels.

Mesures préventives chez les enfants

Les parents fumeurs ne devraient en aucun cas faire passer leur mauvaise habitude au-dessus de la santé de leur enfant. Ils ne doivent pas fumer en présence d'enfants. Il est nécessaire de contrôler soigneusement le niveau d'humidité à l'exception complète des arômes durs. Il ne vaut pas la peine d'étouffer un enfant dans une centaine de vêtements. Au contraire, il est préférable de le tempérer pour prévenir le rhume.

La respiration nasale chez un bébé devrait être complète. Le nez qui coule doit être traité à temps. Les végétations adénoïdes doivent être retirées conformément à la recommandation du médecin. Le renforcement du système immunitaire contribue au reste de la mer.

Conséquences de l'OB

En cas de traitement de mauvaise qualité, inopportun et incontrôlé, les complications suivantes peuvent survenir:

  • pathologie grave du système respiratoire, se manifestant par des attaques de suffocation - l'asthme bronchique;
  • hypertension artérielle;
  • cœur pulmonaire;
  • une pneumonie;
  • changements pathologiques graves dans les poumons, entraînant des problèmes respiratoires.

En général, les examens de patients ayant des antécédents d’inconfort douloureux indiquent qu’il n’est pas difficile de guérir d’une maladie si toutes les instructions médicales sont suivies.

Éditeur: Anna Umerova

Allergologue pour enfants sur 12 méthodes de détection et de traitement de la bronchite allergique chez les enfants

Il est difficile de trouver des parents qui n'ont jamais rencontré de bronchite obstructive chez leur bébé. Les enfants de moins de 3 ans souffrent très souvent de telles maladies. Cela est dû aux particularités de la structure de l'arbre bronchique - l'étroitesse de la lumière de la bronche, ainsi qu'à la forte tendance des tissus à l'œdème en raison d'une sécrétion accrue. Dans cet article, nous allons parler de la nature allergique de la bronchite obstructive.

Qu'est-ce que la bronchite allergique chez les enfants?

La maladie est associée à l'apparition d'une inflammation allergique dans la paroi de la bronche, suivie d'un rétrécissement de sa lumière. Cliniquement caractérisé par une toux sèche paroxystique, une respiration sifflante, un essoufflement.

Causes de la bronchite allergique:

  • allergènes alimentaires;
  • allergènes infectieux;
  • allergènes de pollen;
  • allergènes ménagers (poussière de maison, acariens);
  • allergènes épidermiques (épiderme et salive animale, laine);
  • moisissure

Le rôle de l'infection virale dans le développement de la bronchite allergique chez les enfants

Les infections transmises par la mère pendant la grossesse constituent un facteur de risque important de développement d’une allergie chez l’enfant. Le fait est que les virus sont capables de reconstruire la réponse immunitaire du fœtus. Le SRAS accélère ou intensifie souvent le développement de la bronchite obstructive, l'asthme bronchique.

Les infections respiratoires syncytiales, la grippe et le parainfluenza sont particulièrement défavorables au développement d’allergies respiratoires. Chez les bébés atteints de bronchite obstructive allergique, une infection virale peut entraîner des complications graves.

Comment reconnaître la bronchite allergique chez un enfant?

Tout d'abord, la bronchite allergique distingue la toux sèche paroxystique au sifflet. La température pour cette maladie n'est pas typique. Les symptômes de bronchite sont aggravés par le contact de l'enfant avec un allergène causal.

Cela peut être une promenade dans le parc pendant la floraison des arbres et des herbes, manger des aliments allergènes, dormir sur un oreiller en plumes, etc. À l'exclusion des allergènes, les symptômes de la maladie disparaissent.

Ce n’est un secret pour personne que dans l’air, quelle que soit sa propreté, toutes sortes de virus, bactéries et allergènes sont toujours présents. Qui à chaque souffle se précipitent dans notre corps. Sur n'importe quelle partie du chemin, ils peuvent «se fixer» au tissu muqueux du tissu, «s'y installer», «s'installer» et commencer à se multiplier, provoquant ainsi un processus inflammatoire. Si cela se produit dans les voies respiratoires supérieures (nasopharynx, larynx), nous contractons des maladies telles que la rhinite, la laryngite, la pharyngite, la sinusite ou, par exemple, l'amygdalite ou l'amygdalite. Et il arrive aussi que des virus, des microbes ou des allergènes hostiles pénètrent plus profondément - dans les voies respiratoires inférieures - c'est-à-dire dans les bronches et les poumons eux-mêmes. Dans ce cas, les inflammations portent généralement des noms effrayants tels que bronchite, pneumonie, etc.

Qu'est-ce qu'une bronchite allergique dangereuse?

La ruse de la maladie réside dans le fait qu’avec la répétition répétée des épisodes d’obstruction bronchique, des conditions préalables au développement de l’asthme se forment. Près de 70% des enfants présentant des symptômes de bronchite allergique développent un asthme bronchique.

Diagnostic de la bronchite allergique:

  1. Examen allergologique spécial avec la formulation de tests cutanés ou de tests sanguins d'immunoglobulines spécifiques E.
  2. L'étude de la fonction respiratoire (fonction respiratoire).

Comme il est difficile pour les enfants de moins de 5 ans d’étudier la fonction respiratoire, ils doivent subir une oxymétrie de pouls ou une analyse de sang pour déterminer la composition en gaz afin d’évaluer le degré de défaillance respiratoire.

  • La bronchographie est une méthode d’enregistrement des bruits respiratoires avec leur évaluation ultérieure.
  • L'oscillométrie de pouls est une évaluation de la perméabilité bronchique basée sur les caractéristiques de l'impédance respiratoire et de la fréquence de résonance.
  • La méthode la plus simple pour évaluer la fonction de la respiration externe chez un enfant est la mesure du débit de pointe, c'est-à-dire l'étude de la vitesse du flux d'air à l'aide d'un appareil spécial, un débitmètre de pointe. Les indications sont prises trois fois. Le meilleur résultat est enregistré dans le journal du débitmètre de pointe. Les indicateurs permettent d’évaluer la variabilité de la perméabilité bronchique de l’enfant au cours de la journée et de montrer l’efficacité du traitement.
  • Traitement de la bronchite allergique chez les enfants

    Basé sur les principes de base du traitement des allergies et du soulagement de l'obstruction bronchique afin de restaurer la perméabilité bronchique.

    1. Élimination de l'allergène de cause importante:

    • vie et régime hypoallergéniques;
    • prévention du contact avec le pollen des plantes pendant la floraison;
    • élimination du contact avec des animaux domestiques présentant une hypersensibilité épidermique.

    2. ASIT - immunothérapie spécifique à un allergène.

    L'étalon-or du traitement des allergies aujourd'hui. La méthode permet d'obtenir une immunité du corps de l'enfant aux allergènes.

    Le traitement est long et nécessite une surveillance constante du processus. L’essence de la méthode est l’introduction progressive dans l’organisme de microdoses de l’allergène.

    Pour les enfants, la méthode d'immunothérapie spécifique sublinguale a été spécialement inventée (des doses d'allergène en gouttelettes sont prises sous la langue). En Russie, la société de drogue "Stalliergen". Le traitement peut être effectué sur des enfants à partir de 5 ans.

    3. antihistaminiques. Cours nommés pour la période d'exacerbation. La prise de médicaments non contrôlée à long terme dans ce groupe n'est pas souhaitable.

    4. Traitement bronchodilatateur. Ici, notre principal ami et assistant est un nébuliseur. Retenu inhalé avec Berodual et Pulmicort pour le soulagement de l'obstruction.

    5. Médicaments expectorants. Utilisé sous forme d'inhalation, vous pouvez également utiliser la forme de comprimé, les sirops et les solutions pour l'ingestion.

    Drogue bien éprouvée Ambrobene. Avec l'inhalation l'utilisation de la drogue commence à agir presque immédiatement, dans quelques minutes. Dilue parfaitement les expectorations, active la production de surfactant.

    6. Glycirame (glycyzirinate d'ammonium). Médecine préparée à base de racine de réglisse. Disponible en comprimés et en formes granulaires. Réduit les bronchospasmes, stimule les glandes surrénales.

    7. Préparations anti-leucotriènes. Il est connu que lors de processus allergiques dans le corps augmente la production de leucotriènes. Ces substances sont capables de réduire les muscles des bronches, augmenter la sécrétion de mucus.

    Le groupe de ces médicaments est singulier. Le médicament est prescrit par le courant de trois mois. L'effet se produit pendant le premier mois d'admission.

    Premiers soins pour un enfant présentant une exacerbation de bronchite allergique

    Une exacerbation de toux persistante accompagnée de sifflements et une augmentation du nombre de mouvements respiratoires (essoufflement) indiquent une exacerbation de bronchite obstructive.

    • Avant l'arrivée d'une ambulance ou l'arrivée d'un médecin, vous pouvez effectuer l'inhalation avec berodual via un nébuliseur. Jusqu'à l'âge de 6 ans, la dose de Berodual est comprise entre 8 et 10 gouttes, tandis que les enfants plus âgés reçoivent 15 à 20 gouttes. Berodual doit être dilué avec deux millilitres de solution saline;
    • en cas d’inefficacité des inhalations avec Berodual, on utilise des inhalations avec Pulmicort à une dose de 0,25 mg / ml 2 fois par jour;
    • Suprastin aide à arrêter une réaction allergique rapidement;
    • Il est obligatoire d'exclure le contact de l'enfant avec l'allergène, s'il a été détecté plus tôt.

    Traitement non médicamenteux de la bronchite allergique

    Les techniques de physiothérapie sont largement utilisées en pédiatrie. Le traitement de la bronchite allergique ne fait pas exception.

    1. Les courants modulés de manière sinusoïdale (SMT) sont utilisés dans la période post-offensive de la bronchite. Le cours de la thérapie contribue à améliorer la performance de la fonction respiratoire, reconstruire positivement l'hémodynamique pulmonaire.
    2. Champ électromagnétique basse fréquence pulsé. Élimine le dysfonctionnement autonome, améliore le système immunitaire, améliore la perméabilité des petites bronches.
    3. Electroneurostimulation dynamique (DENS). Réduit l'inflammation allergique dans les voies respiratoires. Bon usage en rémission. La durée de la procédure est en moyenne de 20 minutes.

    Les enfants en rémission suivront un cours de massage bien. Les mamans peuvent effectuer indépendamment un bébé acupressure. Les techniques d'acupression sont simples et efficaces.

    Dans cet article, nous avons passé en revue les principaux facteurs de risque de développement de la bronchite allergique chez les enfants et discuté en détail du diagnostic et du traitement. Ce que les parents devraient savoir en premier lieu, ce sont les principes de base des premiers secours en cas d’obstruction chez un enfant, ainsi que le respect des instructions du médecin concernant l’organisation de la vie hypoallergénique.

    Bronchite obstructive allergique chez l'adulte et l'enfant

    Assez souvent, enfants et adultes peuvent observer l'apparition d'une nature allergique de la bronchite, au cours de laquelle la perméabilité de l'arbre bronchique est perturbée sur fond d'œdème de la membrane muqueuse, de spasme des muscles lisses des bronches et de discrinia marquée. L'anomalie provoque l'apparition d'insuffisance respiratoire, d'asthme et de difficultés respiratoires (souvent l'expiration). Cette maladie est considérée en médecine comme une bronchite allergique obstructive.

    IMPORTANT À SAVOIR! Nina, la vendeuse de cartes: "L'argent sera toujours à profusion s'il est placé sous l'oreiller." Pour en savoir plus >>

    Classification

    La maladie peut se manifester sous deux formes.

    Une bronchite allergique obstructive et aiguë peut être observée chez les enfants et les adultes. La période la plus dangereuse va jusqu'à 3 ans, l'adolescence.

    Causes et facteurs de la maladie

    La bronchite allergique obstructive chez les enfants et les adultes se développe en raison de la présence de divers provocateurs. Les principales raisons pour lesquelles l'apparition de la maladie peut être divisée en trois groupes.

    1. Caractéristiques de la structure du système respiratoire chez les jeunes enfants.
    2. L'état du corps avant l'apparition de la maladie.
    3. L'environnement

    Les facteurs appartenant au premier groupe de causes incluent les caractéristiques suivantes:

    • la structure anatomique du diaphragme chez les enfants;
    • le séjour du tissu glandulaire des bronches à l'état élargi;
    • les voies aériennes étroites chez les jeunes enfants par rapport aux autres groupes d'âge.

    Les facteurs de fond prémorbides, provoquant une bronchite obstructive, comprennent:

    • tendance accrue aux réactions allergiques;
    • le rachitisme et la prématurité chez les nourrissons;
    • une augmentation de la taille du thymus;
    • épuisement;
    • infections intra-utérines;
    • transfert précoce d'allaitement à artificiel;
    • SRAS chez les enfants jusqu'à 12 mois;
    • prédisposition héréditaire;
    • fétopathie alcoolique chez les enfants;
    • affaiblissement des fonctions de protection du système immunitaire.

    Les facteurs environnementaux comprennent:

    • tabagisme actif ou passif;
    • environnement pollué;
    • contact avec des substances nocives (en particulier pour les représentants de certaines professions: constructeurs, mineurs, employés travaillant dans les ateliers d’imprimerie).

    Le processus inflammatoire dans les bronches peut se produire sur le fond d'une ou plusieurs raisons à la fois. Cependant, le facteur obligatoire provoquant le développement de la maladie est le contact d'une personne avec un allergène.

    Les symptômes

    Les signes de formes aiguës, récurrentes et chroniques de bronchite obstructive allergique sont différents. Cependant, le tableau clinique de chaque forme de la maladie est assez vif.

    Chez les bébés

    Chez les enfants de moins de 4 ans, le syndrome obstructif allergique se manifeste assez souvent dans le contexte des ARVI. Son début est assez aigu et s'accompagne de signes de toxicose.

    Les principaux symptômes de la maladie sont:

    • respiration avec sifflement et respiration sifflante bruyant, entendu de loin;
    • toux paroxystique, débilitante, improductive, entraînant souvent des vomissements;
    • gonflement de la poitrine pendant l'attaque;
    • manque de température;
    • respirations fréquentes et expirations prolongées. Expirer un bébé est plus difficile que respirer.

    Les signes sont observés après le contact d'enfants avec un certain irritant (allergène), et parfois sans raison apparente (lien) dans le cas où une sensibilisation aux virus ou aux agents bactériens se produit.

    Chez les adultes

    La bronchite allergique obstructive chronique est typique de ce groupe d’âge et présente les symptômes suivants:

    • apparition de dyspnée;
    • la présence de spasmes réflexes persistants des voies respiratoires (toux) avec une légère séparation des expectorations, dont le montant augmente avec la récurrence de la maladie.

    Outre la bronchite allergique, il existe une liste de maladies pouvant survenir avec un syndrome broncho-obstructif prononcé. Chacun d'eux a ses propres symptômes distinctifs.

    Diagnostic, examens complémentaires et interprétation des résultats

    La détection de la présence d'une bronchite obstructive allergique est réalisée à l'aide de diverses méthodes. Ceux-ci incluent:

    • examen physique;
    • examen endoscopique;
    • tests de laboratoire;
    • radiographie des poumons;
    • analyse de données fonctionnelles (LFR, débitmètre de pointe);
    • études sur l'identification de l'allergène responsable de la maladie (tests de scarification, détermination des taux d'immunoglobulines vis-à-vis de certains allergènes).

    Les données physiques indiquent la forme et le stade de la maladie. Avec la progression de la maladie, les signes suivants sont plus prononcés:

    • le tremblement de la voix devient plus faible;
    • pendant l'expiration, on entend une respiration sifflante accompagnée de sifflets qui changent de ton après avoir toussé;
    • respiration difficile, avec forme chronique peut être affaiblie.

    Si nécessaire, nommé en outre:

    • bronchoscopie (permet d'inspecter la membrane muqueuse, d'effectuer une biopsie);
    • bronchographie (permet d’exclure la bronchectasie, l’expansion et la déformation des bronches).

    Les tests de laboratoire sur l'urine et le sang aident à évaluer la présence de l'inflammation et sa nature, ainsi qu'à suggérer le caractère allergique de la maladie.

    La radiographie vous permet de:

    • détecter les affections respiratoires associées;
    • éliminer les dommages aux poumons.

    Très souvent avec une bronchite allergique obstructive qui dure plus de trois ans, les rayons X aident à identifier:

    • l'emphysème;
    • changement de racine pulmonaire;
    • augmentation du schéma bronchique.

    L'analyse des données fonctionnelles permet de déterminer:

    • obstruction bronchique (présence, degré et réversibilité);
    • ventilation pulmonaire (y a-t-il une violation);
    • stade de la maladie.

    Des tests allergologiques sont nommés pour identifier un stimulus provoquant une réaction négative du corps. Ceux-ci peuvent être des tests cutanés ou des analyses de sang prélevés dans une veine.

    Pour exclure la tuberculose pulmonaire, des études supplémentaires peuvent être prescrites:

    Premiers secours

    Lorsque la bronchite obstructive allergique est souvent observée, l'apparition de toux aiguë et d'étouffement. Afin de fournir au patient les premiers soins en cas d'apparition de tels symptômes:

    • si le problème s'est produit pour la première fois ou à nouveau chez le nourrisson, ainsi que chez un enfant de moins de 3 ans (souffrant de troubles respiratoires graves) - appelez immédiatement une ambulance;
    • éliminer le contact avec l'allergène;
    • laver, rincer le nez et la gorge;
    • adopter une position semi-assise confortable;
    • décompressez les vêtements;
    • fournir de l'air frais à la pièce;
    • utilisez un inhalateur avec un bronchodilatateur (si le diagnostic a été confirmé précédemment) ou effectuez une inhalation avec un nébuliseur avec une solution saline, si cela n'a pas été le cas auparavant;
    • en l'absence de nébuliseur dans la maison, allez dans la salle de bain avec l'enfant et ouvrez de l'eau chaude pour former de la vapeur. Respirez avec cet air avec lui, ne le laissez pas pleurer et soyez nerveux.
    • donner un antihistaminique (phenystyle, suprastine dans la posologie pour l'âge);
    • boire des liquides chauds (eau, thé, compote, lait);
    • prendre un expectorant (s'il a été préalablement prescrit par un spécialiste);

    Si l'attaque ne disparaît pas après avoir pris toutes les mesures dans la demi-heure, consultez un médecin.

    Traitement


    Les conditions préalables à une guérison réussie d'une bronchite allergique obstructive sont les suivantes:

    • consommation excessive de liquide;
    • repos
    • humidification de l'air;
    • inhalations alcalines à la vapeur, inhalations avec une solution saline à l'aide d'un nébuliseur.

    Il est nécessaire d’exclure le contact du patient avec l’allergène.

    Aide parfaitement à faire face au massage de la maladie, en particulier ses variétés telles que:

    • percussion;
    • vibrant;
    • drainage.

    Exercices spéciaux et éprouvés pour le système respiratoire.

    Des médicaments sont largement utilisés:

    • des antihistaminiques;
    • mucolytiques;
    • bronchodilatateurs (salbutamol, berotok, beroduel, aminophylline);
    • glucocorticoïdes inhalés (budésonide, fluticasone, mométasone, béclométhasone).

    Le traitement est dirigé vers:

    • exclusion de l'interaction avec l'irritant provoquant la réaction allergique;
    • réduire l'intensité des symptômes désagréables;
    • excrétion des expectorations du système respiratoire.

    Prévention

    Les mesures qui réduisent le risque de bronchite obstructive allergique sont les suivantes:

    • maintenir un mode de vie sain;
    • augmenter l'immunité;
    • amélioration des conditions de travail;
    • changer l'environnement en un environnement plus favorable;
    • élimination du contact avec des allergènes possibles.

    Cependant, même si la prévention n’a pas aidé et que la maladie a commencé, vous ne devriez pas être contrarié. La bronchite allergique obstructive est très bien traitable chez les adultes et les enfants. L'essentiel est de consulter un médecin à temps, qui vous prescrira un régime adéquat pour traiter la maladie et vous aidera à vaincre la maladie.

    Bronchite allergique

    L'inflammation de la muqueuse bronchique - la bronchite - peut être causée par un large éventail de causes. Si les bronches sont enflammées par l'exposition de divers allergènes à leurs membranes muqueuses, une réponse se produit: les terminaisons nerveuses des bronches irritent, les vaisseaux sanguins se dilatent et les muscles se contractent. Mais à la fin, nous attrapons une toux appelée bronchite allergique (ou bronchite asthmatique ou atopique). C'est une maladie prolongée avec de fréquentes rechutes.

    En passant, malgré tous les succès obtenus aujourd'hui pour soigner une personne souffrant d'allergies, ce qui est une réaction particulière (de l'avis des allergistes, inadéquate) du système immunitaire à un irritant externe, le médicament ne le peut pas. Pour le moment, elle ne peut qu'identifier cet irritant et également soulager l'évolution de la maladie.

    Donc, sans allergologue, il n'y a pas moyen de le faire, car il est le seul à pouvoir mener une étude immunologique et à déterminer quel stimulus spécifique a provoqué la maladie.

    Causes de la bronchite allergique

    Les allergies sont tellement nombreuses que certaines personnes présentent des éternuements et un nez qui coule (rhinite allergique saisonnière) lors de la floraison des plantes, d'autres ont les yeux larmoyants, par exemple à l'aide d'un détergent à lessive (conjonctivite allergique). Des éruptions cutanées (urticaire et dermatite atopique) peuvent apparaître lorsque vous utilisez un produit ou après un cosmétique. Beaucoup de ceux qui, sans aucun rhume ni autre raison évidente, ont des crises de toux.

    En d'autres termes, la principale cause de la bronchite allergique est constituée par des allergènes qui, avec l'air inhalé, pénètrent dans le corps humain et se déposent sur la muqueuse bronchique. La liste des allergènes "invétérés" comprend les plantes (leur pollen), la laine (en premier lieu les animaux domestiques), les plumes d'oiseaux, les détergents et même la poussière ordinaire d'un appartement en ville. Les experts notent qu'un seul produit, médicament ou allergène d'étiologie bactérienne est capable de provoquer une bronchite allergique.

    En tout état de cause, la bronchite allergique chez l'adulte n'est pas le résultat d'un rhume, mais une réaction allergique. Cependant, les médecins considèrent cette maladie comme l’une des variantes de la forme chronique d’inflammation des bronches, car les principaux symptômes de ces maladies sont absolument identiques.

    Si vous avez rapidement recours à l'aide d'un médecin, vous éviterez la progression de la bronchite allergique, qui, en l'absence de traitement adéquat, se transformera inévitablement en bronchite obstructive allergique ou en asthme bronchique.

    Symptômes de bronchite allergique

    Le signe le plus révélateur d'une bronchite allergique est une attaque de toux persistante, qui gêne la personne la plupart du temps. La température corporelle n'augmente pas et si elle augmente, c'est insignifiant. Mais l’état général est douloureux et peut s’aggraver au prochain contact avec l’allergène.

    Au tout début de la maladie, la toux est sèche, au fil du temps elle devient humide, la respiration devient difficile et l'essoufflement apparaît. En écoutant la bronche, les médecins entendent clairement une respiration sifflante - sèche, humide ou sifflante. Mais si, lors de l'asthme bronchique, ils sont entendus lors de l'expiration, la bronchite allergique donne une telle image sur l'inspiration. En outre, le processus inflammatoire d'origine allergique (gonflement de la muqueuse bronchique et rétrécissement de la bouche) ne se produit que dans les bronches grandes et moyennes, les crises d'asthme ne se produisent donc pas.

    Cependant, dans le contexte des principaux symptômes de la bronchite allergique, des signes de rhinosinusopathie vasomotrice peuvent parfois apparaître - écoulement nasal dû à des modifications de la membrane muqueuse des sinus paranasaux causées par des allergènes. Une inflammation de la trachée (trachéite) ou une inflammation des muqueuses du larynx (laryngite) est également possible.

    La situation s'aggrave lorsque la bronchite allergique s'aggrave: les patients ressentent une faiblesse générale, à des températures normales, ils commencent à transpirer. Dans la lumière des bronches accumulé le mucus, alors quand on tousse le mucus apparaît le mucus. L'analyse du sang en laboratoire montre la présence d'éosinophilie caractéristique des maladies allergiques, c'est-à-dire une augmentation du nombre de leucocytes granulocytaires dans le sang. Et lors de l'examen à l'aide de rayons X, une plus grande transparence du tissu pulmonaire et quelques modifications dans les vaisseaux sanguins des bronches sont révélées.

    La bronchite allergique chez les enfants survient à tout âge - même chez les nourrissons - et se manifeste presque de la même manière que chez les adultes: toux persistantes la nuit à la température normale ou à basse température, répétées plusieurs fois par mois. Souvent, avec cette maladie, l'enfant devient capricieux, léthargique, transpire souvent. La bronchite allergique aiguë chez l'enfant peut durer deux à trois semaines.

    Les médecins disent catégoriquement: pour éviter l’asthme bronchique à l’avenir, les parents d’enfants souffrant de bronchite allergique doivent prendre cette maladie très au sérieux et la traiter définitivement. Et nous devons commencer par identifier l’allergène à l’origine de la maladie.

    Bronchite obstructive allergique

    L’inflammation progressive (diffuse) des bronches, provoquée par l’effet indésirable à long terme de l’allergène, est une bronchite obstructive allergique. Dans cette maladie, les bronches sont rétrécies (obstruction), ce qui rend la respiration difficile et le mucus s'accumule dans les bronches. Le symptôme principal de cette bronchite est un bronchospasme, qui provoque un essoufflement et une respiration sifflante.

    Le développement d'une bronchite obstructive allergique aiguë chez l'adulte au stade initial peut prendre la forme d'un catarrhe des voies respiratoires supérieures. Cependant, la gorge sèche qui combat la gorge ne passe pas des pilules et des mélanges, les quintes de toux sont aggravées la nuit, il devient plus difficile de respirer et la respiration elle-même s'accompagne d'un sifflement caractéristique pendant l'expiration raccourcie. La température est basse (+ 37,5 ° C), il y a des maux de tête. Si la maladie devient chronique, elle subit le caractère irréversible de son évolution avec de fréquentes rechutes. En outre, dans le contexte d'essoufflement, une insuffisance cardiaque se développe.

    La bronchite obstructive allergique chez les enfants est le plus souvent diagnostiquée à un âge précoce - jusqu'à cinq ans, lorsque la structure anatomique de l'arbre bronchique n'est pas suffisamment développée et que le corps peut provoquer une réaction allergique allant des produits bourrés de conservateur aux moisissures sur les murs. La nuit, l'enfant entre avec une forte toux mais ne peut pas tousser (il n'y a pratiquement pas de crachats). Mais si un médicament expectorant a été utilisé, la toux est accompagnée de la séparation de grandes quantités d'expectorations épaisses. Il peut y avoir des plaintes de fatigue, maux de tête et douleurs à la poitrine pendant et après la toux.

    Traitement de la bronchite allergique: médicaments de base

    Le traitement de la bronchite allergique doit nécessairement inclure la définition d’un allergène pathogène et la limitation maximale du contact avec celui-ci.

    Les agents thérapeutiques doivent, d’une part, réduire l’intensité de la réaction allergique, il s’agit d’antihistaminiques. D'autre part, il est nécessaire de réduire la toux et de faciliter la respiration, pour lesquels des expectorants et des bronchodilatateurs sont prescrits.

    Des médicaments tels que la suprastine, la diazoline et le tavegil atténuent les manifestations de l’allergie. Le médicament le plus connu et le plus utilisé, la suprastine (comprimés et solution injectable à 2%), est prescrit aux adultes et aux enfants de plus de 14 ans, un comprimé (25 mg) 3 fois par jour et, pour l'administration intramusculaire, 1 à 2 ml. Les enfants de moins de 14 ans nomment 0,5 comprimé (pilé) trois fois par jour. La dose quotidienne ne doit pas dépasser 100 mg. Les effets secondaires de la suprastine se traduisent par une faiblesse, une léthargie et des vertiges. Parmi les contre-indications - ulcère gastrique, glaucome, adénome de la prostate, crise d'asthme bronchique. Pendant la grossesse et l’allaitement, la suprastine est strictement contre-indiquée.

    L'antihistaminique tavegil est produit sous forme de solution pour injection, sirop et comprimés, son effet après ingestion atteint son maximum après 7 heures et dure entre 10 et 12 heures. Il n'est pas prescrit aux enfants de moins d'un an, aux femmes enceintes ou allaitantes, ayant des maladies des voies respiratoires inférieures, de la prostate, de la thyréotoxicose, de l'insuffisance cardiaque et de l'hypertension.

    Le médicament est pris à 1 mg deux fois par jour (avant les repas). La dose de sirop de tavegil pour les enfants âgés de un à six ans est d'une cuillerée à thé. Effets secondaires du tavegil: fatigue et somnolence, maux de tête et vertiges, troubles de la coordination motrice, convulsions, acouphènes et sécheresse de la bouche, perte d'appétit, nausée, vomissements, diarrhée ou constipation.

    Pour le traitement de la bronchite allergique, les médecins prescrivent nécessairement des expectorants - coqueluche, bronholitine (pour une cuillère à soupe 4 fois par jour), bromhexine (pour un comprimé 3 fois par jour), mucaltine (2 comprimés trois fois par jour), charge pour la toux thoracique, etc. Médicaments bronchodilatateurs largement utilisés qui détendent les muscles lisses des bronches et contribuent à leur expansion. Ce sont la néo-théoferdine, atrovent, le kétotifène (zaditen), le kromolin-sodium (Intal), le kromoglin (kromosol), le kromoheksal (lekrolin).

    Par exemple, la néo-théoférdine affecte les muscles bronchiques, réduit l'augmentation de la perméabilité des vaisseaux sanguins et le gonflement de la muqueuse bronchique. De plus, ce bronchodilatateur a un effet anesthésique et antipyrétique. Il est pris le matin ou l’après-midi: adultes - demi-comprimé ou comprimé entier deux fois par jour, enfants âgés de 2 à 5 ans - par quart comprimé, enfants de 6 à 12 ans - demi-comprimé une fois par jour. Contre-indications de la néo-théophédrine: maladies de la thyroïde, insuffisance de la circulation coronaire, épilepsie, états convulsifs, glaucome. Et les effets secondaires peuvent être des brûlures d'estomac, des nausées, des vomissements, des maux de tête, des troubles du sommeil et du rythme cardiaque.

    Parmi les bronchodilatateurs sous forme d'aérosol, qui réduisent la fréquence des épisodes de toux dans la bronchite allergique et l'asthme bronchique, sont utilisés des moyens tels que le salbutamol, la terbutaline, le fénotérol et l'hexaprénaline.

    Le médicament Volmax (ainsi que ses synonymes: aloprol, albuterol, asmadil, bronchovalas, ventoline, salamol, salbutol, ecovent) aide à éliminer le rétrécissement des bronches et à rétablir leur perméabilité. Les adultes doivent prendre 8 mg 2 fois par jour (avec un verre d’eau) et les enfants âgés de 3 à 12 ans, 4 mg chacun. Le médicament a des effets secondaires: tremblements de la main, maux de tête, tachycardie, expansion périphérique de la lumière des vaisseaux sanguins. Et parmi ses contre-indications: la première moitié de la grossesse, l'hypersensibilité au médicament, la thyrotoxicose.

    Si l'effet thérapeutique des médicaments ci-dessus n'est pas suffisamment efficace, le médecin traitant peut vous prescrire un traitement par glucocorticoïdes: dipropionate de béclométhasone (becotide), flunisolide (ingacorta), budésonide ou fluticasone. Ainsi, un aérosol pour inhalation de fluticasone (alias avamis, kutiveyt, nazarel, fliksotid et fliksonaze) agit en tant qu’agent anti-inflammatoire et anti-allergique. Il n'est pas prescrit aux enfants jusqu'à l'âge de quatre ans et la réaction indésirable locale du corps à l'inhalation peut se manifester sous la forme d'un enrouement et du développement d'une candidose buccale de la bouche et de la gorge. Il faut également garder à l’esprit que les glucocorticoïdes ne peuvent pas être pris longtemps, car ils sont capables d’activer le processus inflammatoire.

    Le traitement de la bronchite allergique comprend une méthode moderne telle que l'immunothérapie spécifique (SIT), l'immunothérapie spécifique de l'allergène (ASIT) ou la désensibilisation spécifique - ce qui est essentiellement la même chose. Ainsi, les allergologues peuvent influer sur la réaction indésirable d’une immunité à un irritant externe (bien sûr, s’ils le décident). SIT est destiné à la nature immunologique de la bronchite allergique, c'est-à-dire qu'il n'élimine pas les symptômes de la maladie, mais sa cause - en réduisant la sensibilité du corps à l'allergène.

    Traitement des remèdes populaires de bronchite allergique

    Les remèdes populaires pour le traitement de la bronchite allergique visent essentiellement le principal symptôme de la maladie - la toux. Pour extraire les expectorations des bronches, préparez une infusion de racine de réglisse (2 c. À soupe), du même nombre de fleurs de calendula et de graines de fenouil (1 c. À soupe). Un mélange de plantes médicinales est versé sur un litre d'eau bouillante, bouilli pendant 15 minutes, puis infusé. Prendre avant les repas un demi-verre trois fois par jour pendant deux semaines. De même, la décoction médicamenteuse est préparée et appliquée à partir de racines de réglisse, de feuilles mères et de belles-mères et de plantains.

    En cas de bronchite avec respiration sifflante et essoufflement, il est utile de boire une décoction de baies de viorne avec du miel (un verre de baies de viorne et 3 cuillères à soupe de miel par litre d’eau) ou une infusion de cette composition: 2 cuillères à soupe de racine d’Althée, de camomille et de trèfle violet (ou trolique). Sur un verre d'eau bouillante, vous devez prendre 2 cuillères à soupe de ce mélange, insistez pour obtenir un bain-marie pendant 20-30 minutes. Prendre 1 cuillère à soupe plusieurs fois par jour.

    Avec une toux sèche, un extrait d'herbe de thym (une petite pincée d'herbe dans un verre d'eau bouillante), qui se boit à raison de 50 ml trois fois par jour, aide à bien expulser les expectorations. L’herbe d’origan est également indispensable en tant qu’expectorant (dans une cuillère à soupe 3 fois par jour), mais l’origan est contre-indiqué pour les femmes enceintes.

    Dans le traitement de la bronchite allergique, les remèdes populaires utilisent du miel et de l'aloès. Il est nécessaire de prendre un verre de miel liquide, de feuilles d'aloès bien broyées et de Cahors de haute qualité. Tous mélanger, chauffer (de préférence au bain-marie) et mettre pendant une semaine dans un endroit frais (pas au réfrigérateur) - à infuser. Vous devez boire trois fois par jour dans une cuillère à soupe - une demi-heure avant les repas.

    Prévention de la bronchite allergique

    Chez l’adulte et l’enfant, la prévention de la bronchite allergique consiste à éliminer les irritants et à traiter les pathologies respiratoires. Pour éliminer le contact avec les allergènes, vous devez:

    • au moins deux fois par semaine dans le salon pour effectuer le nettoyage humide et changer le linge de lit du patient toutes les semaines;
    • enlever les tapis, les meubles rembourrés et toutes les plantes d'une pièce où vit un membre de la famille atteint de bronchite allergique et des jouets en peluche de la chambre des enfants;
    • exclure l'accès au logement du patient (ou abandonner complètement l'entretien de la maison) d'un chien, d'un chat, d'un hamster ou d'un perroquet, ainsi que d'autres «nos petits frères», tels que les cafards;
    • Les aliments qui causent des allergies sont complètement exclus du menu du patient.

    La méthode la plus importante de prévention de la bronchite allergique et de la menace de transformation de celui-ci en asthme bronchique chez l’enfant est constituée par les conditions sanitaires et hygiéniques normales de sa vie, ainsi que par le dépistage rapide et le diagnostic approprié de cette maladie.

    Bronchite obstructive allergique: symptômes et directives de traitement

    La bronchite obstructive allergique est considérée comme une maladie rare. Son traitement repose sur l'utilisation d'antihistaminiques et la prévention du contact avec un allergène potentiel.

    Il convient de noter que les symptômes de la maladie sont flous, il est souvent confondu avec l'asthme. La maladie est rarement détectée chez les patients d'âge mûr, mais le plus souvent chez les enfants et les adolescents.

    Ce type de pathologie est diagnostiqué dans le cas où la bronche est obstruée au fond de la lésion.

    Bronchite obstructive et non obstructive à caractère allergique: quelles sont les différences?

    La bronchite allergique se manifeste chez les patients qui ont tendance à réagir à différents types d'hypersensibilité, c'est-à-dire chez les personnes allergiques. La maladie se manifeste par la réaction de l'organisme à l'inhalation d'air par une personne présentant des concentrations élevées d'allergène.

    Attention! Le plus souvent, la maladie considérée est diagnostiquée entre 3 et 12 ans.

    Les caractéristiques des lésions obstructives et non obstructives des bronches sont présentées dans le tableau:

    La bronchite allergique est une inflammation de la membrane muqueuse de la bronche qui se manifeste sous l'influence de facteurs de nature infectieuse et allergique.

    Attention! La pathologie chez les enfants est souvent confondue avec l'asthme, malgré le fait que les deux maladies ont leurs propres caractéristiques. Les crises d'asthme accompagnées de bronchite sont assez rares, alors que l'asthme en est le principal symptôme.

    Dans le contexte d'un processus allergique dans les bronches, le processus de sécrétion est perturbé. Le contenu s'accumule dans la lumière de la bronche et perturbe le flux d'air normal.

    Cependant, la cause de l'obstruction n'est pas seulement une accumulation massive de contenu muqueux dans la lumière, mais également un spasme musculaire. Le secret peut être gluant et purulent. Avec les accumulations de contenu purulent, le pronostic de récupération est assombri.

    Raisons

    Parmi la liste des causes provoquant la manifestation d’une pathologie, on distingue les facteurs suivants:

    • pénétration d'allergènes infectieux dans les voies respiratoires;
    • réaction allergique du corps humain se manifestant par le contact avec la poussière, le pollen ou les poils d'animaux;
    • réaction corporelle aux additifs alimentaires;
    • réponse du corps à la vaccination;
    • prise de drogue.

    Il faut cesser de penser que la bronchite allergique chez les enfants peut se manifester après des maladies infectieuses passées.

    Attention! Les signes de pathologie apparaissent le plus souvent dans la période automne-printemps. Cette caractéristique est associée à une sensibilité accrue des parois de la bronche aux effets des allergènes. Chez une personne en bonne santé, la maladie ne se manifeste pas après le contact avec un irritant.

    Le staphylocoque, pénétrant dans le corps humain par les voies respiratoires supérieures ou le tube digestif, peut provoquer le développement de lésions allergiques des bronches.

    Les médecins ont également identifié un certain nombre de facteurs qui prédisposent au développement de la bronchite chez les enfants:

    • prématurité;
    • épuisement du corps;
    • rachitisme;
    • caractéristiques individuelles des muscles respiratoires;
    • immunité réduite;
    • situation écologique défavorable.

    La bronchite obstructive à composante allergique chez les adultes est extrêmement rare, mais elle est classée parmi les maladies professionnelles par les personnes travaillant dans des conditions de pollution atmosphérique élevée: mine, chantier de construction, usine de papier ou de textile.

    Symptômes caractéristiques

    Le symptôme principal est une difficulté à respirer, qui se manifeste dans le contexte d'une obstruction bronchique. Ce symptôme apparaît souvent à côté de la congestion nasale et des éternuements - des compagnons constants et immuables d'une réaction allergique.

    La bronchite obstructive allergique survient sous forme aiguë. La maladie se caractérise par des rechutes fréquentes (1 à 2 fois par mois).

    Au cours de la période d'exacerbation, le patient peut présenter les symptômes suivants:

    • toux sévère avec expectorations;
    • manifestation de respiration sifflante;
    • respiration bruyante;
    • des nausées et des vomissements;
    • sentiment de difficulté en essayant de respirer.

    La toux avec bronchite allergique a le caractère suivant:

    • épuisant
    • paroxystique;
    • inquiète le patient principalement la nuit après s'être couché (en raison d'une obstruction accrue);
    • a tendance à s'intensifier après un contact avec un allergène irritant;
    • la toux peut être sèche, mais les expectorations apparaissent au bout de quelques jours;
    • a une particularité après un effort physique.

    Attention! Si l'obstruction allergique des bronches ne guérit pas, vous devez modifier les conditions climatiques de résidence.

    Comment distinguer la bronchite allergique de non-allergique? En cas d’étiologie allergique, la température corporelle du patient reste normale. Cependant, vous ne devez pas vous engager dans un autodiagnostic; pour déterminer le diagnostic exact, consultez un spécialiste et passez un examen.

    La vidéo de cet article met l'accent sur la nécessité d'un traitement rapide de la maladie chez l'enfant et décrit la probabilité de complications.

    Mesures de diagnostic

    Il est impossible de poser un diagnostic précis au patient sur la base de ses plaintes.

    Pour déterminer avec précision la nature de l'évolution de la maladie à l'aide d'une série de tests:

    • prise d'histoire;
    • numération globulaire complète;
    • analyse d'urine;
    • bronchoscopie;
    • spirométrie;
    • détermination des immunoglobulines dans le sang;
    • effectuer des tests d'allergie.

    Déjà lors de l'examen initial, un spécialiste peut poser un diagnostic préliminaire, mais le plan d'action thérapeutique n'est déterminé qu'après un examen complet.

    Mesures thérapeutiques

    La bronchite obstructive de nature allergique nécessite un traitement complexe. L'action des médicaments devrait être renforcée à l'aide de la physiothérapie.